27/05/2012

Zemmour : et une tête qui tombe, une !

 

Sur le vif - Dimanche 27.05.12 - 18.02h

 

L'information est encore à prendre au conditionnel, mais il semble bien que mon confrère Eric Zemmour soit viré de la matinale de RTL. Si c'est faux, oubliez mon billet et pardonnez-moi de vous avoir fait perdre deux minutes. Si c'est vrai, c'est un signal catastrophique pour la liberté d'expression, trois semaines seulement après l'élection d'un socialiste à l'Elysée. Je suis assez âgé pour avoir connu les purges, dans la presse française, au moment de l'élection de François Mitterrand, en 1981. Allons-nous revivre cela ?

 

Je dirais d'abord ici que Zemmour, depuis des années, m'exaspère. Je crois bien avoir été le premier, à la RSR, à lui donner la parole en Suisse romande, il y a une dizaine d'années, lorsque du Figaro, il nous régalait des coulisses de la vie politique française. L'écouter, à l'époque, nous susurrer des secrets d'arcanes, était délicieux. Mais le Zemmour chroniqueur, sur tous les plateaux, systématiquement contre le politiquement correct, est devenu à son tour, hélas, prévisible. Et sa puissance de feu, par absence de surprise et finalement formatage, a baissé.

 

Mais enfin, Zemmour, qui est-ce ? Un chroniqueur. Une plume. Une voix. Un homme libre, indépendant, qui donne son avis. Vous me direz que, journaliste, je défends un confrère. Je vous répondrai oui, mais en ajoutant que c'est la liberté d'expression qui est en cause. Pas celle des journalistes en particulier : celle de toutes les citoyennes, tous les citoyens que nous sommes. La liberté de la presse n'est qu'un cas particulier de la liberté tout court, celle de penser, attaquer le pouvoir, le tourner en dérision, en dénoncer les inévitables excès. Ce bien inestimable, que nous devons aux Lumières, à la Révolution française, à tout le dix-neuvième siècle, dont 1848, est notre trésor à tous, pas seulement celui des journalistes et des chroniqueurs.

 

Dans une chronique assassine, vipérine, Eric Zemmour a attaqué Mme Taubira. C'est qui, Mme Taubira ? C'est juste le Garde des Sceaux, le ministre français de la Justice, un poste considérable dans le gouvernement. "En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais". A coup sûr, je n'eusse choisi ce genre de mots, pour ma part. Mais enfin, ce sont les siens, ils sont des lames de feu, flirtent avec la limite, la moitié de mes lecteurs diront qu'ils la dépassent, l'autre non.

 

Tutoyer la frontière, la lame du rasoir, n'est-ce pas l'essence même de la chronique politique ? Qui est-il, Eric Zemmour ? Un chroniqueur ! Qui attaque-t-il ? Le pouvoir. Et pas n'importe qui : la titulaire de l'un des ministères les plus régaliens, avec l'Intérieur. Alors, je dis ici à tous ceux qui, déjà, se frottent les mains de la chute de Zemmour, qu'ils se réjouissent de quoi ? De la victoire d'un pouvoir sur l'émetteur d'une opinion, d'une critique. On peut aimer ou non ce pouvoir, on peut détester le chroniqueur, vomir ses idées, on aurait tort, immensément, de considérer comme une victoire la réduction d'une parole au silence.

 

Pascal Décaillet

 

 

18:02 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Monsieur Décaillet,
On est dans une démocratie ou on ne l'est pas ?
Zémmour ose dire tout haut ce que d'autres n'osent pas et ça dérange ces socialistes, comme Coluche dérangeait F. Mitterrand.
On voit ici l'image d'une dictature. Laurent Guerra a aussi été interdit de mimer F. Hollande.
NON !... Cela devient grave et les médias français ne doivent pas se laisser faire.
Nous en Suisse nous n'osons pas...mais c'est bien pour cela que la France nous a toujours fait plaisir dans cette liberté.

Écrit par : marie Mera | 27/05/2012

Est-t-il vrai que Mme Taubira, ministre de la justice à Paris, est une indépendantiste dans son île ?

