06/01/2015

Asile : une proposition irresponsable

 

Sur le vif - Mardi 06.01.15 - 14.58h

 

Il n’est pas question ici de sous-estimer l’ampleur de la tragédie syrienne. La masse des réfugiés doit nous sensibiliser, en Suisse comme ailleurs. Et les cris d’alarme du HCR (Haut-Commissariat aux Réfugiés) doivent être entendus. Mais pour autant, il ne faut pas accepter n’importe quoi. C’est hélas le cas de la proposition de faire accueillir cent mille réfugiés syriens par la Suisse, émanant de 500 personnes et 27 organisations.

 

Comment ont-ils pu nous sortir ce chiffre ? En quel honneur un pays de huit millions d’habitants devrait-il consentir un tel effort ? La moindre règle de trois, effectuée en cinq secondes, obligerait l’Allemagne, pays de 80 millions d’habitants, à accueillir dans la même proportion un million de réfugiés syriens. Et la France, entre sept et huit cent mille. Que notre petit pays donne l’exemple, d’accord. Qu’il maintienne sa tradition d’accueil, d’accord. Qu’il déploie même, en cas de tragédie intense (nous y sommes, avec la Syrie), des efforts d’exception, d’accord. Mais désolé, Mesdames et Messieurs les signataires de cette lettre, la Suisse n’a pas à porter seule le poids de la misère du monde.

 

Dès lors, articuler un tel chiffre relève soit de l’inconscience, soit de la pure et simple provocation. En allant chercher dans des algèbres aussi stratosphériques un nombre aussi disproportionné, les signataires de la lettre, et les « 27 organisations » discréditent leur démarche. C’est dommage, profondément. Parce que la situation en Syrie est catastrophique, mérite notre mobilisation et nos efforts. Mais dans une échelle qui reste à la mesure de la taille et de la démographie de notre pays.

 

Pascal Décaillet

 

14:58 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Le prix à payer suite aux révolutions arabes est bien lourd pour toutes les parties.
Occident comme Orient, nous le payons tous.

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu | 06/01/2015

"Mais dans une échelle qui reste à la mesure de la taille et de la démographie de notre pays."

Ce qui, en termes mathématiques, donnerait une échelle à combien d'échelons ?

Ou si vous préférez, où se situe la limite supérieure acceptable ? N'est-ce pas un peu facile de rester dans des formulations vagues qui permettent de fermer le robinet au moment où on le souhaite plutôt qu'à celui où cela est réellement nécessaire, c'est-à-dire "dans une échelle qui reste à la mesure de la taille et de la démographie de notre pays."

Cercle vicieux et moche. Au fond la misère et la désespérance peuvent attendre.

Écrit par : Michel Sommer | 06/01/2015

Et si l'intelligence voulait (mais c'est pas chez les verts et les socialos qu'on la trouve) que l'on commence par le bon bout du problème.

Combien de gens pouvons-nous prendre en charge; directement ou indirectement? Et après seulement on fait des propositions adéquates.

Le permis S qui est fait pour une aide d'urgence, transitoire et sans possibilités de rester dans le pays -indéfiniment-; et que l'on entend celsa amarelle nous dire que ce permis ne permet pas l'intégration; c'est là que l'on comprend le niveau d'intelligence de ceux que vous avez envoyé à Berne; spécialement Vous les Vaudois pour vous représenter. Ce permis est tout-à-fait adapté à cette situation, mais faut-il encore avoir les infrastructures, les logements pour accueillir ces gens.

Les Helvètes qui recherchent pour X raison un appartement sur notre territoire depuis de nombreux mois, voire année, apprécieront!

Une nouvelle invasion se prépare; comme avec l'ex-yougoslavie, tout ça c'est bon pour la mondialisation et l'égo de notre ancien président et de la nouvelle.

Écrit par : Corélande | 07/01/2015

Paris => Charlie Hebdo => attentat terroriste

Ils ont crié Allah Akhbar au nom de l'Islam, ils ont crié avoir vengé le Prophète au nom de l'Islam, mais comme d'habitude cela n'a rien à voir avec l'Islam.

Que l'on ne me dise pas que ces 100'000 nouveaux musulmans que l'on devrait accueillir en Suisse ne vont JAMAIS poser problème.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07/01/2015

Les commentaires sont fermés.