07/06/2010

Et pisse, haine !

 

Chronique publiée dans la Tribune de Genève - Lundi 07.06.10

 

Ils ont pris l’escabeau, ils ont ouvert l’armoire, sur la pointe des pieds ils ont trouvé, tout là-haut, le keffieh. Lavé, repassé depuis la dernière manif. Ils ont même déniché le mode d’emploi, comment se l’enrouler correctement pour faire palestinien. Ils ont respiré bien fort. Ils se sont sentis devenir des héros.

 

Et puis, ils sont allés sur le pont du Mont-Blanc, et ils se sont mis à hurler. Epicène, le slogan : « Nous sommes toutes et tous des Palestiniens ! ». Des fiancés de la nuance, nos héros d’un jour : « Israël assassin ! », « Israël terroriste ! », « Israël criminel ! ». Tout devant, Ueli le Climatique, Carlo le Magnifique, et le si bon docteur Rielle, alias Papy Moustache, qui aime le monde entier, sauf Israël.

 

Ils ont braillé un moment, et puis ils sont allés boire une bière. Il faisait si chaud, la journée était si belle. Même le keffieh, ils ont fini par l’ôter. Ils ont regardé passer les filles, qui étaient si belles, certains l’ont remis, le keffieh, l’étoffe des héros, elles adorent ça, les passantes.

 

Et puis, ils ont traîné au bord du lac, la soirée était magique. Adieu Gaza, adieu flottille, adieu les abordages. Leur esprit, déjà, était ailleurs. Très tard, après pas mal de bières, ils sont rentrés chez eux. Ils ont mis le keffieh à la machine, lavage doux, sans essorage. Pour la prochaine fois où ils sortiront, jouer les héros.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

08:50 Publié dans Chroniques Tribune | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Merci, Monsieur Décaillet, de pratiquer également l'information de réflexion, ayant le recul suffisant pour décrire cette actualité difficile, expurgée des commentaires précipités souvent dictés par le politiquement correct.

Écrit par : Le Plébéien | 07/06/2010

Génial, cher Pascal. absolument génial. M-R

Écrit par : Pierre Emerache | 07/06/2010

Mathieu 26/52: "tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée."
Rappelons, encore une fois, que les foules qui défilent dans nos rues, keffieh autour du cou, emblèmes palestiniens brandis (je déteste évidemment ce spectacle), sont le résultat quasi mécanique de la propagande progressiste (pour les Européens ethniques) et de l'activisme migrationniste (quant aux extra-européens moyen-orientaux) des cinquantes dernières années, activités de subversion que les milieux gravitant aujourd'hui dans le pro-sionisme ont longtemps pratiqué et pratiquent généralement toujours, avec leur habituel et impudent "double-discours" (universalisme chez les goys, ethno-nationalisme pour Israël). Alors, maintenant, on les voit se prendre en pleine face un boomerang qu'ils ont eux-même lancé et ils voudraient en plus qu'on compatisse ! Surtout après le beau bordel qu'ils ont sciemment provoqué CHEZ NOUS !!!

Écrit par : Paul Bär | 07/06/2010

Et vous, vous avez fait quoi?

Écrit par : Fatima | 07/06/2010

Moi qui suis abonné à votre blog, je suis ici très choqué par votre manque d'esprit critique et la manière très émotionnelle de traiter un sujet très difficile,
Je suis de droite et je m'en fiche du fait que la gauche européenne soutienne la Palestine et comment elle le fait.
Ici l'important c'est
-qu'Israël s'éloigne lentement de la démocratie (en discriminant ses populations arabes)
-que cet Etat exerce un blocus absolument inique qui, évidemment favorise le Hamas car il appauvrit la population et la jette dans leurs "centres de soins",
-Israël a la 2eme meilleure armée du monde, le Hamas est armé de quelques roquettes qui impressionnent, mais tuent très peu
-d'ailleurs le blocus exercé est complètement loufoque et humiliant: Gaza peut disposer de désodorisants pour toilettes mais pas de canelle...
-croyez-vous au concept de GUERRE PROPRE qu'ils nous ont proposé l'année passée lors d'un massacre en règle de toute la population? Avez-vous lu Orwell et ses fameux slogans, 2la Guerre c'est la Paix"?