Écrit par : Ivan Skyvol | 27/05/2012

Ce que je disais dans un post disparu dans l'éther, c'est qu'à droite, on envisage trop souvent le combat politique comme une sorte de joute cordiale, entre gens de bonne compagnie, respectant les règles. Rien n'est plus faux, malheureusement, et la preuve, c'est que vous ne verrez pas un seul journaliste en France (1), ni à gauche ni du côté de la droite molle, pour défendre le droit à l'expression d'Eric Zemmour. A gauche, on est plus sérieux, on est plus pragmatique, pas d'esprit "mousquetaire", pas de salut au beau geste, non, chez eux, le combat politique, c'est pour tuer l'adversaire, en l'occurrence le réduire au silence, le priver de son emploi, le condamner à la mort sociale.
Et il faudrait en plus que nous restions "sport" envers eux ?



(1) hormis Robert Ménard, lui-même déjà "purgé" de RTL par les "traceurs de lignes jaunes" !

Écrit par : Paul Bär | 27/05/2012

"...et les médias français ne doivent pas se laisser faire."

Oui, mais il y a un problème.

C'est quoi, les médias français ?
Je vais vous dire ce que c'est :

Des outils de propagande systémiste (dont les journalistes ne sont que les petits télégraphistes) qui appartiennent soit à l'industrie de l'armement (Dassault, Lagardère), soit à l'industrie du bâtiment (Bouygues), soit à la finance transnationale (Rothshild).

Et vous voudriez que ces milieux-là fassent quelque chose de positif pour un esprit libre comme Eric Zemmour ?
Peut-être, quand il gèlera en enfer !

Et pour mémoire, voilà ce que disait le général de Gaulle de la presse de masse et de ses employés:

++++++++++++++++++++++++++
Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu'à moi, ont dominé. La Révolution française n'a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu'est la bourgeoisie. Cette classe qui s'est de plus en plus abâtardie, jusqu'à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l'intérêt du pays. Il ne s'y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d'argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s'entendent pour se partager le pouvoir. Cela m'est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m'ennuierait même qu'ils ne le soient pas. J'en serais navré, vous m'entendez ! Le jour où Le Figaro et l'Immonde me soutiendraient, je considérerais que c'est une catastrophe nationale ! »

Alain Peyrefitte : C'était de Gaulle, Editions de Fallois/Fayard, 1994
++++++++++++++++++++++++++

Écrit par : Paul Bär | 27/05/2012

Reprocher à un Zemmour d'être "sur tous les plateaux* " et "prévisible" prête à rire quand il existe des Alain Duhamel (notamment) !

* il serait honnête d'ajouter : "et qui s'en fait virer"

Écrit par : Tralala Tsoin Tsoin | 27/05/2012

Rulquier avait déjà ouvert kla voie et ça n'a pas démonté Zemmour pour autant, la gauche se répète avec cette diffférence près, que Zemmour, plus on le vire, plus il est présent !

Quoi qu'en dise Pascal dans sa plédoirie victorienne, Zemmour ne pourra que mieux rebondir de ce genre de bassesse, immaginez-vous un peu le paquet qui va écraser les petits petons de Hollande dans un tel mauvais scénario. Immaginez une seconde, si l'info se vérifie et se confirme, comment la meute va encensé ce pouvoir encore lotti dans son écrain à peine consenti !

Ce qui est certain, c'est qu'un étron de cette envergure ne peut pas atterir dans le ventilateur, que de la part de la Taubira, certes elle n'est sans doute pas très loin de la scène du crime, mais elle n'a pas les coudées assez larges pour réusir un poareil exploit sans l'avale de son chaperon et si le coquelet mouille son plumage avec de tels pétouillage à peine rentré de sa croisade, ce sera le début de la fin du règne de cette gauche trop gauche pour se retrouver au pinacle !

Selon mon petit doigt, ils doivent être en train de vouloir éttoufer la rumeur avant qu'il ne soit trop tard et si il y a des fuites, je ne donne pas long feu à la Taubira qui à mon avis ne devrait pas faire partie du gouvernement Eyrault !

Écrit par : Corto | 28/05/2012

Zemmour a certes de l'humour caustique, mais il pratique aussi la méchanceté, la haine et la débilité.

