20/04/2009

Suisse-Iran : l’Histoire jugera

Hier soir, à l’Intercontinental de Genève, le président de la Confédération, Hans-Rudolf Merz, un homme qui incarne beaucoup des valeurs de notre pays (la mesure, la compétence, la force de la raison en politique, la tolérance) a donc rencontré le numéro un iranien, Mahmoud Ahmadinejad, l’homme qui veut détruire Israël et qui nie la Shoah.

Dans cette rencontre, on a parlé énergie. C’est vrai, quand on est un tout petit pays, faut vivre, comme chantait Mouloudji. Ben oui, faut vivre, faut bien vivre, faut bien aller chercher l’énergie là où elle est. A cela, rien à dire.

Soucieux de ne pas passer pour un simple commis-voyageur des intérêts économiques, Monsieur Merz précise, dans le communiqué, que la question des droits de l’homme en Iran a été abordée. Peines corporelles, lapidations, exécutions de mineurs. On en prend acte avec intérêt.

Mais j’ai beau chercher, lire et relire le communiqué, il y a quelque chose qui manque. Rien sur les propos de M. Ahmadinejad concernant la destruction de l’Etat d’Israël. Rien sur la négation de la Shoah. En clair, rien sur le pire du pire, rien sur l’essentiel. En plus clair encore, il y a des choses que le premier des Suisses n’a tout simplement pas osé aborder.

Vivre, bien sûr, vivre. Tenter de survivre. La Suisse, dans son Histoire, n’a jamais rien fait d’autre. Fallait-il, hier soir, privilégier cette option au détriment de l’honneur ? Monsieur Merz a choisi. L’Histoire jugera.

 

Pascal Décaillet

06:44 Publié dans Editos Radio cité | Lien permanent | Commentaires (25) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Tout se résume à votre dernier paragraphe.

La real-politik contre l'Honneur.

L'Histoire jugera c'est certain.

J'aurais préféré que la real-politik qui se vautre dans la fange de la "pensée" politique humaine s'efface derrière l'Honneur.

Il y a parfois des moments dans la vie, surtout politique, où l'être humain doit se rappeler qu'à la fin, l'honneur c'est tout ce qui reste, être droit dans ses bottes.

Merci pour votre article.

Écrit par : Xavier | 20/04/2009

Que le président iranien soit jugé peu sympathique, il y a effectivement matière à en discuter. Mais est-ce-que le camp d'en face s'est toujours montré très amical envers la Suisse ou à jamais fait preuve de reconnaissance, d'une quelconque réciprocité, face aux pré-supposés forcément positifs que l'Europe occidentale est quasiment tenue de lui témoigner en permanence ?


P.S. Quant au paradigme nucléaire, je recommande à tous de prendre connaissance de "l'option Samson" :

http://en.wikipedia.org/wiki/Samson_Option

Écrit par : Paul Bär | 20/04/2009

Rappelons-nous que la Suisse représente les intérêts iraniens et américains entre eux.
Un représentants qui prend position est un représentant "mort" car discrédité

Écrit par : Barbu observateur | 20/04/2009

@ Barbu,
Votre commentaire resume tres bien la situation, bravo,

la marge de manoeuvre de Mr.Merz est tres limitee dans ces circonstances!! la credibilite de la Suisse n'est pas en danger.

Écrit par : 100blagues | 20/04/2009

Si la Suisse représente les intérêts de l’Iran et les Usa elle ne doit
pas vis-à-vis des autres nations être solidaire avec le président Ahmadinejad
car la frase sortie de sa bouche :je veux la destruction d’Israël :
est suffisant à l’écarter de la conférence sur le RACISME

Écrit par : willer Danilo | 20/04/2009

Nier les conséquences du nazisme est intolérable. Mais on peut aller manger avec le diable avec une longue cuillère disent les contes populaires !

Écrit par : Victor Devaud | 20/04/2009

je suis choqué des attaques des Israeliens contre la Suisse suite à l'arrivée d'un chef d'Etat iranien. Ces gens veulent
gérer le monde entier. Ils se trompent. Attention au retour de flamme.

