15/09/2011

Bon vent, M. Devaud !

 

Sur le vif - Jeudi 15.09.11 - 15.57h

 

Décidément, le juge Devaud a bien des chances d'être élu dimanche à la cour des Comptes ! Tant mieux pour lui, et tant mieux pour la gauche, qui n'a rien à se reprocher : elle aura su serrer les rangs autour de son candidat.

 

On n'en dira pas autant de la droite. Cette dernière voudrait torpiller les chances du candidat Nidegger, elle ne s'y prendrait pas autrement. Nous avons déjà décrypté, ici, les vraies raisons de la singulière intervention, par voies d'annonce payante dans un quotidien, d'un ancien président radical du Conseil d'Etat. Et voilà qu'à l'instant, sur son blog, le PDC Michel Chevrolet dégomme Yves Nidegger pour son absentéisme au Municipal, et annonce qu'il votera blanc dimanche.

 

Sur la discrétion de M. Nidegger dans la vie municipale, Michel Chevrolet a sans doute raison. Mais on se dit simplement que, politiquement, il aurait pu attendre lundi matin - ou même dimanche, à partir de 12h, la fermeture des locaux de vote - pour pousser son coup de gueule. Il aurait pu aussi voter blanc dans son coin, comme l'ancien grand homme aurait pu voter Devaud sans le faire savoir par voie d'annonce.

 

Il convient donc de se demander quelles sont, dans l'actuelle dynamique (si on ose encore ce mot !) interne à la droite, les raisons politiques de ces prises de distance. Nous avons décortiqué ici celles du grand homme. Nous tentons de comprendre celles de Michel Chevrolet. En commençant par aller chercher une aspirine.

 

Pascal Décaillet

 

*** PS 17.09h - Le commentaire d'Olivier Fiumelli, chef du groupe PLR au Municipal, sous le blog de Michel Chevrolet, allant dans le même sens face à M. Nidegger, nourrit la thèse d'un lâchage du candidat "Entente + UDC" allant plus loin que la seule personnalité du chef du groupe PDC au Municipal. Reste à connaître les exactes obédiences de M. Fiumelli.

 

*** PS no 2 - 17.32h - Le commentaire d'Yves Nidegger lui-même, à l'instant, toujours sur le blog de Michel Chevrolet, confirme l'implosion, en tout cas en Ville, du "bloc Entente-UDC derrière Nidegger". Il annonce clairement la victoire de M. Devaud dimanche, et, le 23 octobre, celle de Mme Maury Pasquier et M. Cramer.


15:57 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Ben peut-être que Moon + CIA + UDC + vilaines bottes rouges et noires + pubs débiles = hauts le coeur

Écrit par : No Pasaran | 15/09/2011

N'est-ce pas le juge d'instruction Devaud qui s'est occupé de l'affaire de la BCGE ?

Écrit par : Ivan Skyvol | 15/09/2011

Mais non, mon commentaires ne concerne pas du tout la cour des comptes.

Écrit par : Olivier Fiumelli | 15/09/2011

Le parti radical suisse mériterait amplement de disputer le titre de la droite la plus bête du monde, ici aujourd'hui au plan cantonal, hier dans l'espace fédéral (avec le "cassage" de Karin Keller-Sutter).

Écrit par : Paul Bär | 15/09/2011

M. Chevrolet a supprimé son billet. Il a dû se faire taper sur les doigts.

J'ai beaucoup de mal à comprendre la droite genevoise, mais je ne suis pas la politique locale de près. Le centre-droit a-t-il encore des réticences "morales" à s'allier à l'UDC, se laissant bêtement dicter ce qui est convenable et ce qui ne l'est pas par la gauche, qui pourtant fréquente sans états d'âme les communistes? Est-ce une aversion pour la personne de M. Nidegger?