Et ça, franchement, là, faut aller se faire soigner. Refiler ses angoisses aux autres, c'est pas très sympathique.

Que Zemmour se rassure : la méchanceté, c'est souvent un problème de cervicales. D'ailleurs c'est un toubib qui l'assure: http://www.divertissonsnous.com/2010/01/15/pourquoi-eric-zemmour-est-mechant/

Écrit par : Denise | 28/05/2012

"Professionnels du choquage, indignations tarifées, procès d'inquisition, Torquemadas de cafés du commerce..."

... les "traceurs de lignes jaunes" sont bien habillés :-)

http://www.rtl.fr/emission/z-comme-zemmour/ecouter/eric-zemmour-une-mise-au-point-et-la-situation-en-egypte-7748680932

Écrit par : Paul Bär | 28/05/2012

Zemmour a osé affirmer (notamment) : "Les hommes blancs sont dans le mauvais camp".

Il dit vraiment n'importe quoi le Zemmour :
http://www.youtube.com/watch?v=BMP-O6fcw08

Bon, je vais contrôler mes cervicales...

Écrit par : Tralala Tsoin Tsoin | 28/05/2012

J’ai découvert EZ lorsqu’il s’est fait poliment éjecter de l’émission du grimaçant Laurent Ruquier. Consulter son blog est délicieusement intéressant. Tout ce qu’il dit ou écrit est analysé, critiqué par la gauche. Il est poursuivi à chaque dérapage, par exemple lorsqu’il a stigmatisé verbalement une frange de la population au sujet de la criminalité ; curieusement aucune association n’a contesté les statistiques officielles de police ou d’établissements pénitenciers qui ont donné indirectement raison à EZ.
Oui, EZ semble avoir franchi la ligne blanche récemment. Sa naïveté de croire à la liberté d’expression (ou son égo ?) s’est heurtée à une chasse aux sorcières qui ne fait que commencer depuis le basculement de la France à gauche. Le pion de l'échiquier se trouve à la tête bicéphale de la présidence.

Écrit par : Aurélien | 28/05/2012

Il avait des chroniques trop dérangeante, ou pas assez d'ami dans le nouveau gouvernement.

Écrit par : bol chantant | 28/05/2012

Mercredi, dans sa chronique sur RTL, Eric Zemmour s’en était pris à Christiane Taubira, fustigeant sa volonté de faire voter rapidement une nouvelle loi réprimant le harcèlement sexuel et disant son intention de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs.

« En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais », avait dit Eric Zemmour. « Les femmes votent majoritairement à gauche depuis 1981, et dans les banlieues, Hollande a réalisé des scores de dictateur africain », disait également le polémiste.

Il a aussi reproché à la garde des Sceaux de se montrer « douce et compatissante, compréhensive », comme « une maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois ».

Certains monarques de la gauche française ne tolère aucune critique, d'ailleurs cela se confirme également sur les blogs TDG, aller contredire un de ces petits roitelet ou roitelette de gauche sur l'un de nos blog, vous verrez, c'est l'exclusion assurée, car il ne faut surtout jamais démontré qu'il puisse y avoir d'autres opinions !!

Écrit par : Corto | 28/05/2012

Effectivement, si la nouvelle est confirmée c'est terriblement choquant, mais cela correspondrait pleinement au vrai visage de la gauche.

Eric Zemmour est quelqu'un que j'apprécie énormément et qui est un des rares journalistes de droite en France, car il faut le dire et le répéter: 80% des journalistes sont de gauche (merci la pensée unique).
Voci deux documents qui le montre.
http://www.dailymotion.com/video/xaxtmn_eric-zemmour-80-des-journalistes-so_news
et
http://larbincretin.com/qui-vote-pour-qui-dans-les-ecoles-de-journalisme-francaises/

Dans le même ordre d'idée Tamedia veut imposer la fin de l'anonymat pour les commentaires d'articles par les lecteurs sur le site internet. Comment peut-on laisser faire Tamedia sachant que cela tuera la diversité d'opinion et ramènera tout à la bienpensance?

Écrit par : anonyme | 28/05/2012

Les commentaires sont fermés.