23/01/2011

Hans Fehr : réactions nauséabondes

 

Sur le vif - Dimanche 23.01.11 - 17.52h

 

En se rendant vendredi soir à l’Albisgüetli, la traditionnelle fête annuelle de l’UDC zurichoise, à laquelle participait la présidente de la Confédération, le conseiller national Hans Fehr a été sauvagement agressé par des « Chaoten ». Dûment tabassé, il a dû se rendre aux urgences.

 

Je connais bien Hans Fehr. C’est un homme d’une parfaite courtoisie. Ses combats, il les mène avec des mots, jamais avec les poings. Ce qui lui est arrivé est parfaitement dégueulasse. Inadmissible dans une démocratie.

 

Mais il y a plus nauséabond encore. Ceux qui, tout en condamnant hypocritement l’agression, laissent entendre que l’UDC paierait là le tribut de son style politique, et qu’au fond Hans Fehr ne l’aurait pas volé. Au fond d’eux-mêmes, sans doute se réjouissent-ils de la correction subie par l’un des ténors du premier parti de Suisse.

 

Alors, juste une seconde, imaginons. Posons comme hypothèse qu’une éminente personnalité socialiste ou Verte, Christian Levrat ou Ueli Leuenberger, ait été rossée par des activistes d’extrême droite. Vous les voyez déjà, sur cinq colonnes et en caractères géants, les unes de nos journaux ? Vous les entendez, les concerts d’indignation ? Et Strasbourg par ci, et le « droit supérieur » par là, et les manifs pour hurler à la décadence de notre vie politique.

 

Mais pour Hans Fehr, rien de cela. Des regrets, dans le meilleur des cas, polis et compassés. Dans le pire, hélas courant, une avalanche de perfidies sur le thème, à vomir en l’occurrence, de l’arroseur arrosé.

 

Pascal Décaillet

 

17:52 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (29) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Et puis vous oubliez le vandalisme dont a été victime la voiture de la présidente de l'UDC genevoise...

Mais qui sème le vent récolte la tempête...

MDR

Écrit par : Déblogueur | 23/01/2011

Et maintenant c'est Céline Amaudruz, présidente de l'UDC dont la voiture a été vandalisé. Acte de malveillance, intimidation et lâcheté... Pas joli, joli...tout cela. Le combat politique ce n'est pas comme cela qu'il doit se régler que l'on soit d'accord ou pas avec les idées du parti agrarien.

Écrit par : Suissitude | 23/01/2011

Ces moeurs politiques sont inacceptables. Rien ne peut justifier ces agressions. C'est une forme de fascisme.

Écrit par : hommelibre | 23/01/2011

Merci de mettre en évidence la barbarie de gauche !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/01/2011

Ces actes sont inqualifiables! Aucune "raison" ne peut justifier ce genre de villénie mesquine, d'autant plus quand certains donneurs de leçon se permettent de pareils agissements au nom de n'importe quelle fiction se voulant bien-pensante, irrespectueuse de l'état de droit, du réel respect des concitoyens surtout quand ceux-ci sont les défenseurs des valeurs démocratiques.

Écrit par : Micheline | 23/01/2011

Allez savoir si ce n'est pas de la mise en scène udc ?

Pas de coupable, pas de conclusion, ce genre de forfaitures sont devenues un commerce coutumier dans le passé des partis populistes, qu'ils soient courtois ou pas !

Écrit par : Corto | 23/01/2011

Merci d'avoir réagi face à cette agression, qui fait écho à celle dont a été victime Céline Amaudruz. Je suis inquiète pour la démocratie et notre capacité de pouvoir mener des débats politiques en toute sérénité. A la veille d'élections. C'est grave, très grave.
Amitié
Xina

Écrit par : christina meissner | 24/01/2011

"Ces moeurs politiques sont inacceptables. Rien ne peut justifier ces agressions. C'est une forme de fascisme."

