16/09/2014

Respect à nos Musulmans de Suisse

 

Sur le vif - Mardi 16.09.14 - 14.56h

 

Je rumine ce papier depuis des mois. Depuis des années même, sans doute depuis le dimanche de la votation sur les minarets. Résultat que je respecte, car je suis démocrate, mais qui continue de m’apparaître comme une aberration. J’avais profondément combattu cette initiative, j’ai été dans le camp des perdants, c’est la vie. Mais le problème demeure : la manière, dans notre pays, dont certains, hélas de plus en plus nombreux, parlent de l’Islam, est aussi ahurissante qu’inquiétante. Ce qui me frappe, et c’est mon objet ici, n’est pas leur opinion (nous sommes en démocratie, chacun s’exprime), mais le niveau d’inculture que souvent elle dévoile.

 

Méconnaissance totale de l’Histoire des religions. Ignorance crasse sur ce qu’est l’Islam. Ou d’ailleurs, le judaïsme, le christianisme. On a le droit, parfaitement, de s’opposer à une religion, il ne saurait en République exister de dogmes, ni de délit de blasphème. Mais par pitié, qu’on le fasse en connaissance de cause. Cela signifie, avant de stigmatiser, connaître. Et pour connaître, il faut s’informer. Apprendre. Lire, et lire encore. Le domaine religieux, qui m’intéresse comme on sait de très près, est l’un de ceux qui supportent le moins l’amalgame ou l’approximation, l’étiquette lestement collée. Je ne parle pas ici de la foi (je ne m’exprime jamais sur ce sujet), mais de l’aspect historique, culturel, textuel qui doit être maîtrisé lorsqu’on s’exprime sur une religion. Notamment sur l’une des trois religions du Livre (judaïsme, christianisme, Islam), qui précisément, au fil des siècles, ont exprimé leurs sensibilités par la voie de textes. Il conviendrait, un minimum, de se frotter à ces derniers.

 

J’ai eu la chance de découvrir l’Islam sur place, très jeune : à huit ans à Damas, avec ma famille, lorsque nous avons visité la Grande Mosquée des Omeyyades, puis, quelques jours plus tard, les grands édifices d'Istanbul. Puis, trois ans plus tard, lors d’un magnifique été passé avec ma mère à visiter l’Andalousie, ce pays qui fut d’ouverture et de respect mutuels, dont parlent si bien les livres de mon ami Maurice-Ruben Hayoun. Et puis, j’ai eu une deuxième chance, beaucoup plus grande encore : celle d’avoir pendant quatre ans, au primaire (1965-1969), comme professeur de religion un homme d’exception dont j’ai souvent parlé ici, le Père Louis Collomb. Prêtre catholique, il nous a évidemment initiés à cette religion, mais j’atteste ici l’immense respect, l’immense douceur, l’immense tolérance, et surtout la profonde connaissance avec lesquels il nous parlait, notamment, du judaïsme et de l’Islam. Jamais, je dis jamais, au cours de ces quatre ans, il n’a eu le moindre mot dénigrant pour ces religions. Il nous renseignait sur leurs textes, leur foi, leur Histoire. Cela m’a amené, dans ma vie, moi catholique, à ne jamais attaquer d’autres religions.

 

Je conçois pourtant qu’on puisse le faire, rien ne doit être tabou, et il n’y a pas, dans notre espace public, à protéger une religion sous le seul prétexte qu’elle serait religion. Ce que les autorités nous garantissent, et c’est un acquis puissant, c’est la liberté pour chacun de croire ou ne pas croire, pratiquer ses cultes en des lieux déterminés pour cela. Il y a évidemment lieu de s’en réjouir.

 

Mais la manière dont en Suisse on parle aujourd’hui de l’Islam ! Le règne de la confusion. On confond Islam et islamisme, on ne voit l’Islam que dans ses composantes maghrébines, le confondant avec l’arabité, alors que le premier pays musulman du monde est l’Indonésie, et que la grande majorité de nos Musulmans de Suisse sont d’origine balkanique, où l’Histoire de l’implantation islamique, sous la présence ottomane, n’a strictement rien à voir avec celle du Golfe Persique, encore moins celle de l’Afrique du Nord. On profite de l’actualité, en effet abominable, de ces décapitations, pour mettre tous les Musulmans dans le même panier : cet amalgame est non seulement scélérat, mais relève d’une inimaginable inculture.

 

Citoyen suisse, je demande pour les Musulmans de notre pays (et bien sûr aussi pour les autres communautés religieuses) le respect que nous nous devons mutuellement en République. Cela ne doit pas empêcher cette dernière de faire respecter ses règles, ses usages, ses coutumes. Par les Musulmans. Mais aussi par tout le monde : Juifs, Chrétiens, athées, agnostiques, peu importe, la République reconnaît des citoyens et des citoyennes, et non des communautés. Pour l’heure, le plus urgent est de calmer les esprits. Dénoncer les amalgames. Et surtout, INFORMER. Je peine à entrevoir que cette initiation à l’Histoire des grands courants religieux puisse émaner d’une autre instance que de l’École. Pratiquer une telle initiation, évidemment factuelle et culturelle, ça n’est en rien attenter au principe de laïcité. A moins qu’on ne veuille entendre par cette dernière la négation, jusqu’à l’éradication sémantique, de tout ce qui touche, de près ou de loin, au phénomène religieux.

 

Pascal Décaillet

 

14:56 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (71) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

C'est ça informons. Renseignons nos chères têtes blondes sur les exécutions de chrétiens perpétrées dans cette Andalousie que certains veulent encore défendre. Présentons-leur la théorie classique du jihad par l'un des plus fameux philosophes andalous, j'ai nommé Averroès.

Complétons ça par l'examen des hadith Qudsi (ce que dieu dit dans les hadiths) sur le jihad et la description des années les plus glorieuses du prophète selon les premiers biographes.

Expliquons-leur la dhimma, telle qu'elle a été instaurée par le coran, imposée par le personnage de Mahomet et pratiquée massivement du XIIe au XIXe siècle.

Brossons le portrait des traites arabo-musulmanes, qui relèguent la traite atlantique au niveau de phénomène accessoire de l'histoire de l'esclavage. Précisons que les esclaves noirs devaient être livrés castrés à leurs maîtres arabes. Et nommons les gens qui se chargeaient de ces besognes.

Informons. Vraiment. Honnêtement. Voilà qui sera inédit, dans le domaine. Ici aussi.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 16/09/2014

Ce que vous écrivez me semble tellement évident que je me demande s'il faut vraiment l'écrire ou le dire.
Une chose pourtant me tarabuste aussi depuis longtemps. Comment se fait-il que les musulmans ne se collent pas au travail d'information ? Ils sont pourtant les mieux placés pour le faire, non ?
Tout au plus pourrions-nous dans nos écoles transmettre les base de l'oecuménisme. Sommes-nous vraiment bien placés pour expliquer les différents courants qui se subdivisent en autant de sous-groupes qu'on s'y perd vite.
J'attends des musulmans modérés, de Suisse ou d'ailleurs, plus de courage pour dénoncer les dérives. Et pas seulement à la suite de décapitations qui, aussi horribles qu'elles apparaissent, ne sont que peu de choses devant les massacres perpétués au nom de Dieu, Allah ou le sans nom.

Écrit par : Pierre Jenni | 16/09/2014

Désolé de le dire (publiez ce commentaire ou pas, cela m'est complètement égal), votre billet est d'un convenu et d'une banalité surprenants. Les mêmes mots, les mêmes expressions, qu'on entend partout : amalgames, ce n'est pas l'Islam, etc. Rien de nouveau. De la répétition. Exactement ce que vous dénoncez vous-même dans votre propre billet.
Quelques visites, Cher Monsieur Décaillet, dans des mosquées, ne font pas de vous, hélas, un fin connaisseur de l'Islam. Vous semblez, dans vos interventions diverses, ne pas aimer le "blabla". Restons donc terre-à-terre et expliquez-nous (c'est aussi maintenant un grand classique) concernant la nouvelle mode de "l'endoctriné" qui va égorger, violer, se faire exploser dans des marchés, etc., pourquoi seuls, je dis bien seuls, ceux-là se font "mal" endoctriner ? Le hasard peut-être ?
Oubliez les banlieues et la misère qui y règne (histoire de garder votre hauteur d'esprit)ces banlieues ne sont pas toutes habitées à 100% par des musulmans et la misère est la même pour tout le monde, y compris les chrétiens et les autres.
Bien à vous

Écrit par : jean Gowrié | 16/09/2014

Cher Pascal, je vous remercie pour ce papier, d'une belle intelligence, comme vous je fais partie des perdants lors de la votation à propos des minarets, je ne m'en suis pas tout à fait remis depuis, d'ailleurs ça m'a motivé de plus encore voyager, notamment découvrir l'Istanbul dont vous parlez... Amitiés. Yves Patrick

Écrit par : Delachaux Yves Patrick | 16/09/2014

Les musulmans de Suisse ne sont pas à nous pas plus que les autres croyants, ils sont à eux même et c'est à leur religion qu'ils souhaitent appartenir avant même que d'appartenir à la Suisse. c'est bien là le problème.
La vision intellectuelle de l'islam dont vous nous faites part pourrait nous séduire si nous n'étions pas de plus en plus confrontés à des exigences de plus en plus affirmées de la part des musulmans qui vivent chez nous.
Le temps des hypocrisies est bel et bien dépassé et nous devons songer a préserver ce qui nous reste du droit laïque avant de sombrer dans une prochaine guerre de religion.
La liberté des uns commence où finit celle des autres et la nôtre fini là où l'islam occupe le terrain.
Le respect que les musulmans doivent à la Suisse ne saurait faire l'économie des autres : celui des lois laïques en ce qui concerne en particuliers le droit à l'égalité des femmes, aux droits de l'enfant, à celui de l'école laïque, à l'obligation de ne pas se cacher le visage en public de ne pas se soustraire aux obligations de suivre les cours d'éducation physique, etc, etc.
"Il ne faut pas mettre tous les musulmans dans le même panier" Hélas ce sont les têtes de nos journalistes qui sont dans les panier de la barbarie et l'on entend que très peu s'exprimer les représentant de l'islam pour accuser avec fermeté les actes abominables dont sont victimes les "insoumis"
Au contraire il semblerait qu'une partie non négligeable de beurs français approuvent passivement.
Le temps n'est plus à nous demander ce que l'islam peut apporter à la civilisation occidentale mais au contraire à savoir ce que nous sommes prêt à refuser de céder à l'envahisseur.

