06/11/2011

L'islamophobie est inacceptable en République

 

Sur le vif - Dimanche 06.11.11 - 10.12h

 

La manière dont Me Bonnant, dans le Matin dimanche d'aujourd'hui, attaque l'Islam en bloc, justifie l'islamophobie, et jusqu'à en faire un devoir (sic!), relève du délire le plus absolu. Catholique, j'ai été élevé dans les années soixante par un prêtre exceptionnel, le Père Collomb, qui non seulement nous exposait les grandes religions du monde, Islam, judaïsme, bouddhisme, et d'autres encore, mais le faisait avec une infinie douceur et une intelligence de lumière, celle des cœurs.

 

Aucun de ceux de mes amis qui sont passés par cet enseignement-là n'aurait à l'idée de condamner une religion en tant que telle. Ses excès, ses déviances, à commencer par ceux du christianisme, oui! Ses incapacités à accepter le jeu de la laïcité, qui en République doit seule nous guider, oui. Mais attaquer frontalement, viser l'essence, alors que des millions de cœurs sensibles se reconnaissent dans une démarche spirituelle, c'est justement aller contre l'humanisme qui me semblait, pourtant, si cher à l'éminent plaideur.

 

Pascal Décaillet

 

10:12 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (50) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Sur ce coup, vous avez parfaitement raison, Pascal.

Écrit par : Philippe Souaille | 06/11/2011

On sent la fracture entre les générations lorsqu'on lit votre post. Cet enseignement des années 60, qui tend à vouloir vivre dans un monde meilleur en faisant fi des réalités et des différences intrinsèques de chacun, de chaque culture, qui s'avère au final être une belle utopie, une de plus.

Certes, la condamnation sans mesure et aveugle d'une tendance n'est pas acceptable dans une République. Toutefois, à l'inverse, une religion qui n'arrive pas à condamner publiquement ses extrêmes n'a pas non plus sa place dans une République. L'Islam condamne-t-il réellement l'islamisme ? Le discours reste ambivalent, comme si les tenants de cette religion n'arrivent pas à se déterminer sur ses extrêmes...

Écrit par : Bob Pahud | 06/11/2011

Maître Bonnant et ses excès éthyliques couchés sur le papier.On commence à connaître. Attention, il est bourré de carburant ce Monsieur de haute culture. Il risque de s'enflammer comme une torche. Vraiment, La Rédactrice du Matin devrait retirer à Maître Bonnant sa tribune. Trop de fiel tue la liberté d'expression et menace la paix dans la société.

Écrit par : pachakmac | 06/11/2011

Comme Philippe Souaille, je trouve votre propos parfaitement conforme à l'idée que je me fais du respect des autres.

Écrit par : Michel Sommer | 06/11/2011

Claude Lévi-Strauss :

"En face de la bienveillance universelle du bouddhisme, du désir chrétien de dialogue, l’intolérance musulmane adopte une forme inconsciente chez ceux qui s’en rendent coupables ; car s’ils ne cherchent pas toujours, de façon brutale, à amener autrui à partager leur vérité, ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite. La fraternité islamique est la converse d’une exclusive contre les infidèles qui ne peut s’avouer, puisque, en se reconnaissant comme telle, elle équivaudrait à le reconnaître eux-mêmes comme existants.
Plus précisément encore, il m’a fallu rencontrer l’Islam pour mesurer le péril qui menace aujourd’hui la pensée française. Je pardonne mal au premier de me présenter notre image, de m’obliger à constater combien la France est en train de devenir musulmane."

André Malraux, "Note sur l'Islam" :

http://www.malraux.org/index.php/textesenligne/1116-islam1956.html



Note personnelle : en temps normal, les naïfs ne me gênent pas, ils m'indiffèrent (comme disait De Gaulle : "les modérés, ces éternels ratés de l'histoire"). Mais quand le gentil petit club des iréniques associés commence à mettre en danger la sécurité collective ou même, tout simplement, ma situation personnelle, là, ça commence à ne plus aller. Et quand ça n'ira vraiment plus, il y a des teigneux qui n'auront pas oublié ceux qui ont laissé les portes ouvertes et empêché la réfection des murs d'enceinte. Et bravo à Maître Bonnant!

Écrit par : Paul Bär | 06/11/2011

Mais n'y a t-il pas en fait beaucoup d'ignorance de votre part sur la véritable nature de l'islam ? Ce que dit Bonnant est juste, il n'y a aux yeux des Musulmans que des croyants et des infidèles, dont vous et moi faisons partie. Si vous avez eu le privilège de vivre quelques temps en Arabie saoudite, le pays des deux villes saintes (qui vous sont interdites...), vous pouvez juger de l'incroyable emprise de cette religion sur tous les habitants de ce pays. Cinq prières par jour, avec fermeture de toute activité pendant les trois de la journée, demi-heure chacune. L'islam prendra en Occident toute la place qu'on voudra bien lui laisser. Si les minarets sont permis, ils seront équipés de haut-parleurs hénaurmes pour porter le plus loin qu'il est possible les appels à la prière et surtout couvrir le bruit des cloches, ainsi que je l'ai vu à Timor, quand les musulmans indonésiens imposaient leur loi et leur religion au peuple maubère. Aujourd'hui, dans presque tous les pays musulmans, les Chrétiens sont soit directement persécutés soit privés de leur droit. Il s'agit aussi d'ouvrir les yeux sur cette réalité...et c'est le sens de la formule de Marc Bonnant.

