17/03/2012

Le goudron et les plumes

 

Sur le vif - Samedi 17.03.12 - 10.08h

 

Prêt à parier que, comme par miracle, l'Aéroport et Palexpo se verront rattachés au DCTI (enfin, au vaste empire élargi qui portera ce nom-là ou un autre) à partir de cet été.



Prêt à parier, aussi, qu'on est en train, au sein même du collège, de déplumer PFU de tout pouvoir réel sur "la région".



Prêt à parier que les mêmes, au sein du Conseil d'Etat, qui déplument, sont ceux qui se goudronnent la voie royale. Les mêmes qui, faisant tirer à répétition (par spadassins interposés) sur M. Gruson, en profitent pour affaiblir son ministre de tutelle. L'aubaine.



Ces gens si compétents, au costume si bien coupé, qui nous préparent une concentration de pouvoirs, dans les mêmes mains, sans égale depuis la Seconde Guerre mondiale. Douceurs de l'intérim. On arrache les bornes, on les déplace à sa guise. On se taille des terres sur mesure.

 

Et, pour anesthésier l'esprit critique du bon peuple, on laisse les spadassins, déguisés en séraphins, entonner - ici même - à longueur de journées, l'air de "la région".

 

Ce gentil mot. Tellement inoffensif. Fleurant Giono, les santons, Denis de Rougemont, l'humanisme doux. Tellement éloigné des raideurs de la nation, avec ses oblgations de servir, ses devoirs. Alors, comme on a tellement échoué à l'intérieur du canton, on endort les consciences avec la seule magie de ce mot-là, "région".

 

Paravent! Un de plus. Qui osera le dénoncer?

 

 

Pascal Décaillet

 

 

 

 

10:08 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Merci Pascal, vraiment, vos compliments me vont droit au coeur. J'avais un peu l'impression de ramer, dans ce monde de brutes, avec mes petites idées d'humanisme et de concorde entre les hommes (et les femmes), mais le fait que vous leur accordiez quelque importance laisse à penser que tout espoir n'est pas perdu. Et que j'ai raison de rappeler, encore et toujours que les conflits, le sang qui coule et la bêtise humaine ne sont pas nécessairement la seule issue.
Merci, merci merci.

Écrit par : Philippe "Séraphin" Souaille | 17/03/2012

Les commentaires sont fermés.