01/09/2013

Religions : douceur et respect

 
Sur le vif - Dimanche 01.09.13 - 21.28h

 
J'ai voté contre l'initiative sur les minarets, qui m'avait littéralement exaspéré, et m'exaspère encore. Bien entendu, je respecte néanmoins le vote du souverain, c'est en ordre.


Mais je tiens à dire ici que je ne supporte pas la manière dont certains, dans ce pays, parlent de l'Islam. Ils n'y connaissent strictement rien, confondent tout, Islam en tant que tel et intégrisme, comme si on ramenait le message chrétien à Ecône. Ou le judaïsme à certains ultra-orthodoxes.


Catholique, j'ai eu très tôt une culture religieuse par un homme d'exception, le Père Collomb. Un prêtre catholique, disparu beaucoup trop tôt, qui nous initiait, entre 1965 et 1969, à l'ensemble des religions du monde. Eh bien cet homme n'a JAMAIS eu, sur d'autres religions ou mouvements spirituels que le christianisme, pas plus d'ailleurs que l'athéisme ou l'agnosticisme, le moindre mot de dévalorisation. Bien au contraire, il nous initiait FACTUELLEMENT à Moïse, Mahomet ou Bouddha avec une infinie douceur et un infini respect. Il était d'une pluralité cosmique. Il ne se passe pas un jour sans que je ne pense à lui.


Cette nécessité de douceur et de paix, je l'ai trouvée dans le texte de la motion de Guy Mettan, qui appelle à "une laïcité qui protège les religions, plutôt que de les opprimer". Sa lecture va faire enrager les ultra-laïcards du parti radical et de certaines associations autoproclamées, et jusqu'au cabinet noir de certains ministres, mais elle est juste et sage. Je soutiens cette motion, qui appelle à un "code de bonne conduite" et n'allume pas immédiatement d'inutiles incendies, dès qu'on parle de voile. Ou de kippa. Ou de croix.


Ne créons pas des problèmes là où il n'y en a pas. Genève se porte très bien sur la question de la coexistence des religions. Respectons ce fragile équilibre. Et renseignons-nous un peu sur les religions, les courants spirituels, leur Histoire. Avant de déterrer des haches de guerre.
 
 
Pascal Décaillet
 
 

21:28 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (35) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Sans aucun sentiment de culpabilité, j'aime et je m'engage pour une laïcité des institutions et de notre quotidien, sous toutes ses formes.

Je ne me reconnais pas dans votre description "lapidaire"

Confusion, méconnaissance... je ne m'autoproclame en rien.

Il est vrai que certains entretiennent la confusion depuis des lustres. Monsieur Bossuet (1627-1704), par exemple, lorsqu'il écrivait :

« L’islam ! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »

Je ne soutiendrai pas la motion de Monsieur Metan.

Écrit par : Patrick Lussi | 01/09/2013

Un très chaud merci pour votre témoignage très vibrant et très ouvert à tout être humain.
Je vous appuie totalement quand vous avancez que nous n'avons pas à créer des problèmes là où il n'y en a pas. Qu'il y ait des frottements de part et d'autre, cela existe pour tous les thèmes qui touchent profondément l'être humain. Il n'est nul besoin d'inscrire dans la Constitution des lois à ce sujet!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 01/09/2013

L'islam a été inventée par un nationaliste arabe excédé des monothéistes juifs et chrétiens. Il s'est trouvé un dieu parlant arabe qui lui a certifié être le dernier et ultime prophète, et ses révélations sont intouchables. Quiconque voudra modifier une virgule du coran sera tué, et donc les chrétiens et les juifs seront à jamais considérés comme des êtres inférieurs, qui n'ont pas la bonne foi. Les gens sans dieu ne méritent absolument aucune considération, leur vie n'a pas de poids.
"Ils n'y connaissent strictement rien, confondent tout, Islam en tant que tel et intégrisme, comme si on ramenait le message chrétien à Ecône". Il se trouve que dans l'islam, ceux qui correspondent à ceux d'Ecône tiennent le haut du pavé et évoluent comme des poissons dans l'eau dans les peuples musulmans.

Écrit par : Géo | 01/09/2013

"Genève se porte très bien sur la question de la coexistence des religions"

Lisez-vous les dépôts nauséabonds de Hani Ramadan? Il incarne précisément l'intolérance irrédentisme d'une faction, certes, de la communauté musulmane de Genève, mais tous les autres? Où sont-ils, où sont-elles? Leur silence n'est même plus assourdissant, c'est le vide sidéral, intégral.

Dans "douceur et respect", il devrait aussi y avoir un forme de réciprocité... Donner à ceux qui n'appartiennent pas à notre courant de pensée ou de croyance le bénéfice du doute...

