03/11/2011

Résidence secondaire

 

Sur le vif - Jeudi 03.11.11 - 08.08h

 

Au cas où aurait subsisté le moindre doute quant à la très grande proximité entre le conseiller d'État radical et la Tribune de Genève, il n'y en a décidément, ce matin, plus aucun. Dans ce journal, le président 2010 du Conseil d'État est chez lui. Il y a ses aises, peut-être même son peignoir et ses pantoufles. Il y vient quand il veut, il y donne sa vérité. On l'y met en scène, on l'appuie éditorialement. C'est sa Feuille d'Avis Officielle, son Bulletin de la Grande Armée, sa lettre de cachet. La cire, pour la sceller, y est toujours en effusion.

 

Pascal Décaillet

 

08:08 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Ne seriez-vous pas un peu jaloux qu'il ne vous a pas donné l'exclusivité de ses propos, au demeurant, très intéressants ?

Écrit par : Bertrand Buchs | 03/11/2011

Longchamp doit occuper 2 à 3% des pages la Julie. Contre 20 à 30% de Stauffer dans vos colonnes et à vos micros... La paille et la poutre, c'est une parabole catho, non?

Écrit par : Philippe Souaille | 03/11/2011

Cela dit, ce qui est arrivé à Charlie Hebdo lui va comme le nez au milieu de la figure. Les gauchistes français (et ses misérables copieurs ici, le gros Flütsch et les autres) tiennent absolument à soutenir le fascisme musulman (ils l'appellent "islamiste" pour faire croire qu'il y a une différence...) et ils n'ont pas fini de découvrir que cela va leur retomber sur leur vilain museau. Demandez aux mudjahidins iraniens, les premières victimes des Pasdarans. Donc oui, bien fait pour leur (sale) gueule.

Écrit par : Géo | 03/11/2011

Les commentaires sont fermés.