Écrit par : norbert maendly | 16/09/2014

"J'attends des musulmans modérés, de Suisse ou d'ailleurs, plus de courage pour dénoncer les dérives."

Qui parmi les soumis résidant en Helvétie a dénoncé ceci?

http://apostats-de-lislam.xooit.org/t338-RaiF-Badawi-1000-coups-de-fouet-10-ans-de-prison.htm

Et ce n'est qu'un exemple parmi des centaines d'autres.


"Ignorance crasse sur ce qu’est l’Islam."

Il est possible de vous retourner le compliment. Avez-vous vécu dans un pays du dar-el-islam? Vécu au milieu des gens? Vécu quand la violence islamique se déchaîne? D'après vos propos, vous n'y avez fait que du tourisme:

"J’ai eu la chance de découvrir l’Islam sur place, très jeune : à huit ans à Damas, avec ma famille, lorsque nous avons visité la Grande Mosquée des Omeyyades, puis, quelques jours plus tard, les grands édifices d'Istanbul."

Que connaissez-vous donc de l'islam? Vous n'avez pratiquement rien découvert.

L'islam est d'abord une idéologie POLITIQUE totalitaire (même Hani Ramadan en est d'accord) qui se pare - pour mieux séduire les gogos naïfs et ignorants - des atours de la religion. Il n'y a dans cette idéologie pas la moindre séparation entre le POLITIQUE et le religieux.


"Et surtout, INFORMER. Je peine à entrevoir que cette initiation à l’Histoire des grands courants religieux puisse émaner d’une autre instance que de l’École."

Excellente proposition. Enseignons les dires et les faits de Mahomet. Et pas seulement les 5 piliers. Ce chef de guerre et de pillage? Un modèle parfait pour tous les soumis. Relation sexuelle avec une enfant de 9 ans alors qu'il en avait 54, ce qui fait que le mariage est légal en Iran pour une enfant de cet âge. Polygamie. Sans compter les concubines. Mépris des infidèles, quand ce n'est pas la guerre qui est un devoir. Mise à mort des apostats. Mise à mort des adultères. Est adultérine toute relation en dehors du mariage. Assassinat des opposants. Surtout s'ils sont poètes. Génocide à Médine et Khaybar des tribus juives. Oui, enseignons tout cela qui nous est parvenu par les thuriféraires mêmes de cette idéologie totalitaire et mortifère.

Écrit par : Johann | 16/09/2014

Bizarre… Ce texte semble m’être tout spécialement destiné. Il vous paraitra donc logique que j’y réponde.
Vous avez beaucoup visité. Des architectures, des mosquées magnifiques. Moi aussi. J’ai passé une semaine à Istanbul et tout récemment quelques jours à Grenade et à Séville. Que de beautés nées de cette civilisation !
Et alors ? Est-ce une raison pour fermer les yeux sur ce qu’elle impose aujourd’hui à nos sociétés? Admirez-vous les incessantes revendications qui, venues parfois d’une minorité, s’imposent néanmoins ? Des femmes sans cesse plus nombreuses qui couvrent cheveux et corps pour permettre aux hommes de maîtriser leur sexualité. Des pressions sur la mixité. Des demandes de dispenses de natation ou de port du burkini. Le refus de toutes les communautés musulmanes que le niqab soit interdit. L’absence totale de solidarité avec toutes les femmes obligées de se couvrir des pieds à la tête par les jihadistes (mais d’où vient ce mot ?) Des mosquées qui séparent les sexes pour leurs prières (hommes dans l’espace privilégié), cours et conférences. Des invitations de prêcheurs de haine. Des pressions pour obtenir de la nourriture consacrée, des demandes de cimetières séparés, de salles de prières dans des écoles et des entreprises. Des demandes de maris que leurs épouses soient traitées par des médecins femmes. Un jour de fête du sacrifice de plus en plus suivie où d’innombrables animaux sont concrètement sacrifiés (le symbole, ils ne connaissent pas encore) et qui plus est dans des conditions douloureuses et dangereuses pour la santé. Un ramadan de plus en plus suivi, qui ne correspond absolument pas aux exigences du travail. Un antisémitisme qui gangrène ces populations.
Laquelle des revendications et pratiques cités ici trouvez-vous attirante, susceptible d’enrichir le célèbre « vivre ensemble ? En connaissez-vous d’autres, plus séduisantes ?
Et, pas en Suisse pour l’instant il est vrai, les émeutes, les voitures brûlées, les « mort aux juifs » entendus dans certaine récentes manifestations, tout cela vous parait-il acceptable ?
Et des mosquées en si grand nombre laissées à des groupes extrémistes ! Savez-vous quelle est l’idéologie des Frères musulmans qui en contrôlent tant ? Frères dont Hani Ramadan fait chaque jour l’apologie dans ces colonnes ? A partir de quand, pour vous, l’islam devient-il islamisme ? Connaissez-vous un seul leader religieux qui vous l’explique ?
Il faut donc selon vous « se frotter aux textes ». L’avez-vous fait ? Connaissez-vous les bases de la doxa musulmane ? Le Coran, les Hadiths, dont des guides spirituels nous bassinons tous les jours ? Avez-vous entendu un seul de ces guides et responsables remettre en question la sacralité du Coran, affirmer renoncer à ses appels à la guerre contre toute les autres religions, ses châtiments inhumains ? Avez-vous lu la biographie de référence de Mahomet ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous entendu un seul groupe musulman qui remette en question la perfection de ce chef de guerre qui pratiqua l’esclavage, les décapitations, l’épuration des juifs ? C’est pourtant ce modèle dans ses œuvres médinoises que les groupes qui nous font horreur aujourd’hui disent imiter. Vous avez décidé un jour de ne jamais attaquer d’autres religions? Pas moi! Je ne vois pas au nom de quoi elles seraient exonérées de de critique.
Il ne faut pas mettre tous les musulmans dans le même panier ? Mais que font-ils les musulmans balkaniques face à toutes ces dérives? Entendez-vous leurs communautés protester ?
Il me semble que vous défendez plus souvent qu’à son tour la liberté d’expression. Croyez-vous vraiment qu’elle n’est pas en train de s’effacer à propos de l’islam ? Un nombre étonnant de lecteurs de mon blog m’ont dit ne pas pouvoir exprimer leurs convictions de peur de perdre leur emploi. Oui, et ils ont hélas raison ! Car critiquer cette religion et ceux qui nous imposent des régressions en son nom vous fait automatiquement traiter d’islamophobe et de raciste.
Il y a plus de 30 ans que je lis sur ce sujet, soit depuis la révolution iranienne qui m’a révélé ce qu’est une théocratie islamique. Et j’ai écrit deux livres qui démontrent par des faits tout ce que je viens de décrire… Je le fais au nom de la défense de la démocratie et de ses valeurs.
Ignorance, ignorance… Mais qui est le plus ignorant, de vous ou de moi ?

Écrit par : Mireille Vallette | 16/09/2014

Tout à fait d'accord avec vos propos, M. Décaillet. Flanquer tous les musulmans dans le même panier est aberrant et révoltant. C'est comme si, pendant la Seconde Guerre mondiale, on avait assimilé tous les Allemands à des nazis.

Écrit par : Kissa | 16/09/2014

@ Johann,

" L'islam est d'abord une idéologie POLITIQUE totalitaire (même Hani Ramadan en est d'accord) qui se pare - pour mieux séduire les gogos naïfs et ignorants - des atours de la religion. Il n'y a dans cette idéologie pas la moindre séparation entre le POLITIQUE et le religieux. "

A part quand il s'agit de cracher sur Israël, les totalitaire islamistes du Hamas et du Hezbollah ne semblent pas trop vous poser un problème. Même que vous avez bien choisi votre camps.

D.J

Écrit par : D.J | 16/09/2014

L'histoire a été écrite et réécrite pour accommoder les propriétaires des territoires. Mieux que les livres d'histoire lire Sacha Guitry en remontant les champs Élysées. L’histoire Suisse enseignée aux enfants d'Asie n'est certainement pas la même que celle enseignée aux enfants Suisses. De même que l'histoire de Palestine enseignée par les Palestiniens diffère grandement de l'histoire de la Palestine enseignée par Israël aux enfants Israélites. La seule référence valable sur laquelle nous pouvons baser nos opinions est la façon d'on se conduisent les membres de ces différente cultures est religions. Je ne peux pas m’empêcher de constater que le sens de la respectabilité diffère grandement d'une nationalité à l’autre mais aussi d'une religion à l'autre.

Écrit par : Michel Hegi | 16/09/2014

Le problème n'est pas l'islam, ni les musulmans, le problème c'est les machistes qui se déclarent musulmans et qui n'ont qu'une idée en tête, c'est de voiler et soumettre les femmes.

Mais pire que ces machistes, se sont l'ensemble des musulmans qui ne disent rien, qui ne manifestent jamais dans les rues pour déclarer, nous sommes musulmans et nous rejetons l'idée que les femmes soit voilées ou soumise à l'homme. Leur silence à tous me paraît suspect. Pour moi, ce silence me fait penser que la majorité des musulmans rêve que leur femme soit voilée et soumise. Dans certains pays, en occident particulièrement, où les femmes n'ont pas cette habitude, ils ont plus de peine à les voiler, même si on voit de plus en plus de femmes voilées dans les rues.

Les femmes sont aussi coupables de cette situation, car elles acceptent cela, même là où cela n'est pas obligatoire de porter le voile et où elles ne risquent pas des représailles. Leurs soumissions est pathétique et donne un mauvais exemple pour les petites filles. Qu’elles écoutent Jacques Brel et sa chanson les bigotes.

http://www.youtube.com/watch?v=CgXy6Km2gs8

Durant le printemps arabe, tous les pays qui se sont libérés des dictateurs, Tunisie, Egypte, Lybie, sitôt les islamistes aux pouvoirs, ils voulaient que les femmes soient voilées, voilà leur seul programme et leur obsessions.

Le jour où je verrai énormément de musulmans hommes défiler dans les rues pour exiger que les femmes aient les mêmes droit que les hommes et qu'elles ne doivent plus porter le voile, il n'y aura plus de problème avec l'islam.

J'ai voté pour l'interdiction des minarets, car le seul rôle des minarets, c'est l'appel à la prière. J'ai moi aussi été à Istanbul, j'ai admiré la mosquée bleue, mais j'ai trouvé insupportable d'entendre 5 fois par jour l'appel à la prière, déjà que les cloches chrétiennes me cassent parfois les pieds, même si elles sont beaucoup plus discrètes.