Rien de tout cela chez Ramadan et ses comparses qui, comme "Geo" le dit si bien, "tiennent le haut du pavé"... Peut-être qu'à force de tout leur donner, ils finiront par tout nous prendre: notre liberté de croire ou pas, nos valeurs, notre démocratie... Il serait naïf de concevoir cela autrement.

Écrit par : Déblogueur | 02/09/2013

"Catholique, j'ai eu très tôt une culture religieuse par un homme d'exception, le Père Collomb. Un prêtre catholique, disparu beaucoup trop tôt, qui nous initiait, entre 1965 et 1969, à l'ensemble des religions du monde."

Je n'ai jamais été initié à aucune religion et je ne m'en porte pas plus mal pour autant. En revanche, mes parents m'ont inculqué la religion du respect d'autrui ce qui, à mon sens, vaut bien l'enseignement de tous les prêtres de la création. Cela dit, l’un n’empêche pas l’autre.

"Et renseignons-nous un peu sur les religions, les courants spirituels, leur Histoire."

Eventuellement mais je n'en vois aucune nécessité. Je ne conseille à aucun religieux de se documenter sur tel ou tel autre sujet dans le but de mieux me comprendre, non ? La religion ne doit présenter aucun problème à personne du moment qu'elle est hermétiquement confinée à la sphère privée et que tout prosélytisme est sévèrement réprimé, sans laxisme ni aucune tolérance car c'est bien lui le vecteur du cancer.

Je comprends bien le sens louable de votre billet mais, excusez moi par avance, je crois que vous vous égarez sur la nature du mal auquel vous semblez faire allusion en ce sens que, in fine, vous ne faites que formuler le mantra journalistique exaspérant de suffisance : pas d'amalgame.

Le problème n'est pas le possible amalgame qui, le cas échéant, n'en est que la conséquence naturelle et vous le savez parfaitement. Une solution pérenne pourra être apportée à la société dès lors que les politiques / communicants seront prêts à appeler un chat un chat. La société est prête, elle l'à déjà prouvé et ne demande que cela mais, à continuer à tourner autour du pot comme ils le font, ces politiques / communicants devront seuls être tenus pour globalement responsables si d'aventure des haches de guerre venaient à être déterrées car elles ne manqueront pas de l’être ici et là.

Écrit par : Giona | 02/09/2013

Certains (Grégoire Barbey, par exemple) me considèrent comme un "islamophobe".
Il n'en est rien.
D'ailleurs Hafid Ouardiri peut témoigner de mon engagement.
J'ai fréquenté la Mosquée du Petit-Saconnex pendant un an, pour étudier le Coran et la langue arabe.

http://www.mosque.ch/

Ce ne sont pas mes articles, sur mes deux blogs, ouverts sur la plateforme de la TdG, depuis 2008, encore moins mes échanges avec Hani Ramadan (commentaires sur son blog), ni même mes commentaires sur mon profil Facebook, qui peuvent démontrer cette accusation d' "islamophobie".

Je suis peut-être "islamovigilant", terme inventé par l'excellent Alain Jean-Mairet, qui eut un temps son propre blog à la TdG, tout comme Sami Aldeeb.

Alain Jean-Mairet ( http://www.precaution.ch )

Sami Aldeeb ( http://www.sami-aldeeb.com )

Il est tout à fait exact, mes connaissances de l'Islam sont bien moindres que celles de ces deux excellents connaisseurs de la question.

Toutefois, je peut me permettre d'affirmer en toute connaissance de cause que l'Islam n'est, ne fut et ne sera jamais une religion de "Paix et d'Amour".

Avant même d'aller m'instruire dans l'école roumaine sous Ceausescu, je savais lire et écrire et donc j'ai lu quelques livres sur le polythéisme grec.

Je me suis toujours posé la question à savoir pourquoi les Grecs, conquérants ô combien illustres dans l'Histoire du Monde et particulièrement de l'Europe, ont-ils abandonnés leur religion ?

Les fameux Titans (Coéos, Crios, Chronos, Hypérion, Japet, Océan,), mais aussi les Dieux (Zeus, Poséidon, Héra), ne me sont pas inconnus.

Je peut aussi témoigner de ma connaissance de la culture musulmane, ayant regardé pendant des années (plus de 20) la chaîne télévisuelle MBC ( http://www.mbc.net ).

Je suis donc loin, très loin d'être un "islamophobe".

Au sujet du voila islamique, c'est une invention très récente, ayant visionné des films arabes, plus précisément égyptiens sur cette même chaîne.
Des films des années 50 et 60.

De même, la chanteuse Oum Kalthoum Ibrahim al-Sayyid al-Beltagui, une star dans le monde arabe, ne m'est pas inconnue, ayant à de multiples reprises écouté ses nombreuses chansons sur Youtube.