Enfin, je suis étonné que l'homme de droite que vous êtes (et que je suis aussi) ne soit pas scandalisé que l'on empêche 1.5 millions d'habitants de COMMERCER, que sur les territoires palestininens on leur prenne illégalement leurs maisons et champs de citronniers: c'est un VIOL DE LA PROPIETE PRIVEE.
Par ailleurs lisez cet article qui montre les stratégies de ommmunication mises en place par Israël.
http://meridien.canalblog.com/archives/2010/02/18/16954117.html

Écrit par : Le républicain | 07/06/2010

Le mépris dont vous faite preuve envers les manifestants de samedi révèle votre vrai visage! et ne fait pas honneur à votre profession, qui à bien du mal à rester objective face aux manipulations des états concernés.
PS: Je n'ai pas repassé mon keffieh depuis le début de la construction du mur de la honte en Palestine, car il pend à ma fenêtre au côté d'un drapeau "pace" ! en signe de solidarité (mot que vous semblez avoir effacé de votre vocabulaire) avec le peuple palestinien.

Écrit par : baud manuela | 07/06/2010

Merci le républicain, votre réponse clarifie beaucoup de détails et de doutes!

Écrit par : Fatima | 07/06/2010

Vous voyez, Monsieur Décaillet, c'est aussi et surtout au nom de vos estimables valeurs (1) qu'Israël est aujourd'hui attaqué. Tant par la gauche (normal) que depuis les rangs de la droite synthétique.

L'immense paradoxe de cette affaire, c'est que ceux qui sont le plus susceptibles de véritablement comprendre la mécanique identitaire de l'état juif
sont ceux-là même qui, évoquant le débarquement allié (cf, votre prédécent billet) en parleraient plutôt en termes d'invasion que de libération. (2)



(1) l'universalisme, les droits de l'homme, le juridisme, bref les "Lumières".

(2) "Il affirme ainsi en 1969 « savourer le paradoxe historique qui a conduit les juifs d'Israël à défendre toutes les valeurs patriotiques, morales, militaires qu'ils ont le plus violemment combattues durant un siècle dans leur pays d'adoption."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lucien_Rebatet

Écrit par : Paul Bär | 07/06/2010

Je propose à tous les pro-palestiniens et aux arabes de ne faire plus aucune action pendant, allez au moins deux ans, et laisser les amis d'Israël nous montrer ce qu'ils peuvent faire pour sortir tour le monde de ce merdier! Ceux qui vivent dans cette prison à ciel ouvert n'ont pas besoin de nos écrits ou de nos belles théories, qui sont pour la plupart fumeuses et prétentieuses, mais ils ont besoin de solutions! Alors Décaillet et les autres, creusez-vous les méninges et montez que vous êtes plus humains et plus intelligents que les autres, les sauvages! Le blabla commence à nous pomper et on sature grave! Tous le monde y pas avec des billets à la "va-y que je te snobe" et tous le monde se prend pour un spécialiste - je me demande d'ailleurs, si vous êtes tous si doués, si brillants et si intelligents, pourquoi ne pas prendre la place de nos dirigeants super incapables?- qui prétend nous montrer qu'il détient la Solution miracle, derrière son ordi, alors que la plupart n'ont jamais mis le moindre pied dans cette région du monde! Quelles bandes de prétentieux et vaniteux vous faites!

