24/09/2014

Indignation sélective

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 24.09.14

 

J’ai toujours, depuis de longues années, soutenu le peuple palestinien. Toujours, j’ai dit et écrit qu’il devait avoir un Etat à lui. Un Etat ! Et non une simple autonomie administrative dans le cadre d’une occupation qui date de 1967. Mais toujours, disant cela, j’ai ajouté qu’un autre Etat, Israël, devait voir reconnu son droit total à l’existence. Et que les enfants de ce pays devaient aller à l’école sans que le bus scolaire ne risque une explosion par attentat. En clair, comme l’immensité de mes compatriotes suisses, je plaide pour une paix durable, fondée sur la dignité de deux Etats souverains. Mes nombreux voyages au Proche Orient m’ont convaincu de cette position.

 

Solidaires avec la Palestine, oui. Surtout au moment où les populations civiles de Gaza font les frais d’une riposte disproportionnée d’Israël. Solidaires, mais dans l’équilibre et, non dans l’unilatéralisme. A cet égard, au moment où plusieurs centaines d’artistes et d’intellectuels suisses envoient au Conseil fédéral (ce mardi 23 septembre) un appel de solidarité avec les Palestiniens, on a quand même envie de leur dire que leur indignation a tendance à toujours aller dans le même sens. Certains d’entre eux – pas tous – déploient contre Israël, oui contre Israël même et pas seulement contre la disproportion militaire, une haine farouche, qu’ils peinent à dissimuler. On aimerait aussi les entendre, ces voix indignées, lorsque des populations civiles israéliennes tombent dans des attentats. Ces jours-là, hélas, ils sont bien silencieux.

 

Pascal Décaillet

 

14:34 Publié dans Commentaires GHI | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Votre billet est certes très juste mais trop convenu. En dessous de ce que vous êtes et représentez. Il vous appartiendrait - et on attend cela de vous, parce que oui, vous n'êtes pas le premier petit journaliste comme il y en a treize à la douzaine, incultes, prétentieux et puants d'arrogance et de bêtise, que l'on subit à longueur de journée à la télé ou à la radio... - il vous appartiendrait d'aller plus loin. De relever qui fait quoi et qui dit quoi depuis combien de temps. Enfin quoi, on a dû subir le père, voilà que le fils Ziegler la ramène, tout aussi subjectif et ignare. Marre des dynasties de pseudo-indignés et vrais hommes de théâtre, les Weber, les Ziegler, les Muret (derrière Fernand Melgar, le puantissime profiteur de subventions dégommeur de l'"ignoble" Suisse) , les Schwaab et que sais-je encore. Tiens, les Bolomey, puisque c'est Céline Bolomey qui a lu le texte de l'indignation sélective des artistes suisses.
Dynasties de crétins pseudo-humanistes - qu'est-ce que cela leur coûte et qu'est-ce que cela leur rapporte, leur pseudo-indignation ? -, de pseudo-écolos qui nous gonflent avec des économies de CO2 de bouts de chandelle et qui vont boire des pots .à Londres ou Barcelone tous les week-ends avec les bétaillères easy-jet. Un peu plus d'acrimonie de votre part ferait du bien...

Écrit par : Géo | 24/09/2014

Les commentaires sont fermés.