La confrérie des "Frères Musulmans" est somme toute, une association très récente, qui, elle aussi, ne m'est pas inconnue.
Elle fait partie d'un courant appelé le "Pan-Arabisme".
Je n'ai vraiment aucune peur particulière de l'Islam.

Mais, je connais également le père de la nation turque, Mustafa Kemal Atatürk, inventeur de la laïcité en la République de Turquie, conduite aujourd'hui par Recep Tayyip Erdoğan.

Atatürk déclarait dans son discours :
"Depuis plus de 500 ans, [...] les règles et les théories d'un vieux cheikh arabe et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle.

Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes.
L'Islam, cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies."

http://fr.wikiquote.org/wiki/Mustafa_Kemal_Atat%C3%BCrk

Je vous souhaite bien du plaisir à débattre sur les nombreuses questions que posent l'Islam.

Bien à vous,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/09/2013

M. Décaillet, je ne sais pas quelle histoire des Religions vous avez lue, mais elle n'est pas du tout conforme à celle que vous présentez: la religion de la paix, de la compassion, depuis la nuit des temps représente un pouvoir terrible et guerrier. Elle a toujours été source de conflit, seule ou alliée à l'Etat ou le contraire, elle a engendré des guerres.

Un petit exemple parmi une époque de notre civilisation:

En 533, Justinien, catholique byzantin détruit le royaume Vandale. Les troupes byzantines s'adonnent aux viols et aux massacres. Qu'ils sont doux, ces chrétiens! Gelimer qui n'a pas tout à fait le même Dieu que Justinien,( vaincu doit s'agenouiller devant lui, empereur catholique. Gelimer ôte son manteau de pourpre en signe de soumission et dit:

- Vanité des Vanités, tout est vanité!

Écrit par : Noëlle Ribordy | 02/09/2013

Il ne faut pas créer des problèmes là où il n'y en a pas mais, Pascal Décaillet, vous admettrez qu'en écoutant les nouvelles... nous avons de quoi être effrayés et Géo, commentaire 01/08/2013, n'a pas tort... L'Inquisition n'est plus... nous souhaiterions qu'il en aille de même concernant l'islam (soumission et législation). Ecouter l'Amour, tout au fond de soi-même mériterait question: pourquoi tout au fond, comme caché? Avec réponse suivante: pour être à l'abri des théologiens et faiseurs de dogmes... Mohammed, berger, ne savait ni lire ni écrire. Par conséquent il ne pouvait pas vérifier que ce qui s'écrivait sous sa dictée correspondait à ses propos... Dire qu'il suffirait, désormais, que les trois religions du Livre correspondent à leurs significations respectives: islam, FOI
judaïsme, Espérance, christianisme, CHARITE pour que tout change...
Mais la foi, cheminement personnel, ne peut ni ne doit s'imposer... En cette vie tout change, nous, nos cellules y compris: tout est flux, mouvance... Quelle certitude "ultime" une fois pour toutes? Myriam Belakovsky

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/09/2013

Pour les illuminés d'une religion ceux qui osent les critiquer, quelles que soient leurs crimes, sont toujours plus haïssables, que les autres illuminés.

Écrit par : Mère-Grand | 02/09/2013

J'ose ajouter que les guerres fratricides qui déchirent les Moyen Orient entre Chiites et Sunnites, tous musulmans que je sache, ne font guère étalage de la douceur et de la fraternité toujours prônée par les apologues de cette religion.
Mais je connais déjà la réponse: cela n'a rien à voir avec le véritable Islam et encore moins avec ce qui se passe chez nous.

Écrit par : Mère-Grand | 02/09/2013

@Giona

"Je n'ai jamais été initié à aucune religion et je ne m'en porte pas plus mal pour autant."

Pourtant vos nombreuses interventions ici et par là laissent penser le contraire.

"En revanche, mes parents m'ont inculqué la religion du respect d'autrui ce qui, à mon sens, vaut bien l'enseignement de tous les prêtres de la création."

Même chose.

Écrit par : JK | 02/09/2013

"Pourtant vos nombreuses interventions ici et par là laissent penser le contraire."

Pourquoi ? Parce que je suis pro-israélien ? Parce que je suis pro-sioniste ? Parce que je n'ai strictement aucune sympathie pour la cause dite palestinienne ? Parce que je considère que les concepts de pluriel, de multiculturel et de vivre ensemble sont des escroqueries intellectuelles ?

Si une de ces raisons vous conforte dans votre sentiment c'est que vous êtes, pour le moins, dans l'erreur parce qu'à ma connaissance je n'ai jamais participé à une discussion qui traiterait du dogme d'une religion, et pour cause. En revanche je ne m'interdit pas de formuler une critique à l'encontre de telle ou telle religion quand je considère qu'en son nom il est porté atteinte à mes valeurs et dans ce cas je donne mes raisons, même vertement.