Écrit par : zakia | 07/06/2010

Au moins, Herr Bär, cette fois, on voit clairement où vont vos sympathies... et où mènent vos raisonnements: à la solution finale !
Vous avez raison au moins sur un point c'est que le nationalisme ethnique israélien est parfaitement contradictoire avec le cosmopolitisme laïc que nous sommes heureusement encore quelques uns à défendre, juifs et non-juifs. Cosmopolitisme qui fut d'ailleurs un motif de déportation au goulag sous Staline comme il le fut dans les camps Nacht und Nebel de vos modèles nazis...
Mais le sionisme n'a jamais emporté l'unanimité parmi les juifs, très loin de là. En fait, les extrémistes nationalistes, forcément plus ou moins racistes, c'est comme les cons, il y en a partout.
Et aujourd'hui, si une chose est claire, c'est que ce n'est pas la voie de l'extrémisme nationaliste ou culturel qui sauvera le moyen-orient d'une explosion sanglante et des risques de conflagration mondiale consécutive. Plus que jamais, juifs et arabes, laïcs et musulmans doivent renouer le dialogue. Et les seuls à pouvoir le faire, sont ces cosmopolites que vous méprisez tant. Parce que ce sont les seuls qui non seulement ont conservé des liens, mais partagent les mêmes valeurs...
Des valeurs basées sur notre humanité commune, sur le droit, sur l'équité, sur le respect des différences qui sont un enrichissement, tant qu'elles ne visent pas à prendre le pouvoir sur l'autre. Tout ce que vous détestez, quoi, identique en cela à vos pareils, extrémistes juifs, musulmans, hindous ou kémits.

Écrit par : Philippe Souaille | 07/06/2010

@zakia Ils vont chauffer à blanc les têtes brûlées de l’UDC afin de développer l’islamophobie oubliant au passage que les véritables ennemis des juifs en Suisse sont à chercher du côté de certaines associations protectrices des animaux qui ne tolèrent en aucun cas l’abattage rituel mais aussi de ceux qui veulent interdire la circoncision.
Donc à boire et à manger

Écrit par : Hypolithe | 07/06/2010

Le message de Monsieur Souaille illustre à merveille l'épais magma paradoxal où convulse la thématique israélo-arabe.

D'un côté, les antisionistes européens, souvent qualifiés d'antisémites par leurs adversaires pro-juifs, et qui attaquent Israël, parce que ce pays se comporterait en "nazi" en foulant au pied toutes les valeurs de l'universalisme, dont pourtant les groupes de pression juifs sont souvent les plus motivés hérauts.

Dans l'autre camp, ceux qui, en Europe, pensent en termes identitaires et qui, de fait, peuvent comprendre la mécanique nationale de l'état hébreu, mais qui se font néanmoins traiter de "nazis" non seulement par les antisionistes de type progressiste (normal, crime contre l'idole du "vivre-ensemble"), mais aussi par les milieux philo-sionistes, toujours englués dans la rhétorique générée par le second conflit mondial.

C'est le grand jeu de qui est le "nazi" de l'autre, à grand force d'invectives non justifiées et de raisonnements paradoxaux (exemple, M.Souaille à une étape seulement de "Israël = solution finale"). En bref, un grand cirque, plein de clowns, mais des pas drôles.

Écrit par : Paul Bär | 07/06/2010

Merci, Monsieur Décaillet, de ce billet (Et pisse haine!) dont l'ironie sonne juste et nous amène un peu d'air frais! J'ai comme vous une certaine aversion de ces donneurs de leçons du dimanche (auxquels j'ai d'ailleurs adressé un courrier dans la Tdg du 4 juin).
Bien à vous,
Daniel Halpérin

Écrit par : Halpérin Daniel | 07/06/2010

Et je parie, quand dans quelques années, lorsque la situation aura changé, vous allez nous juré que vous étiez le premier à dénoncer l'apartheid et le blocus qu'Israël impose aux palestinien.

