12/11/2016

Presse romande : ce qui doit changer

 

Sur le vif - Samedi 12.11.16 - 18.54h

 

Le journalisme en Suisse romande est totalement circulaire. Dès qu'une affaire surgit, ou que vient poindre un sujet, je peux vous dire, les yeux fermés, qui va immédiatement embrayer, qui va reprendre, combien de jours l'info va vivre, avant de s'éteindre, pour laisser place à d'autres. Sur la plupart de ces affaires, pour ma part je choisis le silence. Pour traiter la Correspondance entre Maurice Chappaz et Corinna Bille, nous sommes hélas un peu moins nombreux. Et pour le cinéma grec et l'Histoire ouvrière de la Suisse romande, heureusement que nous avons Gauchebdo.

 

Cet effet "palais des glaces", ou labyrinthe, où on ne s'abreuve qu'aux mêmes sources, est l'une des causes majeures de la cécité récente des médias romands dans les traitements du 9 février 2014, du Brexit, de l'élection de Trump.

 

A quoi s'ajoute une totale incapacité à l'autocritique. Sur Trump, ces jours, comme sur la RSR ce matin, ils font SEMBLANT de se mettre en question : ils ont réussi l'exploit, alors que la RSR a beaucoup plus à se reprocher que la TSR, d'inviter le chef... de l'Information TV ! Sans lui poser, d'ailleurs, la moindre question dérangeante. Dans le même temps, ils tirent sur ceux qui ont vu juste.

 

Changer en profondeur la presse en Suisse romande, cela passe par une RUPTURE avec la circularité de ces miroirs. L'émergence d'une vraie parole alternative. Celle qui soutenait l'initiative sur l'immigration de masse. Celle qui soutenait le Brexit. Celle qui soutenait Trump, ou tout au moins attirait l'attention sur les dangers bellicistes de l'entourage de Mme Clinton. Aujourd'hui, ces gens-là, qui ont pourtant vu juste, on les rabroue.

 

Tant que ces milieux-là n'auront pas, en Suisse romande, un espace d'expression et une caisse de résonance égaux à ceux des opinions contraires, il n'y aura, dans ce coin de pays, ni diversité, ni pluralité de la presse. Juste des échos conformes, avec des fous du rois conformes, des humoristes conformes. Tous complices, à commencer par les derniers cités, pour défendre la même idéologie, la même vision. Et finalement, sans rien transgresser du tout, servir le pouvoir en place.

 

C'est cela qui doit changer.

 

Pascal Décaillet

 

19:43 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

"Tous complices, à commencer par les derniers cités, pour défendre la même idéologie, la même vision."
Et qui est le pire de tous ? commentaires.com, de Philippe Barraud.
Site auquel vous collaborez. Dis, tonton, pourquoi tu tousses ?

Écrit par : Géo | 12/11/2016

Nous vivons l'époque étrange où un plombier canadien rigolard dans son salon se montre plus pertinent dans l'analyse médiatique qu'un "professionnel de la profession" comme Sébastien Faure:

https://www.youtube.com/watch?v=WqMq6iiXjm8

Une époque triste, également, quand on voit un jeune journaliste indépendant, neutre et intègre, rester confiné au fin fond de sa campagne...

https://www.youtube.com/watch?v=e-aHPIg7bgk

... tandis qu'un cador des merdias comme Jean-Michel Apathie...

https://www.youtube.com/watch?v=D-MkHCcDSko

... peut sortir toutes les insanités qu'il veut et continuer à toucher, en bon serviteur systémique, ses 30'000 roros mensuels.

Il faut que ce système soit pulvérisé.
En Suisse, cela passe par l'atomisation de la redevance.

Écrit par : Paul Bär | 12/11/2016

C'est comme en politique, on a la presse que l'on mérite.

Écrit par : Déblogueur | 12/11/2016

La presse suisse est un pur produit de propagande. Aucune objectivité. Tout est fait pour soutenir certaines causes. Les élites mondialistes et impérialistes. Le pire : en soutenant Clintone cette presse corrompue soutenait la guerre qui venait avec elle. C'est répugnant.
http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/hillary-clinton-si-je-suis-53886
https://www.youtube.com/watch?v=Z869b0fPL9I

Écrit par : Charles | 13/11/2016

Il suffit aux lecteurs de poursuivre l'abandon de ces journaux, cette presse de connivence et répétitive. Il y a tellement de moyens d'informations maintenant, que nous pouvons parfaitement être informés sans ces journaux de caniveau.
La purge c'est maintenant et les lecteurs ont la main sur le manche!