Écrit par : Giona | 02/09/2013

Je constate qu'essayer de comprendre et de connaître les autres religions paraît bien compliqué. La critique stupide et infondée a l'avantage de soustraire son auteur à toute réflexion. C'est, "intellectuellement", plus confortable.

Notre monde d'aujourd'hui a sans doute besoin de nouveaux Père Collomb.

Écrit par : Michel Sommer | 02/09/2013

Voilà que notre pamphlétaire préféré ignore la différence et le but réel entre un minaret et une mosquée. Entre la violence et la tolérance. Les nombreuses réactions sur son blog en sont la preuve. L'erreur est humaine, et le pardon n'a pas de religion.

Écrit par : Henry Rappaz | 02/09/2013

@Giona

"Pourquoi ?"

Cher Giona (ou doit-on vous appeler Jonas du nom français de Giona?), vous savez bien que vos propos ne se limitent pas à une simple sympathie envers Israël, d'autant plus que cela ne saurait justifier en aucun cas même pas une simple antipathie envers les populations dites arabes et non seulement envers les régimes sous lesquels se trouvent ces dernières.

De plus cela va à l'encontre de la religion que vos parents semble-t-il vous ont inculquée. Je peux d'ailleurs vous donner un lien dans lequel on trouve des vos interventions qui vont dans le sens des doutes que je formule à votre égard:

http://palestinesavoirsaverite.blog.tdg.ch/archive/2013/07/31/l-intolerance-israelienne-j-ai-tue-beaucoup-d-arabes-et-il-n.html

Écrit par : JK | 02/09/2013

"Cher Giona (ou doit-on vous appeler Jonas du nom français de Giona?"

Expliquez-moi svp, Cher JK, la pertinence de ce propos dont la subtilité m'échappe.

"vous savez bien que vos propos ne se limitent pas à une simple sympathie envers Israël"

Vous avez raison mais vous n'êtes pas un lecteur assidu car autrement vous auriez su, puisque je l'ai déjà mentionné, qu'il est nulle part question de sympathie mais pire encore, de profonde admiration. Il m'a même fallu en rappeler un à la mesure, lui qui parlait de vénération. Tout de même !

"d'autant plus que cela ne saurait justifier en aucun cas même pas une simple antipathie envers les populations dites arabes et non seulement envers les régimes sous lesquels se trouvent ces dernières."

Là vous êtes partiellement dans le vrai mais les raisons qui me poussent à avoir une profonde admiration à l'égard de l'Etat d'Israël sont totalement indépendantes des raisons pour lesquelles je nourri un mépris absolu à l'encontre de certaines populations, j'ai failli écrire populace, de pays arabes ou bien dites arabes mais il est entier en ce qui concerne les régimes de ces pays arabes, sans exception aucune, sous lesquels se trouvent ces dernières. D'ailleurs, ceci justifie probablement cela.

"De plus cela va à l'encontre de la religion que vos parents semble-t-il vous ont inculquée."

Vous trouvez ? Moi pas. Ils ne m'ont appris à respecter que ce qui est respectable, il m'ont appris à vivre et laisser vivre, il m'ont appris à estimer les gens pour leurs actes. Je peux comprendre que ces pays aient leur culture, leurs us et coutumes propres et leur histoire, que vous puissiez, pour des raisons qui vous appartiennent, y être sensible mais, de grâce, ne me demandez pas de les cautionner et ce d’autant moins quand ils vont à l’encontre de nos valeurs sociétales. Auriez-vous si peu de principes moreaux ?

"Je peux d'ailleurs vous donner un lien dans lequel on trouve des vos interventions qui vont dans le sens des doutes que je formule à votre égard:

http://palestinesavoirsaverite.blog.tdg.ch/archive/2013/07/31/l-intolerance-israelienne-j-ai-tue-beaucoup-d-arabes-et-il-n.html"

Là, je suis en total désaccord avec vous et si je vous concède que l'expression de mon mépris absolu à l'encontre d'antisémites notoires comme le tenancier du blog que vous citez ne laisse, dans le contexte, aucune place au doute, je ne vois pas de quel autre doute mes propos pourraient vous tarauder.

Écrit par : Giona | 02/09/2013

«Religions : douceur et respect»

Vous qui fustigez le "bisounoursisme" à longueur de billets, vous croyez vraiment à ça. Combien êtes-vous? "Combien de divisions", dirait l'autre…

Le sujet religion est très compliqué, ça va du meilleur au pire de chez pire… comment voulez-vous que le lambda s'y retrouve? Tout le monde n'a pas fait St-Michel ou St-Maurice… sans incidents avec de gentils curés.

