01/09/2011

Cour des Comptes : le coup de poignard de GOS

 

Sur le vif - Jeudi 01.09.11 - 13.13h

 

L'affaire, au sein de la droite genevoise, ne manquera pas de faire du bruit, d'aucuns parleront de coup de poignard dans le dos. Guy-Olivier Segond, ancien conseiller d'Etat radical, l'un des hommes qui ont marqué l'exécutif genevois ces trente dernières années, soutient, dans l'élection à la Cour des Comptes (18 septembre 2011), le candidat de gauche Daniel Devaud ! Dans une annonce à paraître demain dans la Tribune de Genève, M. Segond s'exprime dans ce sens.

 

Soutenir Daniel Devaud, c'est s'opposer à Yves Nidegger, candidat de toute la droite (Entente et UDC). C'est, aussi, au nom d'un humanisme que l'ancien magistrat ne manquera pas de brandir, contribuer à casser le « deal » Cour des Comptes / Conseil des Etats : l'Entente soutient  Yves Nidegger dans la première élection, l'UDC soutient Christian Lüscher dans la seconde. Bref, le résultat de la brillante manœuvre de la « conscience morale du radicalisme genevois », pourrait bien être quatre merveilleuses années supplémentaires pour Mme Maury-Pasquier et M. Cramer à la Chambre des Cantons.

 

Merci, Monsieur l'humaniste.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

13:13 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

On va finir par le savoir que vous cultivez une haine pour Mr Segond..

Écrit par : sanchez | 01/09/2011

@ Sanchez - Alors là, vraiment pas! C'est l'un des magistrats, avec Christian Grobet et André Chavanne, que j'admire le plus dans la Genève de l'après-guerre.

Écrit par : Pascal Décaillet | 01/09/2011

Délicieuse schizophrénie entre vos admirations passées et vos attachements présents.

Écrit par : Séraphin Lampion | 01/09/2011

" Séraphin - Mais non! Je continue d'admirer M. Segond. Pour ce qu'il a été. Naguère. Quant à la manœuvre à paraître demain dans la Tribune, j'en devine les complices dans les hommes au pouvoir aujourd'hui. C'est à peu près aussi énorme qu'un éléphant du Knie égaré dans le Passage Malbuisson.

Écrit par : Pascal Décaillet | 01/09/2011

Rien d'étonnant que la "groite" marche d'entente avec la "drauche".
Entre grands bourgeois "humanistes", on se comprend, on sait où sont ses intérêts.

http://freetexthost.com/0mq4gdlh0x

Écrit par : Paul Bär | 01/09/2011

Tout cela illustre avec une clarté cristalline que la distinction droite-gauche n'est pas ou n'est plus vraiment pertinente.

Plus qu'un affrontement droite-gauche, il y a :

- les globalistes contre les "localistes".
- les "établis" contre les réactionnaires.
- les conceptuels contre les "telluriques".
- les universalistes contre les "ethnicistes".


Et c'est une vieille histoire, déjà les ouvriers de la Commune disaient préférer "un tyran social à un patron démocrate."

Écrit par : Paul Bär | 01/09/2011

La droite républicaine est de retour! Quelle bonne nouvelle!

Écrit par : Cyril Mizrahi | 01/09/2011

Au moins, le précieux et distingué GOS n'aura pas traité les électeurs de l'UDC de "lâches" et de "salopards", comme l'autre vieux jeune homme de bonne famille protestante qui travaille dans les assurances (et dont le nom m'échappe toujours).

Écrit par : Paul Bär | 01/09/2011

@ Cyril Mizrahi

Quand les Socialistes arrêteront de s'allier avec l'extrême gauche, elle pourra commencer à donner des cours de morale à la droite...

Écrit par : Amusé | 01/09/2011

Tout cela part d'une mauvaise analyse. GOS n'a jamais été ailleurs qu'au centre gauche, un des premiers à creuser la fosse du parti radical, la place étant déjà prise...

Écrit par : Géo | 01/09/2011

@Amusé: ça n'a rien à voir avec la morale. Certains s'allient avec ceux qui promeuvent la haine. C'est un choix politique. Les Socialistes ne le partagent pas. D'autres à droite non plus. Je m'en réjouis. être de droite ne veut pas dire forcément soutenir l'UDC. Et inversement.