Autre chose, ces incohérents de djihadistes devraient arrêter d’utiliser les inventions des mécréants, car la poudre à canon, les armes à feu, l’acier, le fer, le bronze pour les sabres, les voitures, les trains, les avions, la moto, internet, les ordinateurs, les potables, les pc, la télévision, les caméras, les caméscopes, les enregistreurs, les micros, la radio, les satellites, les lunettes, les jumelles. Sans parler de la médecine, la chirurgie, les médicaments, les vaccins, les antalgiques, la stérilisation, où les mécréants ont largement contribué à leur développement.

Pourquoi diable les djihadistes rejettent les mécréants, alors qu’ils utilisent à longueur de journée, toutes les inventions de ces mêmes mécréants. Dans leur nouvel état EI, ils ne fonctionnent qu'avec des inventions des mécréants.

Je suis agnostique tendance athée, respectant les droits de l’homme et la liberté de cultes, mais pas au détriment de la liberté des femmes. Je suis navré de vous le dire M. Décaillet, mais vous êtes, au même titre que tous les partis de gauche, dont je soutiens d'habitude le programme, trop naïf sur les musulmans. Heureusement qu'il y a l'UDC, qui d'habitude ne sert à rien, pour veiller au grain. J'ai adoré ce qu'avait déclaré M. Oskar Freysinger sur l'Islam et les musulmans, c'est que le problème de l'islam et des musulmans, c'est qu'il n'ont pas encore franchi le siècle des lumières...

Je suis aussi pour une nouvelle mesure. L'échange de musulmans. Les musulmans qui veulent voiler les femmes ou les femmes qui veulent être voilées, rentrent chez eux en terre musulmane, et en échange, on fait venir des musulmans, homme et femme, pour qui le voile n'est pas dans leur mœurs. Moi quand je suis rentré dans la mosquée bleue, j'ai enlevé mes chaussures sans problème, respectant ce lieu de culte.

Écrit par : Lucignolo | 16/09/2014

Comme quelques-uns ont visité Istanbul, il me ne semblait pas surfait, de faire suivre une petite vidéo du Sheikh Imran Hussein résidant en Malaisie, sur l'ancienne Constantinople et la spoliation de la Cathédrale Sainte-Sophie par les Ottomans et qui, sous l'impulsion du vice premier ministre turc, risque à nouveau de redevenir une grande mosquée, alors qu'elle n'est plus que musée à l'heure actuelle. Donc la laïcité disparaît également en Turquie, ne nous leurrons pas.

http://www.youtube.com/watch?v=03QbsGUcHGU

Écrit par : unus pro omnibus | 16/09/2014

Si c'était si simple les musulmans seraient incognitos dans nos rues, nos magasins, nos lieux publics etc! Ca n'est pas simple, parce que justement ils font en sorte de se distinguer; je suis désolée mais cela me mets très mal à l'aise d'entendre parler l'arabe dans nos lieux publics, dans nos magasins et dans nos rues.

D'autre part, en tant que femme, ayant participé à l'évolution des libertés et acquis féminins, je ne supporte pas de voir une femme voilée, qu'elle soit au volant d'une voiture ou dans la rue.

Ce n'est pas à nous de nous adapter, de faire le premier pas, c'est à eux de nous respecter, avant tout!

Écrit par : Corélande | 16/09/2014

Merci !

Tes enfants peuvent être fiers de leur Père. Ce texte est dans beaucoup de coeurs aujourd'hui et partagé par des milliers et des milliers de personnes.

La petite haine destructrice du coin ne survivra pas à ta belle lumière !

Écrit par : Gorgui NDOYE | 16/09/2014

Votre commentaire me laisse quelque peu perplexe. Si je vous ai bien lu, vous tentez d'édulcorer la communauté musulmane. Il me semble que vous oubliez le radicalisme de plus en plus présent de ladite communauté dans le monde et en Suisse. Elle EXIGE que les autorités et le peuple se soumette à leur Diktat. Comme déjà écrit ci-dessus, c'est à nous de nous comporter et de nous adapter à ce qu'ELLE VEUT et selon SES TRADITIONS. Non, Monsieur, nous sommes en Suisse et c'est à cette communauté de s'adapter à nos us et coutumes. En sus, je constate que tant la communauté musulmane suisse qu'internationale agissent avec grande mollesse sur la barbarie de son aile extrémiste. Exemples : assassinat des personnes d'une autre religion et destruction de leur lieux de culte.

Écrit par : Alain Buhlmann | 16/09/2014

J'invite les lecteurs à s'acheter un Coran (traduction française) dans une librairie arabe reconnue, puis à le lire. Vous serez édifiés, et peut-être un peu plus prudents, et moins idéalistes. Une telle lecture permet d'être informé à la source. Je rejoins donc Monsieur Décaillet sur la nécessité de s'informer même si mes conclusions ne sont pas les mêmes.

Écrit par : Allenbach | 16/09/2014

"A part quand il s'agit de cracher sur Israël, les totalitaire islamistes du Hamas et du Hezbollah ne semblent pas trop vous poser un problème. Même que vous avez bien choisi votre camps."
Voilà bien le commentaire le plus parfaitement malhonnête jamais paru sur cette plateforme. Félicitations, DJ, vous êtes en pleine forme.
Votre billet est profondément décevant, Pascal Décaillet. L'islam n'est pas une religion, c'est avant tout une idéologie nationaliste arabe. Il était important pour ce caravanier plus ou moins pédophile de trouver une issue face à ces Juifs arrogants et leur Dieu unique. L'islam est à la nation arabe ce que le nazisme est à la nation allemande dans les années 30, pour laquelle Wotan est le seul dieu et Hitler son prophète. Un jour pas si lointain, cela vous semblera très évident. Il est regrettable que quelqu'un de votre clairvoyance se fourvoie autant maintenant. Hélas, la réalité va vous rattraper douloureusement, à force de décollations...

Écrit par : Géo | 16/09/2014

Cher Pascal,
Comme vous je ne supporte pas les excès, même lorsqu'ils viennent de personnes qui me sont proches. L'excès est toujours la marque d'une peur. J'espère que vous serez d'accord avec moi pour dire que ceux commis dans ce khalifat fantoche ou ailleurs dans le monde musulman ont de quoi faire naître des peurs.

Comme vous je suis passionné par le dialogue, l'affrontement des idées car c'est d'eux et d'eux seuls que peuvent arriver des réformes. Si les catholiques avaient su écouter les cathares, il n'y aurait pas eu la guerre des albigeois et avec elle son lot d'atrocités. Si protestants et catholiques avaient été gouvernés par le sens du pardon enseigné par le Christ, il n'y aurait eu ni St Barthélémy ni guerre des Religion avec leurs vilénies de part et d'autre.

Nous sommes arrivés à un stade où il semblait que les horreurs commises par les nazis, les staliniens et les maoïstes devaient suffire à la démonstration qu'il n'y a pas besoin des religions pour commettre des atrocités.

Toutes les idéologies portées au paroxysme sont capables du pire.

Comme bien des humains j’espérais naïvement que nous en avions assez vu pour cesser ces guerres aussi vaines qu'inutiles.

Il a malheureusement fallu que l'avidité financière d'usuriers en tous genre nous ramènent dans ce cycle infernal.

Tout cela conduit à constater que les dialogue n'est possible qu'avec ceux qui le souhaitent et surtout ceux qui respectent le point de vue opposé.

Si je partage pleinement vos propos lénifiants sur les musulmans modérés, je ne peux me résoudre à laisser un bande de fous furieux qui, analphabètes qu'ils sont, s'appuient sur un livre dont ils ne comprennent pas la finalité.

Contrairement à vous, je pense que les suisses ont sagement posé une limite au prosélytisme de cette religion en n'acceptant pas un signe religieux aussi ostentatoire que les minarets. Contrairement à ce que prétendait votre "compatriote" Couchepin, c'est n'est pas simplement une sorte de clocher duquel on appelle à la prière. C'est bien plus.

Le problème que posent tous les fondamentalistes est de ne jamais faire de pose et de toujours et sans cesse vouloir agrandir les territoire sous leur domination. Tous les moyens sont bons y compris ceux qui violent lourdement nos règles du vivre ensembles. Je fais référence ici à l'égalité homme/femme que l'islam, par nature nie de façon absolue.

Ne serait-ce qu'à ce motif-là, nous devons poser les limites de notre acceptation.

Comme vous je suis passionné des grandes dynasties qui ont enrichi la culture universelle. Comme vous je suis admiratif de Courdoue au temps de sa splendeur entièrement due à la cohabitation pacifique des trois religions du Livre. Pourquoi rester sur ces images d'Epinal alors que des cinglés, qui se revendiquent de dieu, tuent sauvagement nos Frères de croyance.

Ne pas y mettre un terme serait criminel. Le dialogue est impossible, ne reste que la force pour achever le travail.

Il est rageant de devoir en arriver là, mais avons-nous le choix? A quoi sert-il de tendre l'autre joue si votre tête n'est plus sur vos épaules?

Ce que je regrette vraiment, c'est que nos compatriotes qui pratiquent cette religion dans tout ce qu'elle a de bon et d'intéressant ne prennent pas la parole.

Je sais, pour avoir discuté avec des hauts responsables musulmans tant français que marocains, qu'ils ne parlent pas de peur des représailles des intégristes.

Nous sommes dans une formidable démocratie, serait-il normal de la voir dévalorisée par individus qui ne souhaitent que la réduire au silence?
Bien sûr que non. Tout au contraire, toute velléité d'installer un système chariaïsant doit être stoppé net et ses promoteurs expulsés du pays s'ils ne sont pas suisses et sanctionnés pénalement pour incitation à la haine s'ils sont suisses.

C'est en demeurant déterminés dans nos principes démocratiques que nous seront respectés. Sinon nous finirons comme nos voisins avec des zones de non droit ou encore avec des criminels qui décapitent un policier en pleine rue.

Souvenons-nous que des sages, avec un Genevois à leur tête, ont su nous éviter les affres d'une guerre de religion et soyons intransigeants avec celles et ceux que cette lamentable aventure tenterait.

