27/10/2014

Ecopop : deux conseillers fédéraux perdent les pédales

 

Sur le vif - Lundi 27.10.14 - 12.18h

 

Chaque citoyenne, chaque citoyen de notre pays a le droit de penser ce qu’il veut d’Ecopop. Et de voter ce qu’il veut. Nous avons face à nous un texte, avec des propositions de changement de la Constitution. Ce texte, voulu au départ par un comité restreint, se trouve avoir recueilli plus de cent mille signatures. Il nous faut maintenant voter. Il n’y a là rien de bizarre, rien d’anormal, rien de diabolique : c’est juste le lot de notre ordre démocratique, qui prévoit expressément le droit d’initiative. Pourquoi faudrait-il faire grief à nos concitoyens de s’en servir ?

 

Dès lors, il est particulièrement choquant d’entendre deux conseillers fédéraux, dont j’admire au demeurant l’intelligence et la tenue, déraper gravement. Simonetta Sommaruga, s’exprimant sur ce texte ayant franchi tous les obstacles pour être soumis au souverain (y compris les désormais routinières tentatives d’invalidation), le traite de xénophobe. L’accusation n’est pas banale, elle est même lourde. La xénophobie, étymologiquement peur de l’étranger, est perçue aujourd’hui dans le sens public comme un dénigrement méprisant de ce même étranger. Une stigmatisation. Désolé, j’ai beau lire et relire le texte qui propose une limitation des flux migratoires, je n’y vois strictement rien qui soit de nature à dévaloriser l’Autre (ce que je détesterais) dans l’essence même de son altérité.

 

Mais il y a pire : en taxant l’initiative de « xénophobe », la conseillère fédérale adresse implicitement le même grief aux plus de cent mille compatriotes qui ont signé le texte, et aux plusieurs centaines de milliers qui le voteront le 30 novembre. Qu’un membre de notre gouvernement se permette un tel jugement de valeur sur des compatriotes citoyens ne faisant (comme on les y invite) que répondre (en l’espèce, par oui) à une question qu’on leur pose, n’est pas admissible. Et dévoile un peu plus le fossé entre nos gouvernants et la masse des citoyens.

 

L’autre conseiller fédéral qui dérape, c’est Alain Berset. Croyant bon de parodier la célèbre remarque concernant l'exécution du Duc d'Enghien (1804), le très bienpensant Fribourgeois nous déclare qu’Ecopop « est plus qu’un crime, c’est une faute ». Diable ! Voilà donc le corps souverain des citoyens, celui qui dans notre pays décide en ultime recours (et attend avec impatience, en passant, qu’on applique sa décision du 9 février) mis en demeure, par l’Eminence Berset, d’éviter le péché. Voilà, nous prêche-t-on de Très Haut, ce qui est juste et bon, et voilà ce qui ne l’est pas.

 

Citoyennes, citoyens de ce pays, votez ce que vous voulez sur Ecopop. Mais de grâce, votez en conscience, et en toute liberté. Une initiative est une affaire du peuple avec le peuple. Elle n’est pas celle des conseillers fédéraux, ni des parlementaires. Surtout lorsque du Ciel on vous pointe, d’un index divin, le droit chemin, ou celui de la faute. Dans notre démocratie directe, il n’y a ni Paradis, ni Enfer. Juste des citoyens libres, face au destin du pays.

 

Pascal Décaillet

 

12:18 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (27) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Plus ils en font et mieux l'initiative passera.
Quelle déception le jour des résultats.
Ils vont encore nous faire le coup du : "ce n'est pas conforme au droit" ... européen, international ... selon l'interlocuteur.

Merci d'avance pour leur collaboration si précieuse.
Pour rappel, le coup contre Blocher de 2007 ne passe toujours pas dans la population, même chez ceux qui ne sont et ne votent pas UDC/SVP.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 27/10/2014

Victor, je pense que si vous étiez encore de l'autre coté de la frontière votre vision serait différente... Mais maintenant que vous êtes bien au chaud, hop on referme la porte pour pas se faire marcher sur les pieds !