Écrit par : Corélande | 13/11/2016

L'immense majorité des journalistes n'a pas réussi à dépasser le stade infantile où l'on met les gens dans une case, celle du bien ou celle du mal. Ils n'ont évidemment pas non plus dépassé le stade adolescent où l'on veut rejoindre le groupe, le groupe du bien, cela va de soi. Par exemple, pour un journaliste, un réfugié fait automatiquement partie du camp du bien, même quand c'est un jeune homme qui a laissé vieux, femmes et enfants se débrouiller sous les bombes, qui méprise les femmes et qui exige le respect de ses coutumes religieuses sans imaginer une seule seconde s'adapter à celles du pays qui l'a accueilli et le fait vivre. Ceci alors que le Suisse « de souche » qui travaille pour entretenir le précédent fait automatiquement partie du camp du mal. Idem pour un socialiste face à un UDC.

Écrit par : Catherine | 13/11/2016

Si je comprends bien, vous mis à part avec quelques autres francs-tireurs, il n'y a, dans ce coin de pays, comme vous dites, que des journalistes "aux ordres" ?

Écrit par : Michel Sommer | 13/11/2016

Ah, le conformisme affligeant des soi-disant humoristes. Le meilleur indicateur de la misère intellectuelle de ce pays...
"L'UDC, c'est rien que des fascistes " décliné sous toutes les formes, aucune plus drôle que l'autre...

Écrit par : Géo | 13/11/2016

Vous avez,comme d'habitude,vu juste. Mais tout ce que vous allez récolter ça sera le mépris de vos confrères du système. Qui d'ailleurs ne font que suivre les ordres de leurs patrons. Mais continuer à nous donner votre point de vue, car nous sommes de plus en plus nombreux à vous lire et vous approuver.

Écrit par : Fornara Giorgio | 13/11/2016

Depuis le temps que vous faites ces appels du pied, il serait peut-être le moment d'envisager de vous y coller, non ?

Écrit par : Pierre Jenni | 13/11/2016

"Cet effet "palais des glaces", ou labyrinthe, où on ne s'abreuve qu'aux mêmes sources,...."

Les sources françaises.... de l'UE... et glisser vers l'islamisation et l'antisémitisme par le biais de l'anti-israélisme/sionisme....

Écrit par : Patoucha | 13/11/2016

"Si je comprends bien, vous mis à part avec quelques autres francs-tireurs, il n'y a, dans ce coin de pays, comme vous dites, que des journalistes "aux ordres" ?"

Il est vrai que la couverture des élections présidentielles américaines ont été tout, sauf un parti pris flagrant pour la Clinton! Très sérieusement, je pouffe quand je lis cette logorrhée de Michel Sommer.

Allez! Quelques indices. Bien entendu comme notre presse est parfaitement objective, je dois me tourner vers des sites de désinformation comme dreuz.info ou lesobservateurs.ch

http://www.dreuz.info/2016/11/13/brice-couturier-donald-trump-a-mis-une-claque-au-parti-des-medias/

http://www.dreuz.info/2016/11/13/election-de-trump-le-new-york-times-sexcuse-et-reconnait-sa-malhonnetete-a-quand-en-france/


Maintenant, quelques liens vers des sites de ce qu'il y a de plus objectifs! ;-)

http://lesobservateurs.ch/2016/11/11/medias-editorial-haineux-et-sans-fondements-de-sandra-jean-sur-d-trump-dans-le-nouvelliste/

http://lesobservateurs.ch/2016/11/11/rts-commentaire-dune-journaliste-gauchiste-redactrice-en-chef-adjointe-du-service-public-suisse-apres-la-victoire-de-donald-trump/

http://www.dreuz.info/2016/11/11/lelection-de-trump-fait-derailler-la-gauche-jean-michel-apathie-perd-la-boule-france-inter-veut-lassassiner/

http://lesobservateurs.ch/2016/11/11/usa-lorsque-des-journalistes-appellent-au-meurtre-de-donald-trump-sur-twitter/


Et aujourd'hui, tout ce joli monde commence à lui cirer les pompes:

http://www.dreuz.info/2016/11/13/trump-hier-ils-le-meprisaient-aujourdhui-ils-le-felicitent/


Et on ne peut que se régaler en écoutant Maître Bonnant s'exprimer sur ce douloureux vote subit par nos zélotes, élites auto-proclamées:

http://www.lemanbleu.ch/replay/video.html?VideoID=30891

On trouve également des vidéos sur la chaîne youtube où tous ces bobos qui rêvaient de voir une criminelle devenir POCUS sont raillés:

https://www.youtube.com/watch?v=3j9iB-iVOPk

https://www.youtube.com/watch?v=xYfNe3UCd4E&t=3s


Certains avaient oublié l'adage "Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué."