Écrit par : Patrick Dimier | 16/09/2014

Une persone spirituelle peut trouver matière spirituelle même au milieu d'immondices. Ainsi il existe de vraies personnes spirituelles de religion musulmane ou juive. Mais quand on étudie le coran, les hadiths ou le talmud objectivement, ben, c'est consternant...
De même les pires filous peuvent utiliser des écrits authentiquement spirituels pour faire la guerre ou l'Inquisition.
Pourquoi ne pas voir que les bases de l'islam ou du judaïsme talmudiques sont les mêmes et qu'elles entraînent facilement des dérives ? Regardez l'idéologie qui règne en Israël ou en Iran.

Écrit par : Roland | 16/09/2014

L'arabisation est en route. Si nous adultes et nos enfants ne réagissons pas
immédiatement,il n'y aura plus en Suisse d'ici 30 ans ni églises, ni temples
qui auront été détruits et remplacés par des mosquée...

Écrit par : bidouille | 16/09/2014

"C'est comme si, pendant la Seconde Guerre mondiale, on avait assimilé tous les Allemands à des nazis."

A mon sens "on" aurait juste fait preuve de clairvoyance car une hirondelle n'a jamais fait le printemps mais je suis très curieux de connaître les éléments Historiques avérés qui vous fondent à sous entendre le contraire.

Remarquez, depuis quelques années, les mêmes benêts ne cessent de nous rabâcher les oreilles avec la mystérieuse majorité musulmane, paisible et silencieuse, que pourtant personne n'a jamais entendu, et pour cause mais je suis très curieux de connaître les éléments concrets qui vous fondent à sous entendre qu'entre islam / islamisme il faudrait séparer le bon grain de l'ivraie car pour moi, en parfaite connaissance de cause, je ne trouve aucune différence entre l'islam et l'islamisme et si ce n'était les circonstances qui lui sont actuellement défavorables je ne ferai aucune différence entre le nazisme, l'islamisme et donc l'islam. Cela dit, je suis prêt à écouter tous les arguments qui viseraient à me prouver le contraire et à en contester chacun d'eux en m'appuyant sur des faits Historiques avérés.

Écrit par : Giona | 16/09/2014

Cher Monsieur,

Bravo et merci pour ce profond et sage cri du cœur et de l'âme. Le combat le plus noble que puisse mener l'homme sur cette terre c'est celui contre l'ignorance, l'injustice et le mensonge.

Cordial Salam,

Shady Ammane

Écrit par : Shady Ammane | 16/09/2014

"On confond Islam et islamisme,"

Isläm: Mot arabe signif. remise à Dieu. Religion et civilisation des musulmans. (...) L'Isläm est un monothéisme très strict: Alläh est le Dieu unique, incréé, (...) guerre sainte contre les infidèles menaçant une terre musulmane.
L'Isläm n'est pas seulement une religion; c'est aussi une loi, dont la source est le Coran, et qui règle tout le comportement du musulman. L'Isläm donne à ses fidèles, au nombre de 450 millions environ (Larousse ancien aux feuilles jaunies et je l'ai fait exprès) une organisation juridique, sociale et familiale en dépendance étroite du Coran....... ont divisé les musulmans entre deux grandes doctrines: le sunnisme orthodoxe et le chï'isme.

Islamisme: Doctrine de l'Isläm.

Désolée, M. Sécaillet mais je ne vois pas une autre traduction de l'Islam....

Brigitte Gabriel, journaliste américaine, d'origine libanaise
répond aux questions d'une islamiste: port du voile.
https://www.youtube.com/watch?v=28d04OHyhw

Voici deux façons de voir la religion: Disons que l'une vit dans la modernité et l'autre au 7è siècle comme celles qui prennent part aux manifestations à Genève. Comme l'Islam des frères Ramadan/Frères musulmans.

Egyptian TV Host Kicks Guest Out of Studio for Expressing Controversial Ideas on Religion

http://youtu.be/PFyFNvs2LDY

Écrit par : Patoucha | 17/09/2014

Suisse – Promotion du Coran avec soutien qatari
Posted On 08 sept 2014
By : Joseph Cuesta

ISLAMISCHEN ZENTRARATES SCHWEIZ IZRS ISLAM

Un citoyen qatari et le président du Conseil central islamique suisse (CCIS) ont inscrit au registre du commerce à Berne, capitale de la Suisse, une association de promotion du Coran. Elle se fixe divers buts comme des « programmes de formation ». L’association baptisée Qoranona entend organiser des « manifestations culturelles ». La construction de bâtiments ainsi que la mise sur pied de médias et d’émetteurs servant les vues de l’association est aussi évoquée.

Le CCIS avait fait parler de lui il y a environ deux ans avec son intention de créer une télévision baptisée Unity-TV. Il était aussi question de la construction d’une mosquée à l’ouest de Berne. Porte-parole du CCIS, Abdel Azziz Qaasim Illi a affirmé à qu’il n’y aurait aucun lien direct entre Qoranona et Unity-TV.

Il n’a cependant pas exclu que le projet de Unity-TV, la télévision du CCIS profite un jour des objectifs de Qoranona. Une seconde société a également été inscrite au registre du commerce avec comme objectif le « soutien aux nécessiteux dans les pays en crise ».

Dreuz.info

Écrit par : Patoucha | 17/09/2014

Lorsque les Dieux des religions d'aujourd'hui n'existeront plus, ils feront partie de l'histoire des civilisations. Et, on analysera ce phénomème avec stupeur, horreur et un brin d'ironie.
Les affirmations erronées des Religieux au sujet de l'évolution de l'univers sont déjà évidentes et stupéfient les gens par la fantaisie de leur imagination.
L'homme a créé des dieux par millions. Au nom de ces dieux, l'homme continue à s'entre-déchirer. Les guerres, les massacres se perpétuent à l'infini. Vraiment, ces dieux à quoi servent-ils?

N'est pas haruspice qui veut. Au temps des Etrusques les femmes n'entraient pas dans ce collège des haruspices. Les femmes ont toujours été écartées des religions. Au vu des caprices et actions les plus fantaisistes que pratiquent les religieux, il est heureux qu'elles n'aient pas participé à cette mascarade. Seuls les hommes avaient le droit de pratiquer un examen du foie des victimes sacrifiées. Cet organe était censé reproduire en microcosme l'univers tout entier.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 17/09/2014

Monsieur Décaillet, votre papier, sur le papier, est parfait. C'est dans la pratique que cela ne fonctionne pas. Nous vivons dans une société laïque qui a conquis de longue date la séparation des clergés de l'état. L'islam est une philosophie, une doctrine et une religion qui se situe aux antopodes des principes de laïcité.

Respecter les musulmans? Certes, mais cela ne se fait pas à sens unique. Les musulamns doivent aussi respecter notre culture, nos traditions et, surtout, nos acquis de société. Ainsi, nous vivons dans une société au sein de la quelle le niqab, le burkini et les jours de piscine musulmans ne peuvent ni ne doivent être acceptés.

Le vote sur les minarets était dérangeant? Certes, au premier degré. Mais sur le plan symbolique, il faut y voir le souhait des citoyens de ce pays de marquer une ligne claire entre la pratique d'une religion respectable en soi, et l'impact que cette dernière dans ses aspects doctrinaires cherche à avoir sur le fonctionnement même de notre société.

Dès lors, je dis aux musulmans de Suisse que je les respecte dans la pratique de leur religion mais que je ne peux tolérer ni leur prosélytisme ni leur volonté d'imposer à une société laïque vieille de plusieurs siècles des traditions philosophiques et doctrinaires qui ne lui appartiennent pas - et qui sont incidemment largement rejetées par les populations locales... S'ils acceptent le principe de vivre au sein d'une société laïque et libre, je leurs dit qu'ils sont les bienvenus.

Et j'ose le dire aussi: si cela déplaît à certains musulmans, rien ni personne ne les retient. Il y a de nombreux pays, musulmans, qui pourront les accueillir. Avec bienveillance et respect de leur religion et de leurs souhaits, je leur dit: partez.

Écrit par : Déblogueur | 17/09/2014

Aucun pour l'instant

Écrit par : decosterd | 17/09/2014

Toute religion a deux composantes : un système objectif, porté par les dogmes et les autorités, et ce que l’individu en fait. L’attitude du professeur que vous avez eu la chance d’avoir reflète l'idéal chrétien : respect, douceur, tolérance, choses qui sont devenues les manifestations de la chrétienté dans le message du système objectif et dans les comportements individuels car celui-là a laissé (bon gré mal gré, certes mais il l’a fait) aux individus la possibilité de développer leur libre arbitre. Les problèmes avec l’islam, c’est que 1) le système objectif exige une coïncidence des comportements individuels avec le dogme (ex. dans les rapports hommes-femmes, les règles alimentaires et vestimentaires), et 2) les discours de ses autorités se distingue pas, où que l’on regarde dans le monde, par les appels au respect, à la douceur, à la tolérance. Vous voulez défendre l’islam comme vous défendez le christianisme, mais, en bon chrétien qui a depuis longtemps le droit de faire usage de son esprit critique, vous ne voyez pas cette différence fondamentale : le système objectif de l’islam ne souffre pas d'écart au niveau individuel car le Coran ne doit pas être interprété. Il faut un grand courage à l’individu musulman pour échapper à ses prescriptions. Sachant cela, si on se penche sur les textes fondateurs de l’islam (voir http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2014/09/15/ca-n-a-rien-a-voir-avec-l-islam-259776.html), on comprend pourquoi cette religion engendre violence et terrorisme.
PS: « islam » ne prend pas davantage de majuscule que « judaïsme », « christianisme », « musulman », « chrétien » ou « juif » (en tant que membre de la communauté religieuse).

Écrit par : Laurence | 17/09/2014

4 remarques:
1. Certains oublient la profondeur temporelle constitutive de l'Histoire. Les moeurs de Mahomet ne différent pas de celles des dirigeants chrétiens de l'époque, comme la notion de jihad rejoint les autres politiques chrétienne d'Occident ou d'Orient de main mise sur la Méditerranée, enjeu géopolitique majeur jadis.
2. La peur face à la communauté musulmane de Suisse ne possède aucun fondement objectif, aucune raison étayée par des faits. Elle n'est qu'emprunt à quelques discours religieux extrémistes ultra-minoritaires (p. ex. Blanco) ou à des situations que connaissent d'autres pays, qui ont pratiqué une autre forme d'intégration (p. ex. la France et ses ghettos en banlieue). La première faille dans notre politique d'intégration, jusqu'alors totalement réussie, a été l'interdiction des minarets.
3. La peur de l'islam qui suinte ici, comme toutes les peurs, génère la haine. Celle-ci trouve son exutoire dans l'agression, l'exclusion, la guerre. Voulons-nous donc retourner au temps des Croisades? Avons-nous donc oublié le chemin parcouru depuis le siècle des Lumières? Peut-on raisonnablement penser qu'éradiquer l'Islam ferait un monde meilleur?
4. Généraliser et se radicaliser ne fait que le jeu de ceux-là même qui ont, effectivement, déclaré la guerre à l'Occident. Leurs décapitations abjectes veulent provoquer une réaction similaire en retour, de manière à parvenir à un gigantesque embrasement qui ne peut que leur profiter. Durant la guerre dite froide, si tu n'étais pas avec moi, tu étais contre moi; imaginez une guerre chaude sur le même modèle...