Écrit par : P-A. Neuenschwander | 20/04/2009

La presse a-t-elle vraiement bien gérée l'arrivée de Mahmoud Ahmadinejad ? C'est la question que je me pose, car il a été diabolisé avant qu'il foule le tarmac.
Nous Occidentaux sont vraiement naïf ! Pouvait-on attendre autre chose d'un Président d'un pays de 60 Mio de musulmans, qui est sorti d'une guerre pénible contre l'Irak ?

Il faut absolument lire l'excellent éditorial de Serge Gumy sur Durban II et le rôle lamentable joué par notre Miss Calmy-Rey. Mais, est-ce qu'elle a été "invitée" ou est-ce que la raison d'Etat lui a clos la porte ?
Une chose est certaine, le Président iranien a réussi sa tournée électorale, même si les 23 ambassadeurs ont quitté comme des moutons en bloc la salle. L'impact étant encore plus fort et même au fin fond des Philippines on parle de ce coup d'éclat, en se frottant les mains. Même Al Quaïda va apprécier et je ne serais pas surpris que Ben Laden, en personne, lui félicite par un télégramme circonstancié.
C'est un coup de sac, un tsunami, qui va faire des ravages parmi nos mondialistes, qui ne pensent plus que profit et rentabilité matérielle, avec la réalité que les riches deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres.
Il n'y a que le dialogue, ne serait-ce qu'avec le diable, qui peut sauver la paix et quitter la salle n'est pour moi pas la solution. Au contraire, il fallait le contrer, à armes égales ! Mais, ainsi va le mondel
Moi, je me dis, aujourd'hui c'est le premier jour du restant de ma vie. Je ne veux pas me focaliser sur tout ce qui ne va pas, mais regarder les fleurs qui cheminent mon chemin vers l'Eternité !
Bruno du Cressy

Écrit par : Etoile de Neige | 21/04/2009

* Mon cher Pascal, oui, vivre et laisser vivre ! Malheureusement, nous sommes tous un peu racistes, avec des nuances et trop de gens veulent dominer dans ce bas monde ! Hans-Rudolf avait raison et Calmy-Rey, représentant les EU aurait bien fait de s'y associer ! Elle qui a toujours des initiatives hâtives (Kosovo) a cette fois échoué; malgré elle ?

Écrit par : Etoile de Neige | 21/04/2009

Il ne faut pas oublier: La Suisse doit représenter les intérêts américains auprès des iraniens. Donc critiquer Merz Hans-Rudolf est vraiement nul ... Si j'étais - mais avec si on construirait la tour Eiffel sur le Cervin - Président Suisse, j'aurais donné la parole aussi aux interlocuteurs de Mahmoud. Quitter la salle comme signe de protestation est pour moi lâche et n'est pas synonime de tolérance; au contraire c'est entâché de racisme également !
Je préfère les gens qui disent ce qu'il pensent et les chiens qui aboient (à l'image des Appenzellois - pas Merz, pas Metzler - les chiens) ne sont pas les plus dangereux. A bon entendeur !

Écrit par : Etoile de Neige | 21/04/2009

JEAN ZIEGLER FOREVER !!

Hier à la Radio suisse romande, l'inénarrable Jean Ziegler a clairement approuvé Hans Rudolf Merz d'avoir dîné avec le Président Ahmadinejad. Or il y a deux ans au Salon du Livre de Genève, j'avais entendu Jean Ziegler traiter publiquement et hors de sa présence Hans Rudolph Merz d'"analphabète" !
Ce qui dégage le syllogisme du jour :

- Hans Rudolph merz est un analphabète
- Hans Rudolph Merz a eu raison de dîner avec Ahmadinejad
- Il faut être un analphabète pour dîner avec Ahmadinejad

C.Q.F.D.

Écrit par : Santo | 21/04/2009

Oui, l'histoire jugera.

Mais sachons raison garder :
- notre président a eu raison de rencontrer le numéro un iranien, il est plus
important de communiquer que de s'ignorer
- il n'y avait pas que du négatif dans l'intervention de ce dernier à la tribune
de l'ONU

Écrit par : bidouille | 21/04/2009

Citoyen suisse, j'ai beaucoup voyagé en Iran dans les années 60. Des gens merveilleux, une hospitalité à nulle autre pareille ! La beauté des mosquées d'Ispahan et la raffinement extrême de leurs mosaïques turquoises, traduisait le très haut degré de civilisation de ce peuple.

