05/05/2015

Retard des bulletins : bonne nuit à tous !

ozartsetc_jean-tiguely_sculpture_art-cinetique_062-e1318555083696.jpg 

Sur le vif - Mardi 05.05.15 - 16.51h

 

A Genève, nous en sommes à J-5. Dans cinq jours, dimanche 10 mai, le corps électoral aura choisi les Conseils administratifs de nos communes. A J-5, certains électeurs n’ont pas encore reçu leurs bulletins de vote. C’est inadmissible. Rien ne justifie une telle lenteur. Nous sommes dans une élection à deux tours, trois semaines séparent les deux scrutins. Les partis ont désigné très vite, au lendemain du 19 avril, leurs candidats pour le second tour. Ce sont des listes simples, et non touffues comme pouvaient l’être celles pour les Conseils municipaux. Le calendrier était connu de longue date : on sait depuis longtemps, à Genève, que les élections communales ont lieu les 19 avril et 10 mai 2015.

 

Dès lors, que se passe-t-il ? Pourquoi un tel retard ? Quels en sont les responsables ? Comment se fait-il, car ce n’est pas la première fois, qu’un scrutin parfaitement prévisible, ne nécessitant tout de même pas des prodiges de logistique, fasse l’objet de telles lenteurs ? A qui profite cet envoi si tardif des bulletins ? Qui supervise ? Qui coordonne ? Qui commande ? Qui contrôle ? Qui corrige ? Car enfin, un tel retard ne tombe pas du ciel : il y a des causes, des effets, des humains dans l’administration qui doivent répondre. Ou alors, on admet une fois pour toutes, comme dans les plus éblouissants monologues – les plus obscurs aussi, paradoxalement – du Procès, de Kafka, que la machine l’a emporté sur l’homme. Dans ce cas, on oublie la citoyenneté, la démocratie, on plie bagages. Et on va se coucher. Bonne nuit à tous.

 

Pascal Décaillet

 

16:51 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Je suis furax de chez furax.
scandaleux

Écrit par : Bertrand Buchs | 05/05/2015

Je vais vous dire ce qui s'est passé pour moi lorsque j'étais candidat au CE.
J'ai été littéralement harcelé par l'administration qui m'a demandé document sur document, attestation de solvabilité récente, comptes du parti alors que j'étais indépendant et j'en passe. La Chancellerie a tellement peur de faire une gaffe qu'elle contrôle tout à double, voire à triple. J'ai même été convoqué pour m'expliquer auprès de fonctionnaires de la Chancellerie.
Et cette pression ne s'est pas relâchée par la suite. Depuis deux ans la Chancellerie continue à me demander des comptes...

Écrit par : Pierre Jenni | 05/05/2015

Monsieur Buchs, je confirme. Je vous avais, du reste, posé la question, concernant le délai minimum à respecter en terme d'éléctions cantonales et, fédérales, sur votre post. Vous m'aviez répondu qu'il n'y en avait pas. Portant le même nom que celle qui m'a donné la vie, et celle-ci votant en ville de Carouge, le bulletin ne lui est parvenu que ce lundi 5 mai, alors que je l'ai personnellement reçu en date du 28 avril (je vote en Ville de Genève). Tout cela est incompréhensible.

Écrit par : Laurent Lefort | 06/05/2015

Eh oui, bonne nuit , dormez bien "on" s'occupe de tout ! Je vois et j'entends Kaa et ses "fais confiance, crois en moi", mais là je ne ris même pas.

Écrit par : uranus2011 | 06/05/2015

J'hésite, sur quel pied danser? A-t-on affaire Messieurs à un bouquet de politiciens ou blogueurs trop gâtés, pinailleurs, oisifs, ou à côté de la plaque? Un peu de toutes ces épices sans doute, sans qui GE/JE ne serait pas GE...Plutôt que d'invoquer les Dieux de la théorie du complot sur ce coup-là, vous seriez mieux inspirés d'oeuvrer, dans le cadre de vos mandats, attributions et donc pouvoirs respectifs, à ce que l'administration simplifie ses procédures (c'est effectivement sans doute possible), pour TOUS les contribuables et usagers. Plutôt que d'alimenter une polémique M Budget à la veille d'un deuxième tour qui, et cela vous agace, n'intéresse pas grand monde à part ceux qui tiennent à leur siège et ceux qui leur tendent le micro. Convenez-en, l'électeur lambda a tous les instruments en mains pour aller voter, confortablement, seul chez lui ou au local du dimanche, et même au SVE s'il veut. Franchement, pour quoi tant de bruit pour rien?

Écrit par : OnSeCalme | 06/05/2015

Les commentaires sont fermés.