30/09/2013

Elections à Genève : le culot hallucinant du Matin

 

Sur le vif - Lundi 30.09.13 - 09.09h

 

Gros coup de colère, ce matin, en lisant dans un quotidien orangé dont la politique et la citoyenneté sont bien la dernière préoccupation, que Genève viendrait de vivre une campagne sans débats. Parce que, selon le politologue Pascal Sciarini, "les médias ont été fortement occupés par le drame de la mort d'Adeline".

 

Tout dépend, M. Sciarini, quels médias on veut bien prendre la peine de consulter. Je n'ai, pour ma part, ni dit un seul mot ni écrit une seule ligne pendant les cinq jours émotionnels du drame. Pas un mot d'appel à la vengeance, pas un mot dans ce débat qui s'amorçait sur la peine de mort. Pendant que tous - à commencer justement par le Matin - s'y engouffraient, nous avons multiplié, sur Léman Bleu, les débats thématiques avec les candidats au Conseil d'Etat et des panels de candidats au Grand Conseil. Nous avons présenté aux citoyens électeurs des dizaines de nouveaux visages, et continuerons de le faire jusqu'à jeudi soir. Nous avons découvert en eux des parcours de vie, des approches citoyennes, des visions du monde: ce sont eux, tous partis confondus, qui feront la Genève de demain.

 

Pendant ce temps, dans le même Matin, des torrents d'émotionnel sur l'affaire, dévorant toutes les paginations, et pas un mot sur la politique. Pas un mot sur les grands clivages d'un canton en campagne: mobilité, logement, finances, dette, chômage, formation, emploi des jeunes. Sur ce dernier thème, et notamment celui des jeunes en rupture, nous avons même mené quatre débats ! Et le même Matin a le culot hallucinant de venir nous dire qu'il n'y a pas eu campagne à cause du drame d'Adeline ! Mais Chers Confrères, assumez au moins vos choix, votre politique rédactionnelle, et ne venez pas parler de ce que vous ne connaissez pas: l'animation du débat citoyen. Avant de décréter qu'il y a eu campagne ou non, encore conviendrait-il d'écouter les candidats, tous bords confondus, leur donner la parole, les présenter au public, analyser leurs préoccupations.

 

Bien sûr qu'à Genève, il y a eu campagne. Bien sûr que, sur de nombreux sujets, la dialectique politique s'opère avec vivacité: circulation en ville, traversée du lac, traversée de la rade, emplois de solidarité, préférence cantonale, emploi local, encouragement aux PME, fiscalité, formation, valorisation de l'apprentissage, sécurité, polices de proximité, aide aux personnes âgées, etc. Simplement, ces sujets, il faut les ouvrir. En étudiant les dossiers et en laissant parler les candidats. Ce travail, le Matin ne l'a tout simplement pas fait. C'est son droit, chaque journal est libre de ses options. Mais venir dire, ou faire dire, qu'il n'y a pas eu campagne, il y a là un cynisme - ou une inconscience citoyenne - qui dépassent toutes les bornes.

 

Pascal Décaillet

 

09:09 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Vous êtes le seul a avoir créer un débat citoyen. Un grand merci, Grace a vous les candidats au grand conseil existe et on fait de très belles rencontres et découvertes
Le Matin n'est pas un journal d'information. Que des cancans et des sujets sans intérêts. La semaine dernière 4 pages sur une dégustation de vin.
Mais c'est vrai lorsque vous mettez a la porte un journaliste qui fait son boulot d'investigation et qui dérange il ne faut pas s'attendre a faire de la qualité.

Écrit par : Bertrand Buchs | 30/09/2013

Qui peut encore croire que le Matin est un journal ? Poser la question c'est y répondre.

Écrit par : uranus2011 | 30/09/2013

On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif.

Écrit par : norbertmaendly | 30/09/2013

Je rejoins Bertrand Buchs et uranus2011 !
je suis toujours scandalisé par les articles du matin mais je ne le classe plus dans la catégorie journal malgré que ce soit un quotidien. un nouveau genre est né, le quotidienpeoplechoc

Écrit par : cparide | 30/09/2013

Bravo M. Décaillet votre commentaire et votre analyse est excellente. Le matin c'est le blick romand !

Écrit par : Pierrot | 30/09/2013

Peut-être qu'en représailles, vous devriez arrêter toute collaboration avec le groupe Tamedia?

Écrit par : Déblogueur | 30/09/2013

D'expérience, on peut dire que Sciarini n'est pas le meilleur analyste des élections.

Il se trompe, se contredit, raconte des banalités. On n'apprend rien en l'écoutant.

Écrit par : seiler | 01/10/2013

Houlà !
Moi qui croyait que le rédacteur en chef du Matin ad intermin était un de nos édiles qui commençait ces journées dès 04h00 du matin, je ne comprends plus !
Bon c'est vrai que parfois tous le monde ne peux pas suivre le rythme effréné de nos élus :-))

Sur le fond, Monsieur Décaillet continuez votre travail et laissez Monsieur Sciarini retourner à ces chères études et autres analyses, vous aurez toujours un coup d'avance sur lui.

Vous apportez au débat citoyen et c'est tant mieux pour beaucoup d'entre-nous qui manquons d'information sur ces enjeux qui semblent si éloignés de nos préoccupations quotidiennes.

Écrit par : tempestlulu | 01/10/2013

Pour le brave Prof. Scarini il n'y a pas de débat citoyen s'il n'en n'est pas le centre ou, à tout le moins, "l'expert" consulté!

C'est un chic type mais il confond la démocratie et les usines à gaz, propres à sa famille politique. Il adore les chimères et les plans dressés sur la comète.

Pour ce qui est du Matin je ne savais pas qu'il avait une équipe professionnelle et spécialisée dans la politique genevoise;)!

A voir le résultat, je pense qu'ils feraient mieux de se concentrer sur leur spécialité le "people", l'horoscope et la météo (leurs cartes sont très bien faites!).

Le journalisme est un métier qui nécessite des professionnels qui savent comment aller pêcher de l'information, la digérer et en faire un sujet qui corresponde à de l'information et permette aux citoyens de se forger une opinion.

Autant dire à des années lumière de ce que produit le Matin, en dehors des sujets mentionnés plus haut dans lesquels ils sont bons. Normal me direz-vous ce n'est pas un travail de journaliste!

Cordialement,
Patrick Dimier

Écrit par : Patrick Dimier | 01/10/2013

LE MATIN......il ne faut même pas le voler.
Ils n' y a que le crapoteux qui les intéressent.
Bravo.

Écrit par : comte jf | 02/10/2013

Les commentaires sont fermés.