Puis survint la guerre des 6 jours le 5 juin 1967. Me trouvant en Inde à Bénarès ce jour-là, je décidai de rentrer à Genève par la route (train, bus etc.), à travers le Pakistan, l'Afghanistan et l'Iran.

En Iran et à la faveur de cette guerre,la physionomie des gens avait changé : visages fermés, refus systématique de me loger dans les hôtels, simplement parce que j'étais un étranger, et que ceux-ci étaient en bloc suspectés aux yeux des Iraniens de conspirer avec Israël pour la perte de l'Islam, et le transfert de Jérusalem aux mains des Juifs.
Dans un petit village entre Meshed (ville sainte) et Téhéran, j'ai été lapidé "jusqu'au premier sang" par une bande d'enfants et d'adolescents ...

Ma conclusion :
A l'époque du Shah et alors que la Révolution iranienne était musique d'avenir, de genre de "frémissement" fut le tout premier signe d'un raidissement de l'Islam chiite face à l'Occident en fonction du conflit israélo-arabe.

Santo CAPPON

Écrit par : Santo | 21/04/2009

Selon l'organisation israélienne B'Tselem pour la défense des droits de l'Homme, les autorités israéliennes ont démoli plus de 400 maisons palestiniennes à Jérusalem-est depuis 2004.

l'Etat hébreu va procéder prochainement à des démolitions et chasser 1.500 palestiniens et espère les chasser de Jérusalem-est, qu'ils considèrent comme la capitale de leur futur Etat.

Les autorités israéliennes pratique donc tout simplement une politique de "purification ethnique". Merci à Madame Mairead Maguire, prix Nobel de la paix 1976, qui a eu le courage de le dire aujourd'hui.

Écrit par : poid et mesure | 22/04/2009

Euh, qqn pourrait-il me dire - avec des arguments et des preuves, évidemment - en quoi le discours de Ahmadinejad était ANTISEMITE et non ANTISIONISTE ??? (comme le prétend le 100% de la presse...)

Écrit par : Géo | 22/04/2009

Voil la traduction en français du discours du président iranien, vous pourrez juger sur pièce plutôt que sur des extraits à la TV: http://www.voltairenet.org/article159812.html

Écrit par : Victor Devaud | 22/04/2009

Aujourd'hui, il y a eu une nouvelle démolition à Jérusalem-Est.
Les autorités israéliennes ont fait procéder mercredi à la démolition du domicile d'un Palestinien de Jérusalem-Est. La maison située dans le quartier de Djabal Moukaber a été rasée par des bulldozers. Pourquoi ?
Les raisons sont mauvaises et je n'y vois que la continuation de l'appropriation d'une ville au dépend des non-juifs. Pourquoi ? N'est-ce pas injuste ?
Je pense que c'est, malheureusement, aussi cela le racisme...

Écrit par : Jean | 22/04/2009

Anamnèse psychologique concernant le Président Ahmadinejad :

Le Christianisme a une destinée sur le long terme. L'Islam, dernière "religion révélée" a aussi ce genre de destinée. Or ces deux religions découlent du Judaïsme auquel, par leurs références respectives, elles doivent tout, et notamment le fait d'exister.

Et pourquoi le Judaïsme n'aurait-il pas, lui aussi, une "destinée" sur le long terme, malgré tous les efforts menés depuis 2000 ans pour le faire disparaître ? Pourquoi "le meurtre du père" est-il resté à l'ordre du jour, jusque dans l'Histoire contemporaine ?
Cela relève de la psychanalyse ...

Écrit par : Santo | 23/04/2009

J'espérais trouver sur le blog votre papier de ce matin dans la Tribune.
Ah ! Charles-Albert dont m'a tant parlé un de ses amis qu'on appelait l'oncle Charles.
Quand je serai chef du monde je ferai construire un vélodrome à Plan-les-Ouates où tourneront d'allumés cyclistes. Il s'appellera vélodrome Charles-Albert Cingria. N'aurait-il pas préféré ça à un collège ?
Je ne retrouve pas dans quel bouquin il a écrit...je ne m'en souviens plus exactement... "Je suis heureux de ce siècle, je suis heureux de ces femmes et je suis heureux de ma selle Brooks aux exquis craquements"
Charles-Albert....c'est mieux quand même que René Payot non ?
p.losio

