09/04/2014

Un monde en soie

 

Coup de Griffe - Lausanne Cités - Mercredi 09.04.14
 
 
Les Japonais photographient tout et n’importe quoi. Ils passent plus de temps à fixer un objectif qu’à humer l’air du monde. Mais au moins, ils braquent leur appareil vers l’extérieur. Un monument. Une gare. Un caillou. Voire rien.
 
 
À l’inverse, les selfies. Fatigués de porter la misère du monde, d’aucuns n’ont plus d’autre urgence que de se photographier eux-mêmes. Il faut avoir le bras long, le poignet souple, l’âme délicieusement suicidaire : il s’agit, au propre, de retourner l’arme contre soi. Il paraît qu’on y survit. Je n’en suis pas si sûr.
 
 
Le selfie présente des avantages. Plus besoin d’interpeller un passant pour se faire prendre devant la Tour Eiffel. L’image, au final, n’a pas toujours la qualité des autoportraits de Rembrandt, mais qu’importe, on aura pris du temps pour s’occuper de soi.
 
 
En politique aussi, le selfie fait rage. Certains partis ne s’expriment plus que pour eux-mêmes. À la seule intention de leurs sympathisants. On évite ainsi la trivialité de l’affrontement, tout juste bonne pour les Gueux. On reste entre soi, dans un monde en soie.
 
 
Rien n’existe plus que les délices virevoltantes du miroir. On s’aime. On se contemple. On se congratule. On danse, sur l’orchestre, dans un palais des glaces. Figé, dans l’éternité béate. En attendant l’iceberg.
 
 


Pascal Décaillet



 

14:00 Publié dans Coups de Griffe Lausanne Cités | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Ah le mythe de Narcisse revu et corrigé à l'aune des temps modernes ! La pertinence de votre billet n'a d'égal que la vacuité incroyable de ces comportements. Et si le monde actuel n'était qu'un "selfy géant" , chacun face au miroir qui lui plaît sans n'avoir plus à considérer l'autre que comme son image revalorisée ?

Écrit par : uranus2011 | 09/04/2014

Oui. C'est triste. Pitoyable. Affligeant. Nauséabond.

Mais il y a au moins un journaliste pour le dire.

Écrit par : Jmemêledetout | 09/04/2014

Vous cherchez, à l'instar de la mouche du coche, à piquer les dinosaures...

Et la petite leçon sur les selfies est tout simplement magnifique de la part d'un homme qui n'écrit rien, vraiment jamais rien, sans parler de lui... Comme quoi. La paille dans l'oeil du voisin est toujours plus visible que la poutre qui se trouve dans le sien...

Merci, en tous les cas, de la régularité pertinente de vos billets.

Écrit par : Alberto Caballero | 10/04/2014

@ M. Caballero - Rien, mais alors strictement rien, ne vous oblige à fréquenter mes écrits. Si ces derniers vous insupportent, vous en avez des dizaines de milliers d'autres à disposition. Et vous ? Pourquoi ne créez-vous pas un blog, tout le monde peut le faire, c'est gratuit, très simple. Osez. Entreprenez. Initiez. Ecrivez. Exposez-vous. Parlez-nous de vous, ou pas, comme vous voudrez. Plutôt que de vous contenter de commenter dans l'apparat critique.

Écrit par : Pascal Décaillet | 10/04/2014

M. Décaillet,

Vos écrits me conviennent bien dans 90% des cas (il y a forcément toujours une limite sur le partage des points de vues) contrairement à ceux des médias mainstream qui ne me conviennent qu'à 40%.

Donc, merci de poursuivre avec vos contributions qui apportent à la réflexion et au logos.

Écrit par : La censure pulule en Suisse | 10/04/2014

Les commentaires sont fermés.