19/04/2009

Tapis persan, tapis pur sang

Le Matin dimanche - 19.04.09

Sur la photo Moutinot-Ahmadinejad, lundi à Cointrin, il faudra bien censurer quelque chose. Oui, mais qui ? Oui, mais quoi ?

Précédons par ordre. Pas question, bien sûr, d’effacer le président iranien. Il est chef d’Etat, doit être accueilli comme tel, c’est du moins ce que répètent à l’envi mes chers confrères pour qui la volonté, clairement affirmée, de détruire l’Etat d’Israël n’apparaît pas comme un motif de bouderie sur la sublime solitude d’un tarmac. Il a nié la Shoah ? Oui, bien sûr, mais il y a le protocole, l’attrait érectile du tapis rouge sang sur l’infini grisâtre du bitume. Tapis persan, peut-être ? Le tapis de Munich, en 1938, était sans doute du même rouge, mais foin de détails. Va pour Ahmadinejad, dont nul ne saurait mettre en cause les qualités de père de famille. Va pour lui, sur la photo.

Encore moins question, of course, de faire disparaître Laurent Moutinot. Il est là, chez lui, chez nous, daigne s’y coller pour couvrir le numéro un et le numéro deux du Conseil d’Etat genevois, l’un et l’autre candidats à réélection. Il est franchement bien brave, Monsieur Moutinot. Poussée à ce degré d’extase sacrificielle, la collégialité confine à la sainteté. Saint Laurent montera donc à Cointrin comme on monte à l’autel. Pour le chœur des vierges, on voudra bien se référer aux éditos de la presse du jour. Au fait, qu’auraient-ils dit, mes chers confrères, si nous avions eu la visite d’un président israélien prônant l’éradication de la Palestine ?

Bref, les deux hommes seront sur la photo. Et pourtant, quelque chose devra bien disparaître. Un objet si cher à Laurent Moutinot, mais dont la seule représentation, y compris sur le solex de Monsieur Hulot, devient le degré absolu de l’hérésie : la pipe. D’une obscénité l’autre, notre époque semble avoir choisi. Alors, mort aux pipes. Et vive l’Iran des mollahs.

Pascal Décaillet

10:57 Publié dans Chroniques Matin dimanche | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Une fois de plus merci Monsieur Décaillet.

Tout ce que j'avais envie de dire ou presque, je reviendrai sur le presque plus loin, figure dans votre chronique. Y compris la désignation curieuse de M. Moutinot pour accueillir un chef d'Etat fasciste. A ma connaissance ni le Gouvernement genevois, ni le Conseil Fédéral n'ont invités ce Monsieur et je ne vois aucune tradition protocolaire pour justifier la présence de membres du Gouvernement pour l'accueillir. Est-ce que lorsque des chefs d'Etat se rendent en vacances en Suisses, les autorités gouvernementales les accueillent à Cointrin?

Je regrette et j'ai honte, que la Suisse aie décidé de participer à cette conférence, que Monsieur Merz accepte de rencontrer M. Ahmadinejad et que M. Moutinot l'accueille.

Je reviens brièvement au "presque". La lutte contre le racisme est un combat louable. Quand est-ce que les mouvements altermondialistes et les organisations de gauche, cesseront de servir de plate-forme, a des individus profitant de la latitude d'expression que leur offre nos démocraties, pour mener des politiques contraires au "Droits de lHomme" et faire du prosélytisme, utilisant sans vergogne un racisme sous prétexte d'en éradiquer un autre?

Écrit par : Daniel Adler | 19/04/2009

Pour ce qui est d' Israël et de la destruction de la Palestine c'est déjà fait merci. Ponderez vous une si belle diatribe lorsqu'un politicien suisse devra accueillir M. Liebermann qui disait il n'y a pas si longtemps qu'il faut traiter le problème palestinien comme l'on fait les américains au Japon?
ça n'a pas l'air de vous gêner qu'un pays gouverné par une extrême droit raciste dispose dans cette région de la force nucléaire et s'en sert comme au temps de la guerre froide le faisait les deux blocs pour envahir, faire la guerre, massacrer, tenir sous leur joug tout un peuple.