Écrit par : pierre losio | 23/04/2009

Je m'étonne que les commentaires de ce blog soient réellement modérés. J'y ai démasqué une quantité appréciable d'antisémitisme, digne du nazisme. Il suffit de lire "Mein Kampf" (un ouvrage que l'on trouve dans toutes les librairies du Proche-orient islamiste) pour constater une grande vérité: Hitler n'avait rien contre le Juifs, il ne cessait de parler du "complot mondial sioniste" du danger du Sionisme venimeux" - exactement les propos que nous retrouvons chez nos commentateurs. En ce qui concerne Israël à présent, cette terre revendiquée par les Palestiniens depuis 1956, il faut bien resituer le contexte historique: pendant plus de trois siècles, elle a été sous la domination turque - et aucune revendication d'indépendance pour un état qui n'avait même pas de nom - puis sous le mandat britannique, et là non plus aucune revendication politique de la part des arabes. Le nom de Palestine lui fut conféré par les Anglais en référence à la Bible. Du côté juif, cela fait plus de mille ans que l'on revendique le retour de l'Etat d'Israël et la première résistance contre l'occupation britannique a été juive. A cet époque, il n'y a pas non plus de résistance arabe pour la création d'un état palestinien. Ce n'est qu'après la création d'Israël que le terrorisme va se déclencher. Le but de ce dernier était l'éradication de l'Etat Hébreu, une nouvelle Shoah comme le prônait ouvertement Nasser et maintenant le Führer d'Iran et d'autres (Syrie, Hizbollah, Hamas). Il n'y a pas de nation palestinienne, ce sont des arabes venues de Jordanie, d'Egypte ou du Liban. Les seuls vrais "palestiniens" - c'est à dire ceux qui ont vécu le plus longtemps sur cette terre, sont les Druses. Il n'y a pas de culture ou d'histoire palestinienne, si ce n'est une longue tradition d'attentats sanglants. A ce propos je ne saurais accepter le terme de "kamikaze" car ces derniers -les japonais -ne s'attaquaient qu'aux navires de guerre américains, alors que les terroristes visent des civils innocents, surtout les cafés et les écoles. Il y a un mot arabe pour cela, "assassins".

Écrit par : Kristjan | 26/04/2009

c'est SUISSE-ISLAM que l'histoire aura à juger... Le piège Ahmadinejad a fonctionné.

- merci à la lâcheté du président tchèque de l'EU, aux cafouillages politiques européens et à leur stratégies dignes de gamins en récré,

- merci au conseil de sécurité de l'ONU qui se couche et ne sait faire face à la non-application de ses résolutions, aux conséquences des politiques récentes,

- merci au Conseil des Droits de l'Homme qui a laissé la responsable lybienne du conseil entonner sa prière coranique à l'ouverture de la session dont elle était présidente,

- merci à nos politiciens pour les conséquences de leurs années d'hypocrisie et de lâcheté au nom des contrats d'armement et autres divers comptes bloqués sur le sol suisse avec l'Iran, la Lybie, l'Irak et on en passe,

- merci à nos nobles représentants gouvernementaux et responsables pour avoir laissé faire et signer un texte de soit-disant déclaration contre le racisme - dont le texte n'a rien d'universel

- la déclaration (art. 12, listing restrictif de religions) se focalisant sur les sources de conflits africains, politisant quelques religions
(piège refermé)

- texte qui, en complément de la DDPA, ne fait qu'exonérer les dictatures islamiques et autres dictatures en partenariat avec les pouvoirs islamiques comme la Chine, de leurs ignominies passées, actuelles et futures
(distribution de cadeaux entre votants compréhensifs & dépendants)

- Texte dont l'objet de ses articles est limitatif et donc non universel,

- Texte qui de ce fait ne représente pas les Droits de l'Homme,

- et dont l'élaboration fut une atteinte à l'exercice démocratique du Conseil des Droits de l'Homme.

> Ne pas ignorer que la présidente récita sa prière coranique face à une large majorité de membres islamiques - dont l'OCI qui applaudit son large soutien à Ahmadinejad, membres islamiques constituant les 2/3 de l'assemblée,
tandis que c'est le 1/3 restant des membres qui paye les cotisations...

>> L'OCI, c'est l'organisation islamique internationale.

