09/05/2012

Maudet.com

 

Sur le vif - Mercredi 09.05.12 - 16.53h

 

« Maudet.com » : c'est la Jeune Socialiste Olga Baranova qui avait eu un soir ce mot heureux, il veut tout dire. Maudet.com, donc, vient de présenter à la presse, aujourd'hui, un opuscule d'une cinquantaine de pages, gaulliennement intitulé « Une certaine idée de Genève », dans lequel il expose son programme de gouvernement.

 

Il est vraiment fabuleux, ce Maudet.com ! La première fois que je l'ai vu, il m'avait littéralement soufflé. A peine vingt ans, il débarquait à Forum (RSR) pour un débat sur l'armée je crois, en public, devant une bonne centaine de personnes. Le seul, il est allé vers tous les spectateurs, pour leur serrer la main. C'est là que j'ai compris. Maudet. Maudet.com. Maudet, juge de lui-même. Maudet, miroir de Maudet. Super-Maudet. Maudet par ci, Maudet par là. Maudet, meilleur vendeur de Maudet. Commis-voyageur de lui-même. Génial.

 

Aujourd'hui, Maudet.com vient de frapper à nouveau. Au moment où il termine sa présentation du texte à la presse, je reçois les PDF de l'Hebdo de demain. Avec une grande interview de qui ? Je vous le donne en mille : Maudet.com ! L'Hebdo a pu avoir le texte avant, c'est nickel, enfilé, ciselé, moutardé, ficelé. Prêt à mettre au four. Sacré Maudet.com !

 

Bon, à part ça, elles sont plutôt très bonnes, ces cinquante pages. Si seulement chaque candidat, ancien, présent ou futur, au Conseil d'Etat, pouvait avoir la même capacité de se projeter, le même sens de la synthèse, la même clairvoyance. Quand on compare avec le flou marécageux d'une candidate libérale en 2009, qui semblait débarquer en politique comme on descendrait de Sirius, tout au plus soulignant qu'il fallait une « concertation avec les communes ». Je crois d'ailleurs, mais dois vérifier la chose, que cette candidate a été élue. C'est en tout cas le bruit qui court.

 

Maudet.com, oui, a les idées claires. Oui, de la vision. Oui, de la réforme. Je ne vais pas vous résumer ici un document que Maudet.com vous permettra, de toute manière, d'avoir directement sous les yeux par toutes les toiles du monde. Je dirais juste un bon vieux programme de droite, avec du courage (42 heures de travail pour les fonctionnaires, pas de retraite à 63 ans), une belle traversée routière et ferroviaire du lac, un redécoupage des Départements. Bien. Pas révolutionnaire. Mais bien.

 

On regrettera aussi des lacunes : par exemple, l'affaire des caisses de pension publiques n'est pas estimée à sa juste mesure. Sinon, de très belles lignes sur l'enseignement. Ah, si Maudet était élu (ce qui est loin, loin, loin d'être fait, le 17 juin), puisse-t-il reprendre le DIP ! Monsieur Borel, radical, véritable fondateur du Cycle d'Orientation, nous est déjà séparé d'un demi-siècle. Et quand il parle école, Maudet est très crédible. Parce qu'il parle de l'essentiel : la République.

 

Un petit livre bien malin, aussi, où Maudet.com n'omet pas (par une référence de bas de page à un ouvrage) de caresser dans le sens du poil les fatigues patriciennes de certains libéraux. Ni, un peu plus loin, d'aller dans le sens des laïcistes les plus laïcards de son parti, une petite révérence à la Garde Noire n'étant jamais perdue. Œcuménique, Maudet.com ! Il ratisse large, n'oublie personne.