On le voit bien, même chez les "douceur et respect" les laïcards sont de la crotte. Vous le sous-entendez en hypothétisant: «Sa lecture va faire enrager les ultra-laïcards du parti radical et de certaines associations autoproclamées, et jusqu'au cabinet noir de certains ministres […]».

Et puis, c'est quand-même à partir de certitudes religieuses que sont nés les pro et anti ceci ou cela et les anathèmes-sanctions qui vont avec: "antisémitisme" et "islamophobie", par ex.

Comprenez aussi, qu'au soir de leur vie, certains n'aspirent qu'à la paix des braves... un dernier cigare et un verre d'Angélus (du grand Saint Emilion) en guise d'extrême collation... et n'en ont plus rien à foutre des salamalecs des uns et des autres assaisonnées à la sauce bigote.

Écrit par : petard | 02/09/2013

En me demandant pourquoi tant d'habitants de Suisse se défoulent pareillement sur les islamistes, en s'appuyant sur des idées stéréotypées ou se basant sur quelques faits divers, il m'est venu la réflexion suivante :
Tout mouvement religieux naît dans un contexte ethnique qui a ses us et coutumes. Par conséquent l'expression religieuse sera teintée des caractéristiques de la communauté qui la manifeste.
En Occident, une majorité de personnes s'est détournée de la religion, souvent avec beaucoup de blessures au coeur suite à des abus de toutes sortes, de nombreuses obligations imposées dans la jeunesse et des dogmes qui ne correspondent pas aux élans spirituels intimes.
Au contraire, beaucoup de musulmans affirment fortement leur appartenance à l'Islam, beaucoup prient au vu et su de tout le monde, en pratiquant le Ramadan qui ne passe pas du tout inaperçu et en persuadant les femmes qu'elles doivent éviter de stimuler les appétits des hommes.
Il y a bien sûr décalage entre les différentes régions mais il y a surtout maintenant décalage entre ceux qui affichent ou non une religion. Comme il est de bon ton chez nous de quitter les églises, n'y a-t-il pas dans cette hargne contre les musulmans un moyen de se défouler de sa hargne contre les églises qui ont tant imposé chez nous? Les coutumes islamistes étant caractéristiques ou du moins stigmatisées, elles sont un alibi extraordinaire pour tous ceux qui veulent "taper sur" une religion.
Chez nous, les musulmans sont discrets donc ne justifient pas à eux seuls cette levée de dénigrement, agressivité, manque de connaissance réelle que nous voyons très souvent déferler dans nos blogs.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 02/09/2013

@ Giona

Je trouve que votre réponse ne fait que conforter davantage mon hypothèse :

Vu la profonde admiration que vous ressentez, il y a peu de chances que vous ne sachez qui est Jonas et en conséquence la subtilité dont vous parlez n’en est pas une.

Quelle coïncidence qu’au même temps que vous nourrissez une si profonde admiration à l’égard des uns, vous nourrissez en même temps un mépris absolu à l'encontre des autres (« certaines populations »).

Le respect de l’autrui (la religion que l’on vous a inculquée) exclu forcement le mépris absolu des êtres humains et cela vous devrait être d’autant plus compréhensible qu’il y a pas si longtemps des gens pour lesquels vous vouez une profonde admiration ont en été tragiquement victimes.

Vous voyez bien d’ailleurs que votre mépris absolu ne se limite pas qu’à des antisémites notoires.

Écrit par : JK | 02/09/2013

Chère Madame de Meuron,

Il ne s'agit pas de "taper sur une religion ou sur une autre" et "de défouler sa hargne contre les musulmans.
Il s'agit simplement de montrer l'histoire des religions telle qu'elle est. Et elles ont à leur tableau de chasse plus de guerres que de bonnes actions. Et il est faux de dire qu'on manque de connaissance réelle à ce sujet.
Il n'y pas un jour où des journaux ne transmettent des nouvelles sur les guerres des religions.
Il n'y a pas un jour où des émissions de télévision ne diffusent l'histoire de Mahomet et autres prophètes.
Il n'y pas un jour où des débats n'aient lieu pour savoir l'utilité de la Religion puisqu'elle ne résoud en rien la violence mais qu'elle l'attise.
Dire que les gens sont ignorants, est une manipulation qui ne prend plus aujourd'hui.
Cette attaque est mesquine, car elle rabaisse l'individu qui pense par lui-même. Et ce n'est certainement pas une action dictée par Dieu que de mépriser l'autre.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 02/09/2013

"Je trouve que votre réponse ne fait que conforter davantage mon hypothèse :

Vu la profonde admiration que vous ressentez, il y a peu de chances que vous ne sachez qui est Jonas et en conséquence la subtilité dont vous parlez n’en est pas une."

