27/09/2010

Christian Levrat, l’arroseur arrosé

 

Sur le vif - Et entre les gouttes - Lundi 27.09.10 - 16.30h

 

Unique dans l’Histoire suisse, depuis 1848 : le président d’un parti gouvernemental, juste après une redistribution des Départements, joue les pleureuses en parlant « d’action punitive » contre Simonetta Sommaruga !

 

La punition, ce serait, selon Levrat, de devenir ministre suisse de la Justice et de la Police. Il me semble qu’il existe, sur cette terre, des destins plus lourds à supporter, non ? Au reste, quelles que fussent, ce matin, les manœuvres au sein du collège, voilà des propos bien peu encourageants pour la Bernoise. Car Mme Sommaruga va bien devoir s’atteler à une tâche qui fut celle, sans qu’il eût à s'en plaindre, du plus grand conseiller fédéral de l’après-guerre, Kurt Furgler.

 

Un certain 12 décembre 2007, Christian Levrat faisait partie d’un certain trio ayant ourdi l’élimination d’un homme qui prenait un peu trop de place. Les trucs, ficelles, trocs et combines, il connaît par cœur. Il en est même expert. Alors là, ce matin, admettons, oui, qu’on ait un peu tramé, cette fois contre son camp. Depuis Méliès, tout le monde le sait : quand on excelle dans l’usage de l’arrosoir, il faut bien se résoudre à être, une fois ou l’autre, celui qui prend la flotte en pleine poire.

 

C’est humectant. Même pas humiliant. C’est juste le jeu. En politique, rien de pire que la jérémiade.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

16:30 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

100 % d'accord. Les jérémiades de Levrat ne méritent même pas une ligne.
Un Conseiller Fédéral répète plusieurs fois avant d'être élu qu'il est apte à assumer n'importe quel département.

Écrit par : Zufferey de Cratogne | 27/09/2010

Elle sera parfaite. Enfin une candidate du PS qui va s'occuper des délinquants, de l'insécurité, du renvoi des faux demandeurs d'asile...

Écrit par : Suissitude | 27/09/2010

Le temps est à la pluie ... Jamais en effet au aura vu autant "d'arroseurs arrosés " !

C'est le film de Louis Lumière qui mit cette expression à la mode et depuis elle a pris souche, tout bon jardinier vous le confirmera.

Avant Christian Levrat, il y en eut bien d'autres de ces arroseurs arrosés, dont récemment Eric Woerth ...

En exprimant son désapointement, Christain Levrat a simplement ouvert la campagne en vue des élections de 2011. Ni plus, ni moins !

Pas de quoi en faire tout un fromage, même si Simonetta Sommaruga aurait certainement été mieux profilée pour endosser d'autres responsabilités.

Finalement c'est l'intérêt suprême du pays qui devrait primer, pas celui des partis ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 27/09/2010

Si j'étais socialiste, je ferai tout pour jeter ce petit con de Levrat...

Écrit par : Géo | 27/09/2010

La honte pour la Suisse! Levrat est un enfant gâte.... Un socialiste caviar qui pique sa petite crise en public. Je pense qu'il ne lui reste qu'à s'excuser ou démissionner.

Écrit par : NetTone | 29/09/2010

Monsieur Christian Levrat vaut beaucoup mieux que vous tous. Aucun de vous ne lui arrive ä la cheville.

Écrit par : titus1 | 29/09/2010

Les commentaires sont fermés.