 

Maudet.com sera-t-il élu ? Je n'en sais rien, pour le 17 juin en tout cas. Ce qui est sûr, c'est que Maudet.com en veut. Maudet .com vit. Maudet.com existe. Maudet.com défend et illustre Maudet. Sept candidats comme ça, et cette fois oui, je me décide à enfin la prendre, cette aspirine.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

16:53 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Maudet.com est si brillant qu'il ne peut en exister 7. L'article 104 alinéa 1 de la nouvelle constitution genevoise peut être modifié: il faut remplacer le 7 pour un 1.
Une erreur cependant, les libéraux ne se contenteront pas de notes de bas de pages.
Le PLR se meurt mais Maudet.com lui survivra.

Écrit par : C. de Gessenay | 09/05/2012

Ah oui! La reprise du DIP par une tête pensante comme M. Maudet est attendue avec impatience par les enseignants, les parents d'élèves et plus largement par toute la population de Genève. L'école genevoise en a bien besoin!!!

Écrit par : Michèle Roullet | 09/05/2012

" gaulliennement intitulé « Une certaine idée de Genève »"

Pitié, n'embarquez pas le grand vieux général dans la barquasse étriquée d'un libéral-libertaire aussi standard que Maudet point truc !

Il devient en effet assez lassant de voir se placer sous l'ombre de nos grands anciens tous ces pâles avatars bourgeois qui ne font que mimer leurs convictions de droite.

De même qu'il est lassant d'entendre tous ces grands mots comme "République" détournés, galvaudés, recyclés, après une pasteurisation "éclairée" (il faut tuer tous les germes de ce qui est encore réellement vivant), à l'exact opposé de leur sens originel.

Je sais bien que je suis probablement très lassant à répéter constamment les mêmes choses, en quasi monomaniaque ; mais le modeste commentateur de bistrot que je suis reste toujours aussi tristement étonné qu'un commentateur professionnel de votre sagacité en reste systématiquement à confondre les vessies et les lanternes (exemple : vous avez bien vu où se ramasse présentemment François "la bayroute", au fond de la cuvette, attendant qu'une âme charitable ou dégoûtée tire la chasse) !

Écrit par : Paul Bär | 09/05/2012

Un bel exemple de cette "pasteurisation".

Je lisais donc tout à l'heure, sur un autre blog de tdg.ch, ces quelques lignes:

++++++++++++++++++++
En 1937, Ramuz (un écrivain vaudois) publiait Besoin de grandeur, un manifeste on ne peut plus actuel note Jean-Michel Olivier. À l'heure où certains se déchirent sur l'appellation de « Grand Genève », jugée « arrogante », il faut méditer le texte de Ramuz, qui déjà, en 1938, se sentait à l'étroit dans les frontières de son petit pays. Il rêvait non l'expansion ou d'annexion, mais d'ouverture et d'élargissement.
++++++++++++++++++++

Voilà comment on recycle un essai objectivement "droitiste" où Ramuz saluait notamment l'énergie de l'Italie des années trente, dans une perspective nationaliste moderniste (hé oui, j'ai lu "Besoin de Grandeur") pour en faire aujourd'hui, fallacieusement, une sauce réchauffée-tiède à l'intention du bobo-européiste de centre-centre, aussi standard que peut l'être Maudet en fausse droite "Canada-Dry".
Les vessies et les lanternes.
Les lanternes et les vessies.

Écrit par : Paul Bär | 09/05/2012

Si je vous lis bien, la conclusion de votre billet rappelle au lecteur que Pierre Maudet aurait quelque ambition, quelque motivation, et que de surcroît, cela l’amènerait à soigner sa communication. Bref, vous nous apprenez qu’il est un homme politique. Comme les autres ? Par bonheur, votre constat aussi irréfutable qu’il devrait valoir pour tout candidat à une élection, est démenti par ce qui précède et procède d’une belle analyse à laquelle que tout Libéral Radical ne peut que souscrire.

Écrit par : Jean-Paul Guisan | 09/05/2012

Mme de Gessennay est bien pessimiste pour une libérale. Si le PLR se meurt, ce qui reste à prouver, la garde ne se rend pas...