Je suis très au fait de qui est Jonas mais je ne comprends toujours pas la pertinence de votre subtile "hypothèse" et encore moins ce qu’elle amène à notre cordial échange.

"Quelle coïncidence qu’au même temps que vous nourrissez une si profonde admiration à l’égard des uns, vous nourrissez en même temps un mépris absolu à l'encontre des autres (« certaines populations »)."

Aucune coïncidence. J'admire profondément ce petit peuple vaillant, résiliant et moral pour ses prouesses malgré l'adversité à laquelle il doit faire face. Je pense qu'il devrait-être pris comme modèle par ses innombrables et belliqueux peuples voisins qui préfèrent, à en croire les sondages, plutôt s'épuiser en vain à transformer l'or en plomb. Ainsi soit-il ! Voilà la raison profonde de mon mépris à leur encontre.

Que dire de valorisant, de gratifiant, de profitable au reste de l'humanité de la part ces innombrables voisins ? Aidez-moi !

"Le respect de l’autrui (la religion que l’on vous a inculquée) exclu forcement le mépris absolu des êtres humains"

Vous allez bien ? Vous me prenez pour Jésus.

"et cela vous devrait être d’autant plus compréhensible qu’il y a pas si longtemps des gens pour lesquels vous vouez une profonde admiration ont en été tragiquement victimes."

Ah! Je vois. Par profonde admiration pour les accomplissements de Moshe, je devrais, selon votre logiciel, mépriser voire haïr Markus. Pas de chance.

"Vous voyez bien d’ailleurs que votre mépris absolu ne se limite pas qu’à des antisémites notoires."

Juste, même les intermittents ou les débutants louvoyant font tout aussi bien l'affaire.
Dans ce domaine là, je n’ai pas toute votre subtilité, je fais rarement dans le détail.

Écrit par : Giona | 02/09/2013

@ Giona

Le fait que je vous ai dit que Jonas est le nom en français de Giona ne peut pas vous avoir échappé. Il ne peut donc pas y avoir de subtilité possible à moins d’avoir des capacités de compréhension amoindries ce dont je doute dans votre cas. Vous faites donc semblant de pas comprendre, tel les gens désirant maladroitement dissimuler quelque chose. Choisir un pseudo hébreu est plus un signe d’identification que celui d’une admiration profonde.

Vous avez dit que le mépris absolu que vous ressentez envers certaines populations était indépendant de votre admiration de l’Etat d’Israël et juste après vous affirmez le contraire. Donc apparemment vous êtes même pas sûr des raisons qui vous poussent au mépris absolu des certaines populations, par contre vous avez l’air certain de ce sentiment absolu. Eprouver du mépris absolu envers des populations entières à l’aide des simples sondages s’appelle du racisme, ce qui n’est pas différent de l’antisémitisme, et en dit beaucoup sur le peu de cas que vous faites de la religion que vos parents vous ont inculquée. Là aussi vous faites semblant de ne pas comprendre, mais le peuple que vous admirez si profondément a été victime justement du mépris absolu de ses semblables. C’est ce mépris absolu qui est à l’origine de la Shoah. Vous êtes donc enfoncé dans une profonde contradiction.

Voilà.

Écrit par : JK | 02/09/2013

@Marie France de Meuron

Une religion se devrait de rester orientée dans la guidance spirituelle et tolérante vis à vis des autres croyances.
A l'instar du père Collomb

Mais si le discour guerrier actuel des Wahhabites saoudiens qui confine à l'intolérance meurtrière extrême et les ambitions panislamiste des frères musulmans vous a échappé. Vous ne pouvez pas ignorer les exactions et les foyers de combats qui suivent une ligne continue de la côte ouest de l'Afrique, jusqu'à l'Extrême Orient, impliquant l'extrémisme musulman. Sans compter les attentats en Europe. Aujourd'hui les sunnites et leurs ambitions conquérantes, hier les Chiites et leurs clergés lanceurs de fatwa.

Ces mouvements font du proselytisme agressif partout où ils en trouvent une possibilité. Et la grande ouverture des pays européens à la liberté religieuse leurs ont servi de tremplin ici, pendant de longues années.

Vous êtes médecin et vous n'ignorez pas ce qu'est un système immunitaire en bonne santé, une inflammation sert à mobiliser ses défenses contre un élément envahissant le moi. Cet à dire l'identité.
Dons des pratiquants musulmans respectant l'identité du lieu où il se trouve, oui, des musulmans conquérant déclaré ou pas; non ! C'est pourtant simple

Écrit par : aoki | 02/09/2013

Le sexe et la religion restent des valeurs journalistiques sûres.

Écrit par : Pierre Jenni | 02/09/2013

Je souhaite qu'on laisse voter la population suisse sur quels peuples et religions elle est d'accord de recevoir.

