03/11/2011

Saint Laurent, martyr en pantoufles

 

Sur le vif - Jeudi 03.11.11 - 10.04h

 

Sans le moindre contradicteur face à lui, l'aumônier Flütsch vient de répandre sa bonne parole dans Médialogues. Lui, l'humoriste de pouvoir, qui n'a jamais pris de sa vie un véritable risque de proximité (attaquer les vrais puissants, là où ils sont, dans sa ville, son canton, au risque de perdre des mandats, s'attirer de basses et mesquines vengeances), en quoi est-il l'homme de la situation pour évoquer l'affaire Charlie Hebdo?

 

Ce qui est arrivé à ce journal est immonde: rien - je dis bien rien - ne justifie qu'on porte physiquement atteinte à une imprimerie, un livre, un journal, ni d'ailleurs une opinion librement défendue. Mais les symboles du courage comme parallèles de Charlie Hebdo ne sont sont pas les salariés de l'humour comme Flütsch. Laissez-moi me livrer à ce qui m'arrive hélas si peu à l'écoute de ses sketches militants: laissez-moi rire.

 

Pascal Décaillet

 

10:04 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Flütsch le Grossier, Meury l'Alcolo et Lambiel le perroquet ont leurs aises sur RSR1 bien plus que votre radical à la Tdg. Je ne suis pas obligé d'acheter la TdG,que je trouve parfaitement lamentable mais je n'arrive pas à me défaire de la redevance de Billag. Résolvons ce problème, on verra les autres ensuite.

Écrit par : Géo | 03/11/2011

Les commentaires sont fermés.