04/02/2012

Saint François des Assises

 

Sur le vif - Samedi 04.02.12 - 17.53h

 

Président sortant du PDC genevois, le sympathique et humaniste François Gillet vient de signer, à 16.53h, un communiqué nous donnant les fruits « d'Assises » de son parti, dont le résultat, condensé en treize lignes, n'est pas d'une importance banale dans la vie politique genevoise. Le PDC genevois déclare faire évoluer ses alliances dans le sens suivant : « Un élargissement du centre avec le PLR, les Verts libéraux et les Verts ; de fortes réticences confirmées à un élargissement à l'UDC et au MCG ».

 

La grande ambition du pivot central. Demeurer arrimé à feue l'Entente (n'est-elle pas morte au printemps 2011 ?), tout en intégrant officiellement des Verts en effet de plus en plus « collaboratifs ». La grande ambition du centre fort. Le PDC genevois se prend un peu pour le Zentrum bismarckien, un peu pour la Democrazia Cristiana de l'après-guerre, un peu pour le MRP de la Quatrième. Inspiré par les Assises, Saint François parlerait jusqu'aux oiseaux.

 

Céleste, certes. Mais le parti de M. Gillet a-t-il les moyens de cette politique ? Les partenaires de l'Entente ont-ils été consultés sur l'intégration de Verts qui, jusqu'à nouvel ordre, appartiennent à une Alternative de gauche, ont toujours été élus sur des listes de gauche, des programmes de gauche, en alliance avec, en tout cas, les socialistes ? Bref, Saint-François, l'inspiré des Assises, n'a-t-il pas tendance à rêver tous seul ? Réinventer seul la carte politique genevoise. Autoproclamer seul son parti comme pivot de droit divin, croisée des transepts, point de rencontre des médiatrices.

 

Position, au demeurant, fort confortable (mais gageons que Saint François n'ait pas été saisi d'aussi matérielles pensées), puisqu'elle garantit au PDC l'éternité gouvernementale : que la droite s'affaiblisse, les illuminés des Assises demeureront avec la gauche ; que la gauche s'effrite, Saint François et les siens resteront l'aile humaniste et sociale d'une équipe de droite. Génial, au fond : dans tous les cas, le pivot gagne le salut. Celui de l'opportunité ? Ou celui des âmes ? Celui de la fidélité ? Ou celui des Indulgences ?

 

Pascal Décaillet

 

PS - Un autre François, Mauriac, avait reçu ce génial surnom de Sartre (me semble-t-il) au moment où, voulant sauver Brasillach et quelques autres condamnés de l'Epuration, il courait les prétoires. Toute ressemblance.....



17:53 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Durant les procès de l'épuration, Saint François des Assises était le (joli) surnom donné par la presse parisienne à François Mauriac qui se battait inlassablement pour tenter de sauver la tête de collègues écrivains qui l'avaient honni et même dénoncé durant les années noires. Autres formats, autres temps...

Écrit par : Malentraide | 04/02/2012

Le PDC ajoute sa couleur à la pastèque verte.... L'orange privée de son acidité, le rouge sans le caractère sanguin et le vert sans maturité.... une grosse patate insipide et incolore en somme.

Écrit par : J-F Girardet | 04/02/2012

Et l'Orange de France, elle va se partager comment? Et Saint-François arrivera-t-il à décoller l'étiquette d'opportuniste qui lui colle aux baskets? Tous, partisans de l'Orange, on l'espère, pour que les oiseaux de France et de Navarre lui parlent enfin tous en coeur et le prennent dans leur envol vers l'Elysée. Bonne soirée.

Écrit par : pachakmac | 04/02/2012

Merci pour ce magnifique surnom. Saint Francois est mon saint préfère. Dans la politique il doit y avoir une part de rêve et de forces constructives. Les 3 seuls partis qui peuvent faire avancer Geneve sont le PLR. Les Vets et le PDC. Ce sont les seuls partis progressifs. Ensemble ils peuvent faire la région. Et éviter que Geneve sombre dans la déprime et la régression. Geneve et c'est son esprit a toujours été ouvert sur l'extérieur. Geneve a des valeurs qui sont partages par ces trois partis.
Le PDC a évoque des pistes et n'a pas hier oblige qui que se soit. Ce sont 100 militants ( pas mal pour un samedi et un jour de cramine) qui ont fait preuve d'imagination.
Pourquoi cela vous énerve-t-il ?

Écrit par : Bertrand Buchs | 05/02/2012

Je m'étonne que vous mordiez à cette hameçon. Vous savez très bien que le centre n'existe pas (si ce n'est dans la géométrie euclidienne).Il, (le centre...., pas M.Gillet politicien des plus respectables) ne fait que s'auto-proclamer comme tel.
On a trop tendance à considérer des votes occasionnels comme des rapprochements politiques. A ce titre pourquoi alors ne pas interpréter de la même façon des votes PS, Verts, UDC, MCG, qui se manifestent parfois ?
Le partenaire naturel des Verts, c'est le PS.
Voili ; je m'en retourne à la lecture d'un texte sur la papesse Giovanna (cela contribue à alimenter les fantasmes de dérive verte) et vous souhaite un bon dimanche.
p.losio

Écrit par : pierre losio | 05/02/2012

@ Pierre Losio - Le PDC genevois déclare faire évoluer ses alliances dans le sens suivant : "Un élargissement du centre avec le PLR, les Verts libéraux et les Verts". - Communiqué du PDC, hier, 16.53h.

Écrit par : Pascal Décaillet | 05/02/2012

les mots sont gauches parfois.

Écrit par : Jack_line | 05/02/2012

Tout change, tout passe ,rien n'est immuable. C'est fou comme les allies naturels peuvent changer.

Écrit par : Bertrand Buchs | 05/02/2012

@ Jack_line - La gaucherie des mots n'a dégale que la dextérité des maux.

Écrit par : Pascal Décaillet | 05/02/2012

Scientifiquement d’accord avec Pierre Losio.
Dans la géométrie euclidienne, le centre n’existe pas.

Comme il faut garder les pieds sur terre, j’en déduis que le PDC pourrait bien disparaître à terme, veuillez excuser mon excentricité : dans le triangle des Bermudes.

L’éternité a donc une fin, contrairement à ce que certains ont l’habitude d’affirmer.
Pello n’a donc pas losio dans sa poche pour nous avoir prévenus.

Écrit par : Benoît Marquis | 05/02/2012

Les commentaires sont fermés.