21/07/2013

Matin dimanche: la leçon de Régis Debray

200full-.jpg 

Sur le vif - Dimanche 21.07.13 - 09.50h

 

Magnifique interview de Régis Debray dans le Matin dimanche. Appel à la mémoire et à la connaissance du passé. Non pour se figer. Mais justement pour avancer. Rejet du jeunisme. Pas rejet des jeunes: rejet du jeunisme !



J'ai maintes fois interviewé Régis Debray, dont une fois, mémorable, en public au Salon du Livre, en pleine guerre des Balkans. Il appelait - comme son intervieweur - à ne pas diaboliser les Serbes, considérer l'Histoire de la région, sur plusieurs siècles, avant de juger. Je m'attendais à une salle hostile. Beaucoup furent finalement conquis par la rigueur de l'analyse. Il y eut même un épisode un peu fou, romanesque, surgissant, avec l'un des plus grands éditeurs que la Suisse ait jamais connus, d'origine serbe. Et qui portait le même prénom que Lénine.

 


En attendant, précipitez-vous sur les pages 13 et 14 du Matin dimanche. L'interview est de Christine Salvadé. Et faisons-nous à l'idée, puisqu'il le faut, que la presse orangée est aussi riche et surprenante le dimanche qu'elle est dévastée par le vide en semaine.

 

Pascal Décaillet

 

09:50 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

J'y étais! Ce fut un grand moment. Peu après, l'éditeur serbe en question, dont je suis en train d'écrire la biographie, cassa la figure à un écrivain romand spécialiste des sarcasmes. Mémorable aussi!

Écrit par : Jmo | 21/07/2013

En effet, excellent interview, dont j'ai retenu que le meilleur âge était celui où l'on n'avait plus peur de dire ce que l'on pensait...
Bon été et amitié !

Écrit par : meissner | 21/07/2013

Régis Debray a frôlé la mort par idéal et non par fanatisme. Il sait ce que veut dire lutter pour une cause noble et juste. Beaucoup peuvent le critiquer pour sa position anti-impérialiste américaine et son soutien au Che. Pourtant il possède une clarté d'esprit et une honnêteté intellectuelle que l'on trouve de moins en moins dans les médias. En plus, il sait se dénigrer lui-même. C'est un signe d'humour qui ne trompe pas. Il est un homme qui voit loin. Hélas, notre société moutonnière vit de son matérialisme. La caravane publicitaire passe et les chiens révolutionnaires aboient pour des prunes...ou un pruneau prit dans la tête... C'est comme vous voudrez. Merci de votre réaction sur cet interview que j'ai aussi trouvé de grand intérêt...pour les esseulés que nous sommes...

Écrit par : pachakmac | 22/07/2013

Régis Debray est non seulement un analyste d'une rare pertinence mais c'est surtout une fine plume qui sait exprimer, de façon déterminante, des opinions minoritaires qui, par la force des choses, deviennent majoritaires et difficilement contestable.

Il avait un compagnon de pensée, à la critique impitoyable, et re-lecteur sans concession, qui l'admirait, François Mitterrand.
C'est assez rare pour être souligné. Que l'on aime ou pas le défunt président ce fut, avec De Gaulle, le seul vrai Homme d'Etat de la Ve république. Régis Debray en est l'un des meilleurs penseurs politique.

Écrit par : Patrick Dimier | 23/07/2013

«la presse orangée est aussi riche et surprenante le dimanche qu'elle est dévastée par le vide en semaine»

Surtout ce matin elle est même grotesque avec ce gros titre «il s'est pendu» pour annoncer le geste tragique du patron de Swisscom.

M. Décaillet, vous qui donnez des cours à ces scribouillards, vous ne pourriez pas aussi leur donner quelques coups de pied au (...) à ces gaillards !

Écrit par : petard | 24/07/2013

On se réjouit donc de voir arriver à l'âge de la retraite un certain nombre de scribouillards et autres politiciens qui, actuellement, par électoralisme ou/et carriérisme , nous assènent des vérités très conformistes et politiquement correctes...Peut-être enfin nous diront-ils alors le fond de leurs pensées réelles

Écrit par : Marie-France | 30/07/2013

Matin dimanche: la leçon de Régis Debray : Liberté Gracias por compartir con todos nosotros toda esta practica información. Con estos granitos de arena hacemos màs grande la montaña Internet. Enhorabuena por este blog.

Écrit par : trabajos verticales | 05/08/2013

Les commentaires sont fermés.