24/03/2013

Zizous.com

 

Sur le vif - Dimanche 24.03.13 - 16.15h

 

Pierre Maudet, c’est connu, est un génie de la politique. Mais sa première qualité, au-delà du savoir-faire, c’est le faire-savoir. Là, le mot « génie » apparaît comme trop frêle, timide, freluquet, pour qualifier la capacité du grand homme, futur conseiller fédéral, futur commissaire européen (l’UE aura disparu, mais ça n’est pas grave), futur Pie XIII. Oui, Pierre le Grand est avant tout un communicateur. Au point que certains esprits chagrins – dont j’aimerais dire ici toute la sottise – prétendent qu’au fond, il ne serait que cela.

 

Exemple : Mme Bonfanti, cheffe de la Police genevoise, devait annoncer demain de prétendues bonnes nouvelles sur les zizous des Pâquis, ces charmants multirécidivistes, originaires du Maghreb, spécialistes du commerce de la drogue. Ils seraient en diminution. J’utilise à dessein le conditionnel, disposant de pas mal d’informations des milieux policiers, qui font état d’une simple émigration du quartier des Pâquis vers la gare, Plainpalais ou même la région de Chêne. Mais enfin, la nouvelle – même très relative – d’une amélioration dans un quartier dont cette population pourrit la vie depuis des décennies, est toujours bonne à donner.

 

Surtout en année électorale. Au point que la laisser délivrer, cette nouvelle, par une simple cheffe de la Police, laquelle mouille le maillot sur le terrain jour et nuit et mérite notre reconnaissance (ndlr), à six mois des élections, relèverait du plus pur gâchis. Alors, ce matin, comme par hasard, elle paraît dans les augustes colonnes du grand journal orangé dominical de Suisse romande. 

 

Laisser donner les nouvelles à Mme Bonfanti – ou d’autres hauts fonctionnaires, par exemple dans le domaine carcéral – ça va lorsque les choses vont mal. Lorsqu’il s’agit de redorer le blason, le ministre est disponible. Sic transit gloria mundi. Et bons Rameaux à tous.

 

Pascal Décaillet

 

16:15 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Vous semblez découvrir seulement à présent le côté bling-bling et communicateur de Pierre le Petit... Bof... Mais bon, un dimenche comme aujourd'hui, c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Malheureusement, PlP sera réélu, et il continuera à nous rabattre les oreilles des succès qu'il aura détournés d'autres de longues années encore.

Mais au fond, tant qu'il y aura des journalistes pour parler de lui, il ne se privera pas... La solution serait-elle un silence d'or auto-imposé?

Écrit par : Déblogueur | 24/03/2013

Il faut surtout constater deux choses:
1) Maudet communique ET agit, Rochat ne faisait ni l'un ni l'autre. En plus c'est une baleine tueuse, elle démolit toute femme au potentiel dangereux qui se trouve dans son environnement. Les promotions qu'elle fait ne sont que des alibis. Sur le plan de l'action elle laisse pisser ce qui est logique comme femme d'urologue.

2) Le deal entre Maudet et Jornot fonctionne mais notre problème reste fédéral puisque l'autonomie d'action du canton est plus que limitée. Si on veut réellement dissuader le trafic il faut renvoyer à l'Albanie ses ressortissants dealer, et il y en a plus que d'africains. En parallèle, réalisons ce centre d'internement administratif et mettons y ceux qui l'est possible d'y mettre pour la durée la plus longue possible. L'alternative est que Burkalter délaisse les petits fours quelques temps, se mette au boulot, et entreprenne un vrai travail de fond sur les accords de réadmission. Là on verra une différence.

solution joker, faire comme les Valaisans élire un UDC + 1 MCG cet automne et virer cette gauche caviar qui blablate et s'engraisse dans le fromage mais ne fait rien d'autre sur le fond que de protéger les fonctionnaires (leur première source électorale)

Écrit par : Dominique Vergas | 25/03/2013

Les commentaires sont fermés.