Écrit par : Cambronne | 09/05/2012

Bon, l'Hebdo a publié récemment un autre éclairage du personnage, sous la forme d'une lettre ouverte d'un patricien : http://www.hebdo.ch/a_anne_emerytorracinta_159652_.html

Écrit par : Daniel | 10/05/2012

"Le seul, il est allé vers tous les spectateurs, pour leur serrer la main. C'est là que j'ai compris. "

Soyez honnête : à l'époque, vous n'aviez pas compris, vous l'aviez juste trouvé ridicule.

Écrit par : Carlos | 10/05/2012

Vous avez raison Cambronne. La garde noire ne se rend pas.

Écrit par : C. de Gessenay | 10/05/2012

Cette Garde Noire-là n'a pas le centième du courage, ni du souffle, ni du défi à la mort, ni du panache, de celle, "souriant à la mitraille anglaise", de Waterloo.

Écrit par : Pascal Décaillet | 10/05/2012

Ah, cette Madame de Gessenay! Que ferions-nous sans elle?

Écrit par : Pascal Décaillet | 10/05/2012

MAUDET.COM: "C’est l’occasion de rappeler à tous ceux qui prônent la fermeture des frontières que l’accord sur la libre-circulation des personnes, en permettant aux entreprises de recruter enfin sans contrainte aberrante (les contingents) le personnel dont elles avaient besoin, a fait bondir le PIB cantonal de 33.5 milliards de francs en 2003, à 44 milliards en 2011, soit une augmentation spectaculaire de 32% en 7 ans!"

Argumentation fallacieuse d'un partisan de l'adhésion à l'Union européenne. Il n'était pas besoin d'accord sur la libre-circulation pour augmenter le nombre de migrants et travailleurs frontaliers autorisés à venir en Suisse. Des mesures unilatérales suisses étaient suffisantes et auraient permis de trier le bon gain de l'ivraie.

M comme Manipulateur.


MAUDET.COM : "L’Assemblée constituante a choisi de supprimer, dans la Constitution, l’inéligibilité des ecclésiastiques, estimant que l’incompatibilité de fonction suffit. Cette approche me paraît légère et mériter plus profonde réflexion. En effet, l’idée qu’un ecclésiastique devienne un acteur politique à part entière me semble à la fois l’éloigner de ce qui fait la beauté de son engagement (la démarche spirituelle et religieuse) et mettre en péril l’idée de la séparation de l’Etat et des églises."

La nouvelle Constitution cantonale doit obtenir la garantie fédérale. Or l'Assemblée fédérale a déjà refusé la garantie d'une partie de la Constitution cantonale pour violation de la liberté religieuse : celle qui stipule qu'un ecclésiastique ne peut être magistrat à la Cour des comptes. C'est dire que la constituante a voulu que la garantie fédérale puisse être obtenue. C'est tout.

M comme Médiocre.


STAUFFER.COM Quant à Stauffer il écrit n'importe quoi. Il veut construire des baraquements dans la zone aéroportuaire pour y coffrer ceux des algériens qui pourrissent nos rues. Les coffrer administrativement pendant 18 mois comme le droit fédéral le permet, dit-il. Mais justement le droit fédéral ne le permet pas ! Pour coffrer quelqu'un en vue de son expulsion il faut qu'il soit expulsable. Or, ces algériens là me le sont pas, l'Algérie n'en voulant pas.

Écrit par : CEDH | 10/05/2012

A droite le choix se situe entre un porte-voix et un porte-container!

Écrit par : briand | 10/05/2012

Dans le fond mr Décaillet, vous nous brossez le portrait d'un parfait démagogue... qui plus est comme le relève CEDH d'un parfait démagogue pro-européen...

Écrit par : Quidam.com | 10/05/2012

C'est marrant, j'ai raccroché hier avec un ami à moi qui est citoyen suisse et en plus sinistré de la jonction. Il n'a toujours pas d'appartement. On lui a proposé mais plus petit et plus cher.