- Tandis que la Suisse avait généreusement offert le refuge à un égyptien Ramadan dont les fils, ayant obtenu leur passeport suisse (on se demande comment), chantent leur politisation du coran - en tant que "citoyens suisses" - sur l'air du prophétisme islamique occidental, l'un nommé chef de la "Communauté Islamique", l'autre nommé top-philosophe mondial, à Genève où les islamistes ont plus que triplé leur population en 10 ans,

- Tandis que maintenant les humoristes doivent se censurer sur toute religion listée dans cette déclaration contre le racisme,

>>> JE NE POURRAI PAS DIRE QUE JE NE SAVAIS PAS. ET VOUS?

Écrit par : Bärenklauen | 26/04/2009

"Ce n'est qu'après la création d'Israël que le terrorisme va se déclencher."

C'est un mensonge. Avant la création de l'Etat d'Israël, il y a eu notamment DEIR YASSIN, où quand les nationaux-sionistes se livraient au terrorisme et à l'épuration ethnique sur des Palestiniens amis. Les sionistes essaient de réécrire l'histoire comme les tenants d'une vulgaire idéologie totalitaire.


"- merci au conseil de sécurité de l'ONU qui se couche et ne sait faire face à la non-application de ses résolutions, aux conséquences des politiques récentes,"

Effectivement, il faut consulter la longue liste des résolutions de l'ONU sur lesquelles l'Etat d'Israël s'est assis ou qui ont été vétoisées par l'ami US.

Écrit par : Johann | 26/04/2009

La Commission du Droit de l'Homme, une cata actuellement. Composée de tant de régimes totalitaires, la démocratie fout le camp.
Et nous Suisses avec notre fantastique Gouvernement au Palais fédéral, que faisons nous dans cette galère ? Manger la soupe de "Kappel" jusqu'à la lie ?

On devrait dissoudre cette commission et créer une nouvelle (Droits humains), sous forme de droit à:
a) l'eau potable b) au travail c) la libre expression

Un qui a réussi de tirer son épingle des cheveux, c'est bien le Président iranien, devenu du jour au lendemain le porte-parole des Arabes, en réussant sa tournée électorale. Quant aux Israëliens, ils devraient aussi balayer devant leur porte (extrêmistes), car tout n'est pas blanc non plus à Tel Aviv et Jerusalem. On dit, il n'y pas de fumée sans feu !!!

Tous ces cols blancs, courant de conférence en conférence, vivant dans les 5-étoiles, m'exaspèrent (182 pays inscrits actuellement). Encore un grand machin de l'ONU et qui sers à stigmatiser les différences au lieu de les unir.
Moi, simple péquin, j'abandonne et me focalise sur le bien-être est dans le pré (voir mon blog)
Bien à vous Bruno du Cressy

Écrit par : Etoile de Neige | 27/04/2009

*Bravo Kristjan pour votre analyse. C'est tellement vrai et c'est nous l'Europe qui avons créé cette gabegie, en mettant pas de gardes-fou pour contrer les excès de part et d'autre. Malheureusement, pour les Arabes vivre et laisser vivre semble un mot faisant absence dans le coran, et le pardonner à nos ennemis aussi, Mr Ramadan !

Écrit par : Etoile de Neige | 27/04/2009

Un ajout pour Etoile de Neige. Il y a dix de cela, j'ai fait un voyage en Israël et j'y suis resté un an et demi. A l'époque - peut être la situation présente a changé - j'avais proposé à mes amis israéliens une idée pour venir à bout du problème. En leur parlant du modèle suisse, je leur avais expliqué, qu'il serait possible de créer non pas deux états hermétiquement clos, mais une confédération où il n'y aurait plus de frontières, la libre circulation et la recherche libre de l'emploi. Chacun pouvant se déplacer librement, sans passe ou permis, libre accès à tous aux sites religieux. Du côté isräélen mon idée avait été bien accueilie - à quelques exceptions près - du côté arabe, à l'exception des musulmans qui vivaient avec moi dans le Kibbouts - je n'ai rencontré que de la haine. La seule solution était la disparition de l'Etat hébreu. Par contre, sur le blog du Jerusalem Post, j'ai trouvé l'approbation de beaucoup d'arabes, sans doute, ceux-là étaient-ils plus évolués, car ils savaient l'anglais et utilisaient un ordinateur.

Écrit par : Kristjan | 02/05/2009

Les commentaires sont fermés.