Écrit par : Géo | 06/11/2011

"Comme la plupart des catholiques d'ailleurs..."

Chesterton disait à ce sujet que "le monde est plein de vertus chrétiennes devenues folles."

Et sur le "trop de république" qui finira par tuer la République :

"Il n’existe aucune garantie que les protections qui prévalent dans les sociétés occidentales seront préservées dans celles qui deviennent non-occidentales. Aucune raison historique ne force à croire que des gouvernements basés sur les libertés individuelles survivront à la disparition des peuples occidentaux. L’Afrique post-coloniale est révélatrice. Dans sa plus grande partie, le continent Noir retourne à ses mœurs ancestrales, renforcées par une infusion d’armes occidentales modernes, comme cela a été montré par les carnages somalien et rwandais. Ce qui bouleverse notre très profond sens de la compassion est compréhensible. Mais le sentimentalisme ne devrait pas nous aveugler quant aux implications à long terme que cela aura sur notre propre survie. De même que de donner de la nourriture à des populations incapables de se nourrir ne fait que hâter l’inévitable catastrophe démographique, déverser en Occident des populations du Tiers Monde accélère simplement la transformation de l’Occident en une extension du Tiers Monde. (Jane Jacobs, Dark Ages Ahead, 2004)"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jane_Jacobs

Écrit par : Paul Bär | 06/11/2011

Intéressant, Bär, votre texte de Malraux qui date de 1956, écrit en pleine guerre d'Algérie et l'année de l'écrasement du soulèvement de Budapest. Il démontre assez comme un grand homme peut se tromper... Il compare la pensée islamique au communisme, décrivant une sorte d'essor incompressible... On a vu le résultat. Le communisme est mort et enterré, même dans les pays où ce sont encore des partis communistes qui gouvernent.
Quant à Levy-Straus, qui était prof dans mon école, où enseignaient et enseignent encore d'éminents spécialistes du Maghreb et de l'islam (comme ma très regrettée prof Germaine Tillon), je trouve choquant qu'il découvre cette facette intolérante de l'islam courant sans pour autant s'apecevoir que ce fut le fait de toutes les religions ou presque en leur origine. Notamment le christianisme lorsqu'il devint religion d'Etat dans l'empire romain. Ou la religion hébraïque qui tend à rejeter de la communauté ceux qui s'en détachent...
Il aurait également pu s'apercevoir qu'à côté des voix intransigeantes, des penseurs de religion et/ou de culture musulmanes démontrent tous les jours leur tolérance et leur ouverture d'esprit. C'est d'autant plus grave que certains enseignaient dans la même école que lui. Ces penseurs et intellectuels ouverts préfigurent un islam moderne et décomplexé, forcément relativiste.
Pour ce qui est de Bob Pahud, qui n'a que son jeunisme à la plume, il incarne l'éternel jeune impétueux fauteur de guerre face au vieux sage qui a pour lui d'avoir déjà vécu des conflits. L'agressivité n'est jamais le meilleur moyen de résoudre les problèmes. C'est une chose qu'enseigne l'expérience.

Écrit par : Philippe Souaille | 06/11/2011

Merci à Paul Bär pour ses contributions théoriques. Oui, l'islamophobie n'est pas seulement un droit mais aujourd'hui, c'est un devoir pour les esprits clairvoyants, comme il est un devoir de ne pas laisser le champ libre à toutes les organisations politico-religieuses d'abuser des droits démocratiques : scientologie, raëlisme, témoins de Jéhovah, ET islam ET toutes les sectes chrétiennes qui ne respectent pas le droit des individus.
C'est cela ou la barbarie.

Écrit par : Géo | 06/11/2011

Difficile de juger alors que le texte ne semble pas être disponible en ligne. Mais la critique radicale et le rejet d'une religion sont permis, peu importe le nombre de ses adeptes. Utiliser le mot "islamophobie" pour suggérer que cette position relève nécessairement d'une intolérance pathologique est une insulte à la liberté et à la raison.

Écrit par : Christian | 06/11/2011

@ Christian

"L'islamophobie est un droit. Non, ici un devoir".

Marc Bonnant - Matin dimanche - 06.11.11

Écrit par : Pascal Décaillet | 06/11/2011

Merci de mettre le lien vers l'article que je n'arrive pas à trouver.

Indépendamment de ce qu'a écrit Maître Bonnant.

Je note que dans les années septante il y avait 15'000 musulmans en Suisse et plus de 300'000 aujourd'hui.

Je note que plus de 50% des prisonniers de Champ-Dollon sont musulmans.

Je note que plus de 70% des attentats dans le Monde sont revendiqués par des musulmans.

40% des tunisiens ont récemment votés pour un parti intégriste et ils sont plus de 50% à ne pas dénoncer l'attentat contre Charly Hebdo.

La liste des critiques est plus longue que le Coran.

Je ne sais pas ce qu'a dit Maître Bonnant, mais je sais qu'on ne m'a pas demandé mon avis quant à l'immigration massivement excessive de populations musulmanes en Suisse et je ne veux pas de ces gens.

Ce ne sont pas des Chances Pour la Suisse.

Écrit par : Anonyme | 06/11/2011

Bonnant, notre Druon sans le chant des Partisans.

Écrit par : briand | 06/11/2011

Bravo Mr. Décaillet vous avez fait fuser des réactions très saine sur la situation actuelle, oui l'islamophobie (la peur de l'islam) est une chose qui doit induire un devoir de lutte, je n'ai rien à ajouter à Paul, Bär, Géo, Anonyme. Un mot pour Bob Pahud "les tenants de cette religion n'arrivent pas à se déterminer sur ses extrêmes", les extrêmes utilisent les textes de l'islam, coran, hadiths. Donc ils ne peuvent se démarquer, cela s'appellerai de l'apostasie. Les apostats doivent être passés par le fil de l'épée, il n'y a donc pas d'islam modéré.

