05/02/2012

Mezzo, hier soir: la mémoire et la mort

 

Dimanche 05.02.12 - 10.51h

 

La Bohème, hier soir, sur Mezzo. Dans une interprétation inoubliable, à Madrid. Pourquoi cette œuvre, créée à Turin en 1896 avec Toscanini au pupitre, nous bouleverse-t-elle à chaque fois? Parce qu'il y a une femme, un homme, l'amour, la mort. Parce qu'il y a l'Italie. Parce que c'est Puccini. Parce que chacun des airs nous incendie la mémoire. Parce que le destin de ces deux-là, la femme, l'homme, est le nôtre à tous. La Bohème n'est pas un opéra des dieux, ni des héros. Non, juste une histoire d'humains. Face à la mort.

 

Pascal Décaillet

 

10:51 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.