Écrit par : broutard | 19/04/2009

Pour ceux qui ont une grosse poutre dans l'oeil : merci de citer quel pays à déclenché deux guerre locales durant les deux précédentes années.

Écrit par : Djinius | 19/04/2009

@Broutard : Entièrement d'accord avec vous, c'est exactement ce que je pensais en lisant la diatribe ce-dessus. Et j'espère qu'on ne nous accusera pas d'antisémitisme, car sauf erreur les Palestiniens sont aussi des sémites.
M. Ahmadinejad est infréquentable, c'est vrai, mais n'y a-t-il pas d'autres personnages infréquentables qu'on reçoit tout de même avec un tapis rouge ?

Écrit par : gamine | 19/04/2009

Ahmadinejad a peut-être nié la Shoah, mais il n'en est pas pour autant responsable. Alors de là à lui attribuer un tapis rouge sang, il doit y avoir confusion dans votre esprit, M.Décaillet.

"Et vive l’Iran des mollahs."
Historiquement, la révolution islamique en Iran a été possible uniquement grâce au soutien maladroit des Britaniques et des Américains, ne l'oublions pas, c'était l'opération Ajax.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Ajax

Écrit par : Fufus | 19/04/2009

"Au fait, qu’auraient-ils dit, mes chers confrères, si nous avions eu la visite d’un président israélien prônant l’éradication de la Palestine ?" Et bien je suppose la même chose qu'avec le président iranien ! Et vous, Monsieur Décaillet, que feriez-vous à la place de M. Merz ou Moutinot ? Pouvez-vous nous affirmer que vous n'avez jamais touché la main d'une personne "peu recommandable". Un président israélien accusé de harcèlement, est-ce plus recommandable ou moins recommandable qu'un homme d'église qui affirme sans sourciller que le viol d'une fillette est moins grave que le fait de faire avorter cette dernière ? Je vois dans votre biographie expresse que vous enseignez quelque journalisme à des étudiants. Je souhaite de tout coeur que vous leur appreniez l'humilité et le respect et surtout l'art de la critique qui a tellement vite fait de déraper quand on est sûr d'avoir raison !

Le journalisme est une profession parfaitement honorable à condition qu'elle permette au citoyen de se forger son opinion. J'ai parfois quelques doutes. Les journalistes ont un pouvoir immense entre les mains ! Savent-ils toujours en mesurer l'importance ? Là aussi j'ai quelques doutes.

Écrit par : Michel Sommer | 19/04/2009

Bonjour !
J'a-do-re ces Tartuffe qui s'émeuvent quand quelqu'un dit tout haut ce qu'ils n'osent même pas penser tout bas... ouhlala ! ça pourrait heurter leur bien-pensance !

:o)

Écrit par : Blondesen | 19/04/2009

@MichelSommer: le malheur pour vous est qu'Israel a DEJA fait ce que souhaitaient ses pères fondateurs, bouter hors de ce lopin de terre où ont déjà vécu 100 générations d'Arabes, ou d'autres peuples, avec l'ancien testament comme titre de propriété. Et cela continue avec la colonisation, et le refus d'un état palestinien, pourtant défini dans les premières déclarations internationales. Quelles sont les résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU qui ont été respectées par Israel. AUCUNE, sauf celle sur le Liban, avec 4 ou 5 jours de retard pour "finir le travail". Les EU aussi sont absents, mais on est déjà habitué au silence assourdissant de Oblabla, depuis Gaza !

Écrit par : Victor Devaud | 19/04/2009

Poutre, paille et sang, dites-vous?

La paille, c'était le régime impérial: quand Mohammad Reza Pahlavi visitait l'Occident, il était immanquablement conspué.

La poutre, c'est le régime islamiste: quand Mahmoud Ahmadinejad visite l'Occident, certains le considèrent comme un héros.

Le sang, c'est celui des innombrables victimes du régime actuel de Téhéran (bahais, défenseurs des droits de l'homme, ...)

Écrit par : JG | 19/04/2009

Je vous cite "Au fait, qu’auraient-ils dit, mes chers confrères, si nous avions eu la visite d’un président israélien prônant l’éradication de la Palestine ?"

