09/09/2008

Le King


Edito du 7-8  -  Radio Cité  -  Mardi 09.09.08  -  07.05h

 
Il a gagné. Il est assis par terre, les avant-bras tendus vers le ciel, il hurle, il expurge tous ces mois de tension, il exorcise l’adversité. Il a gagné, il est redevenu le roi. Le King.

A New York, Roger Federer nous a donné une leçon. Il nous dit : « Dans la vie, il faut se battre, se battre, et se battre encore ». Ne jamais baisser les bras. Que viennent les revers, les défaites, que s’en aillent les faux amis, qu’exulte la criticature, qu’importe. Un champion de cette espèce n’a pas d’état d’âme. Il ne se plaint pas. Il se bat. Et c’est tout.

Roger Federer est un champion de toute grande race. Lâché, ce printemps et cet été, par une bonne partie des observateurs, il a continué son chemin. A terre, il s’est relevé, il est reparti au combat. Ce qui ne tue pas renforce. Sa victoire de New York, cette nuit, est l’une des plus belles de sa carrière. Elle n’est pas seulement une victoire contre Andy Murray. Elle est une victoire sur lui-même. Contre la fatalité. Contre la facilité. Une étape de son destin. Et elle est, pour nous tous, que nous nous intéressions ou non au tennis, une magnifique leçon.

06:49 Publié dans Editos Radio cité | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Cher M. Décaillet,

Sachez que j'apprécie beaucoup votre travail et suis désolé que je ne puisse plus vous écouter sur "forum" à la RRS.

Je tiens à vous relater le fait suivant :

Lors d'un grand rassemblement en Sardaigne à Cagliari, le Pape a demandé explicitement "SERVONO POLITICI CATTOLICI" (il faut des politiciens catholiques) en Italie pour faire respecter les dogmes catholiques et L'évangélisation. De plus, il a bien relevé que la LAICITE représentait un danger pour l'Italie. (vous trouverez ces informations en tapant simplement "servono più politici cattolici" sur n'importe quel moteur de recherche. Comment expliquez-vous que la presse n'en ait pas parlé ? n'êtes-vous pas choqué ?Celà veut-il dire que l'Italie ne doit pas avoir de politiciens juifs, protestants ou autres ?

QUE PENSE L'EGLISE CATHOLIQUE SUISSE DE CETTE DEMANDE DU PAPE ?

Pourquoi pas une émission sur ce sujet ?

Bonne journée,

Café

Écrit par : Café | 09/09/2008

À première vue, le commentaire de Café n'a rien à voir avec le texte de départ et pourtant...

Monsieur Décaillet nous parle des efforts de Federer qui, en travaillant son tennis sans état d'âme, veut revenir au premier plan du "coup de raquette" mondial.

Café nous parle des efforts et des coups de "racket" du Pape qui, en "travaillant" les âmes de l'état italien, veut revenir au premier plan universel.

Écrit par : Père Siffleur | 09/09/2008

Je l'écrivais déjà ce printemps: la baisse de Federer ne devait en aucun cas nous faire oublier qui il est ni ce qu'il a fait depuis ses débuts. Le lâcher à ce moment-là était d'une infidélité et d'une déloyauté attristante. On passait un peu vite sur sa maladie de l'époque qui, pour n'être pas grave médicalement parlant, n'en est pas moins épuisante et dont les effets durent de longs mois avant de pouvoir vraiment récupérer. Là, Federer retrouve ses moyens, son talent s'exprime à nouveau. Merci Rodgeur, de forcer encore l'admiration. Il y aura bien une fin, un jour, mais tu restes quoi qu'il advienne quelqu'un de bien dans le tennis, et ton mélange de vainqueur et de gentleman tranquille font du bien à voir.

Écrit par : hommelibre | 09/09/2008

Les commentaires sont fermés.