Écrit par : freemind | 06/11/2011

@Anonyme. Vous capterez l'article demain en ligne.
@Pascal Décaillet. Ne croyez-vous pas qu'aujourd'hui le Père Collomb soupèserait ses propos face à l'expansion de cette religion qui suscite plus de peur que d'intérêt auprès des (non)chrétiens ? Avec subtilité Marc Bonnant prend la liberté d'exposer un point de vue à ne pas négliger étant donné la réalité d'un changement politique radical qui s'opère au Proche et Moyen-orient, pour ne citer que cette région du globe.

Écrit par : Aurélien | 06/11/2011

J'attends avec impatience de pouvoir lire l'article incriminé.

Sur le fond : l'islam est une idéologie religieuse ET politique.

* Qui veut s'imposer par tous les moyens - c'est à dire aussi par la menace, l'intimidation et la violence - au monde entier. C'est la mission définie dans le coran, ce livre - disait déjà Voltaire - qui fait frémir le sens commun à chaque page. Le même Voltaire disait de Mahomet (mssn) que c'était Tartufe les armes à la main. (Attention, Monsieur Souaille va encore nous sortir une connerie, car du temps de Voltaire, etc.)

* Qui est totalitaire dans son essence, car il n'y a aucune séparation du religieux et du politique: le politique est religieux et le religieux est politique. Cette idéologie prétend contrôler tous les champs du social: politique, religieux, économique, social, culturel, comportemental y compris dans le domaine domestique et jusque dans la chambre à coucher.

* Qui est totalement discriminatoire et intolérante:
- le coran appelle à l'assassinat des polythéistes et des athées;
- le coran recommande aux musulmans de ne pas prendre pour amis des chrétiens et des juifs;
- le coran admet et justifie l'esclavage, y compris sexuel;
- les apostats de l'islam se voient promettre la peine de mort;
- une femme musulmane ne peut pas épouser un non-musulman (c'est de l'apostasie) (et cette règle était déjà en vigueur en Tunisie avant la chute de Ben Ali);
- la femme est une mineure à vie, sous la coupe d'un père ou d'un frère ou d'un mari;
- l'adultère est sanctionné impitoyablement (fouet, relégation, peine de mort);
- il est licite pour un homme d'"épouser" une enfant de 9 ans, ainsi que plusieurs femmes;
- les femmes n'ont pas les mêmes droits que les hommes en matière de témoignage et d'héritage;
- un mari peut battre sa femme si elle refuse une relation sexuelle;
- etc.

Du moment que l'islam est une idéologie politique, j'ai parfaitement le droit de le critiquer et d'être anti-islamiste, comme j'ai le droit d'être anti-impérialiste, anti-fasciste, anti-nationaliste, anti-communiste, etc. Nul "racisme" là-dedans. L'idéologie de chacun peut changer, doit pouvoir changer. Elle fait référence à ce que l'on pense, pas à ce que l'on est. Les islamistes et leurs idiots utiles préfèrent utiliser le terme d'islamophobes, alors qu'eux-mêmes sont islamophobophobes.

Quant à Monsieur Souaille, ils sont nombreux ceux qui sont passés du stalinisme ou du trotzkisme à l'islamophilie. Ils sont hélas trop nombreux ceux qui pensent détenir la vérité pour les autres (c'est le cas des islamistes, des stalinistes, des trotzkistes, des mondialistes, etc.) et qui disent aux autres: fermez vos gueules, vous n'avez pas le droit de prendre des décisions à notre place, nous qui savons ce qui est bien pour vous! Trop de démocratie, n'est-ce pas! Mentalité bonapartiste et pré-fasciste. Alors qu'au contraire il n'y jamais assez de démocratie. Salauds de peuples!

Écrit par : Johann | 06/11/2011

"Druon sans le chant des Partisans."
Ami, entends-tu le son du muezzin qui couvre nos campagnes ? Non, mais cela viendra, en tout cas dans les pays voisins. C'est déjà le cas en Allemagne.
Désolé, briand, l'envahisseur barbare aujourd'hui n'est pas allemand et national-socialiste, il est musulman et fasciste. Et beaucoup, beaucoup plus fûté que Hitler pour passer les frontières...
Un peu de patience, dans quelques temps il n'y aura plus beaucoup de doutes possible. Le grand coup de sac actuel va révéler un peu qui sont les vrais alliés de l'Occident. Le Pakistan a déjà beaucoup de peine à cacher sa véritable nature, et le Maghreb ainsi que le Machrek, en clair la Libye, la Tunisie et l'Egypte vont nous indiquer clairement leurs sentiments envers la culture qui est la nôtre et qu'ils définissent abusivement comme chrétienne.

Écrit par : Géo | 06/11/2011

Au père Collomb laissons Mgr Maggiolini, évêque de Côme, répondre : "tout comme il n'existe pas un droit à l'invasion, il n'y a pas un devoir de se laisser envahir."

Écrit par : Paul Bär | 06/11/2011

En République, l'islamophobie est au contraire totalement acceptable.

