19/03/2014

Des spots éclairés

 

Coup de Griffe - Lausanne Cités - Mercredi 19.03.14


Lorsqu’un doctorant en science politique, en 2143, consacrera sa thèse aux décisions les plus stupides jamais imposées au peuple suisse, il mettra sans doute en excellente place l’obligation de rouler de jour avec les phares allumés. Le truc le plus vain, le plus inutile, le plus gaspilleur que les automobilistes aient eu à appliquer.


 
Pour ma part, je suis bonne poire. Si une loi est en vigueur, je l’applique. Ou alors, je me bats pour qu’elle change. J’ai donc, dès le 1er janvier, laissé mes phares, et ma foi à cette saison, c’était plutôt nécessaire. Mais voilà, en cette fin d’hiver si belle qu’elle ressemble au printemps, nous sommes déjà tous à nous interroger sur l’utilité de cette mesure.


 
D’abord, parce qu’en plein soleil, les phares ne se voient tout simplement pas. Les motards, à juste titre, se plaignent d’être défavorisés. À tout allumer, on n’éclaire ni ne signale plus rien. Plus s’égrènent les jours, en direction de la belle saison, plus nous sommes des milliers à contempler la totale inutilité d’une décision macérée là-haut, quelque part, sans doute du côté de Berne.


 
Comment a-t-on pu laisser d’éthérés théoriciens statuer à ce point à rebours du bon sens ? La décision politique doit se déployer au service de la population. Là, pour l’heure, le citoyen automobiliste ne perçoit que la dérision d’une contrainte. Par des esprits éteints.
 
 


Pascal Décaillet


 

14:26 Publié dans Coups de Griffe Lausanne Cités | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Cette mesure semble apparemment stupide.
Mais avez-vous déjà roulé le soleil dans les yeux ? Par exemple dans les pays nordiques où le soleil traine le matin et le soir au raz de l'horizon.
Ou en montagne sur une route qui pointe vers le soleil.
Phares éteints une voiture ne se voit pas. Mais phares allumés, on la voit. Sinon bien, du moins on la voit.

Écrit par : Lambert | 19/03/2014

Allez roulez en Suède ou aux sommets des montagnes et foutez nous la paix.

Écrit par : norbertmaendly | 19/03/2014

On pourrait aussi tuer les vaches avec des épées puisqu'ils le font en Espagne. La Suisse doit être le phare de l'Europe et non pas un mouton du troupeau européen.

Écrit par : norbertmaendly | 19/03/2014

Comme le dit Lambert, les pays nordiques appliquent cette procédure depuis des décennies et il ne semble pas que les usagers aient jamais déploré la mesure.

Il serait quand même gênant de devoir lire sur une tombe : "ici repose Monsieur ou Madame X ou Y ; il(elle) conduisait phares éteints"

Il est en outre intéressant de savoir que dans les pays qui prescrivent cette obligation, les phares des automobiles s'allument automatiquement lorsque vous mettez le moteur en marche.

Doit-on en déduire qu'il n'y a dans ces pays que des théoriciens à l'esprit éteint ?

Écrit par : Michel Sommer | 19/03/2014

"Doit-on en déduire qu'il n'y a dans ces pays que des théoriciens à l'esprit éteint ?"
Ben oui, évidemment. Et il n'y a probablement que vous, Michel Sommer, pour ne pas s'en apercevoir...
Cela dit, dans le Chablais, hier et aujourd'hui, il n'y a environ qu'une voiture sur dix à respecter la loi. Et si cela se trouve, c'est parce que les phares s'allument automatiquement...
Michel Sommer@ J'ai un postulat : "Quand qqch fonctionne bien, vous trouverez toujours un quarteron de jeunes ingénieurs imbéciles qui trouveront le moyen de le transformer en qqch qui fonctionne moins bien, mais qui est nouveau."
Vraiment, cela ne vous dit rien ?

Écrit par : Géo | 19/03/2014

A géo :
"Quand qqch fonctionne bien, vous trouverez toujours un quarteron de jeunes ingénieurs imbéciles qui trouveront le moyen de le transformer en qqch qui fonctionne moins bien, mais qui est nouveau."
Vraiment, cela ne vous dit rien ?

Non !

Écrit par : Michel Sommer | 20/03/2014

Il fallait bien que ça arrive une fois...je ne suis pas d'accord avec vous.

Certes, sur un boulevard de Genève embouteillé à 9 heures, l'utilité des phares est plus que relative. Mais puisque il serait trop dur et surtout trop optimiste d'imaginer que chacun les allume dès qu'il sort des boulevards urbains, l'on doit les imposer tout le temps.

Moi, parfois, j'ai eu de la peine à distinguer des voitures en fonction du soleil, des contre-jours. Ou alors, en hiver puisque personne n'a semble-t-il encore réalisé le danger de faire et d'acheter des voitures grises, couleur du brouillard. Ou vertes, lorsque vous longez une forêt et qu'un chemin la traverse. Ces situations arrivent, je les ai vécues.

Les phares allumés sont intelligents, ils peuvent éviter de gros "bams" et les écrasements de jambes consécutifs.

Écrit par : JDJ | 20/03/2014

Les commentaires sont fermés.