Réveillez-vous !!! C'est ce qu'ils font...en silence... Et (presque) tous le monde baisse les yeux.

Écrit par : Oeil | 22/04/2009

Pour autant que je sache, l'Iran n'a provoqué aucune guerre durant les 400 dernières années. Mais le régime iranien est réellemtn dangereux et incontrôlable. Il doit être éliminé, n'est-ce pas ?
L'Etat d'Israel est un Etat raté sur toute la ligne: Militairement, de loin l'armée la plus forte dans la région et pourtant incapable d'assurer la sécurité de l'Etat. Economiquement, totalement dépendant des E.U.s à raison de 5-6 milliards de dollars annuellement depuis 1948. Politiquement sous la protection sans faille des E.U.s, qui bloquent par leurs vétos toute critique d'Israel devant l'O.N.U.

Question de terrorisme, les E.U.s, qui combattent le terrorisme à grands frais, on bousillé en Iraq seulement environ un million de personnes, en ont déplacé 3-4 millions, ont totalement bousillé l'infrastructure de ce pays, pillé les musées, répandu de l'uranium apprauvri à la tonne, ce qui cause des cancers et des malformations effroyables chez les nouveau-nés. Mais le E.U.s sont un modèle de vertu, hautement respectables, et ils protègent l'Etat d'Israel, lui-mêmwe une victime infortunée.
N'est-ce pas......?

Écrit par : Johnny | 22/04/2009

Mais je pense qu'à travers ces mots sur la Shoa, Ahmadinejad critique surtout ce que les pays occidentaux en ont fait par idéalisme mais aussi par naïveté.

En effet, comment imposer une confiscation de terre au prétexte de créer un nouvel état ?

D'ailleurs en quittant la salle, baissant le regard, je n'ai pas l'impression que les pays occidentaux assument. En s'enfuyant (oui!), ils se sont comportés comme des enfants qui ont fait une grosse bêtise. Ont-ils un complexe ? En tous les cas, ils n'osent regarder en face ce qu'est devenu ce qu'ils ont créée voilà maintenant près de 60 ans... un état expansionniste qui ne se contente pas de ce que l'on a lui a donné.

Écrit par : expan-sionniste | 22/04/2009

"... ce qu'ils (les pays occidentaux) ont créé voilà maintenant près de 60 ans..."

Ah bon ?

C'est le fameux plombier polonais qui a construit le Mur des Lamentations ?

:o)

Écrit par : Blondesen | 22/04/2009

Question d'Holocauste:
Il y a un ou deux ans de cela, j'ai eu l'insolence de demander sur l'un de ces forums de discussions quelle était la différence entre l'Holocauste et n'importe quel autre génocide au monde. Le génocide des Européens et des Américains envers les Indiens de l'alaska à la Terre de Feu, le génocide du Rwanda, le génocide perpétré par les Anglais en Tasmanie (100% de résultat), par exemple. Cette effronterie m'a valu une citation en tribunal en application du fameux article 261 CPS.
Au cours de l'audience, le juge m'a demandé ce qu'était pour moi un holocauste. Et j'ai répondu que c'était le sacrifice à Dieu d'un animal sur un autel et par le feu. Et j'ai cité comme exemple le sacrifice qu'Abraham voulait faire de son fils Isaac. Rien à voir avec le génocide perpétré par les nazis envers les Juifs, et dont je n'ai jamais contesté l'existence. Le juge m'a alors demandé ce qu'était l'Holocauste (avec H majuscule svp) et j'ai répondu qu'il s'agissait là d'une brillante action financière et politique, menée par le Sionisme. Sur quoi j'ai été acquitté et les frais de la cause ont été assignés à l'action Kinder des Holocausts.
Incidemment, ce ne sont pas 5-6 millions de Juifs qui ont été assassinés dans des circonstances abominables, mais 11-12 millions de gens: Tziganes, résistants, "asociaux", etc... Mais les non-Juifs ne présentant aucun intérêt politique ou commercial, ils peuvent donc reposer en paix...

Écrit par : Johnny | 22/04/2009

Les commentaires sont fermés.