06/01/2013

Coire-Paris, aller simple

 

Sur le vif - Dimanche des Rois - 06.01.13 - 14.34h

 

Ne serait-il pas plus simple, après réflexion, que Mme Widmer-Schlumpf devienne directement ministre de la République française ? Au moins, les choses seraient claires. La verticalité de l'allégeance, sans ambiguïté. Ca nous éviterait toutes sortes de malentendus. La vie parisienne, et pourquoi pas au sens d'Offenbach, ferait du bien à la Grisonne. Elle pourrait initier nos amis jacobins à la complexité des Ligues Grises, à côté desquelles celles de la regrettée Maison de Guise font figures de paisibles clubs de pétanque. En échange, juste du bout des lèvres, quelques menus cours de français, oh trois fois rien, juste apprendre les mots fidélité, loyauté, lire un peu Verlaine, tiens disons Sagesse. Que du bonheur.

 

Pascal Décaillet

 

14:34 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Ce serait simple dans d'autres cas aussi...

Écrit par : Grégoire Barbey | 06/01/2013

Tout ce résultat est malheureusement dû à une seule chose, la plus petite et la plus basse en politique, la jalousie personnelle des médiocres.

La liste est connue comme son leader, le valaisan, le toto g'nevois, l'hirsute lausannois, sans compter l'hidalgo argentin en opération de charme par un tango endiablé pour faire tourner les têtes des bourgeoises de l'assemblée fédérale qui rêvaient de s'encanailler sans trop de risque et ont fait basculer leurs reins en même temps que la majorité.

Vous voyer après Offenbach, Dumas!

Mais nous pouvons bien nous agiter autant que nous voudrons, la politique suisse actuelle est d'un tel niveau de médiocrité.

Le pire est qu'il n'y a aucune relève valable à l'horizon, les plus jeunes sont nés pour faire de la politique la cuillère en argent dans la bouche et ont, au mieux, fait leurs classes dans des placards dorés généreusement remplis par leur parrains politiques déjà en place.

Si vous faites le tour de la relève qui nous arrive, aucun n'a d'autre expérience que des postes dans les administrations publiques et sont PS/VERTS/PDC ou ils viennent des entreprises de papa, de tonton ou de tantine et sont PLR.

Le magnifique idéal de politiciens de milice n'est plus qu'un songe romantique d'une nuit d'été.

Il n'y a plus que des politiciens alimentaires et ceux qui ne le sont pas sont des sous-marins de grands lobbies.

La décision du TF, tombée ce soir aux nouvelles, qui permet aux pharmas suisses de continuer à surfacturer ses produits dans le marché suisse est une autre belle démonstration de la pieuvre, non pas napolitaine mais zuricho-baloise, qui enserre l'ensemble de la classe politique suisse et qui étend ses tentacules jusqu'au système judiciaire.

Alors OUI vous avez raison, la dame de Coire est désespérante de nullité mais il ne faut pas oublier qu'elle est là par la grâce du centre, ceux-là même qui font avaler tant de couleuvres au peuple suisse en changeant de bord à chaque changement de vent. En profitant de toutes les risées, ils font celle de la Suisse sur le plan international.

Mais il n'y a plus de Winkelried dans la Suisse moderne. Son peuple est devenu gras, lourd, sans tripes et sans courage. Il est trop bien gavé pour se révolter et n'a, en fait, que le gouvernement que sa désespérante mollesse appelle!

Le même mal affecte tous les partis, c'est consternant!

Merci quand même pour le coup de gueule!

Écrit par : Dominique Vergas | 06/01/2013

Les commentaires sont fermés.