20/06/2010

Pour qui roule Guy Mettan ?

Sur le vif - Dimanche 20.06.10 - 23.19h


Dans l’interminable affaire Kadhafi, il n’est pas très aisé de saisir le jeu du président du Grand Conseil genevois, Guy Mettan.

 

Pourquoi ce dernier, certes suivi pas une nette majorité, a-t-il voulu le huis clos, vendredi soir, lorsqu’il s’agissait d’examiner une motion du MCG, dont on peut après tout discuter, déclarant « persona non grata » Hannibal Kadhafi. Le ton aurait pu monter ? Et alors ! Le ton monte, bien souvent, dans les débats parlementaires. On aurait pu vexer les Libyens ? Et alors ! Vexer des preneurs d’otages, qui nous ont pourri la vie pendant deux ans, c’est si grave ?

 

À voir l’empressement du président du Parlement genevois à ménager les Libyens, et la même opiniâtreté à charger Genève (les « quatre boulettes » égrenées la semaine dernière sur Radio Cité), on se demande si Guy Mettan a bien compris qui était l’agresseur, et qui l’agressé, qui méprisait le droit, et qui le respectait, qui étaient les preneurs d’otages, et qui les victimes.

 

Très présent dans les milieux internationaux de Genève, où il jouit d’ailleurs d’un carnet d’adresses remarquable, Guy Mettan, au nom du refus de l’ethnocentrisme, a-t-il bien intégré que malgré les « boulettes », nous étions, nous les Suisses, un vieille démocratie et un remarquable Etat de droit n’ayant absolument pas à rougir en comparaison internationale. Et que nos chers partenaires libyens, qu’il tient tant à ménager, sont, eux, sous la coupe d’une caste et d’une clique faisant strictement ce qu’elle veut, au mépris du droit ?

 

Pourrait-t-on attendre du premier citoyen du canton qu’il se soucie un peu plus de ses administrés, un peu moins de son carnet d’adresses ?

 

Pascal Décaillet

 

 

 

 

 

 

 

23:19 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Guy Mettan et Stéphane Valente même combat!

Certains sont toujours prêts à baisser le pantalon et à s'auto-flageller. Genève n'est responsable que d'avoir appliqué la loi. La lettre et l'esprit de la loi. Ces deux personnages sont pour une application de la loi à la tête du client. Les puissants ou les "membres des familles importantes" (ceux qui peuvent se payer les services du mercenaire Valente par exemple) ne sont pas justiciables des mêmes poursuites que les citoyens lambdas. Comme dans tout Etat totalitaire. C'est la loi du plus fort et le plus fort à toujours raison. C'est effectivement la fin de l'Etat de droit et un déni de démocratie.

Écrit par : Johann | 21/06/2010

Cette affaire, donc je le répète pour la xième fois, n'est pas tombée du ciel suite à une demande de deux domestiques étant venus se plaindre pour coups et blessures !
Le feu grondait entre kadhafi et sa banque depuis la crise des subprime, il y avait déjà pas mal de bruit autour de la gestion de la fortune ou d'une partie en tout cas qui a subit de lourdes pertes !
Kadhafi exigeait de sa banque des compensations, car d'après lui, les gestionnaires n'ont pas réagis à temps !
C'est à partir de ce moment que kadhafi a menacé de retirer ses fond d'une grande privée genevoise !
Il se pourrait également, connaissant le lascar, que lors d'entretiens en kadhafi junior, des menaces graves aient été proférées contre les employés de la banque !
Ce fiston chéri par papa, n'a jamais supporté la moindre contradiction, raison pour laquelle quand, lors d'un tournois de football libyen dont il est le propriétaire de la principale équipe du pays et que les spectateurs hurlaient à la tricherie après qu'il soit descendu rejoindre l'arbitre sur terrain pour lui remettre une liasse de billets (en devise Suisse, d'après les témoins), donc suite à la rébellion de la "populace", il fit venir ses gardes armés de mitraillette et 70 libyens furent tués en réponse à leur désapprobation, ceci c'est passé il y a moins de cinq ans et ce fut repris par les journaux français, mais la presse Suisse a refusé de divulgué la charmante nouvelle, "comme si nos censeurs avaient déjà prévu ce qu'il vient de se passer" ! ! !

Kadhafi, à d'après les ong assassiné plus de 200'000 de ses concitoyens !
Il s'agit d'un criminel ayant assassiné les passagers civils d'avions anglais et français, à Lockerbie (270 victimes) et dans le désert du Niger 170 victimes !

Sa participation aux massacres du Darfour qui continue et qui vient de faire des milliers de victimes supplémentaires ceci dans l'ignorance totale des médias Suisse, je parle de maintenant, depuis mai 2010 !

