06/06/2011

Tripoli pour être honnête?

 

Sur le vif - Lundi 06.06.11 - 17.15h

 

C'est officiel : le Conseil fédéral vient d'autoriser l'ouverture d'une enquête pénale contre la Libye, dans l'affaire de nos deux otages dans ce pays. C'est bien. Très bien, même.

 

Flash-back. Qui, à Genève, n'a pas en mémoire l'arrogante et distante posture du président 2010 du Conseil d'Etat genevois, prenant de si haut, dans cette affaire, le leader du MCG ?

 

Ce leader honni, sauvage et malpoli, en ce temps-là, était bien seul. En obédience devant le pouvoir en place, il y avait la quasi-totalité de la classe politique. Aussi, celle de la presse. Les Feuilles d'Avis Officielles n'étant pas toujours, à Genève, celles que l'on croit.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

17:15 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Ca y est! Le cf s'est rendu coupable d'outrage à chef d'Etat étranger! Stauffer n'a plus qu'à déposer une plainte et la boucle sera bouclée.

Le courage après la lâcheté. Une lâcheté qui a nom "intérêts économiques". En Suisse peut-on tout acheter?

Écrit par : Johann | 06/06/2011

Mmmh, il me semble que le départ de cette affaire était plutôt un excès de zèle ou d'autorité de la part de l’exécutif genevois.
Stauffer ou pas Stauffer, c'est la Confédération qui s'est aplatie devant Kadhafi à l'époque, pas le Conseil d’État genevois.

Écrit par : Antoine B | 06/06/2011

Les commentaires sont fermés.