Écrit par : Jean-Michel Bugnion | 17/09/2014

Il paraît que les musulmans "modérés" sont silencieux...Soit, je suis sidérée par les quelques 30 commentaires que je viens de lire, Suisse, née en Suisse, musulmane je ne me reconnais absolument pas dans tous les commentaires que je viens de lire. Pas voilée et je ne le serai jamais. Mariée à un musulman qui ne m'a jamais demandé de l'être, la plupart des musulmans choisissent de ne pas s'exprimer, car la religion comme pour beaucoup est et doit rester une affaire privée, personnelle.
Je ne comprends pas cette notion d'intégration, intégrer des gens nés ici, ayant grandi et fréquenter les écoles de ce pays.
Je suis profondément choquée d'associer islam et nazi.
Enfin, peut-être que des gens non concernés par cette religion en savent sans doute plus que les musulmans suisse eux-mêmes. Un grand merci à M. Pascal Décaillet

Écrit par : lamia el ouakyly | 17/09/2014

Je rentre du Liban.
Nous avons été reçu par des druzes, des chiites, des maronites... Tous veulent la paix, quelle que soit leur religion, tous craignent une prochaine guerre et ils savent de quoi ils parlent, eux.

Sacrebleu! Sortons du débat religieux. Cet étiquetage n'est plus de mise, il est seulement utilisé par les boutefeux. Parce M. Décaillet dit que les musulmans ont fait des belles choses, des contradicteurs démontrent qu'ils en ont fait de vilaines. On peut y aller comme ça avec chaque religion, avec chaque pays, avec chaque peuple et on tourne en rond.

Le clivage n'est pas religieux. Arrêtons avec ce cloisonnement vertical. La véritable scission est horizontale. Il y a les va-t-en-guerre pour qui la croyance justifie l'éradication des incroyants, il y a les modérés qui cherchent leur voie, respectent et s'enrichissent du chemin balisé par d'autres chercheurs et il y a les inconscients, soit inertes, soit manipulables.

Je simplifie bien-sûr pour être bref, mais j'aimerais réunir les modérés et les chercheurs et les entendre plus fort. Ce que j'ai vécu et partagé au Liban me conforte dans la crainte de la bêtise humaine, mais aussi dans la confiance en sa capacité de résilience. Il y a une réelle volonté de sortir du cycle de la violence. Les commentaires lus ici n'y contribuent guère. Il faut réagir en tant qu'humble cheminant. Ce n'est pas parce qu'un centième des humains fait le plus de bruit, avec ses tambours et ses fusils, que l'on doit croire que le monde est ainsi. L'affirmation de sa puissance ne doit plus se faire dans l'identification à une idéologie (qui rassure les faibles), mais dans la conviction que nous sommes sur la voie. Et se méfier de ceux qui savent.

Le vrai courage n'est pas de suivre le troupeau. Modéré ne rime pas avec ramolli. Simplement il est beaucoup plus facile de marteler haut et fort des discours simplistes que de se pencher sur nos doutes pour progresser et trouver du sens à notre vie et à nos actes.

La beauté est dans la finesse et le dépassement. Y en a-t-il plus dans une mosquée, dans une cathédrale ou dans une fleur ? Ce n'est pas le coeur qui poserait une telle question.
La bêtise est dans la réduction d'un être ou d'un peuple à une étiquette. C'est pourtant le rôle principal du mental, qu'il ne faut pas confondre avec l'intelligence.
L'horreur est dans la violence, y en a-t-il plus dans un couteau ou dans une phrase ?
Nous sommes tous concernés, soyons vigilants. Il faut choisir, encore et toujours. C'est notre drame et notre fier privilège.

Écrit par : Dom | 17/09/2014

"1. Certains oublient la profondeur temporelle constitutive de l'Histoire."

Certains oublient l'histoire actuelle. Le projet politique de Mahomet se trouve actuellement réactualisé. Faire au travers du djihad que la terre entière soit soumise. Y participe le port du voile pour les femmes. Au temps du nazisme différentes catégories de personnes étaient marquées d'un signe distinctif. Aujourd'hui l'islam réactualise cette pratique (barbe, voile). Mais il y a une autre dimension à l'histoire qui se déroule sous nos yeux. L'instrumentalisation de l'islam par l'impérialisme:

http://www.youtube.com/watch?v=zXcu29fFs2M


"2. La peur face à la communauté musulmane de Suisse ne possède aucun fondement objectif,"

Qui vous dit que nous avons peur? C'est un pur fantasme. Il s'agit de marquer les limites de ce qui est acceptable et de ce qui ne l'est pas pour un vivre ensemble. Or actuellement ce sont certains soumis qui refusent le vivre ensemble, qui revendiquent une forme d'apartheid. Il faut simplement leur opposer une fin de non recevoir. Car finalement:

"Ils ne sont forts que de nos faiblesses."


"3. La peur de l'islam qui suinte ici, comme toutes les peurs, génère la haine."

Non monsieur. Nulle peur. Vous fantasmez. La haine est dans l'idéologie de l'islam. Cultivez-vous, apprenez, lisez ce coran que vous n'avez JAMAIS ouvert, lisez la vie de Mahomet que vous ignorez TOTALEMENT. Le coran traite les juifs et les chrétiens de menteurs. Et je vous passe tout le contenu qui s'adresse aux athées, aux mécréants comme ils disent.


"4. Généraliser et se radicaliser ne fait que le jeu de ceux-là même qui ont, effectivement, déclaré la guerre à l'Occident."

Votre naïveté est confondante. Vous n'avez rien compris à ce qui se passe sous nos yeux. Bien évidemment la presse n'est d'aucun secours, bien au contraire. Alors posez-vous les bonnes questions. Qui est soupçonné de procéder à ces égorgements filmés? Un britannique?! Jamais entendu parlé de provocation, d'agent double? Dans quel but? Etre bien sûr de l'intervention us?! Pourquoi cette intervention? Quelle est la cible? Nous aurons la réponse dans quelques semaines...

"qui ne peut que leur profiter."

Profiter à qui? Aux soumis? Vaste plaisanterie. L'objectif est le pétrole et le gaz de la Méditerranée. Et la liquidation d'un des derniers états laïcs au Proche-Orient. Et à ce titre l'un des derniers remparts contre les islamistes.


Et dire que vous êtes au gc. C'est bien cela qui fait peur.

Géo, merci.

Écrit par : Johann | 17/09/2014

" Voilà bien le commentaire le plus parfaitement malhonnête jamais paru sur cette plateforme. Félicitations, DJ, vous êtes en pleine forme. "

Oui Géo et je vais récidiver; Johanne dénonce le totalitarisme islamique mais de l'autre côté il ne ne se gêne pas à rendre innocent ce totalitarisme islamique sur un massacre de 3000 civiles américains un certain 11 septembre en mettant en avant ses délires conspirationistes.

Vous et Johann vous faites un beau couple d'hypocrites. Les extrêmes effectivement se rejoignent toujours.

D.J

Écrit par : D.J | 17/09/2014

" Ce n'est pas parce qu'un centième des humains fait le plus de bruit,"

Nous sommes tous soumis à la volonté d'un millième des humains qui décident pour nous notamment de la paix ou de la guerre.

Écrit par : Johann | 17/09/2014

A tous ceux qui ont répondu à cet article par des exemples d'extrêmisme divers dans l'Islam: l'Islamisme est un problème, personne ne dit le contraire - vous enfoncez des portes ouvertes - mais l'Islam non.

Écrit par : Bapt | 17/09/2014

Géo, j'éprouve un irrésistible sentiment de pitié pour les ignorants. Vous comme moi savons qui sont du côté des assassins et qui sont du côté des victimes, notamment ces 343 pompiers envoyés sciemment à la mort dont leurs collègues réclament JUSTICE:

http://www.dailymotion.com/video/xcjc1f_11-septembre-2001-les-pompiers-se-m_news

Écrit par : Johann | 17/09/2014

Vous avez parfaitement raison. Je suis sûr que dans la Waffen SS et la Weermacht il y avait plein de bons types... C'est ça, on ne doit pas mettre tout le monde dans le même panier, c'est tellement plus politiquement correct.

Écrit par : petard | 17/09/2014

"l'Islamisme est un problème, personne ne dit le contraire - vous enfoncez des portes ouvertes - mais l'Islam non." Vous êtes donc prêt à leur payer un impôt pour avoir le droit de ne pas vous convertir ? A descendre du trottoir pour leur céder la place ? A vous priver de l'usage d'un véhicule, privilège réservé aux croyants ? Etc, etc...

Écrit par : Géo | 17/09/2014

La réalité est en train de tendre à la modernité occidentale la facture que méritent ses innombrables erreurs intellectuelles.

- La brimade des croyants est inhérente à la "laïcité" occidentale, et elle a été permanente depuis plus de 150 ans. La guerre menée par cette "laïcité" n’a même pas épargné les ordres contemplatifs (tels que les Chartreux), qui se sont fait chasser de notre territoire.

- L’enseignement de l’histoire, dans les sociétés "laïques" occidentales, tend à nous faire croire à l’invention (par génération spontanée tirée de la seule nature et de la seule raison) d’un ordre parfait, point culminant d’une histoire enfin débarrassée des religions, alors que la plupart des principes dont se réclame cet ordre sont d’origine singulièrement chrétienne (comme la laïcité elle-même, qui doit beaucoup à cette parole du Christ : « rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu », ou les droits de l’homme, qui sont certes universels mais qui ont eu besoin de la révélation chrétienne pour être reconnus comme naturels par notre civilisation).

- Pour des raisons que l’on ne peut expliquer en trois lignes (lire le Pacte des Idoles, http://www.raphaelbaeriswyl.ch/pdf/Le-Pacte-des-Idoles.pdf), il est politiquement correct de faire des amalgames contre les catholiques, mais pas contre les musulmans. Mais il ne faut pas s’y tromper : les attaques contre les musulmans sont d’abord des attaques contre des croyants qui n’acceptent pas certains diktats de la "laïcité" (comme celui selon lequel les questions de religion devraient nécessairement se confiner à la sphère intime, voire honteuse, de l’individu).