Du coup je me rappelle des paroles de Maudet.com dans l'émission "mise au point" ou il cerifiait que quelques cas n'avais pas été réglé. Ces cas étaient celui de sans papier. Il semblerait que maudet.com soit de la même trempe que la plupart des policitiens. Paroles et promesses plein les fesses!

Écrit par : plume noire | 10/05/2012

Maudet.com... c'est parfaitement trouvé comme surnom. Le seul problème de ce personnage, c'est qu'une fois la campagne de pub terminée, on se rend compte que le produit n'est vraiment pas aussi miraculeux qu'il veut bien le paraitre. Pour s'en convaincre, il suffit de demander à ceux qui ont la "chance" de travailler sous ses ordres.

Donc Maudet.com, d'accord, mais comme une marque de lessive à la télé. Perso, je serais pour beaucoup plus de modération envers ce personnage qui, même s'il présente bien et parle mieux encore, n'est qu'un gamin arriviste qui n'a jamais travaillé de sa vie. Quelques temps hors des bancs de l'université et des casernes militaires, lui auraient appris la Vie et le respect qu'on doit aux personnes qu'on dirige.

Perso, je ne voterai en tout cas pas pour Maudet.com

Écrit par : Ted et Bill Ouquoi | 10/05/2012

@Paul Bar

qui écrit: "Voilà comment on recycle un essai objectivement "droitiste" où Ramuz saluait notamment l'énergie de l'Italie des années trente, dans une perspective nationaliste moderniste (hé oui, j'ai lu "Besoin de Grandeur") pour en faire aujourd'hui, fallacieusement, une sauce réchauffée-tiède à l'intention du bobo-européiste de centre-centre, aussi standard que peut l'être Maudet en fausse droite "Canada-Dry"."

Je crois que vous avez mal lu "Besoin de grandeur" de Ramuz. Notre grand auteur fait d'abord une analyse critique de la Suisse, de sa petitesse et du besoin de grandeur qui se trouve dans chacun de nous. Une grandeur que l'on trouve dans la religion, la culture, etc.
Cet essai est avant tout un constat et une analyse subjective des idéologies de son temps (fascisme, bolchévisme, etc.) avec un regard critique.
Ramuz se décrit non comme un nationaliste mais il se revendique patriote, dans le sens de quelqu'un qui est attaché à son pays, à sa terre, à ses paysages.

Pitié, ne caricaturons pas Ramuz! Lisons-le! Et replaçons cet auteur dans la logique de son époque!

Écrit par : François Baertschi | 11/05/2012

Maudet.com

"Sécurité

1 | La construction rapide d’une nouvelle prison est la priorité n°1. Pour permettre à la police d’y envoyer les délinquants qu’elle est trop souvent obligée de remettre dans la rue, faute de place disponible."

Maudet.com veut construire une nouvelle prison pour que la police puisse y envoyer les délinquants. Donc une prison préventive. FAUX. Il convient de construire les prisons d'exécution de peine, courtes ou longues, qui font défaut. Le manque de ces établissements conduit à l'encombrement de Champ dollon (200 détenus qui n'ont rien à y faire), ce qui est dangereux pour le personnel et, de plus, conduit à une mauvaise exécution des peines.

De plus, des moyens doivent être donnés à la justice pour qu'elle agisse avec plus de célérité. Il conviendrait d'arrêter le marchandage politique dans l'attribution des postes de magistrats du pouvoir judiciaire.


"2 | La Confédération doit assumer ses responsabilités en termes de sécurité : elle doit créer à Genève 60 nouveaux postes de gardes-frontière et supprimer le système des jours-amende."

- C'est bien un Conseiller fédéral radical qui s'est obstinément opposé à l'augmentation du nombre de garde frontière. 60 nouveaux postes, cela est insuffisant. Il en faut au moins autant que de garde frontière "perdus" à l'aéroport. Peut être un autre personnel peut y être affecté. De plus, il convient de fermer à la circulation routière certaines routes pendant la nuit afin de diminuer le nombre de points de fuite.