En effet, l'islamophobie n'est pas un racisme, c'est la condamnation d'une idée, d'une opinion.
Le raciste déteste l'autre pour ce qu'il est: quoique sa cible, pense, dise ou fasse, elle reste l'objet de sa détestation.
En revanche, l'islamophobe redoute l'islam parce qu'il considère cette religion comme dangereuse.
Sous quel prétexte un républicain interdirait pareille opinion, tandis qu'il tolérerait l'anticommunisme, l'islamophilie, la christianophobie, l'anticapitalisme etc. ?

Sacraliser une opinion ne relève-t-il pas plus de l'autocratie que de la République ?

Écrit par : Michel Servet | 06/11/2011

@Geo vous écrivez "à toutes les organisations politico-religieuses d'abuser des droits démocratiques : scientologie, raëlisme, témoins de Jéhovah"...
Contrairement à ce qu'incite à croire votre propos, les Témoins de Jéhovah ne font pas de politique et se cantonnent dans ce qui les concernent, étant une organisation religieuse, ce qui a échappé à votre clairvoyance.
Cette attitude de non immixtion dans la politique, reconnue par les historiens, était celle des premiers Chrétiens, elle est par conséquent le modèle suivi par les Témoins de Jéhovah.

Écrit par : James | 07/11/2011

J'ai finalement réussi à lire l'article de Maître Bonnant.

Superbement écrit et pleins de bonnes idées.

L'idéal est le bon sens.

Chacun chez soi.

Les musulmans et leur intégrisme rétrograde sur leurs terres et les judéo-chrétiens et leur esprit des lumières en occident.

Écrit par : Anonyme | 07/11/2011

L'islamophobie, comme toutes les phobies, relève de la psychiatrie ; et ça se soigne !...

Écrit par : Michel Sommer | 07/11/2011

J'ai encore par acquit de conscience vérifié dans mon Bailly. Il n'y a aucun sens de "haine" dans "phobos", seulement "crainte", "peur". Un arachnophobe a peur des araignées mais n'éprouve pas de haine à leur égard. J'ai bien peur que la réaction de M.Décaillet soit due à une confusion à ce niveau-là, malgré son aisance à manier la citation latine au temps où il officiait sur la radio étatique...

James@ la politique s'occupe de tout ce qui se passe dans la polis et vous ne me ferez pas croire que vous pensez que la présence ou non d'une secte n'a aucune influence sur la société...
En fait, à mon sens, rien n'a plus d'influence que la religion, quelle qu'elle soit, en raison des atteintes au rationnel qu'elle ou elles supposent. Le rationnel étant la seule manière de résoudre les conflits...
Il faut respecter complétement les croyances de chacun, mais se protéger de toutes les manières contre la volonté d'influence des "croyants" en tous genres. Si nous avons du lutter des centaines d'années pour nous en libérer, ce n'est pas pour laisser entrer la plus contraignante des religions sans mettre des limites à ne pas franchir. En ce sens, l'interdiction des minarets en Suisse a été un coup de génie du peuple suisse en réponse à cette problématique...

Écrit par : Géo | 07/11/2011

M. Décaillet vous êtes chrétien, alors priez! Priez pour vos frères en Egypte, Iran, Nigeria, Arabie Saoudite, Pakistan, Indonésie, Algérie, Irak,.... Priez pour ces enfants tués, femmes violées, hommes lynchés, églises brulées. Des populations abandonnées, oubliées, humiliées et souvent sacrifiées sur l'autel du dieu dollar.

Écrit par : Riro | 07/11/2011

La science à depuis longtemps prouvé que la religion n'est qu'une superstition, mais l'homme s'accroche à son invention. Terrifié par sa disparition inéluctable il s'est inventé un autre monde qu'il rejoindra après sa mort. Il croit qu'une créature surnaturelle appelée Dieu, Allah, Yahvé, Thor, Baal et le Grand Mufti l'a créé à son image il y a environ 6000 ans. Tant que l'homme croira à ces superstitions puériles d'un autre âge il n'y aura pas de vrai progrès.

Écrit par : Bruno | 07/11/2011

La science n'a pas prouvé que la religion n'est qu'une superstition, en fait "un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science ramène à Dieu", c'est un homme de science qui l'a dit (Pasteur) en constatant les merveilles que recèle la création. Donc je conclu que vous n'avez qu'un peu de science...
De nombreux scientifiques ne partagent pas votre avis et pensent que ce qui nous entoure ne peut être le fruit du hasard mais bien d'une construction intelligente.
C'est aussi ce qu'affirmait Paul aux Romains(1:19-20) [...] . 20 Car ses [qualités] invisibles se voient clairement depuis la création du monde, parce qu’elles sont perçues par les choses faites, oui sa puissance éternelle et sa Divinité, de sorte qu’ils sont inexcusables  [...]

Écrit par : James | 07/11/2011

L'athéisme n'a pas apporté davantage de progrès, l'histoire du 20e siècle en témoigne, tandis qu'un mode de vie sans Dieu apporte plus d'interrogation que de réponse. Faire croire que l'homme n'est qu'un animal comme les autres n'a rien apporté à l'humanité, à part la justification pour toutes les exactions selon la loi cynique du plus fort et du prétendument "mieux adapté".

Écrit par : James | 07/11/2011

Ce billet a l'avantage de nous révéler les réactions très significatives d'un musulman, Serge Gumy "Pachakmak", qui réclame la suppression de la chronique de Me Bonnant et celle de Michel Sommer, qui nous traite de psychopathes sans le moindre argument, malgré tout ce qui a été écrit ici. Cela montre le crédit qu'il faut accorder à des esprits aussi faibles. Et il n'y a aucun doute que l'on peut étendre cette constatation à tous les autres pensoteurs de gauche ainsi qu'aux zélateurs de cette religion profondément anti-humaniste.

