21/08/2009

Mais d’où sort donc ce « tribunal arbitral » ?

 

Vendredi 21.08.09 - 17.30h

 

La chaleur extrême du désert libyen produirait-elle des mirages ? Ainsi, cet étrange « tribunal arbitral », censé statuer, de la Terre ou de Sirius, sur les circonstances de l’arrestation d’Hannibal Kadhafi à Genève.

Mais d’où sort donc cette hallucinante idée ? Surtout, comment le président de la Confédération suisse a-t-il pu accepter le principe d’une instance judiciaire extérieure à nos institutions, et qui leur serait de droit supérieur ? Il y aurait donc place pour des juges étrangers ?

Dans toute cette affaire, les autorités genevoises ont pris des décisions souveraines, dont elles n’ont pas à rougir. On aurait pu, à la rigueur, les contester par la voie de la Cour suprême suisse (le Tribunal fédéral), mais où va-t-on chercher l’embryon de légitimité d’un « tribunal arbitral » ? Pire : en quoi est-ce l’affaire de la Confédération de sanctionner le pouvoir d’un canton, là où ce dernier s’exerce en légitimité ?

Non, désolé, le recours à cette instance dont personne n’avait jamais entendu parler, et qui du reste n’existe pas, ne résiste ni à l’évidence, ni à l’examen.

A moins qu’on n’entende instaurer un Tribunal d’Inquisition pour entraver ce qui résiste à la raison d’Etat. C’est une option. Mais au moins, qu’on veuille bien l’annoncer clairement. Mieux vaut, en politique, un cynisme assumé que la tête de l’autruche au plus profond du sable. Celui du désert, of course.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

17:27 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Puisque vous persistez, on va vous donner une clé : il n'existe pas un droit à la Suisse d'arrêter qui elle veut. Comme déjà dit, qu'elle essaie donc d'arrêter Bush pour ses nombreux crimes en Irak. Quand Pascal Couchepin s'excuse du manque de soutien de la Suisse à Barraud, le prenez-vous au sérieux?

Écrit par : Géo | 21/08/2009

@Bonjour M Decaillet

La suisse n'avait pas le choix.

-Soit on déclarait la guerre à la Lybie en envoyant des militaires sur place.

-Soit nos otages passaient leur vie en Lybie

-Soit on se soumettait au moindre caprice du Colonel Kadhafi

Vous connaissez d'avance la réponse.

Nul besoin de tenter de trouver une logique ni même un sens à l'execution des directives exigées par Kadhafi.

La suisse va gouter à une sorte de "tyranie orientale" dite kadhafienne, dont on se serait bien passé.

Bien à vous ;O)

Écrit par : MUR | 21/08/2009

Mais le tribunal arbitral c'est du vent. Aucune sanction fédérale ne peut être exercée sur les fonctionnaires genevois en droit suisse, donc on s'en tape. Le nain gris (HRM) a baissé son froc. laissons-lui sa honte. La Suisse n'est pas à genoux comme on veut le dire, mais le Suisse moyen est trahi par ses autorités. Cela arrive et ce n'est pas la faute du Suisse en question que je sache. Mais que les autorités genevoises ont été mauvaises dans leur gestion de cette situation, avant le clash.

Écrit par : Victor Devaud | 21/08/2009

Ce tribunal arbitral risque d'être une raison de plus pour ne pas laisser partir les deux suisses de lybie tant que la justice suisse ne sera pas épinglée par ce futur pseudo tribunal.

Géo,vous avez raison pour Bush.On devra en fera de même pour le premier démocrate lybien qui renversera Kadhfi par les armes.Au point ou on ent est,vu qu'il y a maintenant des abrutis qui veulent voir les USA devant un tribunal pour crimes de guerre en libérant l'Europe des nazis.

D.J

Écrit par : D.J | 21/08/2009

Cette affaire à au moins le mérite, pour nous autres naïfs, de montrer la primauté de la force et de l'argent sur le droit. Et pour les juges, cela leur montre qu'un justice juste et impartiale relève de l'utopie.

Écrit par : Pieds-sur-terre | 21/08/2009

Le communiqué envoyé hier soir à toute la presse par le PLR va devenir un collector:
"3EME VICTOIRE EN 24HEURES POUR HANS-RUDOLF MERZ"
Ce parti en train de disparaître aurait pu s'épargner, en ces derniers instants, d'ajouter le ridicule au tragique.