- La suppression pure et simple des jours-amendes (sanction pécuniaire dépendant non seulement de la culpabilité mais aussi des revenus et de la fortune du condamné) est une mauvaise choses. Il faut modifier le texte de loi pour que ceux-ci ne soit plus obligatoires pour le juge. Les jours-amendes sont utiles pour les primo délinquants locaux et pour certaines infractions. Elles doivent être exceptionnelles pour les visiteurs. Les peines doivent être doublée et un plancher minimal créé pour les visiteurs et pour les récidivistes. Et quadruplée pour les visiteurs récidivistes. Le juge doit aussi appliquer l'article 64 CP, soit l'internement, pour, par exemple le multi récidiviste de la cambriole + un brigandage (comment pouvait être en liberté l'agresseur de la femme âgée retrouvée dans sa baignoire ?).


"3 | Un recrutement intensif doit être opéré pour accroitre les effectifs de la police cantonale, avec un objectif minimum de 100 nouveaux agents d’ici 4 ans. La dernière campagne de recrutement de policiers municipaux effectuée par les communes a prouvé qu’il était possible d’y parvenir."

100 nouveaux agents en quatre ans. Au vu des départs c'est beaucoup trop peu.

Les critères de recrutements communaux et cantonaux ne sont pas les mêmes. Le problème n'est pas une campagne de recrutement. Des candidats il y en a assez, mais pas de qualité. Pourquoi donc la police n'attire-t'elle pas plus de candidats de qualité ? Là est la vrai question. Le vrai débat. Débat qu'il n'y a guère de politiciens prêt à ouvrir parce que terrorisés par les syndicats.


"5 | Genève, en partenariat avec les autres cantons romands, doit pouvoir disposer de 300 à 400 places de détention administrative supplémentaires, pour y placer les délinquants sans papiers multi récidivistes."

Maudet.com mélange tout. Les délinquants multi-récidivistes doivent être envoyés en détention pénale. La détention administrative prévue par la loi sur les étrangers ne peut être appliquée qu'à ceux qui sont expulsables. Plus efficace pour les femmes de ménages brésilienne que pour les inexpulsables algériens.

Écrit par : CEDH | 11/05/2012

Elisons CEDH au Conseil d'Etat, puisqu'il parait si pertinent. Dommage qu'il n'ait pas le courage de ses opinions.

Écrit par : Prion Magique | 11/05/2012

L'époque dans laquelle nous vivons ne peut en rien être comparée à celle de Ramuz, si ce n'est, comme le dit François Baertschi, pour le fond de la pensée. Ramuz comme la majorité des auteurs suisses, invite au ressourcement intérieur.

La Suisse comme ses citoyens n'ont pas ou peu de chance de s'en sortir en se fondant dans la masse européenne. Nous sommes condamnés à l'excellence. Notre histoire, notamment militaire, nous a appris à non seulement être les meilleurs mais surtout à ne pas le dire trop fort! C'est là que nous sommes tirons le mieux notre épingle de jeu. Hier à côté des princes les plus puissants comme contre la peste brune. Aujourd'hui en défendant nos valeurs et non pas en les bradant à l'oncle SAM ou aux gouvernants dispendieux.

Les Peuples comme les adversaires ne respectent que ceux qui résistent jamais ceux qui ploient!

Le problème de Maudet.com? Il est certes excellent dans bien des secteurs du jeu politique, comme le récent vainqueur des coqs gaulois, il sait comment on sert les mains, on a la tape amicale et la fourchette agile, en bref il sait être "radical et corrézien".

Mais pour convaincre le "cercle de la Terrasse" et les lèvres gercées qui le fréquentent, il faut autre chose. Le parlé patricien, pointu et incisif. Celui qui, avec la chaleur d'un iceberg, entaille, sans broncher, la coque du plus majestueux paquebot. Même si cela provoque la perte des siens.