Écrit par : Géo | 07/11/2011

Comme disait Marx dans un de ses rares moment de raison: "la religion est l'opium du peuple".

Et l'islam en est le crack.

Écrit par : anonyme | 07/11/2011

A ce maître Bonnant dont les propos nauséabonds et nazis, il faudra rappeler que l'espace civilisationnel qu'il chérit et sacralise a, certes, généré des Lumières, de la science et de l'humanisme. Néanmoins, si on prend Napoléon, Hitler, Staline, Franco, Mussolini (sans compter les colonisations multiséculaires), il y a bien quelques dizaines de millions de morts au nom de la cupidité, de la haine et de l'infériorisation de l'Autre. Et ces célébrités historiques n'ont certainement pas eu d'éducation islamique. D'ailleurs, le phénomène monstrueux de l'holocauste est un pur produit de cette civilisation chérie par Bonnant. Oui on nous a hurlé durant des siècles que la civilisation occidentale était gréco-romaine. Le qualificatif de judéo-chrétienne était inaudible, voire inexistant avant la deuxième guerre mondiale. Si cet avocat pétri de haine et d'ignorance de l'histoire revisitait cette période très sombre et tous ces crimes, il prendrait conscience de son geste de nazi, de Kapo. Pour que la passerelle avec la culture grecque, Bonnant n'a l'air de rien savoir de l'Andalousie et de la Sicile lorsque ces espaces faisaient partie de l'aire arabo-musulmane. Et là il y a une béance et une vacuité dans ses propos nauséabonds qui dénotent réellement l'ignorance de cette histoire où Grenade, Cordoue, Séville, Tolède, Palerme....furent des lieux de sciences multiples, d'humanisme, de poésie et de convivialité. J'espère que lorsque il établit une facture pour les clients (dont certains bandits planquant le fric volé), il réalise que les chiffres qu'il utilise sont toujours qualifiés dans le dictionnaire de chiffres "arabes", en dépit de tout l'acharnement qu'il y a eu à nier, refouler, étouffer l'apport de cet espace civilisationnel arabo-musulman. Décidément, il n'y a pas lieu de trop analyser ou revisiter l'histoire. Il s'agit de pure psychiatrie. Ce type-là a pété les plombs. Et puisque dans les médias, l'islamophobie est devenue un sport international, ce Bonnant étale les miasmes fétides de son mental nazi, plutôt de s'efforcer à exercer une quelconque pensée.

Écrit par : agnostico | 08/11/2011

"L'islamophobie, comme toutes les phobies, relève de la psychiatrie ; et ça se soigne !..."

Et l'islamophobophobie, comme toutes les phobies, relève de la psychiatrie ; et ça se soigne !... Je vous souhaite beaucoup de soins.

Moi, je ne suis pas islamophobe, je suis anti-islamiste. Et donc pas besoin de me faire soigner contrairement à certains selon votre propre définition.

Écrit par : Johann | 08/11/2011

M. Décaillet, en ardent défenseur de la liberté d'expression et - on apprend par le même coup - de la paix interreligieuse (ou intercommunaitaire) vous pourriez certainement faire par à vos lecteurs de vos sentiments vis-à-vis du récent incendie criminel qui a détruit les locaux du journal satirique français "Charlie Hebdo", coupable d'avoir sorti un numéro spécial "Charia Hebdo", avec Mahomed, tchador, lapidation et compagnie.

Écrit par : Gagarine | 08/11/2011

@ agnostico: vous avez résumé tout ce que je pense. Merci!
Ce Bonnant n'excerce aucune pensée, ce qu'il raconte est un ramassis de bêtises. L'enquête concernant Charlie Hebdo est en cours, et pourtant il affirme que les coupables sont musulmans. Cet homme appelle à la haine, pauvre de lui.

Écrit par : scarlette | 08/11/2011

Geo vous confondez "faire de la politique" et "avoir de l'influence".
De fait quelqu'un (ou un groupe religieux minoritaire) par sa simple présence peut influer sur la façon de voir les choses et agir comme un catalyseur sur la conscience sans pour autant s'immiscer dans le monde politique.
Les églises catholiques ou orthodoxes font effectivement de la politique, elle entretient des relations intimes avec la politique et elle engage ses membres à y avoir une part active, par exemple en tant que lobbyiste ou candidat à des postes en vue.
Pour cela la Grèce est un cas d'école quand on sait que la politique est le bras de cette religion.
Les Témoins de Jéhovah que vous appelez "secte" se tiennent à l'écart de la politique quoi que vous en dites, ce qui fait qu'on les a taxé depuis longtemps de "gens qui ne font rien pour la société", ce qui est tout de même exagéré puisque les Témoins de Jéhovah payent leurs impôts et remplissent leurs devoirs de citoyens avec conscience. Mais vous y verrez sans doute là "faire de la politique", mais alors ce serait très bien si tout le monde en faisait autant.

Écrit par : James | 08/11/2011

Merci à agnostico de faire revivre les mensonges de la propagande fasciste musulmane à propos de l'occupation des terres espagnoles. Les non-musulmans étaient traités en esclaves ou sous-hommes, les dhimmis, durant la très dure et très pénible occupation de l'Espagne par ces hordes barbares...

Écrit par : Géo | 08/11/2011

"Néanmoins, si on prend Napoléon, Hitler, Staline, Franco, Mussolini (sans compter les colonisations multiséculaires), il y a bien quelques dizaines de millions de morts au nom de la cupidité, de la haine et de l'infériorisation de l'Autre."