Et oui, les fachos ne sont pas ceux que l'on pense. Lisons les propos d'une Christine Tasin ou des membres de Riposte Laïque:

http://christinetasin.over-blog.fr/article-et-si-le-nouveau-facho-c-etait-le-journaliste-sebastien-lafargue-65093142.html

http://www.ripostelaique.com/

J'espère que le vent va rapidement tourner et qu'il balaiera ces bien-pensants malfaisants.

Écrit par : Divico | 24/01/2011

Vous etes surpris ? Moi pas du tout.

Le parti socialiste est peut-etre inefficace et trop idealiste mais il n'attise pas la haine et l'extremisme, partant de la, une reaction d'extremiste a leur encontre serait parfaitement hors de propos.
L'UDC par contre s'est fait une specialite du sujet. Leur fond de commerce est d'attiser la haine, de monter les uns contre les autres, de pousser aux extremes.
Partant de la, il ne faut pas s'etonner qu'ils recoltent ce qu'ils ont seme. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, le jour ou ils arreteront de pousser a l'extremisme, je serai proprement scandalise si ils se faisaient attaquer, mais aujourd'hui, ils ne peuvent s'en prendre qu'a eux-meme.

Écrit par : Laurent | 24/01/2011

Inacceptable en effet. Monsieur Fehr, même si on n'est pas d'accord avec ses idées, s'est toujours comporté en gentleman.

Mais son cas ne peut être comparé au saccage de la voiture de Mme Amaudruz. D'une part, rien ne prouve que ce vandalisme a bien eu lieu; il a relent d'attentat de l'Observatoire, à l'heure où l'UDC-Genève ne parvient pas à faire parler d'elle. D'autre part, et de toute manière, quand bien même il serait réel, rien ne dit qu'il aurait une origine politique : il n'a pas été revendiqué, et aucune inscription "politique" n'aurait été trouvée. On voit mal d'ailleurs pourquoi des extrémistes s'en prendraient à la voiture de la très pâle Mme Amaudruz, alors qu'elles auraient épargné des Présidents de l'UDC d'un autre acabit, comme MM Pagan, Pardo ou Reymond.

Écrit par : Andrès Gomez | 24/01/2011

Ce qui arrive à Monsieur Fehr est inacceptable, je le condamne , mais que l'on me dise ce qu'il faisait lui un personnage ultra-médiatisé à Zurich au milieu d'une manifestation d'autonomes de gauche, il se rendait gentiment à la "messe" de l'UDC évènement honni par une bonne partie de la jeunesse zurichoise. , par ailleurs vous omettez de dire que Monsieur Fehr ne doit son salut qu à l'intervention d'autres manifestants et pas de la police.
Pour le reste tous les partis totalitaires se posent en victimes , des médias des autres partis des "autres", cela fait partie de la volonté de se différencier des "gestionnaires" qu'à longueur de temps on feint de mépriser quitte ensuite à s'étonner des difficultés de nouer ou renouer des alliances. " "Léman Bleu au grand conseil genevois en donne une image édifiante "

Écrit par : briand | 24/01/2011

Je me demande si les casseurs expriment un point de vue politique ou s'il ne sont pas avant tout des opportunistes qui avaient trouvé là un prétexte pour se défouler. Je suis d'accord avec la critique adressée aux médias. Bien que révolté par la plupart des positions de l'UDC, je trouve l'attitude de nombreux journalistes -- leur hostilité à peine déguisée --, particulièrement à la TV, peu démocratique. C'est prendre les lecteurs et téléspectateurs pour des imbéciles. Mais surtout: c'est raviver à chaque fois la réaction automatique du martyr qu'affectent les membres du parti et leur électorat. Or, on le sait, le sang du martyre nourrit le terreau des religions propagandistes.

Écrit par : André | 24/01/2011

"Je suis inquiète pour la démocratie et notre capacité de pouvoir mener des débats politiques en toute sérénité."