C'est donc bien sur les terres du centre gauche que Maudet-com va devoir aller chercher les appuis. Mais, problème, "Monsieur" le dauphin du roi en la matière, Segond, est passé-là avant lui. Qui plus est il n'y a pas laissé que d'excellents souvenirs, notamment en s'appuyant sur une haute administration à la française, arrogante et particulièrement irrespectueuse tant des administrés (le mode jacobin dans sa splendeur) que des collaborateurs.

Une voie encore plus rétrécie donc.

Maudet.com osera-t-il, comme Sarko.defaite, aller chasser de la marine locale?

Pari risqué car dans ce compartiment-là, on ne parle pas pointu, on ne s'habille pas "Hugo Boss" comme la gauche caviar et son égérie. Non, là on est latin, on la poignée de main dévastatrice, le coup de gueule aussi ravageur qu'irrévérencieux. Il faut un appétit aussi solide que le gosier. En bref, du radical mode pasta/chianti!

Mais par dessus-tout, dans ce camp-là il n'y a pas que la poignée de main qui est solide, mais aussi et surtout le sens de la parole. Ces marins-là adorent les tempêtes, ne craignent jamais de sortir quand la mer est grosse. Ils savent qui est le capitaine et comme les cap-horniers ils savent qu'en mode "campagne" on souque ferme et sans discutailler. Dans ce parti le propos est certes rugueux mais il est sans équivoque.

La parole donnée est tenue, l'engagement pris est suivi d'actes. Tout le contraire du camp de Maudet.com.

L'orchestration de la manif devant le Gd Conseil montre bien le danger que constituerait l'arrivée d'une nouvelle fonctionnaire DIP au conseil d'Etat. La cartellisation est une lèpre, dans le privé comme dans le public. Gardons-nous de la contagion!

Ce qui résume le mieux la pensée de Maudet.com et de son parti ce sont les dessins de couvertures, naïfs!

Écrit par : Freddy Sausey | 11/05/2012

@ Freddy Sausey

Bien écrit. Le peuple suisse est tout prêt à persister en une résistance démocratique, fédérale et pacifique. Il suffit, pour continuer, de dire oui le 17 juin à l'initiative visant à renforcer les droits populaires, n'en déplaise à Maudit.com. L'Europe comprendra que cela équivaut à un non à un Tribunal supra-Suisse et à un non à la reprise automatique du droit européen. Sans d'ailleurs que cela ne soit directement explicité. Quelle diplomatie, n'est-il pas vrai ? Un Vafa démocratique et diplomatique. Vafa, rappelons-le, est le signe de ralliement des vafistes, mouvement né au Tessin.


@ Prion magique

Cher prion magique, comme vous semblez bien connaitre Souaille, que devient-il ? Est-il toujours membre de la secte du prion être vivant ? A-t'il compris qu'un prion est une molécule dont la configuration spatiale, solidement ancrée à raison d'un bas niveau d'énergie, n'est pas celle de la molécule physiologique et que, de ce fait, il s'agit d'une molécule (spatialement) tordue ?

Ah oui, j'oubliais, je ne suis pas candidat et comme il faut être candidat pour être élu, vous ne perdez rien. Mais je vous rassure, je continue à contribuer à l'équilibre de la balance commerciale Suisse avec la Chine, ce qui me paraît être incompatible avec la perte de mon anonymat, lequel est donc précieux pour la Suisse.

Écrit par : CEDH | 11/05/2012

Maudet.com, est-ce bien lui le candidat du PLR ?

Écrit par : Charly Schwarz | 11/05/2012

Voyons, cher Monsieur Décaillet. Comment se fait-il que vous qui aimez les grands hommes et les grands esprits, vous vous enthousiasmez pour une nullité comme Maudet?

Ce Maudet est un zéro, un nul. Il ne vaut rien. Il est gentil, mais on n'a que faire de ça dans cette crise. Actuellememt par son combat contre la Suisse et contre Genève, pour Schengen, contre l'armée (rappelons qu'il a osé parler d'armée de 1'000 hommes) et pour cette Europe dont l'échec est désormais patent, pour tout celà Maudet est déconsidèré une fois pour toutes.

