31/03/2011

Alexandra Cohen

images?q=tbn:ANd9GcT105r_iWaOPPBoZWFGuoZiYBp8pCIN34MjrdIysiGLv73cCz3I

Sur le vif - Jeudi 31.03.11 - 14.32h

 

Alexandra Cohen m’a succédé, l’automne dernier, aux Matinales de Radio Cité, que j’avais assumées de 2008 à 2010. Elle vient de présenter, ce matin, sa dernière émission, et s’en va voler vers de nouveaux horizons, qu’on lui souhaite les meilleurs.

 

Avec sa motivation, la clarté cristalline de son jugement, sa puissance de travail, Alexandra est l’un des espoirs du journalisme radiophonique en Suisse romande. Presque tous les matins, avec Alexandra Cohen et un autre grand espoir du micro, Olivier Francey, devant un café, nous refaisons le monde. Ces deux-là ont prodigieusement envie d’en découdre, dans les années qui viennent, avec ce métier passionnant et difficile, au cœur de la Cité. Ces deux-là se battent et, déjà, ne demandent rien à personne. Déjà, ils ne craignent plus guère les ennemis, les pressions.

 

J’ai beaucoup apprécié les Matinales d’Alexandra. Et me réjouis de découvrir celles d’Olivier. Ils savent, ces deux-là, comme Audrey Breguet et la plupart des gens que je côtoie dans l’audiovisuel privé, qu’on peut faire beaucoup avec très peu de moyens. Juste l’enthousiasme. Un immense amour du métier. Et la passion.

 

Pascal Décaillet

 

14:32 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

L'a-t-elle bien descendu ?
L'ai-je bien descendu ?
Le descendra-t-il bien ?
......autant de questions que se posent les journalistes ?
L'important c'est de retomber sur ses Cannes.
p.losio

Écrit par : pierre losio | 31/03/2011

De super journalistes qui osent et qui dérangent.
Le maître et les élèves.
L'importance d'une école dans le vrai sens du terme.

Écrit par : Bertrnad BUCHS | 31/03/2011

Les commentaires sont fermés.