Écrit par : antoine | 27/10/2014

Je ne comprends pas de quelle frontière il est question là.
Merci de me le préciser, si toutefois, vous y tenez autant que moi, que le débat ait un sens.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 27/10/2014

Merci Monsieur Décaillet.

Ce qui est très amusant ici c'est de se rappeler qu'aussi bien Mme Sommaruga que Monsieur Berset ont été élus grâce au vote et aux calculs politiciens de l'UDC contre Mme Fehr (jugée trop à gauche) et Monsieur Maillard (trop intelligent). Quand on devient Conseiller Fédéral grâce à ses ennemis on n'insulte pas le Peuple.

Écrit par : Marc Vidon | 27/10/2014

@ antoine

Pardon de ne pas vous avoir cité comme l'auteur du commentaire qui m'incrimine.
Lisez donc le texte en son intégralité, ici.

http://www.ecopop.ch/fr/initiative-fr

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 27/10/2014

J'aimerais citer un aspect et une conséquence financière dont peu en font l'écho.
Le prix des mariages blancs, actuellement négociés autour de 50'000,- francs, va bientôt grimper, si toutefois, ECOPOP est acceptée en votation.

C'est donc tout bénéf' pour des suisses célibataires.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 27/10/2014

J'aimerais citer un aspect et une conséquence financière dont peu en font l'écho.
Le prix des mariages blancs, actuellement négociés autour de 50'000,- francs, va bientôt grimper, si toutefois, ECOPOP est acceptée en votation.

C'est donc tout bénéf' pour des suisses célibataires.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 27/10/2014

"Juste des citoyens libres, face au destin du pays." Oui profitez-en bien,
car les jours de nos libertés sont comptés.

La naïveté des Votants et des Abstentionnistes de ce pays a permis à ces messieurs-dames de s'élever au directoire. Mais ils sont tous sur des sièges éjectables dont les boutons sont dans les mains des UEs.

Ils vous restera les remords et les regrets, mais quand c'est trop tard; c'est trop tard!

Écrit par : Corélande | 27/10/2014

Ecopop expliquée en images, pour compléter le lien de Monsieur Dumitrescu:

http://www.lesobservateurs.ch/2014/10/25/ecopop-explique-veux-linitiative-ecopop/

Voici également l'interview de Monsieur Philippe Roch, partisan de cette initiative. Vous pourrez également apprécier au passage les propos indignes du journaliste qui, non seulement son opinion toute faite sur ladite initiative, à se demander si il l'a lue ou si il est en service commandé, ce à quoi il va falloir s'attendre durant les prochaines semaines de la part de nombreux journalistes de ce pays (les résultats du 9.2.2014 semblent leur être restés en travers la gorge):

http://www.lesobservateurs.ch/2014/10/27/philippe-roch-partisan-decopop-appelle-demission-dalain-berset/#comment-59254

Écrit par : G. Vuilliomenet | 27/10/2014

Vous avez parfaitement raison d'affirmer qu'étymologiquement xénophobie signifie "peur de l'étranger". Mais étymologiquement seulement ! Une simple consultation du Petit Larouse dit sous "xénophobie :"Hostilité systématique à l'égard des étrangers, de ce qui vient de l'étranger." Le Petit Robert, quant à lui est encore plus concis : "xénophobie : hostilité à ce qui est étranger." L'article renvoie ensuite à chauvinisme.

Il est évident que l'emploi du mot xénophobie dans sa stricte acception de "peur de l'étranger" ne correspond en rien à ce que le citoyen lambda entend par ce terme. Il ne fait aucun doute non plus que les Conseillers fédéraux que vous citez savent très bien le sens qu'ils donnent au mot xénophobe, celui que vous dénoncez avec la vigueur que l'on vous connaît.

Vous avez raison, le texte de l'initiative ne laisse rien transparaître de xénophobe dans sa formulation. Je dirais pour ma part que c'est plus habile et plus sournois. Le comité essaie de nous faire croire qu'il aime bien les étrangers à condition qu'ils restent chez eux. Il flotte bel et bien dans ce pays des relents de xénophobie qu'on essaie de cacher derrière la bonne odeur du foin coupé de nos si superbes montagnes, etc, etc...