...écrit Mme Christina Meissner, mais le fait est que le nouveau clivage entre ceux qui rêvent d'un monde sans frontières et ceux qui veulent préserver leurs spécificités de la submersion "alterculturelle", induit la haine des premiers, qui savent que les peuples d'ici ne seront jamais acquis à leurs suicidaires utopies.

Écrit par : Scipion | 24/01/2011

A tous, je recommande vivement la lecture de "Septentrion", magnifique roman de Jean Raspail, où "ceux qui rêvent d'un monde sans frontières" sont décrits de façon magistrale sous l'image des "masses grises qui avancent", poursuivant implacablement les derniers hommes libres, ceux qui ne veulent pas être absorbés par l'indifférenciation.

http://jeanraspail.free.fr/bibliographie1m.htm

Écrit par : Paul Bär | 24/01/2011

Sur la violence des casseurs, elle s'apparente, toutes proportions gardées, à quelqu'un qui voudrait s'engager dans la police, uniquement pour commettre des actions illégales. Ces gens-là, antifas, black block et autres redfoireux, excusent en quelque sorte leur atavisme primitif pour la violence, en la parant d'une aura politique de gauche. Aura qui excuse tout et qui est, par ailleurs, très efficace : il suffit de considérer comment la grande presse relate les exactions de ces voyous, en les dédouanant subliminalement : "oh, ils cassent, mais c'est pour un monde meilleur, les intentions de base sont bonnes". Un peu comme ceux qui pensent : "les racistes, il faut les déporter en Pologne." Non à la haine, en bavant de haine !

Écrit par : Paul Bär | 24/01/2011

Paul, les balckblock ne se font pas intimider par deux femmes, pour ma part, je ne ferais pas trop de commentaire explicite sur ce qui c'est passé et sur les éventuels auteurs de cet incident, plus médiatique que politique, ce qui reste énigmatique dans cette affaire, c'est que le quartier était couvert de policiers et que personne n'a fait de portrait robo, ni que les auteurs aient été arrêtés.
pour moi, c'est un coup médiatique de l'udc !

Écrit par : Corto | 24/01/2011

Monsieur Bär, est-il un ours" brun", égaré dans les temps modernes pour qui il n'y a que Raspail qui lui aille.

Écrit par : briand | 24/01/2011

L'exemple a été donné par Lausanne.....Où l'on peut tout se permettre pour museler, pour refuser la libre expression à qui dérange parce qu'ils disent les vérités haut et fort!

Faudrait peut être pas oublier....déjà "la bousculade" contre M. Blocher à Lausanne! Et la fameuse journée du 12.12.2007 à Bern. Qui a donné l'exemple ce jour-là?!? De fameux député avec en mains un droit de vote et sur qui on apprend quelques longs mois plus tard.....les méthodes de tricherie!
Tout ça se sont de très mauvais exemples pour qui n'a pas de respect et d'éducation.

Les fauteurs de trouble sont ceux qui se sentent accréditer par les politiques et autres responsables qui à court d'arguments se servent de leurs fonctions pour interdire et montrer du doigt "celui que l'on doit ab......!"
Après ça la porte est grandement ouverte pour se laisser aller à tous ces bas instincts!
Je pense que ce n'est pas le dernier, qu'avec l'approche des votations fédérales les débordements seront de la partie.
Les adversaires de l'UDC n'ont plus d'arguments justes et crédibles. Les preuves déferlent tous les jours aux oreilles de tous. Il ne va donc que leur rester les poings....qui seront autant de points dans les urnes en Automne à ceux qui ont dit la vérité. (L'UE depuis 1992, rien que ça).

Écrit par : Corélande | 24/01/2011

Jean Raspail avec "Le camp des saints" avait une vision prémonitoire! C'est un peu ce qui se passe aujourd'hui.

Bien sûr, certains préfèrent le faire passer pour un fasciste!