Aussi, ce n’est pas tellement en ma qualité de citoyen, mais plutôt en tant que croyant, que je me sens solidaire des musulmans.

Nous sommes partis pour un Kulturkampf 2.0 mené dans un monde qui n’a pas perdu que la foi, mais aussi la raison.

Écrit par : Raphaël Baeriswyl | 17/09/2014

Ah, j'oubliais... dans une boîte de petit pois il y a plein de petits pois qui sont plus petits ou plus grands que les autres... mais ils sont dans la même boîte.

Écrit par : petard | 17/09/2014

"Aussi, ce n’est pas tellement en ma qualité de citoyen, mais plutôt en tant que croyant, que je me sens solidaire des musulmans."
Et nous y voilà. Nous avons mis des centaines d'années pour échapper à la terrible dictature des curés - pensez au nombre d'enfants violés sans que les parents osent même penser que c'est leur fils qui dit la vérité, et cela partout : en Europe, en Amérique, partout où il y a des catholiques, il y a eu des milliers de cas de pédérastie pendant des dizaines d'années...-, ce n'est pas pour subir l'appel à la prière hurlé par des fanatiques cinq fois par jour, de 4h du matin à minuit. Et ne venez pas nous dire qu'on aurait refusé l'appel du muezzin si les clochers continuent de sonner leurs cloches. L'égalité des droits est difficile à contrecarrer et les homosexuels pourront bientôt adopter...

Écrit par : Géo | 17/09/2014

Une ptite reponse a la personne qui supporte pas de voir une femme voilee en suisse et que: aux musulmans de s'integrer donc les obliger indirectement de ne pas pratiquer leurs religions comme obligee un pretre a coucher avec une nanas !!!! Et vous madame juste une question: quand vous allez chez eux vous aller aussi faire l'effort de pas picoler car la biere est pas cher dans lhotel que vous avez payer en all inclusive a deux balles cinquante!!! Vous allez pas retirer votre maillot de bain et choquer un ptit enfant musulman qui va mater vos seins et vos fesses tatouee ???? Il faut aussi que ca soit reciproque non??

Écrit par : Manon | 17/09/2014

lamia el ouakyly: "musulmane je ne me reconnais absolument pas dans tous les commentaires que je viens de lire."

Egyptian TV Host Kicks Guest Out of Studio for Expressing Controversial Ideas on Religion

http://youtu.be/PFyFNvs2LDY

lamia el ouakyly, j'aimerais que vous me disiez dans laquelle de ces deux femmes musulmane vous vous reconnaissez et pourquoi? Merci!

@Pascal Décaillet. Désolée pour l'erreur de frappe....

Écrit par : Patoucha | 18/09/2014

Manon, je ne suis rien de tout ce que vous décrivez. Je ne suis jamais allée dans un pays arabe, tout comme je ne suis jamais allée aux states non plus d'ailleurs.
Mais si je vais chez quelqu'un, je le respecte, je m'adapte à ses habitudes
son mode de vie; s'il s'assoit parterre ou sur une chaise, je fais de même!

Oui ces foulards, voiles, me gênent, cela me fait penser à mes grands-mères, leurs attitudes soumises de l'époque. Nous avons beaucoup donné pour l'évolution de la femme et son autonomie, ce n'est pas pour que maintenant des -étrangères- viennent nous imposer l'image de la régression!

Si je devais aller en terre musulmane, je ne serai pas dérangée d'entendre parler l'arabe, et pour cause, mais ici en terre vaudoise, cela me gêne énormément; aussi quand je suis en attente à une caisse et que la vendeuse parle en arabe avec une amie de passage! C'est malhonnête et indécent!

Hier encore on m'a rapporté ce même malaise. Une connaissance qui croisait une personne voilée, l'a regardé et s'est faite en retour dévisagée d'une manière arrogante en même temps qu'agressée verbalement dans une langue incompréhensible! (Montreux)
Si vous trouvez cela normal......pas moi!

Écrit par : Corélande | 18/09/2014

"Pas voilée et je ne le serai jamais."

Parce que vous avez la chance de vivre dans le dar-el-harb et non dans le dar-el-islam. Où un beau jour qqn viendra trouver votre mari et lui demander s'il est un "bon musulman". Réponse contrainte. Et dans ce cas il "conseillera" à votre mari de vous faire porter le voile. Puis il lui "conseillera" de ne vous laisser sortir qu'accompagnée d'un homme de la famille. Puis il lui "conseillera" de ne plus vous laisser sortir. Bien entendu en dar-el-islam il est obligatoire pour une femme d'obéir à son mari.


"Je suis profondément choquée d'associer islam et nazi."

C'est sans doute que vous n'avez pas lu le coran. L'un dit l'islam est supérieur à toutes les autres religions, l'autre dit Deutschland über alles!
C'est aussi que vous n'avez rien lu de la vie de l'imposteur... Treize siècle d'antériorité dans le génocide des juifs.

Écrit par : Johann | 18/09/2014

Modern Day Trojan Horse: Al-hijra, the Islamic Doctrine of Immigration, Accepting Freedom or Imposing Islam?

Monsieur Decaillet,

L’exagération dogmatique doit être refrénée par une dose de pragmatisme inversement proportionnelle. Sans quoi, vous pouvez en arriver à brader vos propres valeurs. Gare au retour de manivelle. Votre ouverture d'esprit masque en tout cas un ethnocentrisme. Je vous invite à lire le livre ci-dessus qui est un autre regard sur le phénomène en cours.

Écrit par : Liens utiles | 18/09/2014

" Les dérives et la barbarie doivent être dénoncées. On ne peut pas se contenter de dire : « Ça ce n'est pas l'islam. » "

Aya Cissoko

Boxeuse et écrivaine

Le rejet de l'autre nous concerne tous: passons aux actes
le Huffington Post - 17/09/2014

Une journée caniculaire. Je rentre dans une librairie.
- Qu'est-ce qu'il fait chaud !
- Vous devriez pourtant avoir l'habitude dans votre pays.

Une salle d'attende d'un laboratoire d'analyse. Je relis Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stephan Zweig.
- Vous lisez ça?

Dans un bus. Un homme se lève de son siège. Une femme noire prend la place. Se rendant compte qu'il n'en descend pas, elle lui propose de lui rendre son siège. La dame qui accompagne l'homme :
- On appelle ça la politesse chez nous !

Notre degré d'intimité zéro et une certaine lassitude me décourage à répondre à mes interlocutrices :

- Je suis née à Ménilmontant et je ne suis jamais allée en Afrique.
- J'aime Stefan Zweig, Romain Gary et Amadou Hampâté Bâ.
- Vous aurez l'hospice en guise de respect. Les Blancs ne s'occupent pas de leurs « vieux ».

Je m'amuse moi aussi des clichés. Mais les attaques ou remarques, quand elles émanent d'inconnu et que leur rythme s'accélère, deviennent blessantes, humiliantes, douloureuses.

Ceci étant dit, loin de moi l'idée de faire le procès d'un racisme uniquement blanc. Le rejet de l'autre nous concerne tous. « On est toujours le raciste de quelqu'un. » Ma mère me disait souvent : « Les blancs, ils sont pas comme nous ! »

L'identité se construit dans l'altérité. Le danger advient quand on définit, classifie, hiérarchise les individus selon des critères qui leurs seraient intrinsèques, dans le but de justifier la haine de l'autre, sa stigmatisation, son rejet. Non, les arabes ne sont pas tous des voleurs. Non, les Roms ne sont pas tous des mendiants. Non, les noirs ne sont pas tous fainéants. Non, les juifs ne sont pas tous riches. Oui, les blancs ne sont pas tous racistes.

Je suis inquiète. Les racistes, antisémites, extrémistes gagnent du terrain.

Les responsables politiques des grands partis traditionnels semblent avoir renoncer à être les garants des fondements de notre République « une et indivisible ». Ils et elles désignent des boucs émissaires. Ils et elles n'hésitent pas à cliver, favoriser, discréditer des groupes, une communauté, une religion pour nous détourner de leurs manquements. Ils et elles ont participé à libérer la parole raciste.

Il revient au quatrième pouvoir de jouer pleinement son rôle. Le travail journalistique est un support à l'action démocratique d'un individu. Il est primordial dans la formation des esprits. Et la difficulté « ce n'est pas de dire la vérité, c'est dire toute la vérité . » La compréhension du monde et de ses enjeux ne peut se faire à travers un axe bien/mal. Ou encore à l'échelle d'une nation.

Aux citoyens de reprendre la main et ne pas céder face aux ennemis de la démocratie. Le combat se gagne dans les urnes. Le « à quoi bon ? », le « tous pourris » ou « tous les mêmes », le « ça ne sert à rien », « ils font quoi pour moi ! » ne peuvent justifier le fait de ne pas voter. Les extrêmes n'ont pas autant d'état d'âme.

La guerre contre l'obscurantisme se gagnera sur le terrain des idées. Rien ne sert de censurer, diaboliser les racistes, antisémites, et autres extrémistes religieux. Il faut au contraire les identifier, les nommer, les dénoncer et démonter un à un leurs arguments.

Je termine avec les instances représentatives des religions musulmanes. La respectabilité et la légitimité d'une institution s'acquièrent par sa capacité à maintenir l'ordre et la discipline en son sein. Les dérives et la barbarie doivent être dénoncées. On ne peut pas se contenter de dire : « Ça ce n'est pas l'islam. »

Aux musulmans de prendre leur destin en main. Des individus ne peuvent pas prendre en otage une religion et ses croyants.

L'heure et grave. Il y a urgence à agir en rang serré. Nous sommes rentrés en guerre, en résistance. Les extrêmes gagnent du terrain. Et leur gouvernance n'a jamais rien donné de bon.

