24/02/2013

Augias.com, ou le Maudet dimanche

 

Sur le vif - Dimanche 24.02.13 - 14.22h

 

Incroyable Maudet ! Il est quand même très fort. Dans l'affaire de la sécurité informatique de l'Etat, révélée fin janvier par le Matin dimanche, et sur laquelle nous l'avions longuement reçu à Genève à chaud, il réussit à apparaître aujourd'hui, non comme celui chez qui les choses vont mal (ne serait-ce que comme légataire de ses encombrants prédécesseurs), mais comme le grand nettoyeur des Ecuries d'Augias. En page 6 du Matin dimanche d'aujourd'hui. Où on ne peut d'ailleurs pas dire qu'il soit particulièrement rudoyé dans les questions.



C'est le génie de Maudet.com. Qu'il écope d'une affaire, il retourne avec brio le fardeau de la responsabilité. Ainsi, dès aujourd'hui, pour l'ensemble du lectorat de la Suisse romande, le jeune ministre donne l'impression d'avoir initié une lutte sans merci pour une meilleure sécurité des données. Alors qu'en fait, il gère dans la tourmente les cadavres qui tombent des placards, chaque fois que d'aventure, il a le loisir d'en ouvrir un.


Pierre Maudet a tout compris de l'art de la communication en politique. Il n'y a nul reproche à lui adresser. Il a bien raison. C'est aux autres de se mettre à son niveau.

 

Mieux: si vous prenez cette fameuse page 6 du Matin dimanche d'aujourd'hui, vous la retournez, vous tombez sur la page 5. Avec une grande photo de... Pierre Maudet, place du Midi à Sion, à côté de Christian Varone. Dans ces conditions d'extatique ubiquité, ne serait-il pas plus simple d'appeler ce journal "Le Maudet dimanche" ?

 

 

Pascal Décaillet

 

 

14:22 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

je crois que la baudruche Maudet, qui n'a jamais vraiment travaillé de sa vie, se dégonflera vite fait d'ici l'automne prochain à l'épreuve de la gestion réelle d'un département et pas dans la seule incantation des mesures proposées.

Rappelons-nous que M. Sarkosy, en France, a beaucoup annoncé et peu effectué. Cette non transplantation dans le réel de ses propositions, nonobstant un nombre énorme de lois nouvelles ou revisées, mais non appliquées, a contribué fortement à sa non-réélection.

M. Maudet devrait en prendre de la graine, car dans quelques mois, il ne pourra plus rejeter la faute sur la ministre responsable précédente, sous peine de perte de la majorité de droite, désirée par tous ceux qui refusent le chemin vers la faillite à la française proposée par les gauches genevoises.

Mais sa réélection passe avant tout à ses propres yeux, raison pour laquelle, de droite, je ne voterai pas pour ce saltimbanque.

à bon entendeur et liseur, salut!!

Écrit par : simonius | 27/02/2013

Les commentaires sont fermés.