Écrit par : Divico | 24/01/2011

On ne peut effectivement que condamner cette agression lâche et violente. Il est évident que l'on ne fait pas avancer le débat avec ses poings, mais avec ses idées.

Maintenant, on peut aussi souligner l'opportunisme de M. Fehr qui pense d'abord à placer un argument visant à inciter les gens à refuser l'initiative sur les armes d'ordonnance en déclarant que s'il avait eu une arme, il n'aurait pas hésité une seconde... Je n'ose imaginer le résultat si ça avait été le cas. Deux ou trois extrémistes de gauches sur le carreau et peut-être bien un ou deux passants qui se prennent une balle perdue... La courtoisie de M. Ferh et même son humour (il a tout de même accepté de passer à la Soupe sur la RSR) sont parfaitement louables, mais sous une apparente modération, son discours est pourtant l'un des plus dur et extrémiste du parti populaire suisse, justifiant sans gêne les procédés les plus inhumains en matière d'asile, de chômage ou de gestion des assurances sociales.

Malgré tout, je reconnais tout de même que ce n'est pas le sujet du débat ici et que encore une fois, cette agression est totalement inadmissible et que toute forme de violence n'a pas sa place dans notre paysage politique.

Quant à l'UDC genevoise qui crée l'amalgame en mettant toute la gauche dans le même panier pour expliquer le vandalisme dont a été victime sa présidente, sans douter de la véracité des actes perpétrés sur la voiture de Mlle Amaudruz, cela ressemble surtout à une manoeuvre politique plus ou moins désespérée motivée par le fait que cette section cantonale a réussi l'exploit de se faire botter les fesses par un énergumène comme M. Eric Stauffer et ne sait plus comment ramener les brebis galeuses parties se réfugier sous les couleurs du MCG !

Sinon, bon rétablissement à M. Fehr et que le débat politique de notre pays s'élève à un niveau autre que celui de guerre des tranchées qui a lieu en ce moment.

Bonne soirée à toutes et à tous.

Écrit par : Keith | 24/01/2011

Il est venu le temps d'apporter des témoinages et pour tous ceux qui pratiquent le dénigrement pour seul argument, je peux ici apporter le mien.
En effet, il n'est absolument pas évident de s'engager pour l'UDC dans les élections communales ou cantonales.
Je l'ai fait, car étant indépendante je pensais n'avoir aucun souci avec mon employeur. Je l'ai fait parce que justement l'UDC avait beaucoup de membres qui ne pouvaient s'engager en raison de leurs situations salariées.

Et bien voyez-vous, se sont mes co-propriétaires, des voisins directs qui se sont retournés contre moi en me rendant la vie impossible depuis de nombreux mois. Cet été encore j'ai été insultée à ma porte d'entrée....et je vous passe les sournoiseries et violences verbales, mais plus encore je me suis vue insultée pour "l'incompétence" de notre Ministre de la défense, cela d'autant que ce dernier est le hiérarchique de ce garde-fort régional et voisin de paccotille.

Il n'y a pas de quoi m'arrêter là! Je continue, je reste UDC car : "celui qui dit la vérité sera exécuté"! La noble cause c'est la force des Justes!

Écrit par : Corélande | 25/01/2011

Le mode de la victimisation est activé, comme le hamas, ils tirent plus de 10'000 missiles sur Israël en 8 ans et ensuite, ils chialent, c'est que l'udc descend dans sa lâcheté initiale, ils s'attaque aux plus vulnérables avec des accents rasciste et maintenant ils viennent jouer les victimes, mais de qui se fout-on ?