Oui, exactement, l'infériorisation de l'autre, et c'est exactement ce qui est dit dans le coran: l'islam est la religion supérieure: islam über alles! Au nom de laquelle il est légitime de se défendre de toutes ses forces.

Dernier exemple : cet appel à l'assassinat de l'auteur du livre sur "les crimes du prophète mahomet" :

http://www.rufzumislam.de/index.php?option=com_content&view=article&id=32:feind-allahs-beleidigt-unseren-liebling&Itemid=44

Voilà le vrai visage de l'islam, dans toute son intolérance, dans toute sa bêtise, dans toute son ignominie et dont des gens comme Grünberg volens nolens se font les complices objectifs.

Merci à Monsieur Bonnant d'être tombé du côté lumineux de la force.

"Ils ne sont forts que de notre faiblesse."

Écrit par : Johann | 08/11/2011

Franchement, entre le risque de froisser quelques diaphanes et frêles humanistes et ce risque-là...

http://www.fdesouche.com/256460-londres-un-anglais-retourne-dans-le-quartier-de-son-enfance-pour-le-faire-visiter-a-2-journalistes-americains-video

... mon choix est vite fait : principe de précaution, on remballe le tout manu militari et à la maison !

Écrit par : Paul Bär | 09/11/2011

@ Paul Bär,

Effectivement.

Écrit par : anonyme | 10/11/2011

Les germes semés par Breivik se retrouvent sur la plume de Bonnant comme Paul Bär ou Johann. Un véritable appel au meurtre par un élan de détestation et de haine. Exactement, comme la propagande de Goebells dans les années trente s'inaugurait dans la pulsion la plus inhumaine et barbare. Mais je doute fort que ceci aboutisse à des résultats comme ceux de Breivik. Les Suisses sont trop perspicaces et prudents. Il n' y a qu'à voir l'avertissement lancé à l'UDC lors des dernières votations....

Écrit par : agnostico | 10/11/2011

J'ai vu le reportage :
http://www.fdesouche.com/256460-londres-un-anglais-retourne-dans-le-quartier-de-son-enfance-pour-le-faire-visiter-a-2-journalistes-americains-video

Si Goebells avait la vidéo à l'époque il aurait fait un peu mieux. Mais là réduire le monde musulman à cette manipulation extrêmement maladroite mais bien d'extr^me droite, il faut avoir plus qu'une pulsion raciste pour tomber dans le piège !!

Écrit par : agnostico | 12/11/2011

En passant, le nom du ministre de la propagande du IIIe Reich s'orthographie Gœbbels. Ecrire correctement les noms propres est, je crois, une question de crédibilité historienne.
Quant au sujet de ce débat, je constate qu'il y a deux poids deux mesures dans la façon dont les les médias mainstream reflètent l'actualité politico-religieuse. Durant un demi-siècle, on a pu tirer à boulets rouges sur les églises chrétiennes sous les applaudissements et sans rien risquer mais dès qu'on caricature l'islam en tant que religion ET système politique, on est de suite soupçonné des plus noirs desseins, de racisme, etc. Ainsi, certaines religions pourraient être attaquées, d'autres non. Curieuse vision d'une société laïque et de la liberté de penser... Ce mode de pensée à double vitesse résulte d'un glissement théorique chez les post-gauchistes pour qui l'islamiste a remplacé le prolétaire. Leur détestation des sociétés ouvertes les poussent à soutenir tous ceux qui veulent les liquider, la haine de l'occident libéral restant leur carburant.

Écrit par : Malentraide | 12/11/2011

Quand un intervenant prétend à observer davantage de rigueur qu'autrui en faisant observer que Goebbels est le nom avec l'orthographe juste et que, par ailleurs, il glisse dans la pure démagogie en accusant le "on a pu tirer (...)on caricature(...) on est de suite", il y a lieu de relever une asymétrie extrêmement fallacieuse. Cette distorsion participe de cette mode médiatico-spectaculaire de procéder au nombrilisme ethnocentrique en considérant "l'Islam" comme une sorte de pâte à modeler. Les formes, la couleur...le jeu émotionnel et ségrégationniste sans aucune argumentation ou une quelconque preuve de curiosité scientifique. Je suis profondéement athée et agnostique mais extrêmement sensible à l'histoire des religions monothéistes (non pas à la théologie). Et il est absolument hallucinant de constater comment des intervenants creusent une mine d'âneries sur le monde arabo-musulman, avec un mépris et une effroyable ignorance. Parmi les 6 millions de musulmans que compte l'Hexagone, quelle a été la réaction aux caricatures de Charlie-Hebdo ? A-t-on identifié l'incendiaire de leurs locaux comme étant un intégriste-barbu ou un allumé-coranique ? A qui profite réellement cette provocation ? Les représentants (imams) connus des médias (même si je dénonce leur discours essentialiste) ont certes critiquer les caricatures mais très fermement exprimé leur refus de toute violence. Rien qu'avec ce exemple, et il y en a plusieurs, on voit le jeu sournois, pervers et l'incroyable recherche de nuisance à la paix sociale, que des ignorants ou spécialistes du spectacle rentable s'évertuent à provoquer.