Écrit par : Djinius | 07/06/2010

Herr Bär, non content d'oser vous afficher en nostalgique d'une époque d'avant le débarquement du 6 juin 44 (!), vous vous enfoncez dans le racisme le plus glauque. Normal, puisqu'avant le 6 juin, on envoyait les juifs, les tziganes et les homosexuels, dans les camps de la mort, on fusillait séance tenante les soldats français noirs lorsqu'ils étaient faits prisonniers, on envoyait les musulmans maghrébins mourir de froid dans les pire camps de travail de Prusse orientale. C'est de cette forme de pensée là que vous vous réclamez impunément et pour une fois, je regrette d'être athée, car je suis certain qu'une justice immanente saurait quoi faire de vous...
Je trouve personnellement regrettable que la shoah soit utilisée comme prétexte pour expulser de leur terre des gens qui n'y sont pour rien. Mais je n'ai jamais dit, écrit ou pensé que l'Etat d'Israël se comportait en état nazi. je connais trop bien l'histoire pour cela et s'il y a eu des morts, les sionistes n'ont jamais exterminé personne. Je suis également très très loin de prôner la solution finale pour Israël, c'est même très exactement l'inverse:
je pense qu'un Etat de 7 millions d'habitants ne peut survivre à long terme au milieu de centaines de millions de personnes qui le détestent. Il pourra survivre un moment grâce à une indéniable supériorité militaire, mais tôt ou tard, cette supériorité sera réduite au point qu'il devra accepter l'anéantissement soit par la défaite, soit par l'usage d'armes qui le perdront lui-même... Je ne dis pas qu'il faut que ce soit comme ça, Je regrette cette hostilité, dommageable y compris pour les arabes qui auraient tout à gagner d'un voisinage pacifique de gens compétents et talentueux. Mais il y a malheureusement de très fortes probabilités que le pire survienne. Il est donc primordial de mettre au point un plan B, si l'on veut sauver des centaines de milliers, peut-être des millions de vie.
Ce qui est affligeant, voyez-vous avec les gens comme vous, c'est que vous ne voyez pas qu'il n'y a aucun paradoxe à être juif et à ne pas se sentir représenté par l'Etat d'Israël, à être occidental et dire que l'occident s'est fourvoyé en maintes occasions, à être un humain et constater que la nature humaine est complexe et agressive, et simpliste et attachante aussi...
Il s'agit simplement d'être honnête et fidèle à l'équité plutôt qu'à des idées abstraites et non naturelles, comme "la nation". Le débat entre tenants de l'ouverture et défenseur de l'authenticité ethnique, culturelle ou/et religieuse est aussi vieux que Néanderthal... Depuis qu'il y a des tribus, certains n'ont de cesse de se fracasser le crâne avec ceux de la caverne d'à côté, quitte à finir consanguins, tandis que d'autres préfèrent le commerce, les échanges, les complémentarités, l'exogamie... Heureusement, en dépit de l'usage immodéré de la force par les premiers, depuis la nuit des temps, ce sont les seconds qui gagnent. Pas à tous les coups, il y a eu des guerres, beaucoup, trop... Mais si les premiers avaient vraiment gagnés, nous serions toujours dans nos grottes à fourbir nos gourdins... Et rien que du fait de votre patronyme alémanique, vous seriez une cible vivante en Suisse romande... Vous voyez, M. Bär, le progrès a du bon...

Écrit par : Philippe Souaille | 07/06/2010

" Plus que jamais, juifs et arabes, laïcs et musulmans doivent renouer le dialogue ". Ecrit par : Philippe Souaille | 07.06.2010

Pourquoi les laïcs devraient-ils renouer un dialogue qu'il n'ont jamais voulu à juste. Ils clament simplement leur indépendance de toute religion et ne désirent qu'une chose, que leur Etat reste laïc à 100 % pour sauvegarder les libertés individuelles. Ce sont les juifs et les rabes qui voivent s'entendre pour cesser d'agacer leur monde avec leur croyance qui ne respecte pas les athées. Et surtout ne venez pas nous faire des phrases sur vos consciences à partir de vos Dieux, on en a rien foutre ! Nous autres les centaines de millions de non croyants de la planète Terre, on demande qu'une chose, ne plus vous entendre publiquement ! Allez prier vos Dieux dans vos édifices et basta !

Écrit par : lappal | 07/06/2010

Parler de PAIX au plus fort de la tourmente est une "bisounourserie ridicule", me suis-je laissé dire sur un blog extérieur déversant une haine réactive comme du chocolat chaud sur de la glace à la vanille ...

Il est clair que les manifs pro-palestiniennes, périodiques à Genève, tombent dans le même travers.
Jamais on n'y voit brandir la moindre pancarte ou la moindre banderole invoquant une PAIX à conquérir certes, mais située au bout d'un si long chemin et malgré tout, n'en déplaise aux irrédentistes et aux idéologues qui se complaisent dans leur camp retranché.

