20/10/2013

10 novembre: le MCG vainqueur, dans tous les cas

 

Sur le vif - Dimanche 20.10.13 - 11.18h

 

Les élections à Genève ne sont pas devant nous, mais derrière nous. Le signal historique a été donné par le peuple il y a deux semaines, le dimanche 6 octobre. Les seuls partis du Parlement sortant à avoir gagné des sièges sont le MCG et l'UDC. Les Verts s'effondrent, le PLR perd sept sièges. Les socialistes et le PDC demeurent stables. Cela, c'est la réalité des faits. La tonalité donnée à la politique genevoise, pour cinq ans.

L'élection du Conseil d'Etat, dans trois semaines, sera ce qu'elle sera. J'ignore absolument qui sera élu, nous verrons bien. Mais une chose est sûre: ce gouvernement devra composer avec ce Parlement-là, où le curseur a été clairement déplacé, par l'électorat, vers ce qu'on appelle aujourd'hui "La Nouvelle Force". L'addition de cette dernière (MCG + UDC) avec le nouveau groupe d'Ensemble à Gauche nous amène à 40 députés représentant les forces protestataires, non-gouvernementales, de la législature qui se termine. 40% ! Deux Genevois sur cinq, pour nous dire à quel point ce gouvernement sortant a été mauvais.

Dès lors, certains journaux dominicaux peuvent toujours, si ça les amuse, nous dire "Le MCG, c'est ceci", "Le MCG, c'est cela", nous les noircir à mort, donnant la parole (unilatéralement, d'ailleurs) à la conjuration de ceux qui ont eu des mots avec ce parti, notamment le petit monde coopté des anciens du Perchoir, oui le Matin dimanche peut faire tout cela, il est libre de mener les croisades qu'il veut, mais rien n'y changera. Ce que le MCG est ou n'est pas, le peuple genevoise en a jugé. C'était le 6 octobre, il y a deux semaines.

Reste le choix des personnes pour le gouvernement. A cet égard, le MCG sera vainqueur, le 10 novembre, dans tous les cas. S'il place l'un des siens au Conseil d'Etat, il entre dans l'Histoire. S'il n'en place aucun, il aura libre cours d'augmenter la puissance de son opposition au pouvoir absolu que nous préparent MM Longchamp et Maudet, avec assurément l'appui de M. Dal Busco, bétonnant leurs réseaux, plaçant les leurs, contrôlant tout et jusqu'à la presse. Et, au printemps 2018, d'en récolter, sans appel cette fois, les fruits. Et là, ce ne sera plus 20%, mais 25%, voire bien au-delà.

 

J'ajoute une dernière remarque: Fabiano Citroni, je ne connais pas. Mais voir un homme de la qualité de Laurent Keller prêter sa plume et son concours à une opération téléguidée de pur dénigrement, c'est un peu dommage. Et décevant.

 

Pascal Décaillet

 

 

11:18 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Une pensée émue pour les sans-culottes qui avaient pris d'assaut la Bastille. Sauf que la Tour Baudet ne sera pas démontée.

Écrit par : SANCHEZ Jean | 20/10/2013

Le MCG a clairement remporté un succès qu'aucun représentant des partis "gouvernementaux" n'avait prédit ! Parce que trop éloigné des réalités concrètes du quotidien.

Le choix de partage des dicastères lors des dernières élections se paie en argent comptant pour le PLR (-7 sièges). Les responsables de se fiasco électoral du 6 octobre sont les mêmes stratèges qui prétendent avoir nombre de solutions pour les 5 prochaines années. TTVB = TouT Va Bien !

Il n'y a malheureusement plus d'opportunité pour contrer avec tact le MCG ! Il est trop tard, la population Genevoise même conservatrice hors des agglomérations en a assez.

Je ne suis pas un grand FAN du MCG mais il faut reconnaître que le décalage des propos tenus en campagne vis-à-vis du MCG par les partis gouvernementaux en a a laissé plus d'un pantois !

Qui aura le courage au sein du PLR pour faire une analyse sans concession de cette situation MCG-UDC en tête ! que certains stratèges de l'Entente annonce encore aujourd'hui comme "passagère" !

Il y a un profond travail de rénovation qui attend les partis gouvernementaux car les messages actuels ne passent plus la rampe.

Donner un chèque en blanc pour les 5 prochaines années à certaines personnes me paraît être un jeu hasardeux.

Malheureusement, il nous faudra attendre et voir le 6 novembre au soir !

Écrit par : tempestlulu | 20/10/2013

Dans le genre "avocat de la défense" du MCG (et souvent de l'UDC) vous faites un travail admirable.

Mais je me pose toujours la question de savoir ce qui vous fascine autant chez les politiciens genenvois représentant ces deux partis.

Écrit par : A. Piller | 20/10/2013

Depuis le 6 octobre, une campagne abjecte est lancée contre le MCG. D'autres partis en place ont la mémoire courte et dommage que personne ne réveille les cadavres cachés dans leurs armoires ! Je voterai en bloc pour que le trio emporte au moins un siège (il ne faut pas trop rêver). La colère l'emporte peut-être sur la raison, mais une chose est certaine, des écrous doivent sauter. Dans un contexte économique fragile, le paysage politique doit changer, évoluer au gré des attentes et préoccupations légitimes de la population genevoise.

Écrit par : Mygalon | 20/10/2013

Mais qu'est-ce que je suis venu faire dans cette galère...?

Écrit par : Pierre Jenni | 20/10/2013

@ Décaillet : "Deux Genevois sur cinq, pour nous dire à quel point ce gouvernement sortant a été mauvais." Deux votants sur cinq. Qui ne dit mot consent : 40% de 40% ne font que 16% des Genevois.

Écrit par : Olivier | 20/10/2013

Cher Monsieur Décaillet,

Je suis depuis quelques temps vos commentaires tant sur Léman Bleu que sur le GHI et je n'ai qu'une chose à vous dire dans le cadre de cette campagne (Grand-Conseil et Conseil d'Etat)- BRAVO pour votre gestion, impartialité et tout ceci SANS langue de bois !.

Le MCG n'a pas besoin du soussigné pour leur défense.
Cela étant écrit, n'étant pas particulièrement de gauche ou de droite - bien au contraire... - je me targue de voter selon les programmes que les uns et les autres présentent et prétendent vouloir et pouvoir mettre à exécution durant leur(s) probable(s) futur(s) mandat(s). Mais entendre, tant de la part d'amis de gauche (verts, socialistes) que d'amis de droite (entente), déblatérer autant que faire se peut sur le MCG sans leur laisser le moindre opportunité de faire leurs preuves à l'exécutif (M Stauffer, à l'exécutif d'Onex et Maire, n'a pas particulièrement démérité jusqu'à présent). Cela m'irrite particulièrement.
Si tant d'électeurs ont voté MCG pour le GC il doit bien y avoir une raison. Médire à outrance sur tel ou tel autre d'appartenance au MCG c'est, d'une certaine manière, faire fi de l'opinion exprimée par le peuple. Je me souviens qu'il y a quelques années, en Italie, M. Berlusconi avait dit : celles et ceux qui ne votent pas pour moi, sont des "couillons". Hé bien, j'ai un T-shirt avec imprimé dans le dos "sono un coglione"... Je précise... je ne vote plus en Italie...
Bien à vous et bonne continuation.

Écrit par : Joseph Prontera | 21/10/2013

Les commentaires sont fermés.