18/07/2011

Crochez, Malvine !

 

Sur le vif - Lundi 18.0.11 - 18.56h

 

Moins de deux minutes. C'est  le temps de parole que vient de laisser la RSR à celle qu'on nous promettait être la perle rare de la liste PDC du Valais romand, aux élections fédérales. Elle s'appelle Malvine Moulin, vient de Vollèges, 34 ans, mère de deux enfants,  active au comité d'Agritourisme, à Berne. Et elle a l'air, comme ça, à en juger par le peu de mots qu'on a bien voulu lui laisser articuler, fort sympathique.

 

Malvine Moulin, seule femme sur la liste PDC, est-elle un alibi ? Je n'ai pas la réponse à cette question, et ça n'est pas son apparition-éclair sur un service dit public qui offre son antenne quasiment tous les jours à certain conseiller national socialiste genevois, qui me permettra de me forger un quelconque jugement. C'est dommage. Parce qu'à ce jeu de l'interview, le nouveau venu, l'inconnu, devrait pouvoir bénéficier, justement, d'une petite prime temporelle, par rapport aux vieux briscards, destinée à lui donner sa chance. Pierre Maudet, Philippe Nantermod, Emmanuel Kilchenmann, Romain de Sainte Marie, Murat Julian Alder, parmi tant d'autres, l'ont eue un jour, cette première chance. Surdoués, ils ont transformé l'essai au-delà de toutes les espérances. Ça n'est évidemment pas le cas de tous.

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Malvine Moulin n'a pas eu droit à cette première chance. Quand on lance quelqu'un dans le circuit médiatique, on lui laisse tout de même plus de deux misérables minutes. A vrai dire, je ne suis pas sûr du tout que la dame de Vollèges soit une femme alibi. Tiens, justement, si j'étais elle, je me jetterais corps et âme dans la campagne. Oui, justement parce que c'est très difficile. Parce que certains médias officiels vous méprisent. Et parce c'est le peuple, le 23 octobre, qui vous élit. En l'espèce, le peuple valaisan. C'est à lui qu'il faut parler. Et il comprend, lui, le langage du cœur et du courage.

 

Pascal Décaillet

 

18:56 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Vous avez raison. Cette jeune néophyte politique du canton du Valais, et de votre vallée d'Entremont, méritait au moins un quart d'heure en ouverture de journal, pour répéter qu'elle fera "le mieux possible" en octobre et que la politique est tellement passionnante...

Écrit par : Spike | 20/07/2011

Je suis à chaque fois surpris de voir la régularité de métronome avec laquelle vous "tapez" sur la RSR et des émissions aussi variées que "Forum" ou "La Soupe". Je peux comprendre qu'il y ait malgré les années des rancoeurs par rapport à une fin de collaboration brutale et très certainement injuste. Mais n'est-ce pas ce média qui vous a "construit", qui vous a aidé à gagner tous ces prix et à devenir ce que vous êtes aujourd'hui, le plus brillant journaliste politique indépendant de notre pays ?

Écrit par : Alain PIller | 22/07/2011

Les commentaires sont fermés.