Écrit par : Corto | 25/01/2011

Je suis effarée. Effarée de lire que l'UDC n'a que la monnaie de sa pièce! Ainsi donc, un parti qui se bat pour le maintien de la souveraineté de son pays, de son indépendance, de sa démocratie directe, de sa culture en voulant exclure ( quoi de plus normal?) les étrangers qui se comportent en voyous envers le pays qui les accueille, leur offre un toit, la sécurité, serait un parti haineux qui mérite la violence envers lui? Quel cauchemard suis-je en train de faire?
Effarée que l'on puisse en plus suspecter Hans Fehr d'avoir monté cette attaque en la comparant avec l'attentat de l'Observatoire!
Mitterrand que je sache, s'était mis à l'abri des tirs et n'avait absolument pas été blessé!
Les blessures de Fehr, elles, ne sont pas virtuelles !!
Comment peut-on soutenir cet acte antidémocratique qui démontre que lorsquon utilise la violence physique c'est qu'on n'a pas d'argument en dehors de la haine. Oui, comment apporter son soutien à un tel acte perpétré par de courageux masqués?
Les véritables incitateurs de haine, sont les médias eux-mêmes qui n'ont de cesse de dresser des buchers pour l'UDC..Et si justement, il y avait là-dessous des adversaires politiques qui tremblent pour leurs sièges cet automne? Car il n'est pas possible que cette haine envers l'UDC véhiculée par les médias depuis de nombreuses années, soit purement gratuite et "humaniste". J'y crois pas! Tiens , je crois que je vais m'inscrire à l'UDC!
Quant à "Septentrion", effectivement il faut le lire! Je suis une fan de jean Raspail! Un homme d'une grande culture, de bon sens et..visionnaire!

Écrit par : Carla2 | 25/01/2011

Des internautes, un peu plus haut prétendent que l'UDC est ainsi la seule à être attaquée car c'est le seul parti qui pousse à la haine. Il n'y a donc pas de raison que le PS par exemple subisse ce genre d'agression , lui si gentil avec tout le monde sauf avec les patrons et les "riches" bien évidemment ! mais ce ne sont pas ces derniers qui vont s'encagouler et jouer du point ou du pied contre ce parti !
Et pourtant...Ces internautes ont la mémoire courte.
Ainsi se souvient-on de l'incendie de la voiture du conseiller zurichois socialiste Markus Notter ou encore le service de sécurité qu'il fallu déployer en vitesse pour protéger un certain conseiller fédéral Moritz leuenberger lors d'un discours qu'il devait prononcer un certain 1er mai...
Il faut donc croire , selon ces internautes qui apportent des accusations inadmissibles envers l'UDC, que ces deux-là méritaient ces actes d'agression ..ou qu'ils les avaient eux-mêmes organisés?!!!

Écrit par : Carla2 | 25/01/2011

En tout cas, je remercie Corélande de son témoignage, il montre bien où se trouvent les néo-fascistes, ces espèces de bien-pensants malfaisants genre J. Ziegler qui préfèrent rabâcher des trucs que tout le monde connaît et que tout le monde déplore, on peut penser au colonialisme, on peut également penser à l'esclavage, mais ce que ces braves gens malhonnêtes oublient, c'est que d'autres civilisations ont également été impérialistes et esclavagistes, des types comme ziegler devraient se renseigner sur l'histoire de l'islam pour savoir si ses potes dictateurs et musulmans ne devraient pas aussi pratiquer le repentir et faire des processions pour se faire absoudre les pêchés commis par leurs aïeux! Ces types (ziegler et cie) sont la honte de notre civilisation.

Écrit par : Divico | 25/01/2011

Donc ce brave homme est victime d'égratignures et contusions (c'est selon les sources), pour vous dûment TABASSE. Victime d'extrêmistes de gauche.

Lui ne voudrait pas d'avantage alimenter la polémique mais heureusement tout commme d'autres journalistes de gauche, vous êtes là ?

Avec tout le respect que je vous dois, je vous trouve bien révolté, et quelque part également "sponsor" de ces extrêmistes autant de gauche que de droite avec cette réaction, à chaud. Ou alors je n'ai pas bien saisi le réel sens de votre réaction/texte ? Au nom de la démocratie d'une certaine majorité ?

Je suis également triste il va s'en dire de constater à nouveau de telles dérives.

