27/11/2012

Une grève indécente et malvenue

 
Sur le vif - Mardi 27.11.12 - 09.21h
 
 
Totalement indécentes, les annonces de boycott de la fête de l'Escalade par certains profs du C.O. Idem, la grève annoncée pour toute la fonction publique, le 6 décembre. Ceux qui travaillent dans le privé, notamment les indépendants, les petits entrepreneurs, ceux pour qui aucun salaire n'est assuré de tomber à la fin du mois, ceux qui peuvent se retrouver sans rien d'un jour à l'autre, parce qu'ils ne peuvent même pas cotiser au chômage, ceux qui payent l'AVS complète, ceux qui ne peuvent prendre de prévoyance professionnelle qu'à bien plaire, ceux qui craignent de tomber malades, apprécieront les réflexes d'enfants gâtés de certains fonctionnaires.


Oui, il faut couper. Oui. il faut espérer que ceux qui nous promettaient ces coupes tiendront parole, et ne craqueront pas sous la peur de déplaire à la partie fonctionnaire de leur électorat. Oui, il faut des signaux très clairs, et pas seulement la somme de coupes minimes que nous esquisse le Dr Unger.


Oui, la fonction publique genevoise doit comprendre que dans la situation extraordinairement difficile dans laquelle nous entrons, avec l'affaire de leurs caisses de pensions à eux à renflouer (par tous les contribuables!), elle est vraiment très malvenue, avec le confort salarial et la sécurité de l'emploi qui est la sienne, de descendre dans la rue.


N'ayant à me faire élire ni réélire, je ne crains pas, pour ma part, de dire cela. C'est d'ailleurs exactement ce que les élus vous disent devant un verre, n'osant hélas pas le répéter en public.
 
 
Pascal Décaillet
 
 

09:21 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

La majorité des fonctionnaires qui ne feront pas grève (et ne l'ont jamais faite), ne soutiennent absolument pas ces profs (pardon ces grévistes...), et sont non seulement conscients de leur situation plutot privilégiée mais aussi des efforts qu'il leur est demandé et qui sont nécessaires.

Ces grévistes ne vont réussir qu'à convaincre définitivement les indécis d'aujourd'hui à devenir des partisans du référendum pour qui cet accord sur les caisses de pensions pbulique est bien trop... généreux (il n'y a guère que le SSP et sa poignée de fonctionnaires extremistes et aveugles pour ne pas s'en rendre compte)

Ca aussi, cela doit etre dit et souligné... Ce sont une (ultra)minorité de fonctionnaires qui feront grève et qui se refusent à voir certaines réalités et évidences d'aujourd'hui.

Écrit par : Pierre Roche | 27/11/2012

Monsieur Decaillet,

Les fonctionnaires ont aussi des charges à payer qui augmentent chaque année et parce que nous travaillons dans le public, nous n'avons pas le droit de nous plaindre. Or, l'année dernière mes charges ont augmenté, mais pas mon salaire (annuité bloquée) et j'ai 2 enfants à charge. La crèche a augmenté, les prix de consommation ont augmenté et tout le reste avec... Et l'année prochaine à nouveau... non ce n'est pas juste !

Je vous invite à venir bosser à l'état, pour ma part, je mange sur ma place de travail devant l'écran, car j'ai énormément de travail ! Vous ne faites que critiquer, vous ne faites que nous traiter d'enfants gâtés, alors qu'il sied de constater que vous n'avez aucune idée sur quoi vous critiquez !

C'est triste...


N'oubliez pas une chose, les fonctionnaires sont aussi des contribuables !

Écrit par : Bosseur | 27/11/2012

Jamais le bon moment de faire la grève pour la fonction publique. Toujours ce même argument de regarder du côté du privé en se concentrant particulierement sur les secteurs les moins bien lotis et ne pas se plaindre sous la menace de subir le même sort. Bref une comparaison vers le bas pour un nivellement social vers le bas.

