06/03/2011

Revoici Frère Lumière

 

Sur le vif - Dimanche 06.03.11 - 10.15h

 

Il était un peu silencieux ces derniers temps, Dieu merci le revoici. Roger de Weck, alias l’allumé des Lumières, fils naturel d’Osram et Leclanché, réapparaît dans les colonnes du Matin dimanche. Une fois de plus, il nous illumine de sa connaissance. Un véritable interrupteur. En courant continu.

 

Les Lumières, il réussit à les caser avec Gutenberg, la Réforme, les Révolutions américaine et française, le tout lié, par un jet de neutrons dont seul notre Phare a le secret, aux événements qui secouent aujourd’hui le monde arabe. Tous ces feux, pourquoi ? Juste pour ne pas répondre à une question, pourtant assez légitime, des journalistes concernant le projet de hold-up de la SSR sur les recettes publicitaires internet, alors qu’elle est déjà dûment engraissée par un impôt déguisé qui s’appelle « redevance », au reste beaucoup trop lourd. Décidément, Frère Lumière ne manque pas de culot.

 

Ni d’aplomb, d’ailleurs. Sans étouffer son propos d’un monumental éclat de rire, il ose déclarer : « La SSR est l’un des radio-TV les plus efficaces d’Europe » ! Là, désolé, mais nous passons au-delà du fusible. Il n’y a plus ni puissance, ni résistance, ni loi d’Ohm. Il n’y a plus que l’obscure ténacité de la lumière. Quand, d’un coup, tombe la nuit.

 

Pascal Décaillet

 

10:15 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Dites donc M. Décaillet, vous avez branché votre plume sur la ligne à très haute tension qui coure du Valais à Verbois, mais apparemment, avec de Weck, le courant ne passe toujours pas...

Écrit par : MIchel Sommer | 06/03/2011

J'ai lu ça aussi, donc merci pour votre coup de gueule. Maintenant, tout cela commence à bien faire. A quand une action concertée sur la redevance ? Il y a de plus en plus de pouvoirs parallèles par ici, et cela se joue entre le 3ème et le 4ème, sur lesquels ne s'exerce pas l'ombre d'un contrôle démocratique. Si le procureur Cottier devait se présenter devant le peuple vaudois pour sa place, comme dans le Canton de Genève (laissons cela aux Genevois...), il n'obtiendrait que deux voix, la sienne et celle de sa femme. Encore que...sa femme...

Écrit par : Géo | 06/03/2011

Bravo pour ce texte !!!
Bon dimanche,
amb

Écrit par : amb | 06/03/2011

De Weck n'échappe pas à cette règle qui veut que les gérants de monopoles aiment à jouer au monopoly, sans l'être bien entendu!

La SSR est à l'image des institutions qui l'ont enfantée. Inculte, dépensière et peu regardant avec l'éthique.

La SSR est au petit écran ce que le monde politique suisse est à cuisine gastronomique, indigeste!

Bonne suite dans les ténèbres de la vie publique suisse faite de compromis et destinées à des c... vaincus d'avance!

Écrit par : Patrick Dimier | 06/03/2011

Ouh lalalala, Pascal, mais qu'est ce que vous venez de faire, vous êtes grillé, c'est nom imprononçable, non inscriptible dans sa totalité, c'est comme si vous aviez blasphémé sur le tétragramme.

Si l'empire est clément, vous aurez droit à l'exil, fuyez, pauvre, fuyez !

Écrit par : Corto | 07/03/2011

Ce matin, sur la Radio socialiste romande, en quelques minutes, à partir de 0730.

- un intervenant qui nous explique que les pays balkaniques s'étant révolté contre l'occupant ottoman ont en fait gâché le "printemps" des Jeunes Turcs, grands démocrates comme tout le monde le sait.

- ensuite, un commentaire sur les élections à Berne où la journaliste nous explique que la victoire d'Adrian Amstutz est une victoire des forces des ténèbres contre la gauche, le centre, le centre-droit, les villes et les francophones... et probablement aussi, à titre personnel, contre les journalistes, forcement éclairés, de la RSR.

- puis, entretien avec Antonio Hodgers sur le thème de la migration où l'on nous explique qu'il n'y aura pas de migrants arabes en Suisse (pays qui, comme chacun sait, n'est pas situé dans l'espace géographique européen), que la migration se fait d'abord dans le sens sud-sud et que tout va bien dans le meilleur des mondes, sauf dans la petite Helvétie étriquée, si désespérément dépourvue de la lumière que pourraient nous apporter les extra-européens en déplacement.

En moins d'un quart d'heure, le mot "peur" prononcé au moins douze fois, entrecoupé de quelques "ténèbres", généralement contre l'UDC ou la masse des gens ne pensant pas à la façon d'un journaliste d'état. Un truc inédit aussi, les forces politiques ne relevant pas de "l'UMPS" à la Suisse désormais décrites sous le terme de "hardliners" (à prononcer avec une voix grave et concernée).

Vive la redevance !

Écrit par : Paul Bär | 07/03/2011

Monsieur Décaillet,

Je vous trouve bien sévère - pour ne pas dire plus - à l'égard de Roger de Weck dont je viens de lire l'interview qu'il a accordée au "Matin" ...

Pourquoi un tel acharnement ?

Certes la SSR est perfectible, mais souffre-t-elle d'une inefficacité telle qu'elle mérite qu'on la jette aux orties ?

Pour en revenir à son interview accordée au "Matin", voici très exactement ce que Roger de Weck répondait à la question du journaliste :

Question du journaliste :

" Vous ne le regrettez pas, vous qui avez dirigé «Die Zeit » et le «Tages-Anzeiger»? "

Réponse de Roger de Weck :

" Je vis avec mon temps. Quand Gutenberg a inventé l’imprimerie, ça a contribué à la Réforme, puis aux Lumières et ensuite aux révolutions américaine et française. Aujourd’hui, l’Internet accélère la libération du monde arabe. Tout nouveau média amène des changements. "

Voir ici l'intégralité de l'interview :
http://www.lematin.ch/actu/suisse/roger-weck-ssr-radio-tv-efficaces-europe-390136

Est-ce historiquement inexact de rappeler la chronologie des faits tels qu'énoncés par Roger de Weck : invention de l'imprimerie par Gutenberg, la Réforme, puis les "Lumières", etc. ?

Il ne s'agit pas donc pas d'un amalgame fait de bric et de broc, mais d'une chronologie de faits historiques incontestablement liés les uns aux autres.

Comment contester par exemple que "l'Internet - en tant que média - accélère la libération du monde arabe" ?

Roger de Weck aurait certes pu ajouter la chaîne TV arabophone "Al-Jazeera" à la liste des médias qui ont beaucoup contribué à ce que j'appellerais quant à moi le réveil arabe ...

Alors Roger de Weck ange ou démon ? Un homme tout simplement, mais compétent, très cultivé et parfait bilingue au demeurant. Laissons-le donc faire ses preuves !

Pour changer un peu de registre, j'aurais plaisir à lire l'un de vos prochains billets qui serait consacré à la victoire d'Adrian Amstutz - hémiplégique linguistique dans un canton officiellement bilingue - lors de l'élection complémentaire au Conseil des États dans le canton de Berne.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 07/03/2011

Les commentaires sont fermés.