Écrit par : Patoucha | 18/09/2014

Cher Monsieur Decaillet,
je vous lis et vous écoute avec un grand plaisir, le plus souvent possible.
Vous n'avez manifestement jamais vécu à coté d'un minaret et c'est bien pour vous. Entendre chanter 6 fois par jour des trucs que l'on ne comprend pas devient vite insupportable. ces musulmans dont la plus grande partie est parfaitement discrète, sont un peu leurs propres victimes. Si les hautes instances condamnaient les islamistes intégristes, il y aurait immédiatement 75% d'amélioration vis à vis du " racisme " mais. IL NE L'ONT JAMAIS JAMAIS FAIT. Cela laisse entendre à la population qu'ils ont pour ces tarés, de la mansuètude, leur accord tacite et qu'ils ferment les yeux ce qui fait, que dans les pays d'Europe, ils sont mis tous dans le même panier.
D'autre part, tous ces faux réfugiés qui exigent ceci cela et plus, devraient aller porter leurs exigences dans d'autres pays d'afrique. Mais ils s'en gardent bien et il savent pourquoi.
Quand on se réfugie dans un pays, on s'adapte immédiatement à ses us, on ne fait pas de politique et on apprend la langue. Ces points sont impératifs.
Tout autre comportement est impossible à accepter.
Nous sommes aussi coupables en laissant entrer n'importe qui et en étant beaucoup trop généreux.
Ne vous faites pas d'illusions, ce se terminera par un bain de sang l'exaspération explosera bientôt, pas à genève mais en France à coup sur et, ce ne sera pas beau à voir ni à vivre.

Écrit par : Brun | 18/09/2014

Voyez-vous le problème Mme lamia el ouakyly, c'est que c'est vous, une femme qui déclare "Pas voilée et je ne le serai jamais". Ce n'est pas votre mari qui déclare dans ce blog "jamais ma femme sera voilée". Cela ne veut pas dire qu’il ne le pense pas, je ne connais pas votre mari, mais j'aurai préféré que ce soit lui qui déclare quelque chose dans le genre ou un autre homme musulman. Mais je l'ai déjà dit, les musulmans hommes en occident, peut-être, hésitent à exiger de leurs femmes qu'elles se voilent, car elles risqueraient de les quitter sur le champ, et en Suisse une femme divorce facilement.

(Pour la suite cela ne s’adresse pas spécialement à Mme lamia el ouakyly)

Il y a dix ans, je pensais et déclarais plus ou moins comme M. Décaillet, il ne faut pas confondre islam et islamisme. En occident, on parle beaucoup des musulmans depuis les attentats du 11 septembre 2001. On découvrait, en tout cas pour moi, Al-Qaïda en Afghanistan et les femmes en burka, un autre monde. Mais finalement, les années passent et ce que j'ai pu constater au fil des années c'est l’insupportable silence des musulmans hommes sur la condition des femmes. À ma connaissance, je n'ai jamais vu un défilé de musulmans hommes, en occident, lu aucun article rapportant le cas d'un grand rassemblement de musulmans hommes pour soutenir les femmes et déclarer "pas de voile pour les femmes et même droit que les hommes" JAMAIS !

Cela fait 13 ans que les médias occidentaux font chaque jour , des articles, des reportages sur les musulmans et la condition féminine et jamais les musulmans hommes ne sont venus contredire, par une manifestation, les articles, les reportages qui disaient que les femmes sont méprisées dans cette religion. JAMAIS (à ma connaissance. À part quelques voix isolées, mais des gouttes d'eau dans l'océan. Peut-être en Tunisie, où les islamistes ont dû reculer.

Selon les statistiques de la confédération, il y a 5 % de la population qui est musulmane, ce qui représente environ 350'000 musulmans pour une population de 7 millions. On divise par deux pour avoir le nombre d'homme, cela représente environ 175'000 musulmans hommes en Suisse.

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/01/05/blank/key/religionen.html

Comment se fait-il qu'avec 175'000 musulmans hommes en Suisse, on n'ait jamais vu au moins 100 hommes musulmans défiler dans la rue avec pancarte et haut-parleur pour déclarer, hurler, "Nous sommes musulmans, nous sommes des hommes et nous ne voulons pas que nos femmes, mères, filles soit voilées ou soumises !" C'est quand même étrange à la longue…

Respectons les musulmans, mais restons vigilants sur la condition féminine, car c’est notre démocratie qui est en jeu. En Angleterre et en Allemagne, à force d’être tolérant envers les musulmans, ils ont eu le retour du bâton de la réalité. En Suisse, l'UDC à émis des prophéties sur les dérives que pouvait représenter l'islam, alors que tous les autres partis criaient au scandale et à l'intolérance. Le temps lui a donné raison et avec ce qui s'est passé par la suite, le printemps arabe, la votation sur les minarets ferait un plus grand score. Et c’est aussi mieux pour les musulmans, car les non musulmans tolèrent de moins en moins leurs dérives. La tolérance et la patience à des limites. Et il ne faut pas oublier qu’il y a 6 homo sapiens non-musulmans pour 1 homo sapiens musulman sur cette planète et encore, il y a de moins en moins de pratiquant dans toutes les religions, la réalité et la science mettent à mal jour après jour le discours religieux, qui babille mais ne prouve rien. Si le concept de prophète existerait, dieu enverrait un autre prophète sur terre pour mettre de l’ordre dans ce désordre, en plus, il y a la télévision pour que ce prophète imaginaire puissent mieux atteindre nos yeux et nos oreilles. Pourquoi diable dieu n’a pas mis à disposition de moïse, jésus, mahomet, la télévision avant de les débarquer sur terre… Il faut remarquer qu’à cette époque la population ne savait pas encore que la terre tournait autour du soleil et qu’ils n’y avait que des ignorants prêt à inventer un dieu à tous les coins de rue...

http://www.liberation.fr/monde/2011/02/05/david-cameron-reconnait-l-echec-du-multiculturalisme-en-grande-bretagne_712748

http://www.courrierinternational.com/article/2014/03/24/non-a-la-charia

http://www.rts.ch/info/monde/6129235-une-police-de-la-charia-cree-des-remous-en-allemagne.html

Manifestez-vous, en nombre, hommes musulmans, montrez-vous un peu, dans la rue, avec dans une main, le coran et dans l'autre, une pancarte ou un haut-parleur, votre tolérance envers les femmes, votre soutien à leur liberté et leur droit de se vêtir librement sans voile de soumission.

Voyons un peu, hommes musulmans, votre courage, ou êtes-vous soumis à ces extrémistes, qui ne sont fort que par ce que vous êtes faible, ou alors, c'est que vous approuvez secrètement leur propos sur la soumission des femmes, à tous ces extrémistes qui de toute façon auront le retour du bâton des non-musulmans si cela continue, comme Hitler et les nazis en leur temps qui voulaient que leur Troisième Reich dure mille ans et qui finira en ruine avec Hitler caché dans son bunker au même titre que ben Laden.


J'espère de vivre assez vieux, bien que je sois encore jeune, pour voir toutes les femmes musulmanes sur cette planète, libres de leur destin, de leur apparence et de cette oppression masculine, mais aussi de voir des hommes musulmans revendiquer cela à grande échelle, pour leur femme, mère, fille.


http://www.youtube.com/watch?v=JvkMnHXtHzc

Écrit par : Lucignolo | 18/09/2014

"Et vous madame juste une question: quand vous allez chez eux vous aller aussi faire l'effort de pas picoler car la biere est pas cher dans lhotel que vous avez payer en all inclusive a deux balles cinquante!!! Vous allez pas retirer votre maillot de bain et choquer un ptit enfant musulman qui va mater vos seins et vos fesses tatouee ???? Il faut aussi que ca soit reciproque non??"

Ben.."Manon" Une femme? Mais quelle vulgarité! Je ne crois pas que les suissesses qui s'aventurent à aller "chez eux" fréquentent les mêmes endroits, hôtels, y compris tatouages et fautes de français, que vous!

Écrit par : Patoucha | 18/09/2014

La forêt noire ,un mirage qui cache le désert. Martin Heidegger
évoquer l'islam est à coup sûr ouvrir la boîte à fantasmes , traité de Nazislamiste par nombre de commentateurs fascinés par la sexualité de la femme voilée , je suis un rescapé du point Godwin mais apparemment pas du point G.
Une génération de penseurs d'au delà de l'être a été fascinée par un philosophe dont Luc Ferry entre deux croisières dit qu'il est le plus grand penseur du XXème siècle, mais dont les cahiers récemment publiés démontrent que son admiration du Reich n'est pas un accident de l'histoire. De Cioran au Coran , les spécialistes estampiés par Mabut déversent leur haine sur ce qu'il faut bien considérer comme un moindre mal .
Combien de braves américains ne sont pas tombés devant l'ennemi public numéro 1 , le Cholestérol, qui si j'en crois Marc Dugain dans un roman empêche le soldat de l'infanterie "forcément afro-américain" de ...marcher.
.
Je reconnais ici avoir joué au Football avec des membres du clan Ramadan , mais ne pas avoir été en posture de dépasser la ligne des seize mètres.
Je souhaite que cela ne me soit pas pardonné.

Écrit par : briand | 18/09/2014

Une petite question qu'en est-il de l’esclavage en Andalousie ? Il me semble qu'il était bel et bien pratiqué. L'auteur prétend que les autres ont une ignorance crasse de l'islam et son histoire mais on peut lui retourner le compliment. Si je comprend bien pratiquer l’esclavage c'est pour l'auteur du respect mutuel. Quand à l'Indonésie les papous chrétiens qui se font massacrer et coloniser ne vous intéressent pas ?
@ : Delachaux Yves Patrick
Vous pourrez ainsi assister à la transformation de Sainte-Sophie un mosquée prévu prochainement. Mais pourquoi ne pas choisir la mecque ? Ne portez surtout pas une croix avec vous.

Écrit par : Lisa | 18/09/2014

@ Delachaux Yves Patrick
Quand vous irez à istanbul vous utiliserez la même force que celle avec laquelle vous avez soutenu les minarets pour faire libérer les 80 journalistes en taule ? Ou alors pour empêcher le projet de loi qui va rendre obligatoire pour tous l'islam dans les écoles ?

Écrit par : Lisa | 18/09/2014

"Dès lors, je dis aux musulmans de Suisse... mais que je ne peux tolérer ni leur prosélytisme"

D'autant que des jeunes - là, il y a quelques années, l'histoire d'un jeune qui fréquente les Eaux-Vives...psychiquement faible, une amie marocaine, qui "se" convertit, à qui on fait croire qu'il est poursuivi par le Mossad... dixit son père. On l'utilise pour une signature conjointe - suisse et arabe - dans un long pamphlet orienté "palestinien",haineux et dégoulinant d'antisémitisme sur Israël.
Si une enquête avait été ouverte contre le Centre des Eaux-Vives, à coup sûr, elle n'aurait trouvé aucune liaison avec cette manière éhontée de détruire moralement un jeune.

