07/01/2015

Deuil, prière, lumière

 

Mercredi 07.01.15 - 14.38h

 

Aujourd’hui à Paris, l’horreur s’est produite. Avant toute chose, il nous faut penser aux victimes, leurs proches, leurs familles. Et puis, il nous faut penser à ceux qui restent en vie après la mort des gens qu’ils aiment, cette étincelle qui à tout prix demeure, quelque part dans la nuit barbare.

 

La question, en ce 7 janvier 2015, n’est pas de savoir si on aimait ou non Charlie Hebdo, je dirais même qu’elle n’a aucune importance. La question, c’est qu’à des dessins, ou des écrits, on a répondu par des armes. A l’insolence, on a opposé le visage de la mort. Aux sales gamins de la provocation, on a ôté la vie. Oui, un pas est franchi. Une barrière de civilisation.

 

Pour le reste, nous verrons. Aujourd’hui, deuil et prière. Hommage aux victimes. De grâce, rien d’autre. Ajouter de la haine à la haine serait entrer dans le jeu des auteurs. Stigmatiser une religion pratiquée en France par des millions de personnes, en Suisse pas des centaines de milliers, serait aussi odieux qu’inacceptable, vous connaissez mon point de vue sur le sujet.

 

En ce jour de deuil, je pense à la tuerie du Parlement de Nanterre, sur les lieux de laquelle je m’étais rendu, le 27 mars 2002, pour une émission spéciale avec mon ami Fabrice Junod. Là, c’était des élus municipaux, en pleine séance, qu’on avait massacrés. La lumière des survivants, le soir même du drame, avait dépassé en puissance l’obscurité glacée de l’acte. Parce que, ce soir-là, Nanterre pensait à l’essentiel : demeurer ensemble dans la République. Continuer à la construire. Garder son calme. Sans doute la seule réponse à la barbarie.

 

Pascal Décaillet

 

14:38 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Paris => Charlie Hebdo => attentat terroriste

Ils ont crié Allah Akhbar au nom de l'Islam, ils ont crié avoir vengé le Prophète au nom de l'Islam, mais comme d'habitude cela n'a rien à voir avec l'Islam.

Que l'on ne me dise pas que ces 100'000 nouveaux musulmans syriens que l'on devrait accueillir en Suisse ne vont JAMAIS poser problème.


http://tempsreel.nouvelobs.com/medias/20150107.OBS9449/en-direct-charlie-hebdo-victime-d-une-attaque-a-l-arme-automatique.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07/01/2015

Merci.

Écrit par : pachakmac | 07/01/2015

L'horreur absolue, et une ligne rouge, définitivement franchie.

Et, néanmoins, sans stigmatiser toute une religion, on ne peut que se demander quel est le poids, indirect certes, de la contribution de certains hommes vivant si près de nous (en Suisse, à Genève, en France et ailleurs en Europe), dans les motivations de ces tueurs.

Écrit par : Déblogueur | 07/01/2015

On ne tue pas sans motivation, on n'a pas de motivation sans doctrine apprise, on n'a pas de doctrine sans "endoctrineurs" ! Il faut que la société, ses responsables politiques surtout se réveillent. Pour l'immédiat, merci Pascal de rappeler que aujourd'hui la place est aux victimes, à leurs proches et à tous ceux qui sont touchés par cet acte inqualifiable.

Écrit par : uranus2011 | 07/01/2015

le temps n'est-il pas venu de nous interroger sur Dieu: existe-t-il ou non des forces de lumière, de paix, d'amour?
Si oui ces forces ne doivent-elles pas passer avant les pouvoirs eux-mêmes?
Et s'il n'y a pas Dieu en quoi ces forces qui existent devraient-elles cesser d'être?
Pouvons-nous nous en passer?

Lumière, Partage, Justice, Amour et Paix.

Compassion "active"! Le christianisme en ses origines marchait main dans la main avec le bouddhisme.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/01/2015

"Stigmatiser une religion pratiquée en France par des millions de personnes, en Suisse pas des centaines de milliers, serait aussi odieux qu’inacceptable"
Non, non, comme vous avez raison ! Il faut au contraire chanter les louanges de cette merveille divine, cette religion supérieure à toutes les autres et son prophète, le dernier et le plus grand ! Soumission, comme l'écrit le prémonitoire Houellebecq ! Commençons dès aujourd'hui à nous prosterner devant les musulmans, et plongeons notre nez dans la poussière sale comme eux cinq fois par jour ! Ce sera déjà tout cela d'appris pour les années qui viennent...

Écrit par : Géo | 07/01/2015

Stop, stop c'est plus possible. Nous sommes vraiment des Ignorants et il est temps d'ouvrir grands les yeux!

