15/06/2010

Argent public

 


« Pas un centime d’argent public n’a été versé à la famille Kadhafi, émanant des caisses de l’Etat de Genève ». Déclaration, mot pour mot, de François Longchamp, hier soir.

 

Ce qui frappe toute oreille un peu sensible au langage et à ses nuances, c’est l’adjectif « public ». Est-ce gratuitement que le président du Conseil d’Etat genevois a tenu à insérer ce mot?

 

Puisqu’il n’y a pas d’argent « public », y aurait-il eu de l’argent privé ? Si oui, François Longchamp le sait-t-il ? Donnera-t-il, entre jeudi et vendredi, des informations aux députés à ce sujet, lors de la séance du Grand Conseil ?

 

Ces questions-là, en l’état, sont posées.

 

Pascal Décaillet

 

PS: il reste toujours, sémantiquement, la possiblité d'argent public n'émanant pas de l'Etat de Genève. De l'argent fédéral, par exemple?

 

10:36 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Et l'insistance à préciser "émanant des caisses de l’Etat de Genève" est presque tout aussi suspecte...

Écrit par : Scipion | 15/06/2010

Ok on le croit (pour le moment) sur parole ce Guignol !: - pas des Caisses de l'Etat de Genève -; Et si -c'était- alors des Caisses de la Confédération, ne serait-ce pas toujours le Citoyen Suisse (Genevois compris) qui casqueraient ?

Écrit par : Pierre-André Dupuy | 15/06/2010

La manière d'esquiver l'emploi du mode futur est aussi intéressante. Il aurait été plus court de dire : l'Etat de Genève n'a rien versé et ne versera rien...

Écrit par : Pierre Loriol | 15/06/2010

RESPONSABILITÉS : qui répondra ?
.
1) Pourquoi la Suisse maintient-elle des relations (diplomatiques, économiques, financières) avec des États voyous ?
.
2) Pourquoi la justice suisse ne s'est-elle jamais interrogée sur la légitimité des fonds déposés en Suisse par le clan Kadhafi ? Faudra-t-il attendre un renversement de ce régime, comme pour Abacha, Buttho, Duvalier, Marcos, Mobutu, etc ?
.
3) Pourquoi la police genevoise n'a-t-elle pas su justifier son intervention musclée en rappelant les antécédents du soi-disant « Hannibal » à Rome, à Paris et peut-être ailleurs ?
(forces de l’ordre agressées et blessées par les gardes personnels)
.
4) Pourquoi le juge d'instruction GRABER ou le procureur BERTOSSA.jr ont-il trouvé nécessaire l'incarcération des Kadhafi, dès lors que les domestiques maltraités étaient à l'abri de représailles (sauf pour la mère de l'une et le frère de l'autre en Libye...) ?
L'identité et l'adresse de tous étant connues, la présence à Genève des Kadhafi étant motivée par un accouchement très proche, à quoi bon l'humiliation d'une "contrainte par corps" ? Quelle est la pratique ordinaire en cas de mauvais traitement envers domestique ou conjoint ?
.
5) Pourquoi la ministre des Affaires étrangères n'a-t-elle pas conseillé aux Kadhafi une procédure contre un très probable abus de pouvoir commis par des magistrats arrogants (toi t'es le fils machin, tu vas voir qui je suis) ?
.
6) Pourquoi la Tribune de Genève a-t-elle publié une photo qu'elle savait volée, au lieu de publier tout ce qu'il y a à reprocher au clan Kadhafi (notamment dans de nombreux pays africains) ?
.
7) Pourquoi l’État de Genève a-t-il accepté d’assumer l’essentiel des charges au sujet de ces photos de Kadhafi, alors que la plainte était fondée sur la publication et non sur le vol de ces photos ?
.
8) Pourquoi avoir laissé pourrir cette situation, s’être humilié non seulement devant la Libye, mais également devant des partenaires européens qui n’ont rien fait d’autre que garantir à Kadhafi une satisfaction de TOUTES ses exigences ?
.
9) À part avoir commis des délits à caractère pénal, qu’est-ce qui pourrait pousser un élu à présenter sa démission ? Quelles sont les réussites de la ministre des Affaires étrangères et celles du ministre des Finances qui peuvent leur faire pardonner ce désastre ?

Écrit par : Lyonnais du 69 | 15/06/2010

Vous avez raison d'insister sur les nuances et la sémantique en général ...

En ce qui me concerne, je le dis tout net, je n'ai rien versé, pas un seul centime, à la bienheureuse famille Kadhafi adulée dans toutes les cours de France et de Navarre !
Ah mais j'allais oublier de préciser, ... et surtout d'Italie ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 15/06/2010

Si ce n'est à la famille Kadhafi, à qui donc l'état de Genève a-t-il versé l'argent dont il est question ?

Écrit par : Vaga Lum | 15/06/2010

La TDG devrait payer ce montant normalement, car elle n'aurait pas dû publier les photos humiliantes de Hannibal. Ces dernières relevaient de la sphère privée. Malheureusement, de nos jours les journalistes en quête de scoop, sont capables de tout.

L'arrestation est légale et légitime, parce qu'il s'agissait de maltraitance et la loi est égale pour tout le monde.

Nos politiciens ont fait un très bon travail, mais malheureusement, de nouveau, ils n'ont pas eu le soutien des médias.

J'ajoute, que la plus part ne font que criquer blablater comme à leur habitude, je me demande ce qu'ils auraient fait à leur place?

Écrit par : Fatima | 15/06/2010

Les commentaires sont fermés.