23/02/2012

Le coup de fil de Claude Nicati à Mark Muller

 

Jeudi 23.02.12 - 17.20h

 

Le Conseil d'Etat genevois est plus pressé de voir se réaliser le contournement du Locle (NE) que la traversée du lac ! Dans un entretien que vient d'avoir, aujourd'hui, le conseiller d'Etat neuchâtelois Claude Nicati, chef du Département de la gestion du territoire, avec Mark Muller, Neuchâtel a obtenu des garanties de Genève.

Dans un mail adressé aujourd'hui, 12.08h, à l'ensemble de la députation neuchâteloise au Chambres fédérales (conseillers nationaux et aux Etats), M. Nicati écrit ceci (le projet H20 est le contournement du Locle) :

« Je viens d'avoir le Conseiller d'Etat Mark Muller de Genève au fil. Il me confirme que :

·         Le gouvernement genevois ne souhaite pas que le projet H20, avec son statut spécial, soit biffé du rapport du Conseil fédéral;

·         Que le projet genevois de la traversée de la rade est encore à l'état de projet et nous avons au moins dix ans d'avance.»

 

En d'autres termes, le Conseil d'Etat genevois ne donne pas l'impression, dans les signaux qu'il donne à d'autres cantons, de se battre férocement pour une traversée du lac qu'il a pourtant inscrite dans ses priorités.

 

Pascal Décaillet

 

17:20 Publié dans NEWS AGENCE DECAPROD | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

et dire que je venais sur les blogs genevois pour fuir justement les articles Nicati et consort,diable me voilà piégée,rire

Écrit par : elena | 23/02/2012

"Que le grand cric me croque" (Merci Haddock et Hergé)
Les chaussettes à quartz, acquises afin de ne pas systématiquement les remonter à chaque fois m'en tombe ! ( Il est vrai que la pile qui alimente le quartz fatigue vu le rythme politicomédiatique de notre cher canton)
Il semblait, selon "le jeune magistrat de la Ville" que nos élus à Berne n'aient pas fait leur travail de lobbying nécessaire à ce projet de traversée de la rade !
Il me semble que beaucoup de nos politiciens soient attachés à leur image personnelle, mais semble aussi ignorer superbement l'image de notre canton. (un rangements de la brosse à reluire s'impose)
Au final, Monsieur Müller vient de révéler au travers de Monsieur Nicati une "vérité" crue sur notre état de totale impréparation dans des dossiers ou nous devrions être vendeurs en lieu et place de pleurnicheurs chroniques.
Je suggère que l'on cesse de s'occuper des poubelles en Ville et que l'on passe à la phase de traitement d'un vrai dossier de manière entrepreneuriale.
Je pense voir moins de monde dans le portillon de départ de ce slalom passionnant

Écrit par : Tempestlulu | 23/02/2012

Peut-on savoir la fréquence à laquelle un tel "rapport du Conseil fédéral" est publié (chaque année, tous les deux ans, tous les cinq ans, tous les dix ans)? Car c'est de cette information que dépend l'intérêt de votre scoop. S'il y a un rapport tous les vingt ans, ou un rapport tous les cinq ans, ce n'est pas pareil... Par exemple, si l'on a besoin de l'appui des Neuchâtelois pour le rapport qui sera émis dans quinze ans, on sera peut-être content que Mark Muller ait laissé aujourd'hui une trace du soutien genevois à ce projet H20.

Vous parliez il y a quelque temps du vase de Soissons, qui selon certains aurait été cassé par Mark Muller, ce qui est peut-être vrai. Mais il serait néanmoins excessif de sous-entendre que Mark Muller est à l'origine du retard pris par le projet de traversée de la rade (alors qu'on ne sait pas encore si on veut la faire sous l'eau ou plutôt en ballon à air chaud, cette fameuse traversée). D'ailleurs, à voir la gestion des chantiers à Genève et notre incapacité à implémenter quelque changement que ce soit (problème qui n'a rien à voir avec Mark Muller mais s'applique à tous les domaines), il est certainement dans l'intérêt bien compris de Genève de ne surtout pas faire aboutir le projet.

Écrit par : Michael Kohlhaas | 23/02/2012

Ayant habité Genève 40 ans (62 cette année), j'ai été comme tout jeune traîner un peu aux Grottes et entendu mes parents parler de ce mythe de Sisyphe.
La traversée de la rade, même problème. C'est du à notre système. Mais si vous voulez voir ce que ça pourrait être, allez à l'Ile de Ré voir le pont, allez voir le viaduc de Millau. Certain préfère le tunnel afin de préserver leur petit égoïsme visuel encore que mais visiter un tunnel, c'est compliqué. En revanche, à Millau, ça a amené beaucoup de monde, parce que un pont haubané, c'est un peu plus visible, non? Mais pour dire, j'ai vu les Grottes se refaire et plutôt bien. Alors dans 50 ans, on l'aura peut-être notre pont...

Écrit par : piller | 23/02/2012

Les commentaires sont fermés.