13/08/2009

Incroyable surprise : Urs Schwaller est candidat !

Jeudi 13.08.09 - 12.05h

Ils finissent tous, un jour ou l’autre, par se déclarer candidats.

Et nous savions, dès le début, qu’ils finiraient tous par le faire.

Et ils savaient que nous le savions.

Et ils nous ont quand même joué, tout l’été, la comédie-de-celui-qui-se-tâte. « C’est si important, vous comprenez, je dois consulter ma famille, mon parti, mes oncles, mes tantes, ma secrétaire, ma fanfare ».

Et au final, les voilà tous.

Deux membres d’un même parti cantonal, le parti libéral genevois.

Deux membres d’un même parti cantonal, le PDC fribourgeois.

Et quelques autres, dont un marionnettiste donnant de premiers signes de Parkinson, et que son parti ne semble pas considérer, au point qu’il l’aurait voulu lui, comme le Messie.

À part ça, la vie est belle, la montagne sublime, la Combe d’Orny demeure un paradis, et le 16 septembre, l’air de rien, est encore bien loin.

Pascal Décaillet



12:05 Publié dans Dis Papa, c'est encore loin, le 16 septembre? | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Très significative, l'unanimité contre Silvio Pelli des journalistes suisses-romands de centre gauche et de centre droit (autrement dit, 95% des journalistes romands et 100% de ceux qui ont accès à un medium de masse). Mûs qu'ils sont, tous, par la terrible ombre du béhémoth Blocher qui continue de planer sur leurs consciences politiques, en permanence inquiètes pour la "République" et l'avancement du progrès universel. Parce qu'il faut dire les choses comme elles sont, si le probable candidat Pelli n'était pas "UDC-compatible", les garants de la presse MSM ne lui chercheraient pas tant de noises. On se souvient par exemple de Pascal Couchepin, assez fraîchement reçu par la caste médiatique à son arrivée au Conseil fédéral, tout cela parce que les artefacts de comportement du cacique de Martigny pouvaient évoquer une sorte de reliquat d'autorité traditionnelle. Positionnement qui fut prestement échangé contre un a-priori favorable permanent, dès lors la presse de masse réalisa que Couchepin serait toujours un obstacle de taille sur la route de Christophe Blocher. Inutile donc d'aller chercher plus avant les causes du tir de barrage médiatique contre Fulvio Pelli : sa compatibilité avec la droite d'identité et quelque chose d'impalpable, dans l'attitude, qui reste du monde ancien, bref tout ce qu'il faut pour susciter la hargne conjugée des progressistes de gauche comme de droite.

Écrit par : Paul Bär | 13/08/2009

Enfin un excellent candidat qui a la trempe d'un homme d'Etat et qui est capable de ramener un peu de crédibilité au Conseil fédéral (qui en a bien besoin). Et qui accessoirement barrerait définitivement la route à un certain Chistophe Darbellay.

Écrit par : caglivo | 14/08/2009

Monsieur Décaillet, serez-vous aussi ironique lorsque Monsieur Pelli se déclarera enfin candidat ?

Écrit par : glendalought | 14/08/2009

Les commentaires sont fermés.