Écrit par : Josef | 21/08/2009

Il y a ceux qui présentent des excuses officielles mais il y a aussi ceux qui suggéraient carrément d'envoyer la tête décapitée d'un élu suisse au vilain méchant colonel Kadhafi.

Très étrangement, ces propos, d'une rare violence, ne semblent guère vous indigner, Monsieur Décaillet. Mais il est vrai, comme le soulignait un internaute, que vous avez "l'indignation très ciblée".

Écrit par : Rackham Le Rouge | 21/08/2009

honte à la Suisse alle baissé son froc pour des assassins honte

Écrit par : meyer | 21/08/2009

Le ramadan débutant samedi, ce serait une occasion pour les familles des otages suisses de demander leur libération. Comme chacun est tenu durant cette période consacrée normalement au don et à la générosité de se montrer plus conciliant, il y a une ultime chance d'obtenir leur libération, Kadhafi n'échappe pas à la règle, du moins on l'espère.

Écrit par : question | 21/08/2009

Des excuses à Kadhafi?

PAS EN MON NOM!!!!!

Nous sommes HUMILIES! Je considère qu'il y a une 2e place libre au conseil fédéral.

Écrit par : tagada | 22/08/2009

Le tribunal arbitral en lui même n'a rien de choquant. Il s'agit en fait d'une commission d'arbitrage, on aurait peut-être dû commencer par là. Les Suisses ont fait un large usage de ces instances dès le moyen âge. Chaque partie délègue un nombre égal d'arbitres qui nomment un surarbitre qui sot juge seul, soit préside la commission ainsi formée. Est-il choquant de faire des excuses pour obtenir la libération d'otages ? La question peut se poser. Ce qui est choquant c'est qu'aux dires mêmes de Monsieur Merz, il a prononcé ses excuses, dans les formes rapportées parce qu'il fallait dire quelque chose lors de la conférence de presse avec le premier ministre et que pour les otages il se soit contenté d'une promesse verbale dudit premier ministre qui ne peut décider de rien. Que se passera-t-il si la Lybie présente de nouvelles exigences ?

Écrit par : Guy Le Comte | 22/08/2009

La morale de cette histoire c'est qu'il n'y a plus de morale, plus d'éthique, plus d'Etat de droit. Juste quelques règles non écrites permettant à nos lois de se flexibiliser selon les intérêts du SMI (Swiss Market Index).
Et les gagnants sont:
- les entreprises qui font feu de tout bois dans le bac à sable libyen.
- l'initiative anti-minarets, désormais paquetée. (ça, c'est la bonne nouvelle)

Écrit par : robert | 22/08/2009

Et avez-vous noté à quel point Merz, lors de sa conférence de presse, se plaçait lui-même dans une position défavorable, en avouant que la démarche lui avait été difficile (ne jamais avouer sa faiblesse, donner le change) et qu'il serait effectivement dans une situation piteuse, si les otages ne revenaient pas (ne jamais donner à l'ennemi toutes les cartes)? Voilà ce qui arrive quand on est mené par des politiciens de petit temps, par des "experts-comptables", alors qu'il nous faudrait des hommes forts, qui encaissent et qui savent rendre les coups. Mais on sait ce que la classe politique suisse réserve aux hommes forts...

Écrit par : Paul Bär | 22/08/2009

Je ne pense pas que nous soyons gouvernés par des incapables mais par des gens pour qui seuls comptent les relations économiques et les bénéfices que l'on peut en attendre.
Je trouve tout de même bizarre que personne ne fasse le rapprochement entre les excuses de Tripoli et le "mal au ventre" d'Ankhara. Merz - Blocher : kif-kif bourricot macache bono ???!