Écrit par : Santo Cappon | 07/06/2010

Je constate avec un immense désespoir qu'aucun camp n'apporte quelque chose de concret! Peut-être suis-je impatiente, mais je trouve scandaleux que personne au monde n'est capable d'apporter la paix! Les manifestants du dimanche passé ont fait ce qu'ils pensaient juste mais cela ne suffit pas, et je pense même que cela n'apportera rien! Il faut des centaines de morts de part et d'autres, surtout parmi des civils (enfants, femmes et vieillards) pour que les choses changent et que nos dirigeants occidentaux * fassent fonctionner leur cerveau engourdis par le pouvoir et l'argent! Tout le monde connait le prix faramineux qu'a payé l'Occident pour jouir de la paix et la prospérité actuelles!

Je suis sûre que dans soixante ans, nos enfants ou petits enfants en seront là où nous sommes en ce moment : à blablater à tord et à travers, à moins qu'ils ne soient mieux que ma génération ou la vôtre! Je le souhaite vraiment de tout mon coeur, car je n'aime pas ce que je vois en ce moment!

*(les dirigeant arabes quant à eux, il y a longtemps qu'ils ne sont plus des hommes, mais continuent quand même de gouverner des peuples incapables de les renverser et de nous débarrasser une fois pour toute de leur sales tranches!)

Écrit par : zakia | 07/06/2010

Dessine-moi un mouton... euhh, je veux dire une paix; ce que pourrait être une paix acceptable par les majorités des deux camps.

Écrit par : gerardh | 07/06/2010

Monsieur Souaille, vous avez oublié de préciser que chaque matin, aussitôt après méticuleusement plié mon pyjama noir, je mangeais au petit-déjeuner quelques nouveaux-nés, pour bien commencer la journée 8-)

Utiliser l'exemple des Néanderthaliens, pour justifier la douceur du "vivre-ensemble" me paraît également peu judicieux, étant donné que ceux-ci ont disparu dans le processus.

Je ne vous répondrai pas en mode "sérieux", car les propos excessifs se disqualifient d'eux-même, à la lumière de leur ridicule.


P.S. Voilà, pour revenir plus sérieusement dans le sujet, je peux même me montrer, à l'occasion, vigoureusement pro-israélien, du moins quand Théodore Herzl s'exprimait :

"Nous serons là-bas une partie de ce rempart qui protégera l’Europe en Asie. Nous serons le poste avancé de la civilisation face à la barbarie. Et pour cela nous devons être en contact permanent avec toute l’Europe, qui doit être la caution de notre existence."

Écrit par : Paul Bär | 07/06/2010

A propos de ceux, tel Monsieur Souaille, qui voient la Bête immond'heu derrière chaque bosquet tranquille...

http://www.fdesouche.com/119431-julien-dray-je-fais-partie-de-cette-generation-qui-sest-trompee-qui-croyait-a-chaque-propos-au-retour-du-fascisme/comment-page-1#comment-1217094

...brutales manoeuvres de rétro-pédalage 8-)

Écrit par : Paul Bär | 09/06/2010

regarder les filles ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.
Zurtout que z'est à zenève et lausanne qu'elles sont les plus belles (Evangile selon Saint Jean-Luc Godard).
p.losio

Écrit par : pierre losio | 10/06/2010

Okkkk...
Je viens de lire l'ensemble des com'.
Et...
Hé bien, non seulement aucune solution n'est proposée,
L'humour (un peu noir) est enseveli sous les insultes et invectives diverses.
Les reproches fusent de toutes parts(adressés et envoyés entre personnes non impliquées dans ce conflit, il me semble...)

Mais quid de la genèse de l'histoire?

Pourquoi ce conflit s'est-il développé? D'où provient cette impossibilité de dialogue?

Qui a intérêt à voir perdurer cette situation?

J'ose croire que c'est en trouvant des réponses à ces questions qu'il serait possible d'approcher d'une solution.

Écrit par : Mireille Luiset | 10/06/2010

Les commentaires sont fermés.