J'avoue apprécier les interventions médiatiques de ce dernier, il a de l'esprit et une certaine profondeur (en mettant souvent les problèmes dans une perspective historique, ce que les politiques actuels font rarement). Mais il se fait parfois trop plaisir, avec ses piques incisives. Certains ego sont fragiles, ce n'est pas malin. Et il ne peut pas rejeter entièrement la responsabilité du succès du MCG, qui prospère en partie grâce aux dissensions internes et au manque de crédibilité de l'UDC-GE.

Quant à M. Chevrolet, en parcourant son blog on voit qu'on a affaire à un cuistre.

Écrit par : Christian | 16/09/2011

>Il annonce clairement la victoire de M. Devaud dimanche

Rien n'est joué, attendons dimanche. En tout cas, le vandalisme dirigé contre les affiches avec M. Nidegger en dit long sur la haine que nourrissent ses opposants.

S'agit-il d'une haine personnelle ou d'un réflexe anti-UDC ? En effet, à côté d'une affiche verte vandalisée, on peut remarquer une affiche bleue, intacte, avec ce même M. Nidegger !

Résolument pavloviens vos réflexes, camarades.

Écrit par : Youri Gagarine | 16/09/2011

Michel Chevrolet se fait taper sur les doigts à la constituante et change immédiatement d'avis en ne manquant pas de dénigrer, au passage, ceux qui ne sont pas du sien. Voici le billet qu'il a supprimé hier soir sur son blog :

Genève a besoin d’un changement, d’un vrai changement !


Parmi les candidats qui se présentent aujourd’hui au Conseil des Etats, deux d’entre eux me semblent incarner cette dynamique dont à besoin Genève pour opérer un virage à 360 degrés. Car notre Ville s’endort, car notre Ville se meurt, à petit feu… Et nous avons besoin d’une nouvelle énergie pour défendre les intérêts – non pas de partis politiques – mais les intérêts de notre République. Ainsi Christian Luscher me semble le candidat idéal pour défendre une Genève urbaine, florissante et dynamique tout en adoptant des positions fermes sur la sécurité dont Genève à tant besoin. Luc Barthassat, c’est l’homme de la terre, l’homme d’un Canton fier de son terroir et de ses coutumes séculières. C’est l’homme du centre, le père de famille, l’agriculteur qui sait que travailler tous les jours représente un effort sur soi, pour les autres, sa familles et ses amis. La Terre et la Ville, l’Eau et le Feu.

A eux deux, ils sont la combinaison idéale : l’équation nécessaire à une économie forte qui réussit et soutenue avec la garantie d’un centre redistributeur et social. Genève, c’est ça ! Une ville qui réussit, qui gagne, qui emploie, qui attire, mais aussi un Canton qui partage et qui ne laisse personne à la rue. Ces deux hommes représentent cette Genève là. La Genève qu j’aime !

Le Conseil des Etats est une représentation de Genève. Cette représentation doit être à l’image de notre Canton. C’est pourquoi, j’ai l’intime conviction qu’ils l’a représenteront dignement au delà des clivages politique et du dogmatisme.

Je connais très bien ces deux hommes. Tous deux - au delà des images qu’ils projettent en tant que personnalités - sont de bons amis, loyaux et fidèles. Aujourd’hui, bien malheureusement la victoire est au prix de concessions difficiles qui troublent le jeu. Pour beaucouo d’entre nous qui travaillons souvent bénévolement et de tout notre cœur dans les partis politique, les compromis font mal et sont douloureux parcequ’ils nous poussent à devoir soutenir parfois l’indéfendable. Ces concessions, je les défends car elle font partie de la vie politique et parce que les autres ne se gênent pas non plus de nous les balancer à la figure sans états d’âmes ! Pour gagner, il faut trouver des accords.. des accords sur les plus petits dénominateurs communs.

Ce que le PDC a fait en soutenant la candidature de Monsieurt Nidegger à l’élection de la Cour des comptes était nécessaire. Je la soutiens ! Et je laisse à ceux qui souhaitent tout mélanger, le soin de me juger comme ils l’entendent. Aux démissionnaires je leur exprime, mon dédain et mon dégout !