Il faut une fois pour toutes appeler un chat un chat et cesser de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Si par extraordinaire il n'y avait pas de xénophobie chez les initiants, on y trouvera au moins une dose d'égoïsme inversement proportionnelle à la surface du territoire. Il n'y a que la mentalité de certains esprits qui soient réellement conforme à la superficie du pays : petite.

Je regrette profondément que vous entreteniez, vous qui avez toujours le sens du mot juste et de la belle phrase, un flou assez peu artistique quand certains substantifs ne sont pas utilisés comme vous le souhaiteriez.

Écrit par : Michel Sommer | 27/10/2014

Et alors !

Ils ont exprimé ce qu'ils pensaient réellement, Est-ce interdit ?

Écrit par : MA | 28/10/2014

"on y trouvera au moins une dose d'égoïsme inversement proportionnelle à la surface du territoire." Michel Sommer est un habitué de la mauvaise foi la plus crasse, mais là on atteint des profondeurs abyssales...
Les promoteurs de l'initiative proviennent en partie de la coopération technique et vu les explosions démographiques qu'ont provoqué l'irruption des progrès occidentaux dans des sociétés primitives. La mortalité infantile en Afrique peut atteindre des 300 - 400 pour mille avant l'arrivée des progrès médicaux. L'idéologie que chaque enfant est un cadeau de dieu ne fait que progresser. Et vouloir instituer un planning familial signifie s'affronter à l'islam, ce qui est parfaitement impossible à l'ONU.
Dans la situation actuelle, il est important de mettre un frein à la véritable invasion de la Suisse à laquelle nous assistons. Toutes les infrastructures sont d'ores et déjà débordées, en particulier les urgences à l'hôpital et les routes (qu'il n'est plus possible de réparer sans créer des bouchons incroyables). En 2013, 100'000 personnes en plus au lieu des 80'000 habituels depuis des années. Pour la France de 65 millions, cela représenterait 812500 habitants de plus en un an. Croyez-vous sincèrement qu'il s'agisse de xénophobie que de s'interroger sur la pertinence d'une telle invasion ? Non franchement, ce sont plutôt les gens comme Michel Sommer qui souffrent d'un gros problème de xénophilie exacerbée...
Nous relèverons ce besoin de la société des médias, des intellectuels ou des "élites" de travestir le sens des mots : antisémite pour antijuif, pédophile au lieu de pédéraste et xénophobe, "qui craint les étrangers", en "qui déteste les étrangers"...
Je vous signale sur ce sujet la chronique d'Eric Zemmour sur "Civilisations. L'Occident et le reste du monde" de Niall Ferguson, éd. Saint-Simon. "une conception excessive des droits de l'homme fait que le fameux "Etat de droit" empêche désormais une protection efficace des citoyens contre l'expansion des violences." (Figaro du 23.10, p.13)
On peut rajouter "empêche le renvoi des pseudo-réfugiés mais vrais envahisseurs..."
Je ne résiste pas à l'envie de vous citer la fin du texte de Zemmour, à l'attention toute particulière de Sommer :
"L'Occident est hanté par la chute de l'Empire romain et nous n'avons pas attendu Paul Valéry pour savoir que "les civilisations sont mortelles". Ferguson ajoute un élément à notre réflexion : les grandes civilisations s'effondrent d'un coup, très bref, très brutal. D'un rien, d'une guerre perdue, d'une crise financière, qui révèle seulement que l'édifice était vermoulu. L'Empire romain, avec la prise de Rome par les Barbares, mais aussi la chute de la monarchie française en 1789, ou l'Empire ottoman en 1920, ou l'URSS en 1991. Quelques années suffisent pour que s'écroulent les empires qui paraissent indestructibles. Alors quand ?

Écrit par : Géo | 28/10/2014

Monsieur Sommer, si l'ensemble de la classe politique associée aux représentants de l'économie dénoncent un suicide collectif, je vois mal en quoi les suisses seraient égoïstes. Ils m'apparaissent prêts à sacrifier une partie de leur confort pour une cause universelle.