Écrit par : G. Vuilliomenet | 13/11/2016

Je viens de regarder "Mise au Point". Tout est présenté dans l'oeil moraliste du logiciel dominant. Il n'y a plus besoin de parti de gauche, ils sont la gauche. Par exemple les mots comme: réac, populiste, démagogue, sont donnés parfois en voix off, comme une évidence. Un représentant de "l'élite" analyse aussi le discours dit populiste, en relevant qu'il s'adresse à des gens peu cultivé et de peu d'éducation. C'est cela l'élite? Mépriser ceux qui sont moins favorisés? Ne nous étonnons pas de l'insurrection qui vient.

L'opprobre est permanente. MAP relaie l'extrême violence des démocrates. Une "comédienne féministe" compare le parti républicain à un cancer à éradiquer totalement. Faut-il traiter les démocrates de peste bubonique? Ou enquêter sur les associations féministes radicales, les "djihadistes de l'intérieur"?

Sur la deux en ce moment le même genre de discours qui rabaisse Trump avec tous les poncifs, qui ont1 pourtant été démontés. Ainsi le Matin Dimanche de ce jour rappelle que Trump a toujours valorisé les femmes dans ses entreprises, leur confiant des postes à très hautes responsabilité. Michel Audétat est aussi sorti de cette ornière en proposant une analyse plus raisonnable et dépassionnée de la victoire de Trump.

Certains refusent encore de voir ce qui se passe. La "dictature morale" du "camp du bien" veut encore s'imposer. C'est une insulte permanente à une partie de plus en plus grande de la population.

Le coup de balai va demander pas mal de camions-poubelles.

Écrit par : hommelibre | 13/11/2016

Monsieur Décaillet,

Vous êtes l'un des rares journalistes de suisse romande, en fait probablement le seul, à encore exercer le vrai métier de journaliste.

Je regarderai la direction terrible qui est prise par la presse française pour comprendre ce qui ce qui est en cours depuis des années en Suisse et dans les autres "démocratrures" (couleur de démocratie mais goût de dictature) occidentales.

Les médias sont désormais partout en main de grands groupes avec des intérêts qu'on ne peut ignorer
http://www.tdg.ch/economie/magnats-francais-controlent-medias/story/18288095

Et le fonctionnement des médias est complètement pervertit donnant l'illusion de l'objectivité comme le révèle très bien Jacob Cohen
https://www.youtube.com/watch?v=axMzZ1ZTWhE

Comme le relève également le commentateur Géo, plus haut, la dictature est là, à Genève, elle prend la forme des pseudos libéraux et annards de gauche (idiot utiles d'un système de droite teinté de communautarisme) qui a réussi à empêcher une réunion privée dans un lieu privé organisé par Alain Soral fondateur de Egalité et Réconciliation. On est loin de la phrase attribuée à Voltaire: "je ne pense pas comme vous mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous puissiez le dire".

Écrit par : La censure règne en Suisse | 14/11/2016

Ajouter encore ce hallucinant "serpent de l'information" qui part des articles des agences de presse (AP/AFP etc), tagués sur les sites des médias en ligne et que l'on retrouve dans tous les journaux: une info bidon ou simplement une faute d'orthographe est multipliée par cent. Les médias n'ont même plus besoin de pigistes pour remplir leurs colonnes ils font du copier-coller et hop le journal est rempli.

Qu'il est loin le temps où les journaux (je pense par exemple à la Tribune de Genève ou feue La Suisse) possédaient tous une rédaction internationale avec des correspondants dans toutes les capitales....

Merci Monsieur Décaillet pour votre lucidité: l'expression "Palais des glaces" est absolument délicieuse. Malheureusement.

Écrit par : rhodine | 14/11/2016

@hommelibre

"Le coup de balai va demander pas mal de camions-poubelles."

Des chômeurs remplaceront d'autres chômeurs.....

Écrit par : Patoucha | 14/11/2016

Visite officielle de trois jours depuis dimanche dernier du président polonais en Suisse. Rien dans la presse écrite (sauf le Journal du Jura ). Silence aussi dans les TJ. Seule information lundi dans le TXT.
J'aimerais bien connaître les raisons. Est-ce le "populisme" de ce pays soupçonné à plusieurs reprises par nos médias ?

Écrit par : Alicja | 16/11/2016

@Paul Bär,

C'est un peu par hasard (YouTube est un champ de digressif et chronophage !) que je suis tombé sur les reportages bien faits de Edouard Frémy qui me réconcilie avec le journalisme de proximité, un genre qu'il pratique avec une honnêteté devenue rare dans la médiature francophone. Pessimiste mais réactif, j'espère encore qu'un site multimédia romand et indépendant nous proposera un jour des reportages semblables à ceux réalisés par le jeune journaliste français. Est-ce qu'un tel projet est en cours ? Ça devient urgent.

Écrit par : Malentraide | 18/11/2016

Les commentaires sont fermés.