"Hani Ramadan réagit fréquemment sur le conflit israélo-palestinien en termes controversés. Il considère que la "logique sioniste est guerrière par essence", et "se traduit par le massacre des innocents". Il estime également que la politique israélienne vise à "affirmer dans les faits la suprématie du peuple élu". Enfin il pense que l'Europe est "infiltrée par Tsahal".
Une projection de l'islam qui, plus que jamais, se concrétise......

fr.wikipedia.org/wiki/Hani_Ramadan
---------

Hommelibre "Cris sur Gaza, silence hurlant ailleurs"
Commentaires: Ait Abba Said:Le fiel| 20 juillet 2014 -
AIT ABBA SAID: Le miel | 21 juillet 2014.

"alors que le premier pays musulman du monde est l’Indonésie,
"Ahmed Ben Luffa le confirme":

Ait Abba Said, vous avez totalement raison, d'ailleurs après avoir conquis du Maroc à l'Indonésie, la France est en train de tombé dans nos mains, Inch Allah

Bientôt l'Islam sera imposée à ces chiens de chrétiens, comme à Moussoul

Quand on voit, toutes ces putains genevoises se promener en habits courts et sans voile, vivement que le Prophète Ou A Il Allah, viennent ouvrir les yeux de ces infidèles souillés par le diable.

En France, nous avons assez d'armes pour commencer le Djihad et en finir avec ces enfants issus de croisements entre des porcs et des chiens.

Écrit par : Ahmed Ben Luffa | 20 juillet 2014

Écrit par : Patoucha | 18/09/2014

M Décaillet je pense que nous ne parlons pas des mêmes musulmans, ni du même islam d'ailleurs. Je vous répond plus en détail sur mon blog.

http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2014/09/17/a-nos-musulmans-de-suisse-857023.html

Écrit par : Stéphane Montabert | 19/09/2014

"Mais pourquoi ne pas choisir la mecque ? Ne portez surtout pas une croix avec vous."
Juste pour dire. Imaginez que Paris et Rome soient interdits aux Musulmans comme Médine et la Mecque sont interdits aux non-musulmans...
Mais c'est des gens comme nous, pas vrai Mme Michu ?

Écrit par : Géo | 19/09/2014

Les prêtre pédophiles qui se repentent le font probablement pour avoir pêché contre leur foi et non pour avoir agi contre des principes qui font partie des Droits de l'Homme et que tout être humain digne de ce nom devait avoir à coeur de respecter: le respect des plus faibles et de soi-même.
Géo le relève quand il cite M. Décaillet "Aussi, ce n’est pas tellement en ma qualité de citoyen, mais plutôt en tant que croyant, que je me sens solidaire des musulmans."

Écrit par : Mère-Grand | 19/09/2014

C'était en 2012......

Un dirigeant des Frères Musulmans en Europe encourage les musulmans à «conquérir le monde via le mouvement halal»
17 June 2012 4 h 09 min

Dans un discours prononcé à Islamabad (Pakistan) en décembre 2010 devant les délégués à un congrès sur le halal (Global Halal Congress), le mufti de Bosnie-Herzégovine Mustafa Ceric a enjoint les musulmans à «conquérir le monde via le mouvement halal». (…)
Lire la suite…

Les piliers des Frères Musulmans sont à Genève.....!

Écrit par : Patoucha | 19/09/2014

Monsieur Decaillet si je puis me permettre, vous faites une erreur dès le début de votre sujet. Pour connaître les raisons de l'avènement des religions et des divinités, il vous faut remonter le temps et l'histoire humaine avant, pendant et après le néolithique. Ce faisant, vous vous apercevrez que les divinités ne sont que pure invention des rois.
Ni paradis, ni enfer, pas d'architecte dans l'univers. Quant à l'islam, bien lire les livres ou se référer à des spécialistes de l'islam et des religions en général.

Voici un site de qualité reconnu dans le monde des spécialistes des religions.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Bien à vous.

Écrit par : ckoidonc | 19/09/2014

A nous autres Européens en dormition, il nous faudrait de nouveaux Apollinaire et quelques bataillons de Cosaques zaporogues, histoire de dire ce que l'on pense, avec style, et de faire ce que l'on dit, avec force, envers tous ces nouveaux venus fort lointains et fort peu sympathiques:

http://youtu.be/Gy9feM9gMOM

Écrit par : Paul Bär | 20/09/2014

Parfois les mots sont faibles face à des réalités douloureuses et inconciliables. Celui qui fait appel à l’humanisme, notre critère ultime, est vu dans le meilleur des cas comme un naïf…Forcement il ne dit rien de neuf, ni du bon donc, il a l’aire de n’avoir rien compris. Comme Pascal Décaillet pour ce sujet qui pique à vif ! La pensée pure cartésienne de tous ceux qui lui font la riposte fait rebondir l’envie de détruire la haine par la haine… Mais l’analyse de tous les textes religieuses restera impuissante, car d’emblée il y a division. Ce que P.Décaillet invite à connaitre et à transmettre n’est pas de la théorie, ni de l’herméneutique religieuse, ni de la géopolitique stratégique…C’est pour cela qu’il est imminent de calmer les esprits ! Pour y arriver, au moins pour essayer, les souvenirs de notre enfance sont peut-être les meilleures… ou d’autres vécus à condition d’être personnelles et non pas d’emprunt. Justement, il est lieu de ne pas se mettre, déjà nous-mêmes, tous, dans le même panier, pour éviter de perdre toute identité en faveur d’une masse qui s’oppose seulement à une autre. Qui saura finalement quels sont les bons et quels sont les mauvais ?!
Merci à P. Décaillet d’assumer le risque de nous sortir du cercle vicieux de lieux communs religieux qui nous enflamment les esprits et crée des passions au-delà de nos limites…

Écrit par : Simona Montserrat | 21/09/2014

Simona montserrat@ Les Musulmans veulent conquérir le monde et ils sont en train de réussir pour ce qui est de l'Europe. Ils s'appuient essentiellement sur le ventre de leurs femmes et l'aveuglement des gens tels que vous.

Écrit par : Géo | 22/09/2014

S. Montserrat, bonjour, votre commentaire ci-dessus soulève quelques réflexions.

Il faudrait préciser votre définition du terme « humanisme ». Laquelle est la vôtre puisque vous parlez de « notre critère ultime ». Ce que vous nommez votre critère ultime n'est pas forcément celui d'un autre individu, ni sur le fond ni sur la forme, si tant est qu'il existe.

Où vous parlez de haine, d'autres voient des conflits à résoudre. S'agirait-il moins de « pensée pure cartésienne » que de ne pas annihiler l'intellect ?

Sans savoir, la bonne volonté est-elle efficace ? Ou peut-elle même devenir destructrice ?

Il y a des faits que l'on peut certes dissimuler sous le tapis. N'oubliez cependant pas que d'autres personnes devront se retrousser les manches pour tenter de les extraire et résoudre nos problèmes qui ne trouveront pas de solution dans de vieux livres du début de notre ère ou dans des cortex cérébraux dilués dans l'absolu de grands idéaux.

Nommer les choses avec précision est indispensable. Pour commencer.

C. Donal

Écrit par : Liens utiles | 22/09/2014

La Déclaration universelle des droits de l'homme est le document le plus traduit dans le monde (375 langues).
Cette Déclaration met tous les Etats du monde sur le même pied d'égalité et tous les humains ont les mêmes droits.
Cette morale indépendante de la religion est la base même de l'égalité entre les peuples. Elle ne fait référence à aucun dieu. De ce fait, elle ne divise pas les croyants si attachés à leurs divinités et si prompts à s'entre-tuer.
Et, je souhaite que cette Déclaration soit lue à l'école depuis la plus tendre enfance. Et pour les connaisseurs petits et grands de l'histoire des religions des civilisations, il est important de découvrir les "Pensées de l'athéisme" de Pierre Bayle et autres libres-penseurs. Nous ferons ainsi un pas vers une meilleure connaisssance générale des Pensées diverses.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 22/09/2014

A N. Ribordy

La déclaration n'a malheureusement pas été acceptée par tous les pays. En raison notamment de l'égalité homme-femme. Il faut le rappeler.

Cordialement

C. Donal

Écrit par : Liens utiles | 22/09/2014

C. Donal,

Certes, la déclaration n'a pas été acceptée par tous les pays. Vous avancez la raison de l'égalité homme-femme qui est un frein à cette acceptation. C'est une des raisons, mais la principale est la renonciation des religieux au pouvoir. Pensez-vous que les Religieux aux commandes de l'Eglise depuis des siècles abandonneraient leur statut de maîtres du monde.

La Déclaration universelle n'existe que depuis peu. Je suis consciente du chemin à parcourir pour qu'elle devienne une règle de vie universelle. Les Religieux devraient s'en inspirer et mettre de côté leur vanité.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 22/09/2014

Bonjour C.Donal,
D'après vous et selon vos critères, quelle sera la meilleure solution? Je ne suis pas sûre qu'on peut tout nommer avec précision... tout simplement on ne peut pas proscrire tous les musulmans, même si on peut se sentir justifiés, à un moment ou un autre, de proscrire l'Islam. Tout comme sera impossible à croire que tous les chrétiens sont bons, purs et innocents, même s'il est bon d'être chrétien.

Écrit par : Simona Montserrat | 22/09/2014

On assiste en ce moment à l'insupportable hypocrisie des autorités françaises face aux Musulmans. On plaint la famille de ce guide qui va se balader tranquillement en pays djihadiste, parce qu'il sait que les idiots au pouvoir dans son pays payeront des dizaines de millions d'euros pour sa rançon. Pas de chance, il va se faire couper le cou d'ici peu. Puisse cette future exécution faire comprendre à la majorité de naïfs qui nous entoure la véritable nature de ce qui se passe actuellement entre l'islam et la civilisation...

Écrit par : Géo | 23/09/2014

Madame Montserrat,

Je n'ai évidemment pas la solution. Cependant les envolées de ces 20 dernières années en faveur de la multiculturalité qui s'avère être plus une juxtaposition des cultures ouvrant la porte au communautarisme ne sont plus guère convaincantes.

J'aimerais attirer l'attention sur Monsieur Maajid Nawaz, un homme exceptionnellement courageux qui connait le terrain ayant été un radical de l'islamisme. Il a écrit "Radical" et fait partie des personnes qui peuvent réellement faire avancer le débat entre déni et irrationalité.

Écrit par : C. Donal | 03/10/2014

Les commentaires sont fermés.