Ce type à été lâché par les Russes car ils le trouvaient infréquentable et ils sont rares les personnages que l'ex-urss infréquentables, poplpot, sawimbi, n'ont pas été qualifiés de la sorte ! ! !

Nous, en tant qu'héritiers de la plus ancienne démocratie du monde, n'avons ni le droit ni le devoir de continuer des relations bilatérale avec de tels personnages, même si ils remplissent les coffres de quelques banques privilégiées politiquement !

Écrit par : Corto | 21/06/2010

Ce n'est pas totalement hors sujet, en tout cas ça s'adresse au même type de spécimen de gente de cette planète !

Monsieur le Président,

Franchement, en commençant cette lettre, je n’avais pas envie de vous appeler de cette manière. Ce titre implique en effet un minimum de respect. Je le fais néanmoins parce que c’est vous qui vous exprimez au nom des Iranien.

Sur les photos, je vous vois devant des foules, des visages, des mains levées. Sans doute peut-on y deviner une forme d’enthousiasme, en tout cas d’adhésion. Nous avons, en Europe, connu ces foules. C’était un mauvais moment pour nous. Une période tragique dont nous continuons à porter la honte et I’angoisse. L’un des peuples les plus cultives du monde, un peuple qui avait élevé à un haut degré la philosophie, la musique, la poésie, la science, un peuple qui avait étonné ses voisins par son rayonnement, avait sombré dans la haine, la folie raciale, I’ignominie. Des dizaines de millions d’individus ont subi, dans leur chair, leur culture, leur dignité, cette étrange barbarie qui se voulait un ordre nouveau. Ce furent d’abord les propres ressortissants de cet Etat, des Allemands, puis peu à peu les autres, tous les autres… On appela cette folie une guerre mondiale. Mais ce fut surtout une guerre contre ce qu’il y avait d’humain en nous. Les livres furent brûlés, les enfants déportés et assassinés, les intelligences brisées. Tout ce qui faisait I’honneur de I’homme fut piétiné. Et puis…

Et puis, j’en viens à vous : une partie de l’espèce humaine, le peuple juif, fut destiné à l’enfer. Oh, je vous le concède: une petite partie. Ce n’était ni les plus nombreux ni les plus riches, ni même les plus influents. C’étaient des hommes et des femmes qui avaient porté très longtemps et très loin leur foi, leurs questions sur le monde, sur Dieu, sur la nécessité de vivre ou de souffrir, sur le bonheur d’aimer. Généralement ils fréquentaient les livres. Ils refleurissement beaucoup. Ils ne comprenaient pas bien pourquoi on ne les aimait pas, pourquoi on les appelait des «sous-hommes », des Untermensch, pourquoi on les considérait comme des insectes… Ils furent pourchassés dans toute I’Europe, pendus, fusilles, brulés…

Vous savez parfaitement tout cela. Mais je I’évoque devant vous pour trois raisons au moins : La première, c’est que nous (je dis « nous », c’est une façon de parler) n’accepterons pas que ça recommence. Je ne suis pas juif mais les Juifs sont, comme les Perses, mes frères en humanité. La seconde, c’est qu’ils ont le droit, comme vous, comme moi, d’avoir une patrie. Que ce soit la France ou Israël ne change rien à I’affaire.

La troisième raison ne vous plaira pas. Mais tant pis : ce qu’ils apportent au monde (et probablement c’est cela que vous voulez rayer de la carte), c’est une conception de I’homme et de son destin, qui a enrichi plusieurs siècles de civilisation, et qui fait honneur au peuple juif comme I’Etat d’Israël.

Monsieur le Président, vous avez le droit d’être nationaliste. Vous avez le droit d’être fier de I’histoire du peuple perse. Vous avez le droit d’être croyant et de prier le Dieu « clément et miséricordieux », comme il est dit au début de chaque sourate du Coran. Vous pensez avoir le droit de voiler les femmes, de torturer les opposants, d’emprisonner les journalistes qui vous contredisent, de condamner à mort des enfants mineurs, de persécuter vos minorités. Mais vous n’avez pas le droit de porter sur Israël le regard trouble, imbécile et haineux qui accompagne vos discours. Car il me semble que vous haïssez dans cet Etat la libre parole, la diversité des partis, le rôle de l’opposition, I’indépendance de la justice, la recherche universitaire et sans doute aussi… le courage. C’est-à-dire tout ce que nous sommes en droit d’admirer.

Les hommes qui ont organisé la réunion de Wannsee ou fut décidé l’anéantissement des Juifs d’Europe sont tous morts aujourd’hui. Naturellement, comme chacun d’entre nous, vous suivrez ce destin.