Mais bon allons donc voter pour les caméras de surveillance, et ne nous inquiétont donc pas des dérives populistes qui rappellent trop ce que nous avons pourtant appris dans nos cours d'histoires et la nôtre, petite de 700 ans.

Alors "Arroseurs, arrosés", un peu tout de même.

La politique se gagne décidément bien par les médias et des "peoples" de nos jours et non avec de vrais programmes, mais avec des scandales, provocations.

Un politicien genevoix candidat que vous connaissez bien m'a dit d'ailleurs un jour "la politique ce n'est pas d'avoir des projets et un programme, mais de faire des affaires avec des personnes d'influences".

Et pourtant je rêve encore d'un peu plus de politique pour le bien des suisses et moins de politique marketing à l'américaine.

Classez-moi, jugez-moi dans le camp que vous voulez, j'espère juste être un peu encore ce que l'on peut qualifier d'"humaniste" et non de vouloir m'allier ou appartenier à une certain classe. . .

Écrit par : Setruth | 27/01/2011

Les actes étant suffisamment commentés, je m'arrêterai aux causes. Depuis des années les affiches pour les votations-élections, qui ne plaisent pas à ces voyous, sont systématiquement déchirées ou balafrées. Personne ne se plaint, pas même ceux qui subissent de tels actions. La SGA empile les panneaux les uns sur les autres, ce qui fait que pour en prendre connaissance on doit encore faire un effort, alors que le but de toute publicité c’est d’être visible. Ne serait-il pas moins onéreux de publier une FAO tout ménage avec un copie de ces affiches et d’envoyer paître la SGA et ses complices, plutôt que de donner du carburant aux vandales patentés ?

Pour revenir aux causes, j’ai constaté que de nombreux actes violents et autres commis en Suisse alémanique contre des personnes ou des biens, incendies volontaires de véhicules etc. , au détriment de gens généralement catalogués de fascistes par certains milieux, pour mieux justifier ces délits, étaient l’objet d’un blackout quasi complet de la part des médias Edipresse, alors en position monopolistique. Voilà qui remet en branle une hypothèse sur un rideau de rösti fabriqué artificiellement par les médias et la nature toute suspecte de cette utilisation abusive de la liberté de presse.

J’ai fait des découvertes surprenantes et scandaleuses, grâce à internet, que j’ai transmises à une victime de ces actions, suite à incendie volontaire, qui se chargera de les utiliser et les dévoiler en temps opportun, mais qui démontrent qu’il y a à Genève une véritable collusion de milieux politiques élus avec des idéologues qui travaillent à fabriquer des casseurs et des vandales, tout en bénéficiant des infrastructures de l’Etat et ce, à l’insu de la population et très certainement de nombreux responsables politiques. La politique du pire et confirmée par leurs objectifs et leurs actes et les associations bidons subventionnées sont à l’évidence partie prenante dans le désordre et la violence organisée. En finalité, ces constatations sont à la portée de tout le monde, à condition de savoir utiliser les bons outils et d’avoir quelques neurones. Que fait la police? Vraisemblablement toujours aux ordres de Moutinot par personnes interposées!

Écrit par : eureka | 28/01/2011

Et les cinémas Pathé (Rex, Rialto, Balexert) qui refusent de montrer un spot PS genevois dans le cadre de l'initiative contre les armes à la maison, ça vous fait penser à quoi ?

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Pathe-sabre-une-campagne-du-PS-22592929

Qui sont leurs propriétaires et ou sont leurs intérêts ? Pour Balexert on peut avoir une petite idée.

Écrit par : Setruth | 30/01/2011

Rien ne saurait justifier les coups de poings en politique. H. Fehr, sous des abords courtois ne m'inspire néanmoins qu'une confiance très limitée.

On peut être courtois et perfide. Il n'y a pas que les poings qui tuent ; les mots aussi peuvent tuer.

Écrit par : Michel Sommer | 30/01/2011

Les commentaires sont fermés.