Écrit par : Cyril Mizrahi | 01/09/2011

L'on ne peut que se réjouir de la bonne analyse de GOS même si elle déplaît au teneur de ce blog.

Écrit par : JPP | 01/09/2011

vous parlez de Luscher mais vous semblez oublier Barthassat qui je pense pourrait etre la grande surprise. Il a la droite modérée avec lui , le centre doit et gauche et la gauche modérée.

de plus il a fait une exellente legislature.

alors oui un Cramer (helas) et un Barthassat c'est possible

Écrit par : pierre brun | 01/09/2011

@ Cyril Mizrahi

Parce que l'extrême gauche ne promeut pas la haine? Les boucs émissaires sont différents (les banquiers, les propriétaires, etc.) au lieu des étrangers, mais fondamentalement, la démarche est pareille.

Je pense que la droite ne devrait pas s'allier avec l'UDC (et je ne parle même pas du MCG dont la crédibilité est proche du néant), mais sérieusement, vous n'avez aucune leçon à donner à la droite, au niveau de vos alliés.

Écrit par : Amusé | 01/09/2011

@Amusé:
parce que les banquiers, les propriétaires ou les financiers ne sont pas responsables des crises et de la misère de la multitude ?

Quelle haine au fait ? les rouges sont au contraire bien posés et rationnels...
En tout cas en europe

Écrit par : sanchez | 01/09/2011

@Amusé: je ne donne aucune leçon, chacun fait ses choix. Les électeurs jugeront. GOS aussi a fait le sien, je m'en réjouis voilà tout.

Cette comparaison avec les "pauvres" riches et banquiers est assez cocasse. Je n'ai jamais entendu nos partenaires prôner la haine du riche, qui n'est du reste à ma connaissance l'objet d'aucune discrimination. Mais peut-être que quelque chose dans l'actualité m'a échappé.

A-t-on déjà entendu quelqu'un à gauche dire par exemple qu'il fallait expulser les riches, que les propriétaires étaient des criminels, qu'il fallait dire halte à l'invasion de banquiers? Qu'il fallait éliminer physiquement les patrons de grandes entreprises? Ce sont là les propos qui circulent à l'UDC et même ailleurs sur des pages FB d'élu-e-s de droite au sujet de minorités qui ont pourtant déjà subi dans l'Histoire les pires discriminations et exactions.

La seule chose que la gauche dans son ensemble demande, c'est la fin des privilèges fiscaux. Que chacun soit traité de manière égale, selon sa capacité contributive. Ce n'est pas autre chose que demande Buffett et d'autres patrons qui ont peut-être compris que le capitalisme ne survivrait pas au déferlement de haine que certains entendent diriger contre les minorités, pour détourner l'attention des salariés des inégalités criantes et monter les gens les uns contre les autres.

Bien à vous,

Écrit par : Cyril Mizrahi | 01/09/2011

L'être humain est ainsi fait qu'il est enclin à respecter des solidarités plus animales que celle qu'il met en avant. GOS est un être humain.

Le politicien qui capitule dissimule les motifs peu glorieux de sa capitulation derrière de fallacieux prétextes. René Longet est un politicien. D'ailleurs il n'est que ça.

GOS et Longet soutiennent l'extrême gauche. Ils soutiennent celui dont le caractère amène le Palais de justice à espérer qu'il soit élu à la Cour des comptes. Pour s'en débarrasser.

Derrière les apparences politiquement correctes exposées à l'électeur se déroulent de peu ragoûtantes joutes.

Écrit par : CEDH | 01/09/2011

C'est amusant cette (fausse) querelle entre les partisans des banksters hors-sol et les zélotes des marxistes internationalistes.
Il ne faut jamais oublier que le retour de Lénine en Russie fut "subventionné" par Wall Street.
Ou plus récemment, on peut penser à Bouygues et à la CGT militant ensemble pour la régularisation des clandestins du BTP.
Ou encore plus près de chez nous, Christophe Gallaz et la représentante d'Economie suisse partageant, cette semaine dans le magazine Migros, la même page pour défendre la libre circulation.

Écrit par : Paul Bär | 01/09/2011

Les commentaires sont fermés.