C'est d'ailleurs ce qui me gêne un peu dans cette initiative; cette tendance donneur de leçon qui cache mal une certaine arrogance que seuls des pays au top de la qualité de vie osent afficher.

On observe la même tendance dans l'objet des forfaits fiscaux. Les suisses renonceraient à cette manne pour des questions éthiques d'égalité fiscale alors que plusieurs voisins ne s'encombrent pas de telles préoccupations philosophiques.

Comme il n'existe pas de gouvernance mondiale, les progrès se font petit à petit mais il faut bien qu'un état se lance pour tracer une voie.

On l'observe en matière de politique des drogues, face à la faillite avérée de la répression, de plus en plus d'états suivent les travaux de la Commission globale en matière de drogues constituées d'éminents membres, anciens chefs d'états, ministres et influentes sommités. Impensable il n'y a pas dix ans.

Ce qui me plait particulièrement dans la posture un peu schizophrène du très républicain Décaillet c'est sa remise en question des élus. Il ne semble pas réaliser à quel point la démocratie parlementaire est en état de déliquescence avancée. Les élus sont inféodés à l'économie et donc à la croissance débridée dans un monde encore en perpétuelle compétition et les parlementaires sont eux-mêmes des lobbyistes et siègent pour la plupart dans plusieurs conseils d'administration.

Mais les temps changent à une vitesse presque affolante. L'arrivée du web 3.0 va complètement bouleverser la donne alors que nous n'avons pas encore pris la mesure des révolutions qui ont été permises par internet. Demain, les intermédiaires n'existerons plus. Les parlementaires en sont.
https://www.ethereum.org

Écrit par : Pierre Jenni | 28/10/2014

Il me semble qu'il convient de ne pas confondre les causes et les effets. On ne peut accuser les initiants d'"écopop" d'être autre chose que de gentils idéalistes, un tant soit peu illuminés. En revanche, les effets des discussions de cette initiative, et de ses potentielles conséquences, reflètent sans ambiguïté le climat de xénophobie ambiante.

Écrit par : Déblogueur | 29/10/2014

Et maintenant -"ils" les CF incompétents- en remettent deux couches:

Schneider-Amann qui a déjà peur de la récolte de l'initiative Uniterre pour la SOUVERAINETE-ALIMENTAIRE et non la sécurité alimentaire monsieur le CF!
...............nuance............que les signataires comprennent très bien!

Et Berset qui veut nous ficher; cancéreux à droite....les autres à gauche!?!
Là il n'y a plus de nuance....l'histoire l'a déjà fait!

Quel honte ces CF en charge! Du balai en 2015

Écrit par : Corélande | 30/10/2014

"Quel honte ces CF en charge! Du balai en 2015"

Hélas, le cf est élu par l'assemblée nationale, pas par le peuple. Ce qui permet des "combinazione" politiciennes. Et d'élire des incompétent(e)s.

Pour le reste nous savons pertinemment que les partis ne se renouvellent pas et que les pourcentages varient très peu d'une élection à l'autre, et de toute façon d'une manière incapable de changer la donne politique.

Écrit par : Johann | 30/10/2014

Johann nous devrons être très actifs au sujet des élus parlementaires. Déjà évincer tous les bi-nationaux; ils ont montrés leurs volontaires incompétences à servir la Suisse et les Suisses.... avant l'UE! (C'est un motif pour le retrait de la nationalité).
Revoyez l'assemblée "applaudissante" de décembre 2007 et faites le compte!

Moi je suis étonnée de l'engagement des jeunes (voir actuellement leurs déterminations pour la souveraineté alimentaire). C'est leur avenir qui est en jeu et c'est notre devoir de les y aider.
(Les "vieux" s'en vont mais la relève est très active et très motivée)

Blocher avait dit: Tant pis pour mon éviction, mais les évidences arriveront et le peuple comprendra!

Ce temps est là!