Mesdames et messieurs en charge de notre sécurité, vous devez prendre TOUTES les mesures adéquates pour protéger vos citoyens.

A commencer par contrôler totalement toutes les frontières.

Il n'y a pas de paix et de vie commune possible avec des gens aussi sournois.

Écrit par : Corélande | 07/01/2015

La prière de M. Décaillet n'est pas entendue. Les amalgames fleurissent. La haine se répand et les problèmes de cohabitation demeurent avec peut-être un secret désir d'éradiquer des "gens aussi sournois", comme le dit Corélande.

Et où nous mènera une telle posture ?

Écrit par : Michel Sommer | 07/01/2015

Que nous l'aimions ou pas, le journal Charlie Hebdo est, depuis sa création, un porte parole de la libre expression.

A ce titre, que nous l'aimions ou pas, il doit être défendu et ses animateurs protégés, précisément, au nom de cette liberté.

L’assassinat de nombreux collaborateurs est non seulement la marque d'une incroyable régression de la liberté d'expression, mais aussi le signal d'une radicalisation très inquiétante du discours non pas musulman mais islamique.

Ce qui c'est passé ce jour à Paris nous montre le seul et unique message de paix que sont capables d'envoyer ces irascibles suppôts d'une foi qui repose non sur la tolérance mais l'intolérance, pas plus qu'elle est capable d'ouverture car sclérosée par plus de six siècles d'obscurantisme. Au lieu de mettre le holà à ces dérives sectaires sur leur propre sol, les dirigeants successifs à la tête de la république, les uns après les autres, ont baissé le pavillon qui, aujourd'hui, leur retombe sur les pieds.

Certains, au nom d'une bienveillance mièvre, s'offusquent lorsque je prétends qu'il faut patrouiller le long des eaux territoriales et refouler tout navire non autorisé à pénétrer l'espace Schengen-Dublin.
Ils voient aujourd'hui, 12 morts plus loin, où conduit le laxisme et l'importance de montrer notre détermination à ne pas laisser ces extrémistes massacrer les leurs ce qui contraint les rescapés à fuir. Seul ce déterminisme pourra nous épargner un affrontement, que certains appellent le choc des civilisations, qui s'annonce d'une extrême violence.

Les dirigeants européens, y compris suisses, doivent se souvenir que ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous ne les entreprenons pas, mais parce que nous n'osons pas les entreprendre qu'elles deviennent de plus en plus difficiles, voire ingérables.

Encore plus malheureusement, il se trouvera des défenseurs pour ce genre de pratiques en les justifiant alors même qu'elles justifient le renvoi immédiat de tous ceux qui contestent notre culture et nos libertés, dont celle d'expression. Ne pas le faire sera, de leur point de vue, un nouvel aveu de faiblesse de notre part et ils fanfaronneront la victoire de leur hérésie.

Nous avons tous entendus le candidat François Hollande dire, lors dans ses boniments de campagne, qu'il serait un président normal, donc ordinaire. Or c'est d'un président extra-ordinaire dont la France a besoin. Il n'en n'est bien malheureusement pas capable.

Nous devons tous redouter un raidissement exceptionnel des fronts dont seuls les mous et les bien pensants, comme lui, sont les responsables.

Le plus inacceptable est le résultat de cette équipée sauvage qui ravage des familles auxquelles nous devons tous témoigner notre compassion et, pour celles et ceux qui sont proches d'eux, le soutien dont elles ont nécessairement besoin.

Au-delà des idéologies, en ce moment de deuil collectif, nous devons nous incliner, avec respect et affliction, devant les dépouilles de ces défenseurs de nos libertés, par l'écrit ou le dessin. Ils ont été nos portes parole en se battant pour la défense de cette liberté fondamentale qu'est la libre expression, quelles soient nos opinions politiques puisqu'il s'agit du principe même.

Écrit par : Patrick Dimier | 07/01/2015

Si les médias avaient un minimum de cou... et étaient intéressés dans la préservation de la liberté de la presse, comme la liberté tout court, demain ils publieraient TOUS en 1ere page les illustrations satyriques a l'origine de ce ces actes lâches et ignobles chez Charlie hebdo !

Mais on peut toujours rêver, après une vague d'indignation la lâcheté et le voilage de face (c'est le cas de le dire) reviendront bien vite.

Écrit par : Eastwood | 07/01/2015

P.S. Lumière, Partage, Justice, Amour et Paix n'impliquent pas forcément ou fatalement "Dieu"!
Pas question de se prosterner devant de nouvelles idoles en leur inventant des saints ou des prophètes mais simplement chacun dans son coin, ou d'autres, collectifs, travailler à l'avènement de la Lumière (opposée à l'obscurantisme, notamment), au Partage, à la Justice, à l'Amour et à la Paix.