Écrit par : gamine | 22/08/2009

"NOUS SOMMES HUMILIES" lance un intervenant du blog. Désolé pour vous, sentez-vous humilié si ça vous chante, mais, personnellement, je ne me sens aucunement humilié... Parlons franchement: j'en ai rien à foutre de ces excuses. Si cela peut faire libérer nos deux otages, si cela peut aider à sauvegarder des intérêts économiques, tant mieux. Le reste...
La plupart de ceux qui geignent le font non pas parce qu'ils se sentent réellement humiliés dans leur for intérieur mais en raison tout simplement de viles motivations politicardes: il y a ceux que ça arrange bien pour gueuler encore et encore sur Micheline Calmy_Rey, il y a ceux, plus pervers, qui qui r'êvent d'une démission de Merz ou d'un PLR très affaibli afin de retrouver un deuxième siège UDC, il y a les hystériques habituels à la droite de la droite de la droite qui gueulent sur tout ce qui n'est pas estampillé UDC. Personnellement, ce qui compte pour moi, c'est d'avoir encore du boulot demain, d'avoir un système social qui tienne la route. Alors les excuses de Merz envers Kadhafi, je me bats les c....
Et puis Kadhafi est à la tête d'une nation qui a subi toutes les humiliations depuis bientôt 100 ans (occupation italienne avec son lot de massacres, puis anglaise et française; humilation israélienne (un avion de ligne lybien bourré de civils abattu par la chasse israélienne en 1973 dont personne ne parle), humiliation américaine (bombardement de Tripoli avec plus de 100 morts civils dont la fille adoptive du colonel), humiliation européenne en faisant porter le chapeau à la Lybie pour l'attentat de Lockerbie pour lequel des éléments de plus en plus nombreux montrent qu'elle ne serait pas responsable, voir à ce sujet, un article récent du Figaro, un canard qu'on ne peut suspecter de gauchisme. Bref, pas étonnant que le colonel, tout salopard qu'il soit, cherche logiquement un peu à se venger. C'est tombé sur nous, mais bon, c'est pas ça qui va m'empêcher de dormir

Écrit par : Rackham le Rouge | 22/08/2009

J'ai lu l'article du dernier Monde sur le comportement de la Suisse au sujet de la Libye où l'on ne peut qu'être particulièrement scandalisé. Une fois de plus l'Occident s'écrase devant un tyran' fait profil bas, baisse sa culotte comme cela a été le cas au temps d' Hitler ou Staline.
Comment peut-on présenter ses excuses dans de telles circonstances alors que même le frère d'une des victimes a disparu en Libye sans doute assassiné (dixit le Monde). Autrement dit parce que ces gens ont du pétrole et de l'argent ils ont tous les droits et pas un du G8 n'a protesté aux exigences guignolesques de démentellement de la Suisse qui semble avoir pris au sérieux ces élucubrations.
Quand aux crimes de Bush je préfère les siens à ceux des tyrans en questions. Seule la démocratie américaine a la courage d'intervenir auprès de l'intolérable en bombardant ou en pendant comme à Nuremberg pour stoper l'inadmissible.
S'ils n'etaient pas là l'Occident serait écrasé depuis belle lurette sous l'obscurantisme.

Écrit par : ludovic | 22/08/2009

Tout cela me rappelle Munich, sauf que nous n'étions pas à la veille d'une guerre. On fait un mauvais remake des années 30 ???

Écrit par : Victor Devaud | 22/08/2009

Connaîtra-t-on un jour la version exacte des paroles prononcées par M. Merz ? Pendant la conférence de presse avec le Premier ministre libyen parlait-il anglais ou allemand ? La traduction qui nous a été présentée en français par la presse romande comporte plusieurs variantes.
Quelle traduction en a été faite an arabe pour les journaux et le peuple libyen ?
Certaines nuances dans les traductions peuvent avoir énormément d'importance, ce qui fait que chacun comprend peut-être ce qu'il a envie de comprendre.
Petite réflexion personnelle: y a-t-il une différence entre des excuses à Tripoli et un "mal au ventre" en Turquie ou bien Merz/Blocher c'est kif-kif bourricot ?