Je vais voter Stauffer sans aucune hésitation. D'une part parce que je trouve qu'Eric Stauffer a de grandes qualiés qui manquent cruellement à Maudet. Mais aussi et surtout parce que c'est le seul qui peut débarrasser la vie politique genevoise de Maudet.

D'ailleurs je m'étonne de ne pas avoir lu d'articles de vous, protestant avec véhémence contre la campagne dégueulasse menée actuellement par les médias contre Stauffer, en le frappant au dessous de la ceinture, c'est à dire dans ses démélés passés avec l'office des poursuites. C'est vraiment d'une bassesse dégueulasse.

Il y aurait eu pourtant là un beau sujet pour le bretteur que vous êtes, l'homme d'honneur ne supportant pas les coups bas! Prendre la défense de l'homme traqué par les hyènes!

Avez-vous, dans votre vie, cher Monsieur Décaillet, déjà reçu des commandements de payer, des comminations de faillite, des actes de défauts de bien, avez vous été l'objet de saisies? Peut-être jamais, et grand bien vous en fasse. Je me réjouis pour vous que vous ayez une situation financière ordonnée. Mais c'est une situation que connaissent des dizaines de milliers de concitoyen-ne-s, dont moi. Et cela ne veut pas dire que quelqu'un n'est pas sérieux, ni malhonnête. Cela veut dire souvent qu'on a pris des risques et qu'on a trébuché.

M. Stauffer a l'esprit d'entreprise. Il a pris des risques. Il a trébuché. Il l'a reconnu publiquement avec une belle franchise. Vous auriez du saluer cette franchise. Vraiment je m'étonne que vous ne l'ayiez pas fait et ça me déçoit un peu de vous, même si he vous apprécie beaucoup en général.

Le fait que l'ILLUSTRE s'acharne comme un pit bull sur ce pauvre Stauffer, et qu les autres chacals de la presse emboitent le pas, tout ça me rend Eric Stauffer extrêmement sympathique.

Même si je n'étais pas coinvaincu de toutes façons de la nécessité absolue de l'élire pour nous débarrasser de Maudet, cette campagne dégueulasse m'obligerait à voter pour lui, ne serait-ce que pour en boucher un coin à ces forces occultes qui veulent sa peau.

Stauffer s'est redressé depuis l'époque, il y a environ 20 ans je crois, où il a connu l'épreuve d'une faillite. Il a remboursé ses créanciers, ou la plupart d'entre eux, ou il est en train de les rembourser. Si certains de ces créanciers ne sont plus au registre du commerce et s'il subsiste des ADB (actes de défauts de bien) "fantômes" en quelques sortes, c'est à dire des ADB encore inscrits mais plus exigibles en pratique, eh bien c'est la vie. Dans ce cas on ne peut décemment pas reprocher au débiteur de ne pas les apurer. Il ne faut pas trop en demander tout de même. Dans la vie des affaires on n'est pas tenu d'être plus royaliste que le roi.

Il s'est expliqué de manière très franche. On essaie de le faire passer pour un menteur. C'est de l'acharnement, c'est mesquin, ça me révolte.

J'espère que cette campagne se retournera contre les petits salopards qui l'ont lancée et que tous les citoyens et toutes les citoyennes genevoises - ça fait du monde - ayant eu ou ayant encore maille à partir avec l'office des poursuites, vont voter pour lui.

Car dans ce cas il sera élu et alors on serait enfin débarrassé de Maudet.

Vas-y Eric, on est avec toi! Tous ceux, dans tous les milieux, qui ont passé par là comme toi, on te soutient. On espère bien que tu seras élu- Tu le mérites!

Écrit par : Pourquoi ne défendez-vous pas Stauffer à la place de Maudet? | 31/05/2012

Les commentaires sont fermés.