Écrit par : agnostico | 12/11/2011

@Malentraide

Question de crédibilité historienne, vous devriez relire celle de l'Eglise d'avant votre demi-siècle, à cette époque il n'y avait pas de média pourtant les bûchers fonctionnaient à plein régimes. Les hérétiques comme vous et moi n'auraient eu aucune chance et ne seraient pas là aujourd'hui pour papoter.J'ai aussi vu cette vidé qui montre surtout un extrémiste anglais cherchant des noises à un barbu qui a fini par péter les plombs. Qui n'en ferait pas autant sous un déluge d'insultes gratuites, savamment élaborées pour propager sa haine. Le barbu s'est fait piéger par un fanatique.

Écrit par : nonmais | 12/11/2011

Voici un extrait de Libération d'aujourd'hui sur la Peste Brune;

"La peur d'un terrorisme brun
Samedi, les visages du trio s'affichaient sur la dernière page du plus grand quotidien populaire, Bild, et l'affaire faisait la une de la majorité des journaux. "Pour la première fois depuis la Réunification, la République fédérale est confrontée à un terrorisme d'extrême-droite de grande ampleur", écrit le Tagesspiegel.

Dans le quotidien Die Welt, le chef du groupe parlementaire social-démocrate (SPD, opposition), Thomas Oppermann, appelle à un renforcement de la lutte contre l'extrême droite. "Cette affaire montre qu'il y a encore des extrémistes de droite prêts à la violence en Allemagne", regrette-t-il alors que la police, dans différents Etats régionaux, enquête, selon le journal, sur d'éventuels liens avec d'autres affaires.

Die Welt évoque un attentat à la gare de Düsseldorf en 2000 qui avait fait plusieurs blessés parmi des Juifs originaires d'ex-URSS venus s'installer en Allemagne ou encore l'explosion d'une bombe dans un quartier turc de Cologne en 2004.

Le spectre d'une "Fraction Armée Brune" apparaît dans plusieurs médias, en référence au groupe terroriste d'extrême gauche "Fraction Armée rouge" qui, des années 70 aux années 90, a tué plus de 30 personnes en Allemagne. "Les observateurs parlent déjà d'une éventuelle Fraction Armée Brune qui agirait depuis des années clandestinement", souligne ainsi le Tageszeitung"

Le lien http://www.liberation.fr/monde/01012371157-allemagne-un-trio-neo-nazi-fait-craindre-le-retour-d-un-terrorisme-d-extreme-droite

Pour nourrir les pulsions meurtrières des Breivik potentiels et réels, l'islamophobie de Maître Marc Bonnant & Cie est un mets très apprécié.

Écrit par : agnostico | 12/11/2011

agnostico@ L'invasion de l'Europe par des populations aux valeurs fortement anti-européennes fait naître des anti-corps. La société humaine réagit comme tout ensemble vivant, des bactéries jusqu'aux primates supérieurs. C'est pour cela que Me Bonnant a parfaitement raison : l'islamophobie est non seulement un droit mais aujourd'hui un devoir. Le devoir de prendre conscience des aspects particulièrement primitifs de cette religion, son racisme, son machisme forcené, sa volonté théocratique (et par conséquent très anti-démocratique) pour prendre des mesures contre cette religion néfaste, de manière à éviter les réactions violentes d'individus très perturbés du genre Breivik.

Écrit par : Géo | 13/11/2011

@ Geo
Cette vision organiciste et mécaniciste de la société est exactement la même que celle qui a présidé et généré la naissance des mouvements nazis. On plaque des schémas empruntés grossièrement et de manière anti-scientifique à la biologie, la médecine...pour "comprendre" le corps social. Non, geo, t'as rien pigé. Il y a les sciences humaines, la sociologie, l'anthropologie, la psychologie, la linguistique...et surtout la psychanalyse pour déconstruire les discours xénophobes, simplistes et calamiteux.
La sociét européenne a connun des mutations très importantes, fondamentales et complexes. Si on étudie l'Eurpoe entre le Xe et le XXe siècles, non seulement il y a eu des migrations provenant de toutes parts, mais à chaque fois, des voix puantes émises par des esprits malsains hurlaient à l'étranger, l'anti-corps d'une société idéalisée...Le cas le plus emblématique étant celui du rejet des individus juifs durant des siècles jusqu'à l'horreur de l'holocauste. Et on n'aura jamais fini de relever et d'étudier la "littérature" européennes démontrant que le "juif" était un "anti-corps" pour les sociétés européennes. Je vous rappelle que la première iniative en Suisse en 1892 (contre l'abattage des animaux) était nettement dirigée contre la communauté juive, avec comme leader Dürrenmatt (grand-père du fameux écrivain- heureusement que la biologie n'est pas fataliste....) avec un discours très clair signifiant la difficulté des juifs à s'intégrer dans la société helvétique, en dépit de leur présence multiséculaire et de leur parfaite citoyenneté. Et elle est passée. Allez en parler à Ruth Dreyfuss...
L'histoire réduira en miettes, pulvérisera toutes ces théories fumeuses mais dont la dangerosité est extrême. Et pour cette raison, il faut agir dans la cybercitoyenneté pour démystifier les mensonges et les manipulations, la haine à la Marc Bonnant et la bêtise de Geo.

Écrit par : agnostico | 14/11/2011

"L'histoire réduira en miettes, pulvérisera toutes ces théories fumeuses"
Qui est stupide ? Tout démontre qu'on va droit vers un affrontement avec l'Islam. Votre attitude en est la preuve : l'extrême-gauche s'allie à son contraire par haine de l'Occident, comme Hitler s'est allié à Staline contre les démocraties occidentales. Vous êtes le parfait exemple de cette attitude, et vos insultes vous retombent lourdement sur les pieds...