Qui ne souhaiterait pas bonheur pour tous comme pour soi-même?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/01/2015

Patrick Dimier@ "mais aussi le signal d'une radicalisation très inquiétante du discours non pas musulman mais islamique."
Alors 1°, quand on veut faire la morale, on s'arrange pour être juste. Vous vouliez probablement dire "islamiste".
2° Jusqu'à preuve du contraire, les islamistes nagent dans le peuple des musulmans comme des poissons dans l'eau.
C'est un peu gênant, et nous sommes nombreux à être fatigués de votre discours de bisounours irresponsable.

Écrit par : Géo | 08/01/2015

"Stigmatiser une religion pratiquée en France par des millions de personnes"
Toujours cet excès qui empêche toute critique. Et en plus l'argument à la Tariq Ramadan "Un milliard de personnes dans le monde peuvent-ils se tromper?"
"Stigmatiser" n'est pas "critiquer", du moins dans le sens donné à car dernier terme dans la tradition des Lumières, qui n'allez quand même pas renier parce qu'elles laissent peu de place à Dieu et à la religion.
"Des millions de personnes" ont aussi fini par accepter que des pratiques reposant sur les textes sacrés du Christianisme ont été abandonnées dans la pratique après des siècles d'évolution et que la Papauté d'aujourd'hui accepte, et à même fait siennes, des critiques adressées à ses pratiques et à son clergé.
Quant aux "milliard" de personnes qui ne peuvent pas avoir tort, selon de Tariq Ramadan, c'est pourtant bien ce qu'affirme l'Islam lorsqu'il juge ceux qui ne croient pas selon ses propres enseignements.

Écrit par : Mère-Grand | 09/01/2015

C’est peut-être de bon ton de rappeler la tuerie de Nanterre, en France donc, puisque vous vous y étiez impliqué. Mais alors, pourquoi avoir oublié la tuerie « semblable » de Zoug, tout aussi incompréhensible et malheureuse pour les innocentes victimes, mortes ou fortement touchées dans leurs chairs. Deux poids deux mesures ou est-ce de l’anti-suisse-alémanisme primaire !!

Écrit par : simonius | 10/01/2015

Monsieur Descaillet, j'espère que vous irez jeter un petit coup d'oeil au dernier article de Monsieur Deneys, qui souhaite ni plus ni moins, interdire l'Udc et le Mcg. J'ose éspérer que vous n'inviterez plus cet ersatz de Pol Pot dans votre journal. Le lien est le suivant : http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/archive/2015/01/10/pas-de-front-republicain-avec-les-ennemis-de-la-republique-263559.html

Écrit par : Laurent Lefort | 10/01/2015

@Géo: vous avez tort tout autant que M. Dimier est imprécis. Le terme adéquat à ce qu'il dénonce est "islamisant" dans la mesure où ce discours est prosélyte.

Quant à votre critique de M. Dimier, elle est pour le moins surprenante puisqu'à bien des égards il n'est certainement pas ce que vous appelez un "bisounours".
C'est vrai qu'il est assez long dans ses exposés, mais il est faux de dire qu'ils sont hors de propos.
Que ce soit un intellectuel qui réfléchi et que cela vous dépasse, je n'en doute en revanche pas du tout.

Écrit par : Germain Romolo | 10/01/2015

Germain Romolo@ Sauf que vous ne dites pas pourquoi j'ai tort. Dimier, votre grand intellectuel, veut nous faire croire comme Hollande qu'il y a deux islams. Et c'est faux. Et si vous estimez que ce commentaire de Dimier est celui d'un intellectuel qui réfléchit, oui, cela me dépasse...

Écrit par : Géo | 10/01/2015

@Géo, vous êtes aussi pertinent que le triste Deneys dans ses délires.

Votre aversion pour le MCG vous fait dire n'importe quoi. Sauf à ne pas comprendre la même langue, je ne vois pas ce qui peut vous conduire à percevoir que Dimier pense comme Hollande!

Pour le reste, vos considérations sur tel ou tel traduisent plus un mal-être que le raisonnement d'une personne ayant tout son entendement.

Écrit par : Germain Romolo | 11/01/2015

Les nazis ont commencé comme Roger Deneys, à interdire ceux là pour divergence d'opinion ...
Attention aux amalgames, nous dit-on ces jours-ci ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 11/01/2015

Victor, c'est exactement ce que Géo ne semble pas comprendre puisqu'il est dans la même dynamique et, comme Deneys, n'est mu que par sa haine du MCG. Tous deux oublient que si le PS faisait son boulot, le MCG n'aurait jamais existé et que s'il progresse c'est qu'il continuent à ne pas le faire. Leur technique du Caliméro nous fatigue et ne fait pas avancer le Schmilblick.

Écrit par : Germain Romolo | 12/01/2015

Les commentaires sont fermés.