07/05/2011

Du PDC au néant, en voiture, SVP !

 

Sur le vif - Samedi 07.05.11 - 09.18h

 

Dans un article incroyablement profond du Matin d’aujourd’hui, l’ex-candidat PDC à la Mairie de Genève envisage de supprimer le mot « chrétien » du nom de son parti : beaucoup de jeunes ne se reconnaîtraient pas dans ce mot.

 

Michel Chevrolet a raison. Mais il devrait aller plus loin. À quoi bon conserver le mot « démocrate »? Tout le monde aujourd’hui, Dieu merci, est démocrate. C’est comme lorsqu’on vend de belles oranges : aux orties, les mots inutiles !

 

On peut donc, aisément, supprimer les mots « chrétien » et « démocrate ». Et conserver le seul trait d’union. On demandera à Jean-Pierre Jobin, un membre éminent du parti, un nouveau logo (pas plus cher qu’un apéro), on fera de ce trait d’union un monde en soie, on allègera tellement le bagage conceptuel du parti qu’il n’en restera – cette fois, vraiment – plus rien.

 

Perdre du poids, c’est bien. Reste le défi suivant : apprendre à disparaître. Vaste défi. Et la promesse de plein d’articles passionnants dans le Matin.

 

Pascal Décaillet

 

09:18 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Trait de plume bien vachard ! Le PDC au tapis.

Ne reste plus qu'à descendre en flammes le Florentin Pelli, qu'à rappeler à quel point les libéraux genevois s'entredéchirent et il ne subsistera que LA MARGE : UDC et MCG .

CQFD

Écrit par : Zufferey de Cratogne | 07/05/2011

N'empêche que "démocratie chrétienne", cela vous a certains relents de combinazione italiennes ou de magouilles valaisannes...
Ils ont raison de vouloir changer de nom. Peut-être "Parti du sabre et du goupillon" ferait-il plus réaliste. Dans le même ordre d'idée, on pourrait penser à "Parti du fric" pour le PLR, "Parti des fonctionnaires" pour le PS, "Parti des Contes et Légendes" pour les Verts, "Parti sans laisser d'adresse" pour l'extrême gauche et "Parti de rien" pour les Verts libéraux...

Et l'UDC ? Parti du Terroir ? Des Suisses aux bras noueux ? Du Réduit National ? De l'hérisson blindé ? de la fondue et du rösti réunis ? de l'Anti-mondialisation ? Oui, parce que "Union démocratique du centre"...ne traduit pas vraiment SVP. Parti populaire suisse ?

Écrit par : Géo | 07/05/2011

Quoi de plus naturel qu'un "parti-charnière" comme le PDC réunisse, au centre, essentiellement des espèces de gonds ?

Écrit par : Paul Bär | 07/05/2011

Je n'oubliais pas de ne pas voter pour le parti socialiste, désormais je ne regarderai plus au-delà de parti. Plus exactement, je ne descendrai pas aux parties manquantes.

Écrit par : Denise | 07/05/2011

Pendant les campagnes pour le CM et le CA, Chevrolet était le candidat, côté le moins bien préparé. Plus la campagne avançait, moins il arrivait à convaincre de ses capacités à gouverner. Même la représentante libérale, bien à la peine en début de campagne, a fini plutôt bien. Chevrolet s'est éteint sous les yeux des observateurs et de son parti.

Celui ne se porte pas mieux. Pour surfer sur la vague sécuritaire, Chevrolet lui avait conseillé de lancer une initiative pour la vidéo surveillance. On apprend aujourd'hui qu'il a échoué à récolter les signatures nécessaires, malgré le climat ambiant! Echec sur échec donc.

Comment Chevrolet, déjà membre de la constituante, sous les couleurs des patrons genevois, va-t-il gérer la chefferie de sa section (encore une grande idée quand on sait le planning surchargé du champion), c'est toute la question. S'il se plante, il pourra dire bye bye à son rêve : accéder à un poste d'exécutif en Ville ... ou au canton. S'il réussit, on sait qui pourrait se porter candidat à la succession de Unger. Chevrolet au CE?

Comme François Hollande, il a initié un régime draconien. Comme l'ancien secrétaire du PS, il peaufine son réseau au sein des rédactions, qui lui assurent en retour des papiers. Comme l'ex-de Sego., il a les jeunes au centre de son programme (le MOA, etc.).

Écrit par : flichy | 07/05/2011

Waouh, mais c'est à nouveau la guerre des chefs !? Tout cela n'a guère d'intérêt si ce n'est que lorsque l'on est en politique, il faut savoir encaisser les coups et assumer son engouement à se faire mousser pour flatter son propre égo, notamment lorsqu'il est démesurément enflé ! ABE.

Écrit par : mcav | 09/05/2011

Restez comme vous êtes et continuez à faire ce que vous faite M. Décaillet. Votre oeil, votre talent d'orateur et votre facilité à poser les bonnes questions, même si elles dérangent, sont utiles à éveiller l'esprit des Genevois.
Peu importe ce que pense nos politiques, incapables bien souvent, ou les aspirants tels M. Chevrolet qui devraient apprendre à rester à leur place quand ils n'ont pas le niveau de la tâche qui les incombe.
Bien à vous.

Écrit par : laurent | 13/05/2011

Les commentaires sont fermés.