Depuis 20 ans un remplacement de population et de civilisation est en cours en Suisse.

Personne n'a demandé son avis au Peuple.

Il est temps que cela cesse.

Écrit par : La censure règne | 02/09/2013

"Le fait que je vous ai dit que Jonas est le nom en français de Giona ne peut pas vous avoir échappé."

En effet, il ne m'a pas échappé.

"Il ne peut donc pas y avoir de subtilité possible à moins d’avoir des capacités de compréhension amoindries ce dont je doute dans votre cas."

Et vous avez bigrement raison d'en douter.

"Vous faites donc semblant de pas comprendre, tel les gens désirant maladroitement dissimuler quelque chose. Choisir un pseudo hébreu est plus un signe d’identification que celui d’une admiration profonde."

Voilà ce à quoi je voulais vous amener. Convenez qu'il vous en fallu des ondulations, des louvoiements, des circonlocutions et des formules elliptiques avant d'être acculé à cracher votre bout de gras. C’est caractéristique mais banal.

Gros vilain ! Tenter de camoufler cet affligeant bec de lièvre derrière une méchante moustache de sapeur Et vous prétendez donner des leçons d'humanisme ? Vous êtes, je crois, on ne peut plus mal tombé avec moi.

"Vous avez dit que le mépris absolu que vous ressentez envers certaines populations était indépendant de votre admiration de l’Etat d’Israël"

Oui

"et juste après vous affirmez le contraire."

Non et donc permettez moi de m'interroger sérieusement sur vos capacités de compréhension.

"Donc apparemment vous êtes même pas sûr des raisons qui vous poussent au mépris absolu des certaines populations, par contre vous avez l’air certain de ce sentiment absolu. Eprouver du mépris absolu envers des populations entières à l’aide des simples sondages s’appelle du racisme, ce qui n’est pas différent de l’antisémitisme, et en dit beaucoup sur le peu de cas que vous faites de la religion que vos parents vous ont inculquée."

Cela commence mal votre truc. Une contre-vérité et patatras c'est tout votre laborieux raisonnement abscons qui émerge.

"Là aussi vous faites semblant de ne pas comprendre, mais le peuple que vous admirez si profondément a été victime justement du mépris absolu de ses semblables."

Mais non, il n'a pas été victime du mépris, il a été victime d'hommes de chair et de sang voyons ! Vous le savez pertinemment n'est-ce pas ? Ils procédaient d'ailleurs de la même manière que vous aujourd'hui, ils commençaient par le prénom qui devenait systématiquement Israël pour les hommes, vous voyez que vous n'avez rien inventé avec Giona/Jonas, probablement un reste culturel de votre héritage familial, non, oui ? Pleutre de surcroît ! Une caricature.

"Vous êtes donc enfoncé dans une profonde contradiction."

Je suis donc bien humain mais qu'en est-il de vous et de vos certitudes ?

Écrit par : Giona | 03/09/2013

"Et vous avez bigrement raison d'en douter."

Je commence à penser le contraire.
La seule circonlocution ici est celle dans laquelle vous voulez me qualifier d’antisémite pour mieux me disqualifier sans véritable argumentation.

"Non et donc permettez moi de m'interroger sérieusement sur vos capacités de compréhension."

Je vous le prouve. Vous avez écrit :

« Là vous êtes partiellement dans le vrai mais les raisons qui me poussent à avoir une profonde admiration à l'égard de l'Etat d'Israël SONT TOTALEMENT INDÉPENDANTES des raisons pour lesquelles je nourri un mépris absolu à l'encontre de certaines populations »

En ensuite :

« AUCUNE COÏNCIDENCE. J'admire profondément ce petit peuple vaillant, résiliant et moral pour ses prouesses malgré l'adversité à laquelle il doit faire face. Je pense qu'il devrait-être pris comme modèle par ses innombrables et belliqueux peuples voisins qui préfèrent, à en croire les sondages, plutôt s'épuiser en vain à transformer l'or en plomb. Ainsi soit-il ! Voilà la raison profonde de mon mépris à leur encontre. »

Voilà.

"Mais non, il n'a pas été victime du mépris, il a été victime d'hommes de chair et de sang voyons ! Vous le savez pertinemment n'est-ce pas ?"

Sans le mépris absolu des hommes de chair envers ses semblables point de victimes. Je vais pas tout de même vous apprendre comme cela marche, hein ? Soit vous n’avez rien compris, soit vous faites semblant (maintenant je commence à douter que ce soit le cas) et votre profonde admiration n’est peut être autre chose que du nationalisme exacerbé. Et là vous nagez encore dans des profondes contradictions.