Ce soutien nous le donnons car nous pensons sincèrement que le Conseil des Etas doit être au mieux gagné par ses deux hommes de qualité et au pire par l’un d’entre eux. L’équilibre de Genève reste une de mes préoccupation permanente. Malheureusement cet équilibre ne peut parfois s'obtenir que par la force et parfois les concessions sont nécessaires, même si elles font mal.

Je le regrette mais c’est comme cela…

Que cela n’empêche pas Monsieur Nidegger de siéger au Conseil muncipal, car là aussi nous avons besoin de femmes et d’hommes de valeurs qui respectent leurs engagements vis à vis de ceux qui l’ont élu. C’est aussi là les conditions du respect et de la crédibilité et d’ accords plus larges que ceux d’une simple élection, un accord avec les citoyens.

Convaincu d’avoir désormais participé à secouer le cocotier, à m’être fait traiter de tous les noms, mêmes par ceux que j’aime le plus, mais aussi d’avoir participé à cet important débat et fidèle à tous ce que j’ai toujours défendu.

OUI, je voterai au local de vote pour Monsieur Nidegger en espérant que mon message ait été entendu.. je le pense...



Michel Chevrolet

En direct de la constituante

Écrit par : Pierre Dubois | 16/09/2011

Bon Veau Monsieur Devant, allez savoir après quel calcul électoralissime , report de voix, balance de pour et de contre ou l'inverse dans l'art du contrepet, des gens relativement sensés ont fait confiance à un soupçon de regroupement de frustrés du libéralisme bon teint pour finalement édifier une statue équestre à un pisse-froid qui se prend pour le général Dufour alors qu'il ressemble plus à l’araignée de Louise Bourgeois. bourgeois évidemment.

Écrit par : briand | 16/09/2011

entre 2 candidats,

je choisis celui dont le parcours affiche un intérêt démocratique clair, plus qu'une ambition personnelle

je choisis celui dont l'historique professionnel et personnel affiche le moins de distortions, pour intérêts personnels

je regarde les capacités affichées, et appliquées dans l'exercice
je suis le désir et le parcours de développement personnel suivis par celui qui veut mon vote

et celui qui, pour se profiler ou avancer dans la vie,
à du recourir au paternalisme,
au chapeaûtage
ou au financement de sa vie par un quelconque organisme,
d'une secte ou autre,

n'a pas le profil
pour un quelconque poste de responsable
des comptes de notre ville

Écrit par : edouard | 16/09/2011

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:XOKxzzmAbjQJ:mchevrolet.blog.tdg.ch/archive/2011/09/15/etre-ou-ne-pas-etre.html+%22%C3%AAtre+ou+ne+pas+%C3%AAtre%22+%2Bchevrolet&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=ch&client=firefox-a


Le premier billet sur son blog avant le revirement en question... et avant d'avoir effacer le 2ème billet en question...

Le commentaire de Nydeger étant: "Chose promise, chose due, Michel, notre accord étant fondé sur la réciprocité, les électeurs UDC montreront autant d'intérêt à une victoire de la droite au Conseil d'Etat que ceux du PDC et du PLR à la Cour des comptes."

La grande classe...

Et en réponse au billet de Chevrolet: effectivement, mieux vaut ne pas être!

Écrit par : Geneviève | 16/09/2011

Nidegger vise un peu trop haut, ne pas confondre le populisme et la politique des faits, comme quoi on peut être infecte et faire de la politique et même vouloir devenir le chantre de la cour des compte !

Qu'il continue de courir après les Gitans et les Rooms, comme le faisaient les nazis du 3ème reich !!!

Écrit par : Corto | 17/09/2011

A voir la politique à Gnèèèève ça m'inspire toujours la même réflexion:

Gnevois...quand j'te vois....je vois le diable d'vant môaaaa!

Faut vous réveiller avant le 23 octobre prochain....fraaaanchment!

Écrit par : Corélande | 19/09/2011

Les commentaires sont fermés.