12/11/2016

Les Inquisiteurs

 

Sur le vif - Samedi 12.11.6 - 07.13h

 

Depuis toujours, je suis partisan d'une régulation des flux migratoires. Parce que la politique, en toutes choses, c'est la régulation, pas la jungle.

 

Depuis toujours, avec ceux qui partagent mon point de vue, nous disons "régulation", ou "contrôle". Jamais nous n'avons dit "fermeture". Mais nos adversaires, eux, font semblant de ne pas entendre "régulation", ou "contrôle". Et affirment que nous disons "fermeture".

 

C'est un mensonge, pur et simple, pour arranger leur position. Un procédé d'Inquisition, où nul compte n'est tenu de la parole réellement prononcée, parce que les besoins de l'instruction exigent qu'on la caricature. Procès de Prague. Procès de Moscou. Procès de Kafka, où tout cela est décrit avec le génie littéraire de l'un des plus grands narrateurs de la langue allemande.

 

Je continuerai à dire "régulation", ou "contrôle". Et eux, continueront de dire "Décaillet veut fermer les frontières".

 

Voilà où nous en sommes. Idem si vous mettez en doute les vertus, dogmatiquement cardinales, de la mondialisation. Immédiatement, on fera de vous un adepte des nations totalement fermées des années de guerre. C'est faux, c'est un mensonge, ils le savent, mais ils fonctionnent comme cela : ils ont besoin d'instruire des procès en sorcellerie.

 

Pascal Décaillet

 

15:04 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Il y aurait pourtant un moyen très simple de contrôler, tout en restant dans les normes humanitaires. En posant les questions suivantes:
Vous êtes pakistanais, maliens, ethiopien, vous fuyez une ville bombardée?
Vous êtes apostat de l'islam et ainsi menacé de mort?
Vous êtes persécuté par les minorités chrétiennes?
Si le candidat au refuge helvétique répond non aux trois questions, c'est:
cher monsieur, vous retournez d'où vous venez.
Seulement, faut vouloir.

Écrit par : andre thomann | 12/11/2016

Ne vous en faites pas, ces escrocs sont en train de vivre leurs derniers instants. Quand les USA font quelque chose, les Européens ne sont plus capables depuis longtemps de ne pas suivre. Ce qui nous a profondément nui jusque là, la political correctness, idéologie de la gauche américaine, est mort avec l'élection de Trump. Les tenants de cette idéologie ici ne pèsent plus rien. Il va devenir plus difficile de railler Freysinger et quand Judith Mayencourt déclare dans 24 heures d'hier que l'interdiction des minarets participe de la pensée magique, il ne se trouve plus personne pour la suivre.
Vae victis.

Écrit par : Géo | 12/11/2016

L'UE n'est plus qu'une poule à qui l'on a coupé la tête, et qui court encore quelques instants dans le vide.

Je pense que nous vivons un instant historique, semblable à la chute du Mur.

La mainmise des Etats-Unis sur l'ancienne Europe des Nations, que dis-je, la création de celle-ci par les précités, après la fin de la seconde guerre mondiale, est en train de mourir. Mais les actes parleront pour Trump...

S'il respecte ces engagements, l'UE et l'Euro sont très proches de l'abîme.

Pour ma part, j'ai bien peur que la criminelle de guerre, passe entre les gouttes. Son mari en revanche risque d'avoir plus de mal à se sortir de quelques rumeurs d'attouchements sur mineures.

En tout cas, je me réjouis de voir si l'Ambassadeur de France sera démis de ses fonctions, par "cinquante nuance de gras". Je sais, ce n'est pas bien d'attaquer le physique du Président au taux d'intentions de votes négatif. mea culpa

Écrit par : Laurent Lefort | 12/11/2016

"Inquisiteurs", c'est bien le mot.
Regardez par exemple comment les inquisiteurs du Camp du Bien ont traité, il y a quelques jours, quelqu'un qui n'allait pas dans le sens du vent ...

https://www.youtube.com/watch?v=VJ9Z7ybXSnM

... c'était rude, même pour la très valeureuse Anne Coulter.

Qui a eu l'occasion, jeudi, de "boire les larmes de ses ennemis" et ce fut délicieux :-)

https://youtu.be/ovOiTc9eH6U?t=4m3s

(btw, conservative girls are hot) ;-)


Mais il n'y a pas seulement la violence du Camp du Bien à dénoncer, il faut aussi dénoncer l'ignorance de ses zélotes. Je lisais par exemple dans le Nouvelliste de ce samedi le petit édito de la chroniqueuse maison, une gentille petite dame, qui se lamentait sur le sort injuste réservé à la non moins gentille Hillary.

Qu'une gentille vieille dame dans sa maison de retraite et dont l'accès au monde est limité à la bouillie "informative" tiède servie par Darius Rochebin imagine sincèrement qu'Hillary Clinton est "gentille", on peut l'admettre. Mais quand une professionnelle de l'information, dont le métier est justement la curiosité et la recherche des sources, le pense aussi, c'est juste lamentable !

La petite dame du Nouvelliste, elle ne sait pas chercher des infos sur Wikileaks?
Par exemple, sur les petites sauteries financées par la Fondation Clinton:

https://i.sli.mg/aRNfvS.png

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-petites-sauteries-satanistes-de-l-oligarchie-americaine-42378.html

Ou encore sur les agapes organisées par John Podesta, où les petites filles prépubères sont décrites sous le mot de code de "pizzas".

https://www.youtube.com/watch?v=ZkAVgsOgaw0

Tout cela est effectivement très "gentil".
Et les petites excursions dans le "Lolita Express", le jet de Jeffrey Epstein, très "gentil" aussi ?

En revanche, quand Trump en sort deux-trois "grosses" dans un vestiaire, comme n'importe quel mâle sur cette planète l'a probablement fait dans ses moments peu "élégants", alors là, c'est très très "méchant", la planète va s'effondrer, une faille temporelle s'ouvrir et Cthuhlu va apparaître !

Notre presse de masse, tant publique que privée, est tout simplement lamentable.

Écrit par : Paul Bär | 12/11/2016

"https://www.youtube.com/watch?v=VJ9Z7ybXSnM
... c'était rude, même pour la très valeureuse Anne Coulter."

Pour ceux qui n'auront pas compris :
L'animateur demande à Ann Coulter quel candidat républicain a les meilleures chances de remporter l'élection générale. Elle répond Donald Trump. Rires bruyants.

Aujourd'hui ils doivent se trouver un peu c..., non ?

Écrit par : Charles | 13/11/2016

Les commentaires sont fermés.