13/05/2015

Les Artificiers du Matin Calme

648x415_kim-jong.jpg

 

 

Sur le vif - Mercredi 13.05.15 - 17.33h

 

Exécuté au canon anti-aérien. Le Matin Calme, réveillé en trombe par un tir de DCA, dirigé contre le ministre de la Défense, lui-même. La méthode est raffinée, elle réhabilite avec une rare délicatesse l’usage d’une arme dont on parle un peu moins, en Europe, depuis la signature de la capitulation par les Allemands, le 8 mai 1945. Mais jusqu’à cette date, dans le ciel de Berlin, elle faisait, comment dire, fureur.

 

Exécuté à la DCA, pour avoir juste un peu somnolé pendant un défilé militaire. C’est un peu rude, évidemment, surtout quand on pense qu’un Moritz Leuenberger, par exemple, a roupillé quinze au Conseil fédéral, continue dans d’augustes conseils d’administration, et que nul ne songe à lui en chercher la moindre noise. Le Soir de sa carrière, tout comme le Zénith, aura été tout aussi calme que le Matin des lointaines Corées.

 

Et puis, pensez-vous, s’il fallait passer à l’arme lourde tous les responsables, en Suisse, qui, peu ou prou, somnolent dans leurs fonctions… Ou se contentent juste de gérer. Ou d’administrer. Ou de cadastrer. Ou de distribuer des prébendes culturelles aux oboles tendues des associations, chaque décembre, entre Saint-Nicolas et Noël. Vous imaginez : le ciel de notre pays ne serait plus qu’un feu croisé de missiles. Ce serait tous les jours le 1er Août. Ou pire : les Fêtes de Genève. Mais je vous laisse. Mes paupières, rien que d’imaginer la scène, se font pesantes. Et demain, j'aimerais conserver quelque légèreté. Pour l'Ascension.

 

Pascal Décaillet

 

17:33 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Brutal, mais légal.
Comme le procès Ceaușescu.
Nos politiques, du moins ceux qui sont encore jeunes, devraient y penser.
N'était-ce pas Maurras qui disait, "nous nous battrons, même au risque d'employer des moyens légaux" ?

Écrit par : Paul Bär | 13/05/2015

Monsieur Décaillet, quand, il y a quelques années, vous aviez lancé le thème de l'élection du Conseil fédéral par le peuple, j'avais trouvé cela hors de propos et même contraire à l'identité suisse. Aujourd'hui, alors que notre gouvernement s'est transformé en une sorte de "junte fédérale" (il suffit de voir comment Madame Sommaruga agit sur le sujet de la migration contre les souhaits exprimés et les intérêts objectifs du corps électoral), si une telle proposition devait effectivement arriver devant les urnes, je la voterai avec le plus grand enthousiasme. Le bulletin de vote comme un substitut au canon de DCA !

Écrit par : Paul Bär | 14/05/2015

Les commentaires sont fermés.