Écrit par : Géo | 14/11/2011

@ Geo
" Il est fou celui qui regarde le doigt qui lui montre la lune".
Et Geo, non seulement il regarde le doigt mais il se le foue dans l'oeil. Grave de grave. Il tente de manière dramatiquement maladroite d'esquiver les faits évoqués: la genèse de l'holocauste exclusivement dans l'espace chrétien européen. Ce n'est pas tombé un jour d'été 1939 cette pulsion barbare, innomable de brûler les Juifs. Durant des décennies, des lettrés, des philosophes, des musiciens, des analystes, des démagogues, ont déversé des millions de lignes, de phrases, de discours, de regard haineux, sur un citoyen fondamentalement européen de confession juive, qu'il fut croyant ou athée. Et lorsque l'horreur nourrie de cette cruauté survint, Geo n'était pas là pour y assister. Il n'y avait pas Internet, Facebook, Twitter, les messageries instantanées. Et ceux qui mettaient sur les passeports des Juifs un "j" pouvaient dire avec une poltronnerie et une mauvaise foi absolue, "on ne savait pas"......................................
Comme dirait Jean Gabin: Maintenant JE SAIS. Je sais que l'islamophobie rampante, larvée ou ouverte, se nourrit d'ignorance, de peur et beaucoup de manipulations genre Freysingerie. Que ce soit Breivik en Suède ou le groupe néo-nazi qui vient d'être identifié en Allemagne, la cybercitoyenneté est là pour contrer cette peste brune. No passaran !!!

Écrit par : agnostico | 14/11/2011

Je me demande si nos islamophiles, pour ne pas dire islamolâtres, ont lu le coran et se sont intéressé à la vie de mahomet?

Pourquoi ne se posent-ils pas la question de savoir pourquoi cette haine des Israéliens? Pourquoi les musulmans, je dis bien MUSULMANS, car ce sont bien des MUSULMANS qui assassinent des chrétiens en terre musulmane.

Pourquoi ne cherchez-vous pas à savoir pourquoi les pays membres de l'OCI cherchent à criminaliser le blasphème et la diffamation des religions auprès de l'ONU? En cela, ils tiennent à faire respecter les termes du coran.

Vous devriez relire les propos de Johann. Vous devriez non seulement les méditer mais également chercher à savoir s'il vous a trompé.

Ce n'est pas quand l'islam aura soumis notre pays et le reste de l'Europe que nous devrons pleurer, il sera pratiquement trop tard et il faudra des océans de larmes et de sang pour ce libérer du joug de l'islam.

C'est donc aujourd'hui qu'il faut combattre l'islam, pour la paix de nos filles et de nos garçons.

Oui agnostico, no pasaran pour le nazislamisme, cette peste verte qui a été une fidèle alliée du nazisme.

Écrit par : Divico | 18/11/2011

Et quand je lis ce genre d'inepties:

"L'islamophobie, comme toutes les phobies, relève de la psychiatrie ; et ça se soigne !..."

je me dis que nopus ne sommes pas encore sorti de l'auberge.

Que pensez-vous de ces versets en sachant que le coran est la parole d'allah et que la vie du prophète est le modèle à suivre (vous pouvez demander aux frères ramadan pour vous confirmer ce que j'avance, j'ajoute même hafid ouardiri):

Sourate V, 51: O vous qui croyez! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui, parmi vous, les prend pour amis, est des leurs. Dieu ne dirige pas le peuple injuste.

sourate II, 191 : Tuez les partout où vous les rencontrerez ; chassez-les d'où ils vous auront chassés. La sédition est pire que le meurtre. Ne les combattez pas auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu'ils ne luttent contre vous en ce lieu-même. S'ils vous combattent, tuez-les: telle est la rétribution des incrédules .

Sourate IX, 29: Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour dernier ; ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son prophète ont déclaré illicite; ceux qui, parmi les gens du Livre ne pratiquent pas la vraie Religion. Combattez-les jusqu'à ce qu'ils payent directement le tribut après s'être humiliés .

Sourate IV, 84 . Combats donc dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.

Sourate IV, 89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.

Sourate IV, 95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmités - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non-combattants en leur accordant une rétribution immense ;

Sourate VIII, 39. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah . Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent.

Sourate IX, 123 . Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.

Sourate XXXVII, 4 Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu'à en faire un grand carnage , et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.

Sourate VIII, 17 Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués . Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient.

Sourate III, 56 Quant à ceux qui n'ont pas cru, Je les châtierai d'un dur châtiment , ici-bas tout comme dans l'au-delà; et pour eux pas de secoureurs.

Sourate II, 85 Quiconque cherche une autre religion que l'Islam ne sera pas accepté.

Sourate III, 151 Nous jetterons l'effroi dans le cœur des incroyants.

Sourate VIII, 55 Les pires bêtes, aux yeux d'Allah , sont les incroyants qui s'entêtent à ne pas croire.

Sourate XX, 16 Les incroyants qui nient nos signes et la rencontre de l'autre vie seront dans le tourment.

Sourate XXXIII, 16 Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux.

Sourate XXXIII, 64 Allah maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier.

Sourate XXXV, 39 L'incroyance des incroyants ne fait qu'accroître l'horreur qu'Allah avait d'eux.

Sourate XXXVIII, 27 Malheur aux incroyants, à cause du feu.

Sourate XXV, 52 N'écoute pas les incroyants, combats-les rudement avec ce Coran

Écrit par : Divico | 18/11/2011

Les commentaires sont fermés.