18/11/2011

Ecclésiales douceurs

 

Sur le vif - Vendredi 18.11.11 - 09.38h

 

Ce matin, sous la plume de mon estimé confrère David Haeberli, édito aligné couvert de la TG sur la position du ministre genevois des Affaires sociales, et de l'actuelle majorité parlementaire, bref le pouvoir en place. Avec une obédiente (pesons nos minuscules) clarté, l'éditorialiste nous explique à quel point la suppression du RMCAS (Revenu minimum cantonal d'aide sociale) est une bonne chose. Décidément, la case "édito" de ce journal, en page une, se confirme comme la propriété personnelle de ce ministre. Jamais, en aucune espèce, il ne s'y trouve contrarié. D'une même voix, on y chante ses louanges. Cela fleure l'ecclésial, la chapelle, voire la fraternité de crypte. Émouvant, non?

 

D'où la divinité de la surprise en découvrant la page 2. Bonheur de lire la chronique politique d'Olivier Francey. Pour la première fois depuis l'invention du compas, un commentateur de ce journal égratigne le ministre qui, tel M. Jourdain, prône la préférence cantonale en s'interdisant surtout d'en prononcer le nom. Il eût émis des doutes sur Saint François en plein centre d'Assise, l'impertinence n'eût été pire. Bravo Olivier, et ne te laisse surtout Loger à nulle enseigne.

 

Pascal Décaillet

 

09:38 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

"Fraternité de crypte", l'expression est délicieuse si on peut dire :-)

Écrit par : X.Raisin-Dadre | 18/11/2011

en militant ouvertement pour un OUI à la LAISI, le rédacteur en chef adjoint de la Tribune de Genève à-t-il franchit la ligne jaune ?

Écrit par : Charly Schwarz | 18/11/2011

@ Charly - Non, bien sûr! Il a totalement le droit de prendre les positions qu'il veut. Je note simplement qu'à chaque consultation électorale portant sur un objet lié à ce ministre, l'édito de page une de la TG le soutient. C'est le droit le plus strict de ce journal. Le mien, c'est de relever la systématique de cet alignement.

Écrit par : Pascal Décaillet | 18/11/2011

Y a-t-il des "ministres" dans la République et Canton de Genève? A part ceux du culte, bien sûr.

Écrit par : Mère-Grand | 18/11/2011

Aux ordres et droits dans leurs pantoufles, les éditorialistes de la Julie, comme à leurs habitudes, continuent d’ânonner à qui (hi han) mieux mieux la sainte et bonne parole du PLR de service.
Edipresse a les sonneurs de cloches qu’il mérite !

Écrit par : Benoît Marquis | 18/11/2011

Peut-être que ça aurait du bon pour ma carrière de rentrer dans la franc-maçonnerie?

Quels sont les avantages et inconvénients?

Écrit par : anonyme | 19/11/2011

Les commentaires sont fermés.