12/09/2013

La Traversée du Dessert

 

Sur le vif - Jeudi 12.09.13 - 09.29h

 

C'est fou comme ça tombe bien, pour une Entente genevoise bien apeurée à l'approche des élections, cette miraculeuse étude des milieux patronaux pour une flamboyante traversée du lac, horizon 2030, qui ne coûterait rien aux contribuables.

Ca tombe à pic, parce que ça permet de faire passer pour ringarde une initiative de l'UDC sur la petite traversée, celle de la Rade. La ridiculiser, mais juste avec du vent, juste une étude pour 2030, qui n'engage à rien, sinon qu'elle arrive à point nommé, en période électorale.

Bien entendu, les élus de l'Entente n'étaient au courant de rien. Bien entendu, il n'y a aucune espèce de passerelle entre la FER, la CCIG et les partis de l'Entente. C'est d'ailleurs ce que tout le monde a cru percevoir à la Rentrée des Entreprises.
 

Pascal Décaillet

 

09:29 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Il faut aussi dire, par soucis de transparence, que lors des travaux de la constituante, nous avons travaillé à un plan de contournement nord de l'agglomération genevoise en faisant passer sous le lac les voitures et les transports publics.

Si cette option n'a pas passé c'est à cause de l'UDC qui n'a pas suivi afin de protéger son initiative en cours de récolte de signatures.

Les opportunistes ne sont donc pas nécessairement ceux qui apparaissent comme tels.

A cela il faut ajouter que les Verts, qui étaient séduits par l'idée de pouvoir faire chuter le trafic en ville de 30% n'ont pas suivi non plus. Eux par dogme puisque leur objectif n'est pas de diminuer le trafic en ville mais de le supprimer. Ce qui doit être le seul moyen de rendre crédible la politique TPG de leur ministre!

cordialement,
Patrick Dimier

Écrit par : Patrick Dimier | 12/09/2013

Les commentaires sont fermés.