Écrit par : Corélande | 30/10/2014

"Quel honte ces CF en charge! Du balai en 2015" C'est vrai qu'entendre qqn comme Philippe Roch, ancien chef du service de l'environnement, assez clair pour démissionner parce qu'il ne supportait plus l'immobilisme de Moritz Leuenberger, demander ouvertement (et avec raison, bien sûr) la démission d'un CF, cela fait se poser des questions. Les Suisses commenceraient à se réveiller que cela ne m'étonnerait pas. Très curieux du score de Ecopop, en espérant qu'il soit honorable, pour ne pas donner des ailes aux bétonneurs. Le béton vole mal...

Écrit par : Géo | 30/10/2014

Aujourd'hui dans 24 heures, un billet en page 2 d'un certain Michael Dupertuis, secrétaire général d'un obscur groupuscule nommé "verts libéraux vaudois" :
" Voulons-nous d'une diminution de la population suisse pour sauver la planète ?"
Y a t-il un Champignac de la Mauvaise Foi et de la Bêtise confondues ?

Écrit par : Géo | 30/10/2014

Qui sont les égoïstes, si ce ne sont ceux qui veulent que rien ne change en terme de croissance, pour maintenir leur misérable petit confort matériel avec leurs drogues favorites, et avec généralement une villa à la campagne, loin des nuisances et autres pollution de la ville. Le mot d'ordre de ces égoïstes écolophobes (pas de raison de se gêner quand ils recourent eux-mêmes constamment à l'insulte de xénophobie) c'est: "Après moi le déluge!" Ils n'ont aucune vision d'avenir alors que les guerres pour les ressources ont déjà commencé, que la biodiversité disparaît à grande vitesse dans tous les écosystèmes et que le système financier mondial est prêt de s'effondrer. Il n'y a pas de ressources pour une humanité de 7 milliards de personnes, ou alors selon une vision nietzschéenne il faudra transformer les 9 dixièmes de l'humanité en esclaves. Ceux qui n'ont pas compris cela sont soit aveugles soit de mauvaise foi soit on un QI de poisson rouge. Ils peuvent d'ors et déjà crier "Vive la guerre!", car c'est ce que leur irresponsabilité va déclencher de plus en plus.

Écrit par : Johann | 31/10/2014

Citoyens de ce pays,
Ecoutez ce que disent les dirigeants de ce pays, qu'ils soient UDC, PLR, ou PS :
Ces gens se moquent de vous comme jamais depuis des décennies et des décennies ils n'ont osé le faire. Leur politique est en train de massacrer physiquement ce pays. Ils ne seront satisfaits semble-t-il seulement quand le dernier mètre carré de terre de ce pays aura été bétonné pour offrir un toit aux nouveaux venus. Ils sont en fait, on peut vraiment le dire, devenus fous. Ils espèrent que vous aurez assez peur pour voter pour leurs intérêts à très court terme. Pour leur permettre de sortir de la pyramide du jeu de l'avion dans laquelle nous somme tous pris. Dés qu'ils auront fortune faite, ils partiront pour d'autres cieux mieux préservés.
Et vous, nous, notre sort est de crever la gueule ouverte dans leur univers de béton et de trucs inutiles qui leur auront rapporté gros. Des chalets vides à Vercorin jusqu'aux merdes architecturales de l'EPFL genre Rolex Learning center.
Tout cela est du vent, tout le monde le sait. Vous avez l'occasion de dire merde à ces salauds. Ecopop a plein de défauts, et cela va foutre un bordel immense, mais ce n'est rien à côté de ce que nous prépare l'alliance des inutiles UDC-PLR-PDC-PS à plus long terme. (Si je ne cite pas les groupuscules annexes, ce n'est pas que je pense le moindre bien de ces gens...)

Écrit par : Géo | 02/11/2014

" merdes architecturales de l'EPFL genre Rolex Learning center."

Ô misère! Quelle horreur! Quelle erreur!