Écrit par : Sega | 27/11/2012

la vérité n'est pas bonne à entendre .


merci à vous d'oser Mr Décaillet.

Écrit par : deleze c. | 27/11/2012

Cher Monsieur Décaillet,

Si je vous suis, il ne faudrait pas se plaindre ou lutter pour ses droits quand il y a des personnes encore plus défavorisées que vous.
Si on va par là, les lcoataires n'ont pas à se plaindre, parce que leur situation est bien plus avantageuse que celle des sans-abris. Les européens n'auraient pas non plus à se plaindre, parce qu'il vaut toujours mieux vivre en Grèce qu'en République "démocratique" du Congo.

Vous oubliez également de mentionner que les fonctionnaires sont loin d'être les seuls perdants des coupes budgétaires. Ces coupes impliquent aussi une baisse (qualitative ou quantitative) des prestations de l'Etat; cela affecte donc, indirectement, le revenu de chacun. Des économistes comme Stiglitz ont notamment souligné l'importance de prendre en compte les prestations fournies par l'Etat dans le revenu moyen. Quand ces prestations baissent, cela équivaut à une baisse du revenu de tous les citoyens.
L'attitude qui consiste à penser les débats autour des dépenses publiques en termes d'opposition entre salariés du privé et salariés du public est donc largement dépassée.

A titre personnel, je ne suis pas opposée à cette réforme ; je l'estime même plutôt souhaitable. Mais affirmer que le fait de défendre l'avis contraire est "indécent", voilà qui est indigne d'un démocrate tel que vous.

Écrit par : Laura | 27/11/2012

"Totalement indécentes, les annonces de boycott de la fête de l'Escalade par certains profs du C.O."

Quels mots utiliser lorsqu'il y aura vraiment quelque chose de grave ?
Je suis surprise du ton dramatique concernant la fête de l'Escalade scolaire.

Comme s'il s'agissait d'un crime majeur !

Il est de bon ton de tancer les jeunes qui ne pensent qu'à s'amuser et voilà qu'ils deviennent les innocentes victimes de profs qui les privent d'une après-midi d'activités non-scolaires. Et la disco ? Indécent ...

Écrit par : Calendula | 27/11/2012

Vous qui savez tout et qui osez tout, M. Descaillet, je vous conseille de venir passer une semaine dans un service de l'Etat, par exemple avec:
- un(e) éducateur(trice) dans un centre médico-pédagogique qui s'occupe d'enfants psychotiques
- un(e) infirmier(e) aux urgences des HUG
- un(e) assistant(e) social au SMPI
- un(e)policier(e) dans la rue
- un(e) enseignant(e) dans une 1ère primaire,
- un(e) aide soignant(e) dans un EMS, etc.

Vous constaterez alors, comme nous, que les prestations diminuent, et qu'il est de notre devoir et de notre responsabilité de professionnels de tirer la sonnette d'alarme!

Pour votre gouverne,il existe des bas salaires à l'Etat et la sécurité de l'emploi fait partie de la légende car elle n'est plus garantie aujourd'hui!!!

Ce n'est pas en culpabilisant une partie des travailleurs, qui en plus sont au service de la population, que la société dans laquelle nous vivons sera plus juste et plus humaine.

CE QUI EST VRAIMENT INDECENT c'est la proposition de P. Weiss d'augmenter la taxe de 25 .- pour tous. C'est aussi et surtout pour cela que nous serons dans la rue le 29 novembre, le 6 et le 13 décembre !!!! et je sais que nous serons très nombreux et qu'une bonne partie de la population nous soutien car contrairement à vous, elle sait que c'est aussi et surtout par respect pour elle que nous nous battons.

Plus la fonction publique est attaquée, plus le secteur privé subira des difficultés lui aussi!

PS1: que le conseil d'Etat annonce aujourd'hui même que certains administrateurs des régies publiques vont voir leurs salaires augmenter, ça, ça ne vous choque pas ? N'est-ce pas indécent d'augmenter les hauts salaires, à l'heure ou vous parlez de sacrifices nécessaire ?

