17/12/2013

Le PDC laisse filer Kilchenmann à l'UDC !

kilchenmann.jpg 

Sur le vif - Mardi 17.12.13 - 16.45h

 

Emmanuel Kilchenmann rejoint l'UDC, nous annonce à l'instant le site de la Liberté. C'est une perte importante pour le PDC, non seulement fribourgeois mais suisse: Kilchenmann, que nous fûmes parmi les premiers à reconnaître et à inviter sur nos plateaux TV (Grand Oral, Genève à chaud), était l'une des personnalités les plus solides, les plus brillantes et les plus prometteuses de la démocratie chrétienne suisse.



Il a eu, lors de la campagne Siggen-Steiert, un problème avec son parti, sur lequel nous ne reviendrons pas ici. Disons simplement, pour nous être un peu renseignés, que les siens auraient pu le soutenir un peu mieux. Notamment l'un d'entre eux. On ne lâche pas ceux qui s'engagent, ceux qui se battent.



Pour l'heure, une chose est sûre: la démocratie chrétienne suisse perd l'un des meilleurs des siens, et l'UDC gagne un homme loyal, ancré, courageux, combatif, nourri de la profondeur des valeurs conservatrices - au meilleur sens du terme - de notre pays. Puissions-nous sans tarder retrouver cet avocat, commandant d'une compagnie de grenadiers, magnifique connaisseur de Léon XIII et de la Doctrine sociale de l'Eglise, aux Chambres fédérales.



Et ma foi, si le PDC suisse n'est plus capable de retenir son aile conservatrice, tant pis pour lui. Et tant mieux pour l'UDC.

 

Pascal Décaillet

 

16:45 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Un nouveau Poggia dans le bon sens du nom?

Écrit par : Déclassé social | 17/12/2013

N'est-il pas antinomique d'être de droite et fin connaisseur de Léon XIII , pape de la doctrine sociale et dd ouvriers ?

Écrit par : François | 17/12/2013

Pourquoi vous attardez-vous si longtemps sur ce Monsieur Kilchenmann? Il n'a jamais été élu à aucun poste, si ce n'est tacitement au Conseil communal de son petit village. Lors des élections cantonales de 2011, il est arrivé 22è de son parti sur 24 candidats... S'il avait l'ombre d'une chance de remporter une élection, je pourrais comprendre ce genre d'éloge.

Écrit par : David | 21/12/2013

Les commentaires sont fermés.