Écrit par : gamine | 22/08/2009

La Honte !! Oui mais laquelle ? Celle du DFAE qui en près de 320 jours n’a pas été capable de dénouer cette affaire, incapable de faire libérer nos deux otages alors que ceux-ci n’étaient pas retenus par un groupe islamistes dans le désert et par conséquent hors de danger. Certes, la Libye n’est pas dirigée par des personnes « fréquentables » (bien qu’elles essayent). Le DFAE de Calamity-Rey pouvait donc agir autrement qu’avec discrétion bien au contraire il s’agissait là d’agir avec fermeté et surtout fallait-il se montrer agressif pour compenser le fait que nous manquions d’appuis à l’étranger. Savez-vous que depuis le Canada en passant par la Thaïlande personne (l’opinion publique) ne savait que la Libye retenait deux citoyens suisses, que personne n’avait connaissance du comportement du fils Kadhafi ! Hé oui ! Si le DFAE avait utilisé par presses interposées la mise en avant de cette histoire, rapidement l’image du clan Kadhafi se serait démontée à travers le globe !
Alors ou est la honte ? Car de n’avoir rien fait et déclarer que nous sommes à 2mm d’une solution ça c’est la HONTE !

Alors oui la couberte de M. Merz et difficile à avaler, cependant elle a le mérite d’avoir fait bouger les choses, mieux nous aurons via ce Tribunal (sous l’égide du Droit International) l’occasion de démontrer le comportement des Kadhafi au monde ! Finalement M. Merz est courageux et son attitude est celle du roseau qui plie mais ne cède pas !

Et la Honte justement, ce sont toutes ces personnes qui râlent derrières leurs écrans, ou étiez-vous lorsqu’il a fallut manifesté sur la Place des Nation pour faire libérer nos otages (nous étions à peine une vingtaine) ? La honte c’est vous ! CQFD.

Écrit par : Steeve | 23/08/2009

Après tout le tralala entendu dans cette affaire, est-il permis à un bistrotier à la retraite de donner son opinion ?
Or donc, comme mon ami Jack Rollan avait l'habitude de dire, nous retrouvons là dans un quelconque 5 étoile un gus qui se conduit comme une petite frappe, puisqu'il frappe ses domestiques. Une conduite fort peu élégante, à la vérité. Le dirlo intervient, peut-être avec l'aide de quelques personnes con pétantes - 1. Maître d'hôtel, que sais-je - calme le jeu, veille à ce que le séjour de la dudite petite frappe soit écourté dans la mesure du possible. La petite frappe rejoint donc ses pénates auprès du papi colonel et reçoit de l'hôtel par lettre recommandée une interdiction de retourner dans ledit 5 étoiles en application de l'article 186 de notre Code Pénal (Violation de domicile). Copie de la lettre à la police cantonale.
Et l'incident est clos. Pointàlaligne.
J'ai toujours, en tant que restaurateur, usé de ce moyen pour me débarrasser des ivrognes et autres têtes brûlées, et avec succès.
Mais il est vrai que je ne suis qu'un pauvre imbécile comparé à la crème de l'hôtellerie, de la diplomatie, des autorités dites con pétantes. Et puis, il faut bien employer ces gens à faire quelque chose, n'est-ce pas ...? Nous ne sommes pas dans la même dimension. Il faut fournir aux journalistes de quoi divertir le bon peuple et aux instances con pétantes le moyen de prouver leur utilité...

Écrit par : J.C. Simonin | 23/08/2009

Merci M. Merz pour avoir essayé de faire libérer nos 2 otages, otages depuis plus de deux ans. Ceux qui critiquent M. Merz, qu'ont-ils fait pour libérer ces deux personnes. Rien, mais rien du tout. C'est ceux-là même qui, aujourdhui, jouent les vierges effarouchées. M. Merz a tendu la joue et s'est humilié pour le bien d'autres.Une belle leçon. Les autorités genevoises pourraient en prendre de la graines et faire montre d'un peu plus de diplomatie.

Écrit par : Barbu-L'observateur | 24/08/2009

Madame Romaine Jean@ Je viens de suivre votre déclaration dans le TJ de ce soir sur l'affaire Khadafi. Enfin de la clarté et de l'intelligence sur cette question dans les medias !
Je vous admire et vous remercie infiniment. Vous être une grande journaliste, la première à enfin dire la vérité ou ce qui en approche le plus. J'espère sincèrement que vous et ceux qui ont cette indépendance d'esprit, ce goût de la vérité, preniez plus d'importance à la TV.
PS. Comme il eût été agréable que le Pascal Décaillet que nous connaissions du temps de Forum ait exprimé ces vérités bonnes à dire sur l'incroyable impéritie genevoise...

Écrit par : Géo | 25/08/2009

Les commentaires sont fermés.