On voit tout de suite qu'"on" a cherché à en mettre plein la vue, pas qu'on a cherché à faire un bâtiment devant abriter une bibliothèque. Pratique à chauffer quand le sol est ouvert au vents... Et une construction en verre, quand les livres doivent être protégés de la lumière, éviter les écarts de températures et d'hygrométrie. Ca me fait penser au bâtiment ultra-moderne de la bibliothèque du jardin botanique de Genève. Intouchable car l'oeuvre est de qq architecte "visionnaire", un joyau. Inaugurée en 1973, tout en verre et acier. Trop chaud ou trop froid selon la saison. Et voilà que 40 ans plus tard elle prend l'eau. Chouette pour les bouquins! A démolir et confier à qqn de compétent la construction d'un nouveau bâtiment, en dur, pour les livres, pas pour la gloire. Non, on a préféré rafistoler. Et dans 40 ans rebelote. Du grand n'importe quoi.

A Lausanne aussi, pour la gloire. Les im.......!

Écrit par : Johann | 02/11/2014

Mais Géo... de qui pensez-vous du bien, alors? Si cela arrive, bien sûr...

Écrit par : Djl | 02/11/2014

"Mais Géo... de qui pensez-vous du bien, alors?"
De Philippe Roch, par exemple. De Pascal Décaillet; de Johann ci-dessus; de quelques autres dans les blogs que vous repèrerez sans problème si vous suivez régulièrement. Je pense de plus en plus de bien de Manuel Valls et j'admire profondément son courage pour essayer de sortir son parti de son passéisme stérile. Je ne vois par contre pas d'homme politique suisse qui sort du lot d'une certaine médiocrité bien helvétique.
Il y a des gens qui amènent énormément par leur vision claire du monde et si vous suivez ce que j'écris, je les cite. "La Tour d'Ezra" d'Arthur Koestler, par exemple, en pleine crise de Gaza. Je vous ai recommandé le plus chaleureusement de lire "Les braises" de Sandór Marai. Une sorte d'hymne à l'intelligence relationnelle...
Je vous ai recommandé de lire tout Philip Kerr, pour vous nettoyer l'esprit de toute cette propagande américaine qui nous empoisonne l'esprit...
Je pourrais continuer des heures, mais lisez déjà ça et on en reparle ?

Écrit par : Géo | 03/11/2014

C'est trop d'honneur!

Ah, Koestler! Les somnambules, le zéro et l'infini, croisade sans croix, la 13me tribu, le cheval dans la locomotive...

A lire contre tous les fanatismes.

Quel premier livre de Kerr recommandez-vous?

Écrit par : Johann | 03/11/2014

@ Géo : Ok ouf, j'aurais pu penser qu'absolument personne ne méritait votre considération.

Je constate avec plaisir qu'au moins deux des trois personnes citées sont genevoises. Rien qu'avec ça, je suis tout surpris venant de vous, et tout heureux.

C'était un peu la raison de ma question piquante, merci de votre réponse.

Écrit par : Djl | 03/11/2014

"Quel premier livre de Kerr recommandez-vous?" Kerr raconte l'histoire d'un flic allemand qui aime démasquer les criminels. Son héros est connu pour avoir arrêté un abominable tueur, mais malheureusement cela se passe à Berlin dans les années 30. Ce flic déteste les nazis, mais...
Kerr connaît vraiment très bien cette histoire et il nous la restitue vue du côté allemand. J'ai connu cet auteur grâce à une amie prof de grec/français, qui le connaissait grâce à un autre prof de grec/français, et j'ai commencé comme elle me l'a indiqué par "La trilogie berlinoise". Vous y verrez certainement des faiblesses, mais ne vous bloquez pas. Lisez toute la série qui vous mène en Argentine, à Cuba, retour dans l'Allemagne dénazifiée. Totalement décoiffant intellectuellement parlant. Un livre aborde la rencontre des Trois Grands à Téhéran. A ne pas rater non plus...

Djl@ "au moins deux des trois personnes citées sont genevoises" Ne prenez pas mes déconnades anti-genevoises au premier degré, cela n'aurait aucun sens...
Je refuse de me plier à une forme d'humour politiquement correct, mais si j'écoute Gaspard Proust sur Canal +, il me semble que tout le monde comprend qu'il ne faut pas prendre les choses à la lettre...

Écrit par : Géo | 03/11/2014

Les commentaires sont fermés.