PS2: Les élus avec lesquels moi je bois des verres trouvent au contraire, légitime et tout à fait honorable le combat que mènent les fonctionnaires avec le cartel et le SSP !!! Comme quoi ...

Écrit par : Manu B. | 27/11/2012

M. Décaillet,

Très bien pensé.

Très bien écrit.

Au vu de plusieurs réactions, tellement pas politiquement correct et tellement avant-gardiste.

Écrit par : La censure règne en Suisse | 28/11/2012

Avant-gardiste ?

J'ai l'impression de relire le même texte depuis des éternités. Il est totalement orthodoxe.
On sait à l'avance ce qu'on lira dans la presse au sujet de toute contestation issue de la Fonction Publique en général et du corps enseignant en particulier.
Ces privilégiés devraient se taire, ne pas faire de vagues, se contenter de faire ce qu'on leur dit.
Pour l'avant-gardisme, on repassera.

Écrit par : Calendula | 29/11/2012

Pourquoi "indécente"? D'ailleurs, ce n'est même pas une grève, juste le refus de faire du bénévolat. Les profs ne sont pas obligés de faire des heures supplémentaires non payées alors qu'un tiers de leur retraite a été supprimé. Doit-on rappeler que les fonctionnaires ont payé leur part de retraite LPP, mais pas l'Etat qui lui, n'a fait que garantir sans verser sa part pendant des décennies, d'où le gros trou par manque de liquidités, et d'intérêts sur ces liquidités. Les fonctionnaires n'en sont pas responsables mais ils en subissent les conséquences. De même, le PLR voudrait à présent supprimer les annuités des fonctionnaires, alors qu'il refuse que les immeubles commerciaux soient taxés au juste prix, que les indépendants sortent de leur niche fiscale ultra-protégée... Pour moi, c'est cela qui est indécent, de même que le prêt-à-penser anti-fonctionnaire, si banal...

Écrit par : Amélie Roche | 30/11/2012

Si j'ai bien compris vous reprochez aux profs de ne pas donneur leurs cours le 6 décembre, et dans le même temps vous leur reprochez de vouloir donner leurs cours le 13 décembre. C'est parfaitement logique.

Je ne sais pas comment se passe la "fête" de l'escalade dans les cycles d'orientation, mais ce qui se passe dans les collèges... c'est du pur défoulement imbécile. (Qui doit coûter cher en nettoyages, vous qui êtes si sensible aux dépenses de l'Etat.) Et vous osez soutenir de pareils comportements, c'est effectivement indécent.

Écrit par : Justin | 30/11/2012

A Bosseur et ManuB,
Dans la vie il y a deux catégories d'employés : les productifs actifs dans le privé et les improductifs qui sont fonctionnaires. Les productifs payent leurs impôts et ces ponctions servent à payer les fonctionnaires. Les productifs payent également vos caisses de retraites puisque une partie est prise dans la poche des productifs, le solde dans la poche des fonctionnaires qui sont entièrement payés par les productifs ! Donc, les fonctionnaires sont entièrement à la charge des productifs du privé et sont donc des assistés jusqu'à la fin de leur vie ! Par chance, pour eux, nous avons besoin de fonctionnaires mais il y en a beaucoup trop. Genève compte la moitié d'habitants que Zurich mais le double de fonctionnaires ! Cherchez l'erreur !

Écrit par : Octave Vairgebel | 30/11/2012

" mais pas mon salaire (annuité bloquée)"

Que vous ne divulguez pas....

"un(e)policier(e) dans la rue"

qui court après les contraventions au lieu des malfrats?

Manu, pour les autres exemples il y a à boire et à manger.

Merci, Mr Decaillet de dire à haute voix ce que les élus pensent.

Écrit par : jamaiscontents | 30/11/2012

Les commentaires sont fermés.