21/04/2013

L'être et le sourire

 

Sur le vif - Dimanche 21.04.13 - 15.32h

 

Qu'une campagne politique doive être de terrain et de proximité, j'en conviens. Qu'il faille serrer des milliers de mains, j'en conviens. Qu'il faille se montrer partout, j'en conviens. Mais quand je vois, chez certains, cette seule extase de la présence, toujours souriant, à n'importe quel endroit où quelque chose se passe, oui cette greffe toujours renouvelée sur l'événementiel, je me dis que, peut-être, on aimerait en savoir un peu plus sur l'idéologie du candidat, ses combats, ses priorités, sa vision, son ambition républicaine. Parce que juste "être là", souriant, moi électeur, ça ne me suffit pas.

 

Pascal Décaillet

 

15:32 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

oui, il n'y a pas beaucoup qui ont " la prétention de ne pas plaîre à tout le monde (Sacha Guitry).

Écrit par : Ludwig Muller | 21/04/2013

Tu parles sûrement de SDB.

Écrit par : Grégoire Barbey | 21/04/2013

Vous ne pensez pas à certain marathonien cosmopolite, tout de même ?

Écrit par : Eugen Billard | 21/04/2013

Je partage totalement ce point de vue mais je vous invite, journalistes en général, à vous poser la question de savoir si vous n'êtes pas à l'origine de ce manque de contenu. De densité comme vous aimez à dire.

Il y a des politiciens qui ne sont jamais mis en valeur mais qui ont des choses très intéressantes et pertinente à nous dire. Malheureusement il sont moins roublards que d'autres et donc peu médiatisés.

Vous aviez un formidable outil pour cela qui était votre émission sur Radio-Cité le matin tôt. Nous y avons fait de sacré découvertes sur un ton très différent. C'est d'ailleurs chez vous que nous en avons le plus appris sur les travaux de constituante. Le dénigrement de vos collègues a été une lourde erreur puisque cette nouvelle constitution sera en vigueur dans un peu plus d'un mois!

Gardez votre ton et votre façon de faire ce métier, ajoutez-y des invités qui ne sont pas nécessairement les plus visibles mais qui offrent de bonnes réflexions de fond et vous aurez le résultat dont vous déplorez l'absence!

La politique n'est en fait que le miroir de la société dont elle s'occupe, la presse aussi!

Écrit par : Dominique Vergas | 22/04/2013

Pas facile de rester soi-même dans une campagne électorale.Je choisis pourtant d'aller dans ce sens et de ne pas me forcer à ce qui n'est pas dans ma personnalité. Vous ne me verrez pas au matches de foot ou de hockey,même si c'est anti-électoraliste, ce n'est pas ma tasse de thé; j'ai beaucoup d'amis qui adorent ça, tant mieux pour eux. Pas honnête à mes yeux de jouer la comédie pour attirer des voix.Incompatibilité avec la droiture qu'on exige ensuite de la fonction.

Écrit par : Leyvraz Eric | 22/04/2013

Les commentaires sont fermés.