Je souhaite seulement que pour vous-même, pour le peuple perse, pour les jeunes enfants d’Iran ou d’Israël qui vous survivront, il ne vienne à personne l’envie d’aller cracher sur votre tombe.

François Léotard.

Écrit par : Corto | 21/06/2010

Guy mettan ne roule-t-il pas aussi pour Castro et Ben Ali, ça fait toujours moins chères les vacances à Cuba et en Tunisie ?

Écrit par : question | 21/06/2010

Guy Mettan pourrait être invité dans le désert libyen par Kadhafi et y rester pour 645 jours et plus .... Tarif : 0 franc, nourri, logé, "blanchi" vue sur le sable. Ah ! ce que c'est bon un vrai carnet d'adresses, on s'fait des petits copains partout dans le monde.

Écrit par : voyagebonmarche | 21/06/2010

Lisez Vigousse du vendredi 18 juin. Vous comprendrez mieux qui est Guy Mettan, élu PDC, cité dans un article passionnant consacré au projet d'Ilyas Krapunov concernant une nouvelle Genève-Plage pharaonique.

Écrit par : Emigré | 21/06/2010

à Emigré: svp pourriez-vous éclairer ma lanterne au sujet de ce Vigousse du 18 juin 2010 ? Merci par avance.

Écrit par : Célimène des Zumeurs du jour | 21/06/2010

@ Célimène: l'article de Vigousse cité par Emigré raconte les liens troubles entre Mettan, Khrapounov et quelques autres, avec comme "marionnettiste" un certain Michel Chevrolet. Passionnant... C'est le dernier numéro, vous le trouvez donc en kiosque, jusqu'à vendredi.

Écrit par : Zoé Gagnebin | 21/06/2010

Merci merci Zoé Gagnebin ! c'est vraiment sympa de votre part. Je vais donc me ruer jusqu'au kiosque ! Voyez-vous, même à mon grand âge, j'en apprends tous les jours ... !
Très bonne journée à vous.

Écrit par : Célimème | 21/06/2010

Mais pour quelles raisons majeures d'intérêts suprêmes de l'État a-t-on imposé le huis clos lors du débat relatif à la motion du MCG visant à déclarer Hannibal Kadhafi "persona non grata" à Genève ?

N'a-t-on à ce point aucun respect pour les citoyens genevois ou pense-t-on qu'ils sont immatures au point de manquer de discernement, qu'il faille les protéger contre les assauts démagogiques d'un parti, le MCG en l'occurrence ?

Est-ce en raison de l'identité de l'initiateur de la motion que l'immense majorité des députés l'a rejetée ?

Malheureusement, du fait de ce huis clos, on n'en connaitra pas les raisons et pourtant parmi mes concitoyens qui n'aurait pas applaudi au bannissement de cette engeance libyenne dans les palaces de notre ville, à part des intérêts bassement financiers bien évidemment ?

La politique est affaire de choix, de défense de systèmes de valeurs, d'éthique, d'engagement et de loyauté.

A cet égard, la politique actuelle du PDC genevois m'apparaît incohérente et peu lisible ! Finalement quelles valeurs le PDC genevois entend-il promouvoir ?
Sont-ce des valeurs humanistes, tendance Anne-Marie Von Arx qui prend la défense des domestiques de Kadhafi, ou celles plus ambigües de Guy Mettan, à l'ombre de M. Iliyas Khrapounov richissime héritier Kazakh proclamé bienfaiteur de Genève ?

Voir ici :
http://reveriesduncitoyenordinaire.blog.tdg.ch/archive/2010/05/10/politique-coherence-et-probite.html

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 21/06/2010

Guy, n'auriez-vous pas oublié vos clefs quelque-part :

Mais vous avez raison, c'est pratique une ville proprette sous tout rapports, des grandes ONG où se rencontrent tous les grands timoniers de la planète, des hôpitaux et des cliniques de premier choix, une concentration d'hôtels 5 étoiles unique au monde, du bon chocolat, de belles montres, aurais-je omis de citer une profession ?

Parce que dans la politique genevoise, plus ça pue moins on en parle, c'est un peu le génie du PDC, non ?

Écrit par : Corto | 21/06/2010

Concernant Khrapounov, c'est pas si compliqué que ça le russe !

En tout cas avec Erdogan et les Kirghizes, il n'a pas finit de rapatrier du fric en Suisse ce lascar !

Et même d'y rester, car les trafiques d'héroïne depuis l'Oural vont connaitre une crise comparable à celle des subprimes !

Allez-y Guy, y a une niche dans ce marché juteux !

Écrit par : Corto | 21/06/2010

Les commentaires sont fermés.