Écrit par : JK | 03/09/2013

Merci Pascal pour cette douceur et ce respect...
La connaissance permet d'éviter la confusion, les jugements à l'emporte pièce et la haine...

Le Coran ne dit-il pas aux musulmans:
"Lorsque vous êtes interpelé par des ignorants détracteurs, répondez leur Paix!"...
Comme me le disait mon grand-père:
"La preuve de la douceur du miel c'est le miel lui-même"

Bien à toi et paix pour l'Humanité et le monde.

Écrit par : Ouardiri Hafid | 04/09/2013

"Je commence à penser le contraire.
La seule circonlocution ici est celle dans laquelle vous voulez me qualifier d’antisémite pour mieux me disqualifier sans véritable argumentation."

Vous vous êtes disqualifié tout seul en apportant la preuve indéniable de votre antisémitisme sournois. Vous ne présentez donc plus aucun intérêt pour moi. Au suivant !

Écrit par : Giona | 04/09/2013

J'ai l'intention d'écrire des réflexsions sur les trois Religions monothéistes et, en tant que femme, je me demande parfois si j'interprète mal les textes du Coran, de la Bible, de la Torah, par exemple:

Mahomet reçoit la visite de l'ange Gabriel qui lui dit:"O Prophète, il t'est permis d'épouser les femmes que tu aurais dotées, les captives que Dieu a fait tomber entre tes mains, les filles de tes oncles et de tes tantes maternels et paternels et toute femme fidèle qui aura donné son âme au prophète, si le prophète veut l'épouser. C'est une prérogative que nous t'accordons sur les autres croyants".

Écrit par : Noëlle Ribordy | 04/09/2013

"Vous vous êtes disqualifié tout seul en apportant la preuve indéniable de votre antisémitisme sournois. Vous ne présentez donc plus aucun intérêt pour moi. Au suivant !"

Où comment utiliser le prétexte par excellence pour fuir quand les choses deviennent trop embarrassantes.

Écrit par : JK | 04/09/2013

Monsieur Décaillet,

Êtes-vous d'accord avec les messages du coran et de la tradition islamique ? Pensez-vous que la charia soit compatible avec la constitution, les lois suisses, les droits de l'Homme ?

Par exemple, acquiescez-vous au fait que les femmes ne sont que des moitiés d'hommes, que les juifs sont des pervers, des porcs, des ânes, que les chrétiens sont des "associateurs" dont cet abominable crime est pire que le meurtre ?

Le message des "ultra-laïcards" reste un modèle de tolérance face au message de Mahomet et de l'islam. Regardez la tolérance qui règne dans les États à majorité musulmane envers les autres, la difficulté des Coptes à seulement restaurer leurs lieux de culte, celle de ne pas faire le ramadan, de se déclare athée sans se cacher etc.

Écrit par : Contresort | 05/09/2013

Que font d'autre ces femmes qui se voilent sinon d'affirmer qu'elles suivent la charia et tout ce que cela comprend ? Ce n'est pas là un message de tolérance et de vivre ensemble.

Écrit par : Contresort | 05/09/2013

Sur "associateurs" :

Muslimdine:
:salam4

Pourqui chercher dans la Bible alors que tout est ecrit dans le Coran ... n'est il pas assez clair ? et suffisant à Lui meme ?

Allah a dit : « Les Juifs disent : “Uzayr est fils d’Allah” et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d’Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent » [sourate At-Tawba :30-31]

« Certes sont mécréants ceux qui disent : “Allah, c’est le Messie, fils de Marie ! ” » [sourate Al-Maida :17 et 72]

« Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants » [sourate Al-Imran :85].

« Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam » [sourate Al-Imran :19]

Je me demande si votre fameux père Collomb avait une grande culture de l'islam ?

Écrit par : Géo | 05/09/2013

Je ne comprends pas pourquoi vous publiez un article aussi naïvement bisounours.
On ne pourrait même pas dire de la religion chrétienne que c'est une religion de douceur et de respect, et pourtant le message de Jésus est autrement plus spirituel et pacifique que celui de Mahomet.

Est-ce que vous voulez pousser la population suisse a prendre une position clairement "islamophobe"? Que pouvez-vous obtenir en publiant un tel article, qui appelle à se renseigner sur les religions, mais n'apporte qu'une vision superficielle et édulcorée de ce qu'est l'islam aujourd’hui ?

En 1970, aucune femme musulmane ne se voilaient en Europe. Que s'est-il passé depuis 1990 ? Ce n'est pas spontané, il y a un travail de propagande derrière qui a endoctriné une population qui n'avait sûrement pas la même religion en 1970 qu'à partir de 1990. L'islam vu par le père Collomb n'est plus celui qui a cours en 2013.

Écrit par : Contresort | 06/09/2013

Les commentaires sont fermés.