20/03/2011

Droite genevoise : le curseur déplacé

 

Sur le vif - Dimanche 20.03.11 - 22.42h

 

Cyril Aellen a gagné. Florence Kraft-Babel, la candidate libérale, figurera bel et bien à côté d’Eric Bertinat sur la liste UDC. Décision prise tout à l’heure, au Château de Penthes, par l’Assemblée du parti libéral.

 

Cela n’est pas une révolution. Et n’empêchera pas la gauche, cette fois encore, de gagner en Ville de Genève. Mais cela est une évolution. Pour la première fois, le vieux parti patricien accepte de considérer l’UDC genevoise, section locale du premier parti de Suisse, comme autre chose que comme des gueux. C’est un peu une fortification qui tombe, pour prendre une image fazyste.

 

Le PDC, déjà, regrette cette décision, mais en prend acte. Il a choisi d’autres options, c’est son droit le plus strict. Souhaitons que la droite genevoise sorte renforcée de cette crise. La droite, pas l’Entente. La droite, c’est un système de valeurs, une philosophie politique, qu’on aime ou non, mais qui constitue, depuis la Révolution française, l’un des piliers de l’identité républicaine. L’autre, tout aussi respectable, étant la gauche.

 

L’Entente, ça n’est qu’un compromis électoral. Efficace pendant des décennies, certes. Mais essoufflé depuis des années, n’étant à vrai dire devenu qu’un système à assurer la pérennité des notables. L’Entente n’est pas un but en soi, l’Alternative non plus d’ailleurs. Le but, c’est la clarté des fronts. C’est cela, la démocratie.

 

Pascal Décaillet

 

 

 


22:42 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

La clarté des fronts ? Parce qu'une alliance Libéral-UDC crée un front clair ? Je trouve pas.

Et prétendre que l'Entente est un compromis électorale alors qu'il n'y a rien de plus électoraliste que l'alliance Libéral-UDC, ça me fait doucement sourire.

J'espère que les libéraux payeront cher cette trahison envers leurs électeurs.

Écrit par : David | 20/03/2011

C'est un remake de "Fazy contre les conservateurs" !

Pour ce qui est de la clarté des fronts... à part la disparition prochaine du parti libéral, excroissance genevoise maintenant sans avenir, fondu entre un parti radical efficace et clair avec Pierre Maudet et le bulldozer UDC (même s'il s'agit d'un bulldozer "playmobil" à Genève)...

Écrit par : Jean Jean | 21/03/2011

Je me demande pourquoi vous dites toujours que le parti libéral est "patricien". Je ne suis pas du tout de cet avis et je trouve ce parti excessivement plébéien au contraire. Depuis Jacques Vernet il n'y a plus eu un seul monsieur au parti libéral. Il n'y a plus que de la deusse, et même pire!

C'est pourquoi je vote UDC d'ailleurs. Je préfère le pople, le vrai, à la deusse, qui se prend pour ce qu'elle n'est pas.

Écrit par